LE SITE D'AIDE A LA DISSERTATION ET AU COMMENTAIRE DE TEXTE EN PHILOSOPHIE

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits

Toutes les dissertations

Autrui et le désir ?

Sartre, L'Être et le Néant, page 462. "C'est de la poursuite de cet au-delà qui n'est rien, qu'il revient au sentiment d'un être conscient de soi, qui n'est que son propre reflet dans le monde des choses. Car il est le compagnon des êtres qui sont là devant lui, et qui en effet qui ne se savent pas." -Les...

2 pages - 1,80 ¤

Autrui et la liberté ?

Note : 5.1/10

Qu'est-ce que cela signifie , sinon que le regard d'autrui me fige. J'étais liberté pure, conscience allégée de toute image, me voici devenu quelqu'un, un objet du regard. Je me vois parce qu'on me voit : mon « moi » fait irruption. En même temps j'en viens à exister sur le même plan que les objets. Je suis...

4 pages - 1,80 ¤

Autrui et la connaissance de soi

Note : 5.1/10

Nous voulons constituer précisément le règne humain comme un ensemble de valeurs distinctes du règne matériel. Mais la subjectivité que nous atteignons là à titre de vérité n'est pas une subjectivité rigoureusement  individuelle, car nous avons démontré que dans le cogito, on ne se découvrait pas seulement soi-même, mais aussi les autres. Par le je pense, contrairement à...

4 pages - 1,80 ¤

L'instant et la durée ?

Note : 5.1/10

Si nous n'avons de la durée que cette perception réduite, cela signifie que, pour nous, la durée est d'abord ce qui nous sépare de quelque chose ou, si l'on veut, un moyen terme entre un début et une fin. Ce moyen terme n'est donc pas perçu pour lui-même, mais en vue d'autre chose, et la réduction de la...

2 pages - 1,80 ¤

Les animaux et la conscience ?

Note : 5.1/10

Ce serait en effet pour qu'il puisse s'entendre avec ses semblables sur le bon, l'utile et le juste que la nature l'aurait pourvu du langage. La conscience vient du latin conscientia, qui signifie « accompagné » (cum) de « savoir » (scire). Être conscient signifie donc que lorsque l'on sent, pense, agit, on sait que l'on sent, pense ou...

1 page - 1,80 ¤

Philosophie et opinion ?

Note : 6/10

VI, 509-511), dans le domaine visible, et non intelligible. Les objets matériels donnent lieu à une représentation plus précise (croyance) certes, que leur image (imagination), mais elle reste vouée à donner au sujet une connaissance ontologique faible. La vérité n'est possible que par l'intelligence, seule capable de contempler les Idées, principes de toutes réalités. D'où aussi les critiques...

2 pages - 1,80 ¤

Ce qui est convaincant est-il vrai pour autant ?

Note : 6/10

• Vocabulaire technique et critique de la philosophie de Lalande. Article conviction : « En général certitude ferme et suffisante pour l'action, mais non tout à fait rigoureuse (soit qu'elle repose seulement sur une très grande probabilité, soit qu'elle repose sur un mélange de raisons et de sentiments forts). Cette dernière nuance est surtout celle du pluriel :...

6 pages - 1,80 ¤

Sans rapport à autrui, y aurait-il des passions ?

Note : 6/10

Analyse du sujet : Rapport : Terme vague qui pose le problème de la relation.  Le rapport où la relation est ce qui lie deux choses entre elles. L'égalité par exemple est un rapport mathématique qui s'établit entre deux choses équivalentes. Autrui : Autrui ne se réduit pas à l'autre. Autrui c'est l'autre dans le contexte particulier des relations interhumaines...

3 pages - 1,80 ¤

L'hypothèse de l'inconscient contredit-elle l'exigence morale ?

Note : 5.3/10

Je peux toujours faire appel à l'hypothèse de l'inconscient pour justifier que telle action contraire à l'exigence morale et ne dépendant pas de ma volonté est excusable. Mais tout d'abord, qu'est-ce qui peut me garantir que c'est bien l'inconscient qui m'a conduit à ne pas respecter l'exigence morale? Enfin, de quelle exigence morale peut-on encore parler si l'on...

17 pages - 1,80 ¤

Quelle est la spécificité du vivant ?

