LE SITE D'AIDE A LA DISSERTATION ET AU COMMENTAIRE DE TEXTE EN PHILOSOPHIE

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits

Toutes les dissertations

Le langage est-il objectif ou expressif ?

C'est là un gain pour la raison, mais aussi une perte pour l'expression. En effet, selon Rousseau, la parole ne vient pas des besoins, mais des passions et des relations intersubjectives. Or, s'adresser à autrui pour l'émouvoir ou pour lui ouvrir son coeur, ce n'est plus seulement le considérer comme le familier ou le voisin, mais comme l'homme de dialogue. Le signe...

2 pages - 1,80 ¤

Faut-il dialoguer ?

Explication La parole lestée de vérité Pour Platon et Aristote, les mots ne sont pas vrais en eux-mêmes : le sens d'une parole ne suffit pas à déterminer sa vérité ou sa fausseté. La plupart des paroles échangées visent d'abord à vérifier une certaine sociabilité, au travers de lieux communs. La parole ne devient véritablement dévoilante que lorsque...

1 page - 1,80 ¤

A-t-on le devoir d'aimer autrui ?

* L'impératif catégorique de Kant est distinct du commandement christique quant à son fondement. En effet le commandement d'amour du Christ vient de l'extérieur et est fondé sur un commandement antérieur qui prescrit l'obéissance inconditionnelle au Christ. L'impératif kantien vient, lui, de la raison. C'est en nous-mêmes que nous le trouvons, comme une structure de notre propre esprit,...

7 pages - 1,80 ¤

Autrui me connaît-il mieux que moi-même ?

une représentation exacte. 4. - Connaissance: a) Acte par lequel un sujet s'efforce de saisir de saisir et de se représenter les objets qui se présentent à lui. b) Résultat de cet acte. Le quant-à-soi Quand nous sortons d'un spectacle, nous ne demandons pas à un inconnu de nous dire si nous l'avons aimé. Nous croyons être les mieux...

6 pages - 1,80 ¤

Ai-je besoin d'autrui ?

Bref, sans autrui, la vie n'est qu'un songe.J'ai besoin d'autrui pour vivre et être celui que je suis. Autrui structure ma perception Deleuze en déduit que c'est autrui qui me permet d'organiser mes perceptions entre elles, de leur donner une certaine cohérence et une certaine crédibilité. Autrui est une certaine manière d'organiser mon champ perceptif, de le structurer et...

1 page - 1,80 ¤

Faut-il souhaiter l'inconscience ?

Vivre avec la conscience du passé, c'est vivre dans la conscience du devenir, de ce constant écoulement de la réalité, de ce règne de l'Autre et du non-être. Aussi « un homme qui serait incapable de rien oublier et qui serait condamné à ne voir partoutqu'un devenir, celui-là ne croirait plus en soi, il verrait tout se dissoudre...

4 pages - 1,80 ¤

L'inconscient contredit-il la liberté ?

  2 - L'autonomie de la conscience a) L'indépendance du moi La conception psychanalytique, dans le schématisme précédent, transforme l'inconscient en une véritable fatalité qui pèserait sur les hommes. Or, Freud lui-même montre que nous pouvons avoir prise sur l'inconscient : le traitement des névroses par la cure permet de faire disparaître, au moins partiellement les troubles pathologiques. Comment l'activité consciente...

3 pages - 1,80 ¤

L'illusion est-elle une erreur de perception ?

L'illusion aggravée Cependant, n'y a-t-il pas des cas où le sujet perçoit bien ce qui est, tout en affirmant paradoxalement que cela n'est pas ? Et comment rectifier une illusion quand l'illusionné perçoit déjà bien ce qu'il y a à percevoir ? Bref, l'illusion est-elle la présentation à l'esprit d'une perception erronée, ou est-elle plus fondamentalement une incapacité de...

6 pages - 1,80 ¤

Comment développer notre perception ?

Ou faut-il au contraire laisser la perception à elle-même, en cultivant un certain détachement ? Explication Avec l'art, percevoir pour le plaisir Les philosophes ont traditionnellement tenté de dépasser les lacunes de la perception par la conception d'idées abstraites et générales. Ces abstractions conduisent cependant à simplifier et à appauvrir notre vision de la réalité. Or, certains hommes nous montrent depuis longtemps...

1 page - 1,80 ¤

La perception dérive-t-elle d'impressions premières ?

