LE SITE D'AIDE A LA DISSERTATION ET AU COMMENTAIRE DE TEXTE EN PHILOSOPHIE

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits

Toutes les dissertations

« Il y a dans toute erreur une part de vérité », écrit Leibnitz. Qu'en pensez-vous ?

Assez souvent, un problème est faux par suite d'une erreur de calcul quoique la solution soit correcte. On retrouve des cas analogues en sciences, en logique, en psychologie et dans la vie courante. Ils ont la singularité d'unir, à la fois, le faux et le vrai. La source la plus fréquente de l'erreur c'est la précipitation du jugement. Nous omettons...

2 pages - 1,80 ¤

Une loi scientifique constitue-t-elle une découverte ou une invention

- LA LOI SCIENTIFIQUE AVANT SA FORMULATION. EST-ELLE UNE DÉCOUVERTE OU UNE INVENTION ? Il est certain que bien longtemps avant qu'Archimède ait formulé sa loi, de même avant les temps préhistoriques, les gaz se comportaient suivant la loi que Mariotte fit connaître au XVIIe siècle; la réflexion, la réfraction de la lumière se produisaient conformément aux lois connues...

2 pages - 1,80 ¤

Les consciences peuvent-elles communiquer les unes avec les autres

||En psychologie, il est difficile d'admettre des situations purement objectives. Chacun de nous comprend et répond d'une manière particulière. Cette première constatation pose déjà la possibilité d'une communication des consciences. Par ailleurs, la vie quotidienne parce qu'elle est engagée dans une série d'actions diverses, nous relie par mille liens au monde et aux autres. Il existe,...

4 pages - 1,80 ¤

La connaissance de soi est-elle difficile

Pour intéressant et important qu'il soit, son témoignage ne peut guère prétendre au titre de connaissance. En commentant à son fils sa maxime : Connais-toi, toi-même, Socrate lui a expliqué qu'il s'agit moins de s'étudier que de se situer. Comment y parvenir aujourd'hui sans' faire appel aux sciences humaines qui définissent le moi dans son double rapport avec le...

2 pages - 1,80 ¤

En quel sens peut-on dire que l'homme est, pour lui-même, l'être le plus proche et le plus lointain

Les bonnes perceptions ne s'effectuent pas seulement par le contact instinctif des sens. Il importe que l'objet à percevoir soit placé à une certaine distance pour que nous puissions juger d'un coup d'oeil et, de façon objective, des rapports des parties avec le tout' Il en est de même de la connaissance humaine. Ainsi, dans un vieux ménage, les...

2 pages - 1,80 ¤

Le cinéma est-il un art

Les spectateurs viennent-ils contempler une oeuvre d'art ou plutôt s'évader un moment de leur quotidienneté, c'est-à-dire se divertir ?     II : le cinéma est un divertissement Les spectateurs vont avant tout au cinéma pour se changer les idées comme nous pourrions le faire en lisant un livre ou aller au théâtre. C'est une...

2 pages - 1,80 ¤

« La science n'est pas seulement une connaissance; elle est aussi une éducation. » Expliquez et discutez ce jugement d'Émile Boutroux

Quant à la connaissance, on ne peut guère la définir, mais cette définition est inutile, car aucune expérience ne nous est plus familière que celle-là. Il ne sera pas inutile, au contraire, de préciser la signification du mot « éducation ». D'après l'étymologie, particulièrement éclairante dans le cas, « éduquer » (« ducere e ») consiste à faire sortir...

2 pages - 1,80 ¤

Notre avenir est-il déterminé par notre passé, ou est-ce l'idée que nous nous faisons de l'avenir qui détermine ce que nous sommes

B. Ce passé est-il déterminant ? - Il l'est pour la matière brute et même pour les végétaux auxquels on ne peut reconnaître aucune faculté de choix. Au contraire, il ne l'est pas d'une façon absolue pour l'animal, qui est capable de prévoir : ainsi le chien, sous la menace du bâton, résistera à l'attrait qui, sans cela, serait...

1 page - 1,80 ¤

La science positive est-elle capable de donner une réponse valable au problème de la destinée humaine

Il est le résultat d'une poussée évolutive qui traverse le monde vivant et même celui de la matière brute. Aussi, pour connaître la destinée de l'homme c'est la nature entière qu'il faut interroger. Il faut en particulier se pencher sur la longue histoire de la vie, observer d'où elle vient et déterminer où elle va ; du même...

