LE SITE D'AIDE A LA DISSERTATION ET AU COMMENTAIRE DE TEXTE EN PHILOSOPHIE

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits

Toutes les dissertations

Les maîtres de soi deviennent-ils facilement maîtres des autres ?

 INTRODUCTION - II est des hommes à qui rien, semble-t-il, ne manque pour réussir : santé et prestige physique, science et intelligence... Et cependant ils n'ont pas d'autorité. Comment expliquer leur insuccès ? Ne serait-ce pas qu'ils manquent d'autorité sur eux-mêmes ? On a dit, en effet : « Les maîtres de soi deviennent facilement les maîtres des...

1 page - 1,80 ¤

Qu'entendez-vous par matière ?

N. B. - Cette question peut évidemment paraître un simple sujet « de cours », mais la façon dont elle est posée et la comparaison avec les deux autres données simultanément laissent croire qu'il s'agit plus d'un devoir personnel que d'un exposé - même critique - des diverses conceptions sur la nature de la matière. INTRODUCTION. - Les objets...

2 pages - 1,80 ¤

Tantôt on a rapproché, tantôt on a opposé la pensée et l'action. Comment concevez-vous leurs rapports ?

- A. La pensée conditionne l'action, car n'aboutit à un résultat que l'action dirigée parla pensée qui : a) organise l'activité; b) critique, en vue d'une application ultérieure, les premiers essais et, par là, c) aboutit à l'expérience raisonnée. Cela est vrai de l'activité vulgaire d'un maçon ou d'un charpentier, mais encore plus de l'activité supérieure du savant...

1 page - 1,80 ¤

« Si toute notre connaissance commence avec l'expérience, il n'en résulte pas qu'elle dérive toute de l'expérience. » KANT ?

Ces jugements sont aussi féconds que les synthétiques et aussi rigoureux que les analytiques. Les mathématiques offrent l'exemple de tels jugements. Un  énoncé aussi simple que 7 + 5 = 12 est à la fois synthétique (je ne peux tirer par analyse du 7  et du 5 le nombre 12) et a priori (je...

3 pages - 1,80 ¤

La vertu est-elle la sage recherche du bonheur ?

Ce qui dépend de l'homme, en effet, c'est la conduite de sa vie. Quiconque l'a conduite sagement a fait, quoi qu'il arrive, une grande chose dont l'humanité a lieu d'être fière : aussi avons-nous encore plus d'admiration et d'estime pour la vertu malheureuse que pour la vertu qui triomphe. II. Mais la vertu n'est pas la sage recherche du...

2 pages - 1,80 ¤

La loi morale et la loi civile ne sont-elles qu'une limitation de la liberté ?

La loi morale et la loi civile ne sont-elles qu'une limitation de la liberté ?Introduction. - La liberté est une condition essentielle du plaisir chez l'homme : un plaisir imposé n'est plus un plaisir. Aussi nous regimbons contre toute restriction de notre liberté. Mais ne nous faisons-nous pas souvent illusion et les lois qui régissent notre vie ne...

1 page - 1,80 ¤

En quoi consiste l'obligation morale ?

Il présente d'un côté « l'impératif hypothétique «, qui énonce une condition à l'action (si tu veux la paix, prépare la guerre), et subordonne ainsi le comportement à un but qui serait bon en lui-même. Mais la formule authentique du devoir se trouve dans « l'impératif catégorique «, puisqu'il ne considère pas de fins à poursuivre. Il vaut...

4 pages - 1,80 ¤

Y a-t-il des inventions ou des découvertes en morale comme il en existe en matière de science ?

Y a-t-il des inventions ou des découvertes en morale comme il en existe en matière de science? INTRODUCTION. - La morale est conçue ordinairement comme un code de lois, comme une collection d'ordres et d'interdictions. Dès lors, quelles inventions et quelles découvertes peut-elle comporter ? I. Tout d'abord, un code moral étant donné, nombre de découvertes sont possibles. A. Nous...

1 page - 1,80 ¤

Quelle confiance pouvons-nous accorder au témoignage spontané de notre conscience morale ?