Note : 5.3/10

Il ne faut pas confondre la variabilité des individus et l'invariance propre à l'espèce.Ces trois critères, présents en un même être, nous permettent-ils de distinguer assurément le vivant de l'inerte ? Après tout les machines sont également des objets téléonomiques, les machines peuvent s'autoréguler et les ordinateurs, en raison de la programmation, ont une certaine autonomie. Il est...

3 pages - 1,80 ¤

Le vivant est-il un mécanisme ?

Note : 5.3/10

la liberté s'insérant dans la nécessité et la tournant à son profit. « Bergson, L'Énergie spirituelle, 1919. La vie, pour Bergson, tranche radicalement sur la matière. Le monde matériel obéit à des lois immuables et nécessaires. Dans ce monde régi par le déterminisme le plus strict, le vivant introduit l'indétermination et la spontanéité ; d'une façon toujours imprévisible,...

6 pages - 1,80 ¤

Quel intérêt y a-t-il à étudier le vivant ?

Note : 5.3/10

Il est moins aisé qu'il ne le paraît au premier abord de dégager des critères permettant de différencier un être vivant d'une machine complexe toutefois, la machine ne se reproduit pas, ne croit pas et connaît une autonomie très limitée. INTÉRÊT: a) ce qui importe,ce qui est à son avantage, ce qui fixe l'attention. 2) Ce qui est...

3 pages - 1,80 ¤

Comment désirer avec bonheur ?

Note : 5.3/10

. C'est dire aussi combien les hommes résistent à l'idée d'un bonheur où notre imagination serait restreinte par l'exigence rationnelle et où les désirs et les plaisirs seraient réduits au profit d'un amour de la Raison. Ils préfèrent voir le bonheur comme un état de contentement durable dans lequel l'homme accomplit ce qu'il vise et satisfait ses désirs. L'idée...

3 pages - 1,80 ¤

Désire-t-on une chose parce qu'on la juge désirable ?

Note : 5.3/10

4).L'essence d'une chose est une manifestation limitée de l'essence de la Cause de soi, qui est puissance infinie : « Tant que nous considérons seulement la chose elle-même, et non les causes extérieures, nous ne pouvons rien trouver en elle qui puisse la détruire » (ibid.).De là découle la proposition 6, justement célèbre: « De par son être,...

3 pages - 1,80 ¤

Le désir est-il le propre de l'homme ?

Note : 5.3/10

Dans le désir, l'homme ne se donne-t-il pas alors un objet dont il n'a nul besoin, - mais par lequel il produit et invente son humanité ? Il semble y avoir une rupture radicale entre désir et instinct ou entre désir et besoin. Cependant, cette rupture peut être contestée : le désir n'est-il pas, au fond, la représentation...

2 pages - 1,80 ¤

Tout est-il historique ?

Note : 5.3/10

) Un temps immense s'est écoulé depuis l'origine des choses (Adam, selon la Bible, est le premier homme), mais tout a-t-il pour autant duré ou été affecté par le temps ? Non : il faudrait sinon admettre « qu'une idée fausse est devenue vraie, et rien de plus absurde ne peut se concevoir ». Par exemple, l'égalité entre la...

1 page - 1,80 ¤

Quelle est l'objectivité de l'histoire ?

Note : 5.3/10

par exemple : Raymond Aron dans son « Introduction à la philosophie de l'histoire », citation page 322 : « L'objectivité de l'histoire a des limites, parce que l'histoire est dans l'histoire. » * Il convient cependant de remarquer que ces critiques portent sur la synthèse en histoire, lorsqu'il s'agit d'interpréter ou d'expliquer. Citation page 9 de l'ouvrage cité :...

5 pages - 1,80 ¤

La théorie explique-t-elle le monde tel qu'il est ?

Note : 5.3/10

Ainsi la physique ne devient une science à part entière qu'en revendiquant des objets propres et une méthode propre, c'est-à-dire en se séparant des mathématiques. CITATIONS: « L'accord avec l'expérience est, pour une théorie physique, l'unique critérium de vérité. » Pierre Duhem, La Théorie physique, son objet, sa structure, 1906. « Toute l'initiative expérimentale est dans l'idée, car c'est...

2 pages - 1,80 ¤

Démontrer, est-ce persuader ?

Note : 5.3/10

« L'homme le plus simple qui a de la passion persuade mieux que le plus éloquent qui n'en a point « écrit La Rochefoucauld mais pourrait-il écrire la même chose d'un mathématicien ? Boole aurait dut-il être éloquent lorsqu'il élaborait son algèbre ? Probablement pas. En effet, à la lecture des démonstrations mathématiques, il est...