La réponse de Merleau-Ponty La perception saisit immédiatement une totalité "La pure impression n'est [...] pas simplement introuvable, mais imperceptible et donc impensable comme un moment de la perception." Maurice Merleau-Ponty, Phénoménologie de la perception(1945), Introduction, I. Problématique La perception est-elle la médiation (organisation et liaison) de sensations élémentaires, ou l'idée d'une sensation immédiate n'est-elle pas...

1 page - 1,80 ¤

La perception est-elle passive ou active ?

Quand mes perceptions sont absentes pour quelque temps, quand je dors profondément, par exemple, je suis, pendant tout ce temps, sans conscience de moi-même et on peut dire à juste titre que je n'existe pas. Et si toutes mes perceptions étaient supprimées par la mort, si je ne pouvais plus penser, ni éprouver, ni voir, aimer ou haïr...

4 pages - 1,80 ¤

Avoir conscience, est-ce juger ?

..), passé (souvenir, regret...) ou futur (attente, projet...) ; possible (hypothèse...) ou impossible (imagination, illusion...). Elle émet des jugements de fait ou d'existence (il y a ceci, ceci est cela...). Dans le second cas, la conscience est dite morale : elle émet des jugements de valeur. Elle est alors comme un juge intérieur, évaluant ce qui est (faits,...

2 pages - 1,80 ¤

L'histoire de l'humanité est-elle celle de son progrès ?

Il s'agit de considérer que les mérites de l'espèce restent constants et que chaque période du passé exprime à sa manière l'humanité. Dans Une autre philosophie de l'histoire, il défend une conception cyclique du temps, chaque peuple passe par des périodes d'apogées et de déclins et chaque passage d'un cycle à l'autre ne doit pas être considéré comme...

2 pages - 1,80 ¤

Le déroulement de l'histoire manifeste-t-il un progrès de l'humanité ?

Ajoutons à cela l'espoir des hommes que l'avenir soit supérieur, en valeur, au présent. Une approche irrationnelle et émotionnelle du progrès doit être évitée au profit d'une analyse impartiale et objective, qui ne débouche pas nécessairement sur un constat de pessimisme. B - REALITE ET LIMITES DU PROGRES.L'Histoire comporte, en effet, des progrès : celui de l'efficacité scientifique et technique...

6 pages - 1,80 ¤

La liberté, est-ce satisfaire tous ses désirs ?

Dès lors si la vie commune peut parfois étouffer de grandes individualités potentielles, elle est cependant le seul lieu de leur possibilité. En réalité le danger reste très minime : être une personnalité d'exception étant une question d'éthique et non pas de nature, autrement dit la semblance étant une position subjective et non un...

6 pages - 1,80 ¤

Être libre, est-ce être indifférent ?

Mais l'on accepte ces contraintes, en toute conscience, en toute liberté (voir le livre I du Contrat social de Rousseau) : s'agit-il encore de se contraindre pour accepter ? Contraindre quelqu'un pour accepter des lois n'est-il pas la fin de toute liberté (et le propre du régime totalitaire) ? I- LES TERMES DU SUJET L'idée de contrainte s'oppose spontanément à...

2 pages - 1,80 ¤

Est-il contradictoire d'affirmer qu'il faut contraindre pour libérer ?

La liberté n'est donc pas envisageable sans contraintes. Mais celles-ci ne sont plus subies dès lors qu'elles émanent de la raison. IV - DES RÉFÉRENCES UTILES- Spinoza, Ethique- Rousseau, Contrat social- Kant, Réflexion sur l'éducation V - LES FAUSSES PISTESAttention à ne pas traiter la contrainte comme une notion générale et univoque. Le sujet invitait (Cf "Toute") à introduire des...

3 pages - 1,80 ¤

Chacun a-t-il le droit de penser ce qu'il veut ?

||La pensée a-t-elle un droit à la différence ? Est-ce que chaque homme a la possibilité de penser ce qu'il veut, indépendamment de ce que pense son voisin, ou sa communauté ? Dans les faits, ne doit-on pas obéir à des lois, à des contraintes, tout en pensant que l'on voudrait ne pas avoir à le faire ?...

4 pages - 1,80 ¤

S'engager, est-ce perdre ou affirmer sa liberté ?