Y a-t-il des inventions ou des découvertes en morale comme il en existe en matière de science ? INTRODUCTION. - La morale est conçue ordinairement comme un code de lois, comme une collection d'ordres et d'interdictions. Dès lors, quelles inventions et quelles découvertes peut-elle comporter ? I. Tout d'abord, un code moral étant donné, nombre de découvertes sont possibles. A. Nous...

1 page - 1,80 ¤

Est-il vrai que la loi morale se présente sous la forme d'un impératif ?

Est-il vrai que la loi morale se présente sous la forme d'un impératif ? On connaît le passage célèbre dans lequel Henri Poincaré déclare que de propositions scientifiques à l'indicatif on ne pourra jamais tirer des lois morales à l'impératif . Poincaré, et le sens commun avec lui, ne conçoit pas que les lois morales ne soient pas à...

1 page - 1,80 ¤

Quelle place peut-on accorder à la volonté de puissance de l'individu ou du groupe ?

||La vie est une lutte. L'observation est bien ancienne, mais elle fut complètement renouvelée par Darwin pour qui la lutte pour la vie joue un rôle si important dans révolution des espèces vivantes tout aussi bien que dans l'existence de l'homme. C'est donc, semble-t-il, en vertu d'une loi fondamentale de la nature que individus...

3 pages - 1,80 ¤

Commentez et discutez cette assertion de Durkheim : « La morale commence là où commence l'attachement à un groupe. » ?

INTRODUCTION. - Les morales anciennes orientaient l'individu vers un idéal personnel (de bonheur ou de vertu). Durkheim (préparé par l'utilitarisme et la morale de la solidarité) a dirigé l'effort moral vers un autre pôle, la société : « La morale commence... » COMMENTAIRE. - A. Exposé : a) La morale est, objectivement, un système d'obligations encadrant l'activité raisonnable de...

1 page - 1,80 ¤

Peut-on fonder la morale sur l'intérêt particulier bien compris ?

L'intérêt personnel lui-même, bien compris, peut faire monter l'homme a. un très haut degré de perfection morale. On a considéré comme intéressées, donc comme assez terre à terre, les morales religieuses qui excitent les croyants à l'effort par la promesse d'un ciel dans lequel les âmes des justes jouiraient d'un bonheur ineffable. Et, de fait, il faut le reconnaître,...

3 pages - 1,80 ¤

Règle sociale et conscience individuelle ?

||Introduction. — Pour le sens commun, les règles d'après lesquelles nous dirigeons notre vie morale proviennent de deux sources : le milieu (lois, code de politesse), la conscience (sentiment du bien et du mal, du juste et de l'injuste...). Mais n'y a-t-il pas des rapporte étroits entre ces deux sources d'obligation et ne pourrait-on...

1 page - 1,80 ¤

Peut-il y avoir une morale scientifique ?

Peut-il y avoir une morale scientifique||Pendant des siècles, l'activité humaine à été dirigée par des recettes d'origine mystérieuse, transmises religieusement de génération en génération. Mais, peu à peu, à cette conception plus ou moins magique de l'action se substitue la conception scientifique, fondée sur la connaissance expérimentale des choses. On a même tenté d'introduire...

2 pages - 1,80 ¤

Sociologie: faits sociaux comme des choses (Durkheim) ?

Tout au moins de telles déductions doivent-elles être vérifiées par l'expérience, car la réaction de l'homme en groupe ne correspond pas toujours à celle de l'isolé. B. Cependant, si l'on considère la base métaphysique de la pensée durkheimienne, le rapprochement quasi intégral de la sociologie avec les sciences de la nature et la biologie ne va pas sans exiger...

4 pages - 1,80 ¤

Langage scientifique et langage littéraire ?

Ainsi, ayant à fournir un rapport sur une chute d eau, tout ingénieur la situera exactement, indiquera son débit et sa hauteur, cherchera à déterminer l'origine du ruisseau qui l'alimente et ses variations saisonnières. Son exposé sera objectif, c'est-à-dire fondé sur les choses mêmes et non pas sur ses impressions personnelles. Aussi pourra-t-il être utile à un spécialiste...