4 pages - 1,80 ¤

L'humanité est-elle maîtresse de sa destinée

Tout d'abord de l'inexistence du Destin, il ne suit pas que nous soyons maîtres de notre destinée. Examinons-nous loyalement, ils sont bien rares les cas dans lesquels nous nous déterminons en êtres en pleine possession de soi, pour des raisons conscientes et réfléchies : le plus souvent nous sommes menés par les impressions du moment, par le hasard,...

1 page - 1,80 ¤

Pourquoi le règne du droit a-t-il plus de difficulté à s'instaurer entre les nations qu'entre les individus

U. Mais, le terme le dit, cette force, comme l'O.N.U. elle-même, est internationale, et non supranationale. Reste alors à se demander pourquoi l'institution d'une autorité supranationale s'avère si difficile ? II. - A CAUSE DU CARACTÈRE ABSOLU ATTRIBUÉ A L'ÉTAT S'inspirant du droit romain fondé, en ce qui concernait les rapports avec les Barbares, sur la force seule, les légistes commencèrent...

3 pages - 1,80 ¤

La politique vous paraît-elle devoir obéir à d'autres principes que la morale

A. La science politique strictement considérée cherche à déterminer, en se fondant sur les expériences du passé, les lois générales qui régissent les sociétés humaines du point de vue de leur gouvernement. On peut la caractériser par les traits suivants : Positive et non normative, elle observe les faits tels qu'ils se présentent sans porter sur eux des jugements...

3 pages - 1,80 ¤

Peut-on être vertueux ou bon naturellement

.. Plus passives qu'actives, ces vertus ne demandent pas une grande force morale ; c'est précisément parce qu'ils manquent d'une force de ce genre que certains individus sont incapables de heurter les autres et se montrent si accommodants. On le voit, ces vertus sont naturelles, au moins dans une grande mesure. Sans doute, l'éducation a pu les développer,...

3 pages - 1,80 ¤

Faute, défaut, vice et vertu

Une idée lui vient : son livre est là, dans son pupitre; s'il profitait d'une distraction du surveillant. Mais sa conscience proteste : la tromperie, le tort fait aux camarades... Il hésite, discute avec lui-même, puis cède à la suggestion mauvaise : faute morale de déloyauté. Il avait pourtant bien promis, au début de l'année, de travailler assidûment :...

2 pages - 1,80 ¤

La loi morale et civile ne sont-elles qu'une limitation de la liberté

Introduction. - La liberté est une condition essentielle du plaisir chez l'homme : un plaisir imposé n'est plus un plaisir. Aussi nous regimbons contre toute restriction de notre liberté. Mais ne nous faisons-nous pas souvent illusion et les lois qui régissent notre vie ne sont-elles qu'une limitation de notreliberté ?I. Sans doute, la loi limite la liberté :...

1 page - 1,80 ¤

La notion de lois a-t-elle la même signification pour le moraliste et pour le physicien

Pour le grand nombre, il est vrai, la morale se rattache étroitement à la religion et se fonde sur la volonté de Dieu. La loi morale n'est-elle pas, dans cette hypothèse, une loi positive ? Elle le serait si l'acte de volonté par lequel Dieu intime à l'homme la loi morale constituait une décision libre et révocable. Mais...

2 pages - 1,80 ¤

L'obéissance morale n'est-elle qu'obéissance à des règles établies

II. - POUR LE PHILOSOPHE. Le philosophe ne peut pas accepter cette conception. Sans doute, la vie morale comporte bien l'obéissance aux règles légitimement établies. mais elle ne se réduit pas à cette obéissance. a) Tout d'abord, la vie morale n'est pas simple obéissance. Comme l'a bien fait valoir KANT, la moralité consiste, non pas à observer matériellement une règle...

2 pages - 1,80 ¤

L'autonomie morale

Aussi les cas particuliers exigent-ils bien souvent de complexes considérations de causes et d'effets, le recours à des principes différents ou même de sens opposé : songeons aux cas de conscience, et, à qui sait regarder, des cas de cet ordre se posent tous les jours. Alors, les lois qu'il a découvertes, c'est à chacun de les appliquer,...

3 pages - 1,80 ¤

Aimez et faites ce que vous voulez

Cela ne veut pas dire que nous retombions dans la morale du devoir avec son contraignant réseau d'interdits et d'impératifs : l'amour, comme on dit, ne se commande pas ; on n'aime pas ce qu'on veut ni même toujours ce qu'il serait raisonnable d'aimer, car « le coeur a ses raisons que la raison ne connaît pas »....