« Celui qui prend conscience en lui de cette contradiction explosive - entre ce qu'il est pour lui-même et ce qu'il est aux yeux d'autrui - celui-là connaît la vraie solitude, celle du monstre raté par la Nature et la société ; il vit jusqu'à l'extrême, jusqu'à l'impossible, cette solitude latente, larvée qui...

8 pages - 1,80 ¤

Peut-on perdre sa liberté ?

Mon pouvoir d'accomplir des actes est très limité, par les lois de la nature ou les lois juridiques. Quant à mon pouvoir de faire réussir mes actions, il est quasiment nul, puisque cela dépend du concours du reste du monde, ou encore de la chance. En y réfléchissant bien, je ne suis pas absolument certain d'être encore vivant...

7 pages - 1,80 ¤

Peut-on faire de la conscience le lieu de la liberté ?

Qu'un obstacle surgisse et sa conscience s'éveille, il redevient capable de représentation et réflexion. Ce faisant, il se libère de l'emprise de l'automatisme dont il n'était jusque-là que l'esclave aveugle. Qu'arrive-t-il quand une de nos actions cesse d'être spontanée pour devenir automatique ? La conscience s'en retire. Dans l'apprentissage d'un exercice, par ...

4 pages - 1,80 ¤

Obéir, est-ce renoncer à sa liberté ?

Bien lire le sujet: l'énoncé est très général puisqu'il ne précise pas de quelle obéissance il s'agit. On peut aussi bien penser à l'obéissance de l'enfant aux parents, de l'employé à l'employeur, du citoyen aux lois... Il serait donc arbitraire de restreindre la question aux seuls rapports de l'individu et de l'État. Toutefois, il conviendra d'accorder une place...

12 pages - 1,80 ¤

La liberté est-elle une illusion ?

Elle donne à sa vie un sens, son sens, et le désigne comme maître de ses pensées et de ses choix. Elle résulte du désir d'échapper au déterminisme naturel et de construire soi-même son existence. * Les hommes glissent ainsi du sentiment intérieur de leur liberté, vers l'affirmation de la réalité de cette liberté. Il s'agit proprement d'une illusion...

5 pages - 1,80 ¤

Faut-il se passer de tout maître ?

Il lui faut donc un maître qui batte en brèche sa volonté particulière et le force à obéir à une volonté universellement valable, grâce à laquelle chacun puisse être libre. Mais où va-t-il trouver ce maître ? Nulle part ailleurs que dans l'espèce humaine. Or ce maître, à son tour, est tout comme lui un animal qui a...

14 pages - 1,80 ¤

Qui a peur de la liberté ?

Et, néanmoins, c'est souvent pour leur servitude qu'ils se battent, comme nous le dit l'exemple fameux de certains esclaves, qui refusèrent la liberté quand elle leur fut offerte et se révoltèrent devant sa réalité. Qui dit mieux ? Aussi faut-il s'interroger sur la question posée. Cet homme qui s'effraie de la liberté, en soupèse le danger et veut...

8 pages - 1,80 ¤

1 2 3 4 5 6 ... 17119 17120 17121 17122 17123 17124 17125 17126 17127 17128 17129 17130 17131 17132 17133 17134 17135 17136 17137 17138 17139 17140 17141 17142 17143 17144 17145 17146 17147 17148 17149 17150 17151 17152 17153 17154 17155 17156 17157 17158 17159 17160 17161 17162 17163 17164 17165 17166 17167 17168 17169 17170 17171 17172 17173 17174 17175 17176 17177 17178 17179 17180 17181 17182 17183 17184 17185 17186 17187 17188 17189 17190 17191 17192 17193 17194 17195 17196 17197 17198 17199 17200 17201 17202 17203 17204 17205 17206 17207 17208 17209 17210 17211 17212 17213 17214 17215 17216 17217 17218 17219 17220 17221 17222 17223 17224 17225 17226 17227 17228 17229 17230 17231 17232 17233 17234 17235 17236 17237 17238 17239 17240 17241 17242 17243 17244 17245 17246 17247 17248 17249 17250 17251 17252 17253 17254 17255 17256 17257 17258 17259 17260 17261 17262 17263 17264 17265 17266 17267 17268 ... 17313 17314 17315 17316 17317 17318

150000 corrigés de dissertation en philosophie

 Maths
 Philosophie
 Littérature
 QCM de culture générale
 Histoire
 Géographie
 Droit