LE SITE D'AIDE A LA DISSERTATION ET AU COMMENTAIRE DE TEXTE EN PHILOSOPHIE

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits

Toutes les dissertations

LA DIVERSITÉ DES CULTURES EST-ELLE INCOMPATIBLE AVEC L'UNITÉ DE L'HOMME ?

  Il y a quand même des bases communes qui nous permettent de communiquer. Or seule, la diversité des cultures permet l'échange entre ces cultures, tant il est vrai que tout dialogue suppose un autre différent de moi Kant, dans le projet de paix perpétuelle, affirme qu'en m'enrichissant de la culture d'autrui, j'enrichis ma propre culture. Pour Herder, chaque culture n'a...

4 pages - 1,80 ¤

LE MOI S'IDENTIFIE-T-IL À LA CONSCIENCE ?

Ce qui est finalement identique à la conscience, c'est le rapport mutuel des moi depuis le point de vue subjectif et particulier d'un d'entre eux. III dissimulation de l'ouverture par la synthèse : l'identification comme activité même du moi, Freud et Nietzsche -Freud : présence originelle de l'autre, de l'étranger pour la conscience...

4 pages - 1,80 ¤

QU'EST-CE QUE "PRENDRE CONSCIENCE" ?

-Freud : dans L'Interprétation des rêves, Freud expose une conception scientifique descriptive de la conscience. Il s'agit ici de partir du donné physiologique du corps humain pour préciser la genèse de la conscience. Freud explique ainsi que l'appareil psychique humain se compose de trois strates : l'inconscient, le pré-conscient et le conscient. La conscience émerge d'une vie psychique...

5 pages - 1,80 ¤

LE PHYSICIEN A-T-IL AFFAIRE À LA RÉALITÉ ?

Note : 5.1/10

. ... Déjà l'observation a besoin d'un corps de précautions qui conduisent à réfléchir avant de regarder, qui réforment du moins la première vision de sorte que ce n'est jamais la première observation qui est la bonne. L'observation scientifique est toujours une observation polémique; elle confirme ou infirme une thèse antérieure... Naturellement dès qu'on passe de l'observation à l'expérimentation le...

6 pages - 1,80 ¤

AVOIR UNE IDÉE ET CONSTRUIRE UN CONCEPT, EST-CE LA MÊME CHOSE ?

Note : 5.1/10

Leur fonction n'est d'ailleurs pas la même. Alors que le concept permet l'élaboration du langage et la manipulation du réel au moyen de signes, l'idée ne semble pas posséder de telle vertu. Que dire de l'idée : « Et si on mangeait chinois ce soir ? ». Cependant, l'idée se résume-t-elle à une pensée spontanée. Lorsque, par exemple, on dit de quelqu'un...

3 pages - 1,80 ¤

QU'EST-CE QU'UNE VIE HEUREUSE ?

Note : 5.1/10

C'est ce que nous dit Epictète : « Souviens-toi que ce qui te cause du tort, ce n'est pas qu'on t'insulte ou qu'on te frappe, mais l'opinion que tu as qu'on te fait du tort. Donc, si quelqu'un t'a mis en colère, sache que c'est ton propre jugement le responsable de ta colère. Essaye de ne pas céder...

14 pages - 1,80 ¤

LE BONHEUR EST-IL LA FIN DE TOUTE ACTION HUMAINE ?

Note : 5.1/10

finalité. 4. - Fin dernière : fin ultime au sens de but ou de terme absolu, tel que le souverain bien ; SYN. fin suprême ; fin en soi : pour KANT, fin objective, nécessaire, inconditionnelle ; opposée à fin subjective, empirique. 5. - Règne des fins : état dans lequel les volontés des êtres raisonnables sont censées...

10 pages - 1,80 ¤

FAUT-IL VIVRE POUR AUTRUI ?

Note : 5.1/10

En cela, le verbe falloir utilisé par le sujet indique qu'autrui est nécessairement ce par quoi je vis en tant qu'homme. Il s'agit d'une nécessité de notre nature même d'êtes rationnels, d'une nécessité formelle.  Cependant, placer autrui comme ce pour quoi je vis, c'est également le considerer comme la fin de mes actions, comme ce pour quoi j'agis. Agir...

7 pages - 1,80 ¤

FAUT-IL ÊTRE SEUL POUR ÊTRE SOI-MÊME ?

Note : 5.1/10

Conscient de ce qu'il doit aux analyses de Hegel en particulier (« L'intuition géniale de Hegel est de me faire dépendre de l'autre en mon être», L'Être et le Néant, coll. Tel, p. 282), Sartre affirme également que l'homme « ne peut rien être (au sens où on dit qu'on est spirituel ou qu'on est méchant ou qu'on...

6 pages - 1,80 ¤

COMMENT DÉFINIR UN ART POPULAIRE ?