3 pages - 1,80 ¤

Un être ne se sent-il obligé que s'il est libre

«Un être ne se sent obligé que s'il est libre ». Que pensez-vous de cette affirmation ?Introduction. - A en croire Kant, la conscience psychologique nous apprend que nous sommes déterminés. C'est la conscience morale, d'où nous vient le sentiment d'obligation, qui nous amène à admettre la thèse de la liberté.Mais peut-on prétendre qu'un être ne se sent...

1 page - 1,80 ¤

Le devoir est-il la notion fondamentale de la morale

Le devoir est-il la notion fondamentale de la morale ?  INTRODUCTION. - La morale est assez couramment conçue comme la science du devoir ou des devoirs, en sorte que la notion de devoir serait la notion fondamentale de la morale. Mais il est étrange de constater que l'importance attribuée à l'idée de devoir est assez récente : on a...

1 page - 1,80 ¤

En quoi consiste l'obligation morale

Mais une fois placé dans les perspectives de l'idéal moral, le jugement ou le précepte s'impose à moi, et je ne puis le modifier : cette parole que tu vas prononcer, c'est de la pure médisance : tu dois la ravaler ; cet objet que tu vas t'approprier appartient à un autre : tu dois y renoncer. Je...

3 pages - 1,80 ¤

Les sentiments naturels de l'hommes sont-ils pour la moralité un auxiliaire ou un obstacle

Les sentiments naturels de l'homme sont-ils pour la moralité un auxiliaire ou un obstacle ? INTRODUCTION. - La moralité consiste dans la conformité avec l'idéal moral. Cette conformité est essentiellement affaire de vouloir; mais les sentiments naturels ou spontanés, comme la sympathie ou l'antipathie, l'amour du travail ou une prédilection marquée pour le farniente, n'y jouent-ils pas un...

2 pages - 1,80 ¤

La raison peut-elle assigner à notre action des fins, ou bien ne peut-elle que calculer les moyens d'atteindre une fin donnée

On ne saurait, évidemment, reconnaître de valeur morale à des fins poursuivies pour des motifs aussi intéressés. Ce que nous venons de dire d'une morale strictement théologique vaut aussi, à plus forte raison, d'une morale de genre sociologique, que la société qui assigne les fins de notre action soit la nation, la patrie, la race, l'humanité... En effet, cette...

3 pages - 1,80 ¤

La valeur morale d'une action se mesure-t-elle à son utilité sociale

Mais le mot a utilité » exprime mal ce que nous devons chercher à procurer aux autres pour agir moralement. L'utile est ordonné à autre chose, et particulièrement à des besoins matériels. Par suite, le terme d' « utilité sociale » évoque une amélioration des conditions matérielles d'existence des membres d'une collectivité. Or, cette amélioration ne présente en...

1 page - 1,80 ¤

1 2 3 4 5 6 ... 17142 17143 17144 17145 17146 17147 17148 17149 17150 17151 17152 17153 17154 17155 17156 17157 17158 17159 17160 17161 17162 17163 17164 17165 17166 17167 17168 17169 17170 17171 17172 17173 17174 17175 17176 17177 17178 17179 17180 17181 17182 17183 17184 17185 17186 17187 17188 17189 17190 17191 17192 17193 17194 17195 17196 17197 17198 17199 17200 17201 17202 17203 17204 17205 17206 17207 17208 17209 17210 17211 17212 17213 17214 17215 17216 17217 17218 17219 17220 17221 17222 17223 17224 17225 17226 17227 17228 17229 17230 17231 17232 17233 17234 17235 17236 17237 17238 17239 17240 17241 17242 17243 17244 17245 17246 17247 17248 17249 17250 17251 17252 17253 17254 17255 17256 17257 17258 17259 17260 17261 17262 17263 17264 17265 17266 17267 17268 17269 17270 17271 17272 17273 17274 17275 17276 17277 17278 17279 17280 17281 17282 17283 17284 17285 17286 17287 17288 17289 17290 17291 ... 17516 17517 17518 17519 17520 17521

150000 corrigés de dissertation en philosophie

 Maths
 Philosophie
 Littérature
 QCM de culture générale
 Histoire
 Géographie
 Droit