LE SITE D'AIDE A LA DISSERTATION ET AU COMMENTAIRE DE TEXTE EN PHILOSOPHIE

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits

Toutes les dissertations

Peut-on être libre sans prendre de risques ?

.../... Que serait la liberté si elle n'impliquait aucun risque ? Que perd-on ou que gagne-t-on par la liberté ? N'est-on pas libre justement par ce que cela représente d'incertain, d'imprévu ? Dans un monde où mon action s'intégrerait parfaitement, serait quasi prévisible, plus besoin de liberté, juste d'un automatisme. Un contre-exemple intéressant pourrait être fourni par le texte...

10 pages - 1,80 ¤

En quoi le récit historique diffère-t-il du récit de fiction ?

HISTOIRE: Ce mot désigne soit le devenir, l'évolution des individus et des sociétés (allemand Geschichte), soit l'étude scientifique de ce devenir (allemand Historie). ...

3 pages - 1,80 ¤

L'idée de progrès historique est-elle encore pensable ou est-elle le mythe moderne par excellence ?

Note : 5.2/10

  Problématisation : Nous interrogeons sur le progrès historique et sa réalité. Le progrès historique est-il un mythe ou une réalité ? En première analyse ne faudrait-il admettre que le progrès historique est une réalité en ce qu'effectivement on a l'impression que selon certains critères, les sociétés humaines ont progressé vers la raison et le confort ? Mais d'un autre...

5 pages - 1,80 ¤

L'historien peut-il être objectif ?

Note : 5.2/10

||Un sujet très classique, interrogeant explicitement un thème du programme, l'histoire, mais qui, néanmoins, est porteur d'intérêt philosophique et d'enjeux importants. Le risque est de transformer le sujet en question de cours. Or, aucun énoncé philosophique ne rentre dans le type « question à réciter «. Ici, attention, la déviation majeure vous guette.  Lisez soigneusement l'énoncé. Remarquez que...

4 pages - 1,80 ¤

Peut-on se servir de l'histoire pour justifier le mal ?

Note : 5.2/10

La justification par le progrès est plus le fait des idéologies totalitaires cherchant à excuser leur passé sous prétexte de le présenter comme une étape. La question sous-jacente, c'est : en dépit de la nécessité historique et des inévitables compromissions de l'action politique, y a-t-il des choses inacceptables, sans condition ? Ou bien le discours de l'histoire, fondé...

3 pages - 1,80 ¤

Peut-on tirer des leçons de l'histoire ?

Note : 5.5/10

1.      L'expérience ne nous apprend rien que nous n'ayons déjà en nous. ·         Si l'on pense à l'expérience comme à un professeur, en tant que l'on peut en tirer des leçons, en apprendre quelque chose, on conçoit assez vitre des limites à ces leçons. « Attendu donc que l'âme est immortelle et que, bien des fois, elle est née, et a...

8 pages - 1,80 ¤

Y a-t-il un tribunal de l'histoire ?

Note : 5.5/10

)Nous disons donc que rien ne s'est fait sans être soutenu par l'intérêt de ceux qui y ont collaboré. Cet intérêt, nous l'appelons passion lorsque refoulant tous les autres intérêts ou buts, l'individualité tout entière se projette sur un objectif avec toutes les fibres intérieures de son vouloir et concentre dans ce but ses forces et tous ses...

3 pages - 1,80 ¤

L'homme est-il le produit de son histoire ?

Note : 5.5/10

||■ Mots clés • l'homme : désigne à la fois l'homme en général, l'espèce humaine, mais aussi l'individu particulier.• est-il : indique l'état, l'essence de ce qui est, c'est-à-dire ce qui demeure immuable.• produit : c'est-à-dire le résultat de diverses opérations, de diverses causes qui se sont enchaînées.• son histoire : désigne aussi bien l'histoire individuelle de l'homme que...

3 pages - 1,80 ¤

L'histoire juge-t-elle ?

Note : 5.5/10

Si le recul du temps est nécessaire, combien de temps faut-il ? Le jugement historique est-il définitif ? Ne peut-il pas encore évoluer dans l'histoire ? L'historien a pour rôle de mettre à jour les enjeux, les causes et les conséquences. Mais peut-on dire qu'il juge ? Ce terme de jugement n'implique-t-il pas une implication trop subjective, inconciliable...

2 pages - 1,80 ¤

L'histoire n'est-elle qu'un récit du passé ?

