LE SITE D'AIDE A LA DISSERTATION ET AU COMMENTAIRE DE TEXTE EN PHILOSOPHIE

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits

Toutes les dissertations

On a dit que le savant était un douteur. Distinguer le doute scientifique et le doute des sceptiques ?

On a dit que le savant était un douteur. Distinguer le doute scientifique et le doute des sceptiques. PLAN I. - Le savant est un douteur, a dit Claude Bernard ; mais il croit à la science et ne doute que de lui-même ; le sceptique ne croit pas à la science, mais se croit un homme supérieur. II. - Le...

1 page - 1,80 ¤

Comparez l'instinct à l'intelligence ?

L'homme, au contraire, possède de nombreux moyens de défense, et il lui est toujours loisible d'en changer et même d'avoir l'arme qu'il veut et quand il le veut. Car la main devient griffe, serre, corne, ou lance ou épée ou toute autre arme ou outil. Elle peut être tout cela, parce qu'elle est capable de tout saisir et...

2 pages - 1,80 ¤

Montrer à grands traits comment les recherches philosophiques ont servi, dans les temps modernes, au progrès des sciences ?

Sans doute ce philosophe n'a pas créé l'esprit positif dont s'inspire la science moderne, mais il l'a nettement défini et formulé, et il serait puéril de nier qu'il a frappé beaucoup d'intelligences à son empreinte. Herbert Spencer est le grand théoricien de l'évolution ; et cette idée maîtresse de sa philosophie a donné une impulsion puissante aux sciences biologiques....

2 pages - 1,80 ¤

En quoi la rhétorique (art de bien parler) peut-elle se révéler dangereuse ?

Quelques éléments de réflexions : * La puissance du langage est redoutable en raison de la possibilité qu'il offre de "manipuler" les gens, comme l'a bien vu Platon dans sa critique de la rhétorique. Mais cette manipulation peut se retourner contre les manipulateur eux-mêmes, et échapper ainsi à tout contrôle, ainsi que l'explique...

1 page - 1,80 ¤

Ne prend-on conscience que par opposition de soi à soi ?

Ce mouvement intérieur est dans toute pensée ; car celui qui ne se dit pas finalement : "Que dois-je penser ?" ne peut pas être dit penser» (Définitions, p. 64). n Dans ces conditions, il est clair que «La conscience est toujours implicitement morale; et l'immortalité consiste toujours à ne point vouloir penser qu'on pense, et à ajourner le...

2 pages - 1,80 ¤

En l'absence des lois, les hommes seraient-ils vraiment réduits à l'état de bêtes sauvages ?

Note : 5.1/10

Or, en l'absence d'un pouvoir commun, l'égalité des hommes fait que ce combat ne peut connaître ni vainqueur, ni vaincu définitif, qu'à chaque moment chacun craint pour sa vie, que l'état de nature est un état misérable d'insécurité et de peur de la mort violente. Cet état catastrophique, où nulle activité agricole, industrielle ou sociale n'est  possible, où chacun...

2 pages - 1,80 ¤

Est-ce condamner l'art que de dire qu'il porte sur les apparences ?

Note : 5.1/10

Mais au fond, qu'est-ce que l'apparence ? Quels sont ses rapports avec l'essence ? N'oublions pas que toute essence, toute vérité, pour ne pas rester abstraction pure, doit apparaître [...] l'apparence elle-même est loin d'être quelque chose d'inessentiel, elle constitue, au contraire, un moment essentiel de l'essence. Le vrai existe pour lui-même dans l'esprit,...

5 pages - 1,80 ¤

L'oeuvre d'art échappe-t-elle à l'artiste après sa création ?

Note : 5.1/10

Arbitraire du signe, déjà souligné par Hegel, presque cent ans avant Saussure, et qui accroît encore son caractère formel.Ensuite, Hegel traite de l'art, et de la différence (« au contraire ») des moyens utilisés par l'art pour extérioriser, par rapport à ceux du langage. Alors que le langage utilisait le minimum d'existence sensible (« une forme »), l'art...

4 pages - 1,80 ¤

Une langue humaine sert-elle, essentiellement et uniquement, à communiquer ?

Note : 5.1/10

Le vocatif, dans les langues à déclinaisons comme le latin, est le cas employé pour s'adresser directement à quelqu'un, ou à quelque chose. En français, il est indiqué parfois par le «ô« : «ô jeunes gens ! quelle leçon ! Marchons avec candeur dans le sentier de la vertu ! « (Beaumarchais, La Mère...

3 pages - 1,80 ¤

De l'idée d'infini ?