2 pages - 1,80 ¤

Quelle différence y a-t-il entre une démonstration mathématique et une preuve expérimentale ?

Des faits « polémiques » surgissent qui les contredisent, qui obligent à des révisions. Tout succès scientifique ouvre plus de questions qu'il n'en clôt. Faut-il pour autant sombrer dans le scepticisme et affirmer qu'il n'y a rien qui vaille vraiment ? Comment distinguer, dès lors, la véritable science de la métaphysique ou des pseudo-sciences comme l'alchimie ou l'astrologie ? Et que penser...

3 pages - 1,80 ¤

Quelles différences existent entre les sciences de raisonnement et les sciences d'obseration ?

||Introduction. — Il était classique, au siècle dernier, de distribuer les sciences en deux grands groupes : les sciences mathématiques et les sciences expérimentales. Les premières étaient considérées comme complètement a priori et déductives : c'étaient des sciences de raisonnement. Les autres passaient pour être totalement a posteriori et inductives : c'étaient des sciences...

1 page - 1,80 ¤

Y a-t-il de la finalité dans la nature ?

Faut-il voir de la finalité dans les Êtres vivants ? Tout d'abord, nous devons bien le reconnaître, il est des animaux supérieurs dont le comportement nous impose l'idée que, eux aussi, comme nous, sont dirigés, dans une grande partie de leur activité, par la représentation d'un but à atteindre : de cette finalité consistant dans la réalisation d'un...

2 pages - 1,80 ¤

Entre l'activité scientifique et l'activité philosophique, quels rapports voyez-vous ?

- B. Mais entre ces deux sciences il semble bien que ce sont les différences qui dominent : les mathématiques, en effet, ont pour objet une construction de l'esprit; la philosophie, au contraire, quoiqu'il puisse parfois sembler, s'attaque à des problèmes posés par le réel. - C. Néanmoins leurs rapports de collaboration sont plus importants qu'il pourrait paraître...

1 page - 1,80 ¤

Les principes à partir desquels s'est construite la science mathématique ne sont-ils que des conventions arbitraires ?

INTRODUCTION - Par opposition aux sciences expérimentales, dont l'objet est contingent, et qui, par suite, aboutissent à des lois contingentes, les mathématiques ont passé pendant longtemps pour la science du nécessaire : ne partent-elles pas, disait-on, de principes nécessaires et les conséquences qui en sont déduites n'en découlent-elles pas rigoureusement ? De nos jours, on tendrait à retourner la...

4 pages - 1,80 ¤

1 2 3 4 5 6 ... 17115 17116 17117 17118 17119 17120 17121 17122 17123 17124 17125 17126 17127 17128 17129 17130 17131 17132 17133 17134 17135 17136 17137 17138 17139 17140 17141 17142 17143 17144 17145 17146 17147 17148 17149 17150 17151 17152 17153 17154 17155 17156 17157 17158 17159 17160 17161 17162 17163 17164 17165 17166 17167 17168 17169 17170 17171 17172 17173 17174 17175 17176 17177 17178 17179 17180 17181 17182 17183 17184 17185 17186 17187 17188 17189 17190 17191 17192 17193 17194 17195 17196 17197 17198 17199 17200 17201 17202 17203 17204 17205 17206 17207 17208 17209 17210 17211 17212 17213 17214 17215 17216 17217 17218 17219 17220 17221 17222 17223 17224 17225 17226 17227 17228 17229 17230 17231 17232 17233 17234 17235 17236 17237 17238 17239 17240 17241 17242 17243 17244 17245 17246 17247 17248 17249 17250 17251 17252 17253 17254 17255 17256 17257 17258 17259 17260 17261 17262 17263 17264 ... 17517 17518 17519 17520 17521 17522

150000 corrigés de dissertation en philosophie

 Maths
 Philosophie
 Littérature
 QCM de culture générale
 Histoire
 Géographie
 Droit