Note : 5.5/10

Définition des termes du sujet: PASSÉ: Dimension du temps écoulé dans son irréductible irréversibilité. D'ordre biologique, pulsionnel, social, historique ou psychologique, le passé pèse sur l'homme dans le sens du déterminisme, mais, il structure aussi activement la personnalité sans laquelle la liberté serait impossible ou illusoire. La liberté qui peut d'ailleurs s'exercer à l'égard du passé lui-même, dans la...

1 page - 1,80 ¤

La technique peut-elle résoudre tous les problèmes ?

Note : 5.5/10

Mais on peut se demander s'il n'existe pas d'autres problèmes d'une autre nature tels que les problèmes politique, artistique, idéologique, culturels ou l'intervention de la technique serait inutile, voire nuisible. Ces deux sens, d'impossibilité, et de critique morale sont à considérer. Si la technique peut résoudre des problèmes, elle ne doit pas résoudre tous les problèmes. Que signifie...

3 pages - 1,80 ¤

Est-il juste d'affirmer que l'activité technique dévalorise l'homme ?

Note : 5.5/10

Il produit la beauté, mais pour l'ouvrier c'est l'infirmité. Il remplace l'ouvrier par les machines, mais il rejette une partie des ouvriers vers un travail barbare et transforme l'autre moitié en machines. Il produit l'esprit, mais pour l'ouvrier il produit l'absurdité, le crétinisme. »L'ouvrier n'est pas moins aliéné, en un second lieu, dans l'acte même de la production....

8 pages - 1,80 ¤

Faut-il redouter l'intelligence des machines ?

Note : 5.5/10

il y a longtemps que les puissances qui, en tout lieu et à toute heure, sous quelque forme d'outillage que ce soit, accaparent et pressent l'homme, le limitent et l'entraînent, il y a longtemps que ces puissances ont débordé la volonté et le contrôle de l'homme, parce qu'elles ne procèdent pas de lui «. L'homme n'est pas le...

6 pages - 1,80 ¤

Les objets techniques nous imposent-ils une façon de penser ou seulement une manière de vivre ?

Note : 5.5/10

||Une façon de penser ou une manière de vivre ne sont pas des concepts techniques ni spécifiquement philosophiques. Ce sont des catégories du langage courant qui, d'ailleurs, ne correspondent pas à une distinction rigoureuse. Il serait plus clair de demander si les techniques transforment notre environnement mental ou seulement notre environnement extérieur.Par objets techniques, on entend tous les...

6 pages - 1,80 ¤

Qui est mon prochain ?

Note : 5.5/10

C. Le respect Mais quand l'amour repose sur l'attrait sexuel ou même sur la parenté (l'amour qu'on éprouve pour ses frères et soeurs, par exemple), il devient difficile de faire la part entre l'« amour oblatif« (amour qui donne priorité à la satisfaction des besoins d'autrui) et l'« amour captatif « (amour qui vise à la capture, à la...

3 pages - 1,80 ¤

Qui suis-je ?

Note : 5.5/10

Ainsi, chacun, dans l'exercice du doute, peut aboutir à la même conclusion, à savoir qu'il est une chose qui pense. Cependant, ce premier niveau d'analyse ne révèle pas à la conscience « qui » elle est, mais « ce qu'elle » est : une substance pensante. Or, notre question se situe plus précisément au niveau personnel, au sens où je m'interroge sur ce...

6 pages - 1,80 ¤

Sommes-nous tels que nous paraissons aux yeux des autres ?

Note : 5.5/10

La conscience, dans son rapport immédiat avec elle-même, n'est que l'identité vide du Je = Je, une tautologie sans contenu. Toute conscience rencontre autrui, l'Autre, une autre conscience de soi. Il n'y a, en fait, de véritable conscience de soi que moyennant le retour à soi à partir de cet « être-autre ». Autrement dit, la conscience de...

6 pages - 1,80 ¤

Peut-on vaincre la peur de l'autre ?

Note : 5.5/10

||• L'expression « la peur de l'autre « est ambiguë : elle peut désigner soit la peur que l'autre ressent à cause de ma présence, soit celle que je ressens à cause de sa présence. Y a-t-il lieu de privilégier un seul sens ?• La « peur de l'autre « est ici postulée comme un fait premier, résultant...

6 pages - 1,80 ¤

L'amitié est-elle une forme idéale de relation à autrui ?