Note : 5.1/10

De l'idée d'infini. Voici le sens de la dissertation qui doit être faite sur chacun de ces deux sujets : il faut d'abord donner une définition de l'idée proposée, et éclairer cette définition par quelques exemples. On abordera alors l'examen de l'idée qui devra porter sur deux points : sa valeur intrinsèque et sa portée. Valeur intrinsèque : qu'est l'idée?...

1 page - 1,80 ¤

En quel sens faut-il prendre le principe : la fonction crée l'organe ?

Note : 5.1/10

En quel sens faut-il prendre le principe : la fonction crée l\'organe? C\'est un des principes fondamentaux un transformisme. Sollicité soit par l\'action du milieu (Geoffroy Saint-Hilaire), soit par les nécessités de la concurrence vitale et de l\'adaptation (Darwin) l\' être vivant éprouve des besoins de plus-en plus variés et spécifiés. Il...

2 pages - 1,80 ¤

Les progrès de l'action gouvernementale et ceux de la liberté individuelle peuvent-ils être simultanés et concourants ?

Note : 5.1/10

Les progrès de l'action gouvernementale et ceux de la liberté individuelle peuvent-ils être simultanés et concourants ? Il faut, avant tout, bien comprendre cette question, et pour cela se faire une idée précise de ce qu'on entend par action gouvernementale.Le mot gouvernement, pris dans son sens le plus large,- comme il faut le prendre ici, désigne l'ensemble des...

1 page - 1,80 ¤

Qu'entend-on par certitude morale? Quelles en sont les conditions? Quelle en est la valeur ?

Note : 5.1/10

Il suit clairement de là que je ne puis pas prouver toutes les idées : au début de mes raisonnements, je dois prendre pour accordées certaines idées qui fonderont la certitude des autres, et qui, étant premières, ne pourront elles-mêmes être ramenées à des idées antérieures. On ne raisonne pas à l'infini; on ne démontre pas tout. Ces...

1 page - 1,80 ¤

Qu'est-ce qu'une preuve? Quels sont les principaux genres de preuves usitées dans les sciences ?

Note : 5.1/10

B.    - La preuve est en effet ce qui établit la vérité de cette propo­sition. Or, réserve faite des vérités morales qui pourraient seules ici faire question, «la vérité, comme le dit encore GoBLOT, est indépendante du caractère, de la volonté, du sentiment et des passions : toutes les conditions de l'idée vraie se trouvent dans les seules...

3 pages - 1,80 ¤

Comment distinguons-nous notre corps des corps étrangers ?

Note : 5.1/10

Comment distinguons-nous notre corps des corps étrangers ? Deux moyens nous permettent de faire cette distinction : 1° La coenesthésie. On sait que ce nom désigne l'ensemble de toutes nos sensations organiques à chaque moment de notre vie, en admettant qu'aucune d'elles n'ait une intensité exceptionnelle, de nature à rompre l'équilibre et à occuper toute la conscience au détriment des...

2 pages - 1,80 ¤

Voltaire, penseur bourgeois (1694-1778), affirme que : « Si Dieu n'existait pas, il faudrait l'inventer. » Bakounine, anarchiste révolutionnaire (1814-1876), répond que : « Même si Dieu existait, il faudrait le supprimer. » Vous expliquerez et apprécierez

Note : 5.1/10

L'un et l'autre considèrent que la société se fonde sur Dieu. a) La première question qui se pose est de savoir s'il n'y a pas d'ordre social possible sans Dieu ? Cette question se ramène au problème plus général de la morale sans Dieu. Nous le résoudrons en quelques mots : immédiatement, le...

3 pages - 1,80 ¤

La délibération réfléchie, en déterminant notre choix, abolit-elle notre liberté ?

Note : 5.1/10

« Se déterminer » peut être soit un verbe réfléchi, soit un verbe pronominal. « Se tuer » se dit du désespéré qui se tire un coup de revolver dans la tempe; mais il se dit aussi de l'alpiniste qui a fait une chute mortelle. Ou encore, d'Un malade à toute extrémité on dit qu' « il se...

2 pages - 1,80 ¤

Le doute nécessaire à la recherche scientifique est-il le même que celui qu'on éprouve dans l'inquiétude ?

Note : 5.1/10

croit à la science et à la valeur de l'esprit humain; seules sont mises en doute les hypothèses qui n'ont pas subit un contrôle suffisant des faits.II. - LE DOUTE QU'ON ÉPROUVÉ DANS L'INQUIÉTUDE. A. Nous savons tous par exemple ce que c'est qu'être inquiet. L'esprit de l'inquiet ne trouve pas de repos, obsédé qu'il est par la crainte...

1 page - 1,80 ¤

Nos rêves ont-ils un sens, ou plusieurs sens, ou n'ont-ils aucun sens ?