5 pages - 1,80 ¤

Peut-on tout démontrer ?

Note : 7/10

Cette double difficulté tient avant tout aux limites de la nature humaine, à l'impuissance naturelle de l'homme. Les exigences de la démonstration traduisent un décalage entre ce que l'homme veut (tout démontrer) et ce que l'homme peut. Ce débordement de son vouloir au-delà des limites strictes de son pouvoir est ce qui pour Pascal caractérise le mieux la...

6 pages - 1,80 ¤

Qu'est-ce qu'une démonstration vraie ?

Note : 7/10

Il ne suffit pas que le syllogisme soit formellement valide, il faut aussi que les prémisses soient matériellement vraies.   Le moyen terme et la cause D'autre part, tout syllogisme se compose de trois termes (par exemple : mortels, hommes et Socrate). L'un de ces termes est commun aux deux prémisses, et permet d'établir un lien entre les deux autres termes,...

2 pages - 1,80 ¤

Le droit doit-il être juste ?

Note : 7/10

Seule la force met tout le monde d'accord ! « La justice est sujette à dispute, remarque Pascal. La force est très reconnaissable et sans dispute. [...] Et ainsi, ne pouvant faire que ce qui est juste fût fort, on a fait que ce qui est fort fût juste. » « Plaisante justice, ajoute-t-il, qu'une rivière borne !...

5 pages - 1,80 ¤

Peut-on se faire justice soi-même ?

Note : 7/10

Accepter l'arbitrageLe droit ne doit donc pas être soumis aux forces en présence, mais celles-ci doivent au contraire s'en remettre au jugement d'un tiers, c'est-à-dire d'un arbitre impartial. « Ce qui est juste, ajoute Alain, c'est d'accepter d'avance l'arbitrage ; non pas l'arbitrage juste, mais l'arbitrage. » En effet, la valeur de l'arbitrage ne tient pas tant au...

12 pages - 1,80 ¤

Le devoir est-il essentiellement rationnel ?

Note : 7/10

Le sursaut des cas de conscience Aussi le devoir n'est-il réfléchi et pleinement conscient que dans les cas exceptionnels, traditionnellement appelés cas de conscience. Mais la plupart du temps, l'obéissance est inconsciente, elle ne nécessite ni raisons ni réelle mobilisation de la conscience morale. Débat et enjeu Le devoir, conditionnement social ? Si l'origine de l'obligation est l'habitude, ne sommes-nous pas moralement conditionnés...

2 pages - 1,80 ¤

Quelle est la source du devoir ?

Note : 7/10

Le propre de l'être humain, doué de raison, n'est-il pas en effet la capacité de s'élever à l'absolu et à l'universel, de ne pas être borné par le particulier, d'échapper à son « cher moi 5 » ? La réponse de Kant Le devoir est un impératif rationnel, par lequel l'homme s'élève à l'universel " Il n'y a donc qu'un impératif catégorique et c'est celui-ci...

2 pages - 1,80 ¤

1 2 3 4 5 6 ... 17122 17123 17124 17125 17126 17127 17128 17129 17130 17131 17132 17133 17134 17135 17136 17137 17138 17139 17140 17141 17142 17143 17144 17145 17146 17147 17148 17149 17150 17151 17152 17153 17154 17155 17156 17157 17158 17159 17160 17161 17162 17163 17164 17165 17166 17167 17168 17169 17170 17171 17172 17173 17174 17175 17176 17177 17178 17179 17180 17181 17182 17183 17184 17185 17186 17187 17188 17189 17190 17191 17192 17193 17194 17195 17196 17197 17198 17199 17200 17201 17202 17203 17204 17205 17206 17207 17208 17209 17210 17211 17212 17213 17214 17215 17216 17217 17218 17219 17220 17221 17222 17223 17224 17225 17226 17227 17228 17229 17230 17231 17232 17233 17234 17235 17236 17237 17238 17239 17240 17241 17242 17243 17244 17245 17246 17247 17248 17249 17250 17251 17252 17253 17254 17255 17256 17257 17258 17259 17260 17261 17262 17263 17264 17265 17266 17267 17268 17269 17270 17271 ... 17318 17319 17320 17321 17322 17323

150000 corrigés de dissertation en philosophie

 Maths
 Philosophie
 Littérature
 QCM de culture générale
 Histoire
 Géographie
 Droit