Note : 5.5/10

Est-elle un idéal au sens de "la plus agréable", celle qui nous plaît le plus, qui nous procure un maximum de satisfaction ? Ce sujet peut aussi avoir une dimension politique : si je ne respecte que mes amis, qu'en est-il des autres ? Si l'idéal, c'est le respect de la liberté d'autrui, et comme je ne peux...

3 pages - 1,80 ¤

Puis-je savoir qui je suis ?

Note : 5.5/10

Avons-nous les moyens d'explorer notre inconscient ?S'il est fort improbable que nous puissions parvenir à une connaissance absolue de nous-mêmes - ce qui ferait de nous l'égal des " dieux " qu'évoque l'inscription du temple de Delphes -, nous pouvons tout de même accéder à une meilleure connaissance de nous-mêmes.L'introspection nous permet de mettre de l'ordre dans nos...

9 pages - 1,80 ¤

Qu'est-ce que je sous-entends quand je parle d'autrui comme de mon semblable ?

Note : 5.5/10

Celui qui me ressemble, ce peut-être celui qui partage mes croyances, mes haines, mes folies. Et en effet, le critère de ressemblance désigne le semblable. Toutes les délimitations du domaine du "semblable" sont alors possibles. Spinoza butte sur un écueil: en posant comme irréductible la singularité des individus, on ne peut donner de critère universel de reconnaissance du...

5 pages - 1,80 ¤

Les autres nous empêchent-ils d'être nous-mêmes ?

Note : 5.5/10

De plus, sa présence m'empêche d'être ce que je suis, il faut que je comporte en être social. Mais être soi-même, n'est ce pas d'abord se connaître et être maître de soi même ? Et pour cela, l'autre n'est-il pas nécessaire ?   Je suis le seul responsable de moi-même et les autres n'entrent pas en ligne de compte - L'individu décide lui-même...

2 pages - 1,80 ¤

Autrui peut-il m'aider ?

Note : 5.5/10

Je suis seul et sur le plan de la conscience non thétique (de) moi. Cela signifie d'abord qu'il n'y a pas de moi pour habiter ma conscience. Rien donc à quoi je puisse rapporter mes actes pour les qualifier. Ils ne sont nullement connus, mais je les suis [...]. Ma conscience colle à mes...

5 pages - 1,80 ¤

Faut-il craindre le regard d'autrui ?

Note : 5.4/10

||Ici, pas de concept particulier; des mots d'usage courant. C'est la question elle-même qui est étrange. Pourquoi faudrait-il craindre le regard d'autrui ?Si vous évoquez votre expérience personnelle, vous trouverez des raisons empiriques (tirées de l'expérience) qui peuvent expliquer que l'on puisse parfois craindre le regard des autres sur soi-même. Le regard porté sur soi peut être gênant,...

10 pages - 1,80 ¤

Le passionné est-il l'ennemi de lui-même ?

Note : 5.4/10

Un homme passionné est un homme qui met son désir au principe de son action, c'est-à-dire qui n'agit pas raisonnablement et ne s'en réfère pas à la raison, au bon sens et à la morale pour diriger sa vie, mais à sa seule envie particulière. Le passionné est donc, à l'inverse du sage réfléchi, un être impulsif, gouverné...

3 pages - 1,80 ¤

1 2 3 4 5 6 ... 17123 17124 17125 17126 17127 17128 17129 17130 17131 17132 17133 17134 17135 17136 17137 17138 17139 17140 17141 17142 17143 17144 17145 17146 17147 17148 17149 17150 17151 17152 17153 17154 17155 17156 17157 17158 17159 17160 17161 17162 17163 17164 17165 17166 17167 17168 17169 17170 17171 17172 17173 17174 17175 17176 17177 17178 17179 17180 17181 17182 17183 17184 17185 17186 17187 17188 17189 17190 17191 17192 17193 17194 17195 17196 17197 17198 17199 17200 17201 17202 17203 17204 17205 17206 17207 17208 17209 17210 17211 17212 17213 17214 17215 17216 17217 17218 17219 17220 17221 17222 17223 17224 17225 17226 17227 17228 17229 17230 17231 17232 17233 17234 17235 17236 17237 17238 17239 17240 17241 17242 17243 17244 17245 17246 17247 17248 17249 17250 17251 17252 17253 17254 17255 17256 17257 17258 17259 17260 17261 17262 17263 17264 17265 17266 17267 17268 17269 17270 17271 17272 ... 17313 17314 17315 17316 17317 17318

150000 corrigés de dissertation en philosophie

 Maths
 Philosophie
 Littérature
 QCM de culture générale
 Histoire
 Géographie
 Droit