Note : 5.1/10

||S'il est vrai que « la moitié de notre vie, ou presque, se déroule dans un état d'inconscience plus ou moins poussée (I),, il peut être intéressant, pour comprendre la psychologie humaine dans sa totalité, d'étudier les rêves, ces messages qui nous parviennent de temps à autre de l'inconscient. Mais une question préliminaire s'impose...

6 pages - 1,80 ¤

Qu'est-ce que le mythe ? Quels peuvent être sa valeur et son rôle dans l'art, la morale et la philosophie ?

Note : 5.1/10

Essayons de voir maintenant comment la compréhension du mythe permet d'accéder à une meilleure intelligence des diverses médiations de la valeur.1. ... Dans l'art. - Comme dans le mythe, la réalité où s'enracine l'art est concrète, mais par son intention l'art invite au dépassement de ce qu'il représente. Un art qui se bornerait à la reproduction d'épisodes mythologiques...

2 pages - 1,80 ¤

Sommes-nous responsables moralement, non seulement de nos actes, mais encore de nos pensées ?

Note : 5.1/10

- Pas de responsabilité, avons-nous dit, sans liberté. Or, si nous sommes libres de poser ou de ne pas poser un acte, par exemple de consacrer une soirée de nos vacances à une promenade ou à une lecture, nous ne sommes pas libres de penser à ce que nous voulons. Normalement, en effet, nos pensées viennent en nous...

2 pages - 1,80 ¤

La notion de loi a-t-elle la même signification pour le moraliste et pour le physicien ?

Note : 5.1/10

Mais on semble croire parfois que, le monde restant ce qu'il est, des lois différentes de celles qui le régissent actuellement pourraient lui être imposées. Cette conception est absurde : la loi, n'étant que l'expression de la nature des choses, suit nécessairement cette nature. Sans doute, le physicien ne constate les lois que comme un fait contingent : il...

3 pages - 1,80 ¤

Peut-on définir le devoir comme ce qui nous coûte ?

Note : 5.1/10

A la première question que nous nous étions posée, nous devons donc répondre par la négative : si le devoir nous coûte souvent ou même ordinairement, il ne nous coûte pas toujours ; il ne lui est pas essentiel de coûter ; par suite, on ne peut pas le définir comme ce qui coûte. II. - LE DEVOIR REND-IL...

3 pages - 1,80 ¤

Que pensez-vous de cette affirmation : « La pitié chez l'homme qui vit sous la conduite de la raison est par elle-même mauvaise et inutile. » ?

Note : 5.1/10

Il peut même, s'il le juge utile, donner les signes extérieurs de la pitié, et d'une pitié qui soit à la fois rationnelle et bienfaisante. Voilà le point de vue des moralistes qui poussent le rationalisme jusqu'à ses conséquences extrêmes et aboutissent à la thèse paradoxale que nous avons à apprécier. Car c'est un paradoxe. II. - DISCUSSION A. Comme tout...

1 page - 1,80 ¤

Qu'est-ce qu'un acte moral ?

Note : 5.1/10

Notre élucidation de la notion d' « acte moral » serait incomplète si nous ne répondions pas à une dernière question : quels sont les éléments constitutifs de l'acte moralement bon ? En d'autres termes, à quelles conditions un acte humain prend-il une valeur morale positive ? Les moralistes distinguent dans l'acte moral deux points de vue :...

2 pages - 1,80 ¤

1 2 3 4 5 6 ... 17130 17131 17132 17133 17134 17135 17136 17137 17138 17139 17140 17141 17142 17143 17144 17145 17146 17147 17148 17149 17150 17151 17152 17153 17154 17155 17156 17157 17158 17159 17160 17161 17162 17163 17164 17165 17166 17167 17168 17169 17170 17171 17172 17173 17174 17175 17176 17177 17178 17179 17180 17181 17182 17183 17184 17185 17186 17187 17188 17189 17190 17191 17192 17193 17194 17195 17196 17197 17198 17199 17200 17201 17202 17203 17204 17205 17206 17207 17208 17209 17210 17211 17212 17213 17214 17215 17216 17217 17218 17219 17220 17221 17222 17223 17224 17225 17226 17227 17228 17229 17230 17231 17232 17233 17234 17235 17236 17237 17238 17239 17240 17241 17242 17243 17244 17245 17246 17247 17248 17249 17250 17251 17252 17253 17254 17255 17256 17257 17258 17259 17260 17261 17262 17263 17264 17265 17266 17267 17268 17269 17270 17271 17272 17273 17274 17275 17276 17277 17278 17279 ... 17516 17517 17518 17519 17520 17521

150000 corrigés de dissertation en philosophie

 Maths
 Philosophie
 Littérature
 QCM de culture générale
 Histoire
 Géographie
 Droit