Note : 5.1/10

Le jugement d'un oeuvre d'art implique une certaine culture souvent transmise dans le cercle de la famille. b)                 L'art a donc toujours été un moyen pour une élite de se distinguer du peuple. La représentation de la grâce de hauts personnages dans les peintures classiques met en valeur un critère « naturel » de la noblesse. c)                  Néanmoins, il est évident que la...

2 pages - 1,80 ¤

En quoi l'oeuvre d'art peut-elle être un objet d'échange ?

Note : 5.1/10

En reprenant les catégories d'Aloïs Riegl dans Le culte moderne des monuments, il existe trois valeur que l'on peut accordé à l'oeuvre d'art : la valeur de remémoration qui est intentionnelle, la valeur historique qui témoigne d'une époque passée, et enfin la valeur d'ancienneté qui se traduit par une certaine patine et usure qui parle...

2 pages - 1,80 ¤

L'HOMME EST-IL CHEZ LUI DANS L'UNIVERS ?

Note : 5.1/10

|| a) A première vue, l'homme ne peut être que chez lui dans l'univers : n'est-ce pas nécessairement le lieu où il demeure ? b) Toutefois, il arrive que l'homme se sente étranger dans l'univers, qu'il ait le sentiment d'être jeté là comme dans une réalité hostile. c) Dès lors, peut-on dire que l'homme est chez lui...

4 pages - 1,80 ¤

SUIS-JE DANS MON CORPS "COMME UN PILOTE DANS SON NAVIRE" ?

Note : 5.1/10

||Alors même que j'avais décidé de ne «rien laisser paraître«, le tremblement de mes lèvres ou de ma voix trahit mon émotion. Singulière expérience des limites de ma volonté, ou plutôt des limites de son pouvoir : ne suis-je pas capable de maîtriser totalement mes réactions corporelles? Le «décalage« ainsi éprouvé donne à réfléchir...

11 pages - 1,80 ¤

Fondements du droit ?

Note : 5.1/10

La force : le droit du plus fort Hobbes : l'homme est un être de désirs et de besoins qu'il veut assouvir le plus possible. Son égoïsme fait qu'il ne voit en l'autre qu'un obstacle. « L'homme est un loup pour l'homme. » Dans l'état de nature règne la guerre permanente de tous contre tous. Pour remédier à cet état...

2 pages - 1,80 ¤

Technique et science ?

Note : 5.1/10

Dans ces conditions, les techniques ne deviennent-elles pas  quelque chose de plus que des savoir-faire (disons empiriques), autrement dit véritables savoirs ?   II - La rencontre de la science et de la technique est un phénomène historique   a) l'artisan précède l'ingénieur C'est un phénomène historique et culturel...

5 pages - 1,80 ¤

L'UTILISATION DE LA TECHNIQUE ?

Note : 5.1/10

Technique et progrès moral Le progrès technique induit-il au progrès moral comme l'imaginaient les philosophes du siècle des Lumières?La réponse n'est pas simple.Inutile de s'attarder sur les atrocités commises, par exemple, lors de la Seconde Guerre mondiale, atrocités possibles grâce aux nouvelles découvertes techniques. Aujourd'hui encore, pas un jour sans nouvelles catastrophes dues à la technique (de l'accident de...

1 page - 1,80 ¤

Qu'est-ce que le beau ?

Note : 5.1/10

  En effet nous avons vu qu'être sensible à la beauté relève d'une sensibilité purifiée de la convoitise, de la crainte, du désir, du confort ... bref de tous les intérêts particuliers. Ce plaisir éprouvé n'est donc pas celui d'un sujet enfermé dans sa particularité et ce dernier peut à juste titre dire: « c'est beau », comme si la...

3 pages - 1,80 ¤

ART ET TEMPS ?

Note : 5.1/10

Il faut en faire le plus possible » (H. Parmelin, Le peintre et son modèle).L'art, qui est de tous les temps, nous permet donc de dépasser, transcender l'histoire. C'est probablement la seule expérience désintéressée que nous puissions avoir (avec la philosophie).   [L'une des principales caractéristiques des oeuvres d'art est qu'elles sont intemporelles. Le temps n'a pas de prise sur elles. D'où...

2 pages - 1,80 ¤

L'INNÉ ET L'ACQUIS ?

Note : 5.1/10

.) D'autre part, aux yeux des savants, la séparation permet de concevoir la société comme une réalité seconde, dérivée, propre à pallier la rareté et les déficiences de la nature, ou à canaliser son énergie débordante à travers les pulsions et les instincts. »En ce dernier point, Freud, dans Malaise dans la civilisation, démontre bien le conflit insoluble...

2 pages - 1,80 ¤

REFUSER LA NATURE HUMAINE ?

Note : 5.1/10

Mais, ajoute Lévi-Strauss, « si tous ces phénomènes plaident par leur présence, ils sont plus éloquents encore -et dans un tout autre sens, par leur pauvreté ». De plus, et c'est là sans doute la caractéristique la plus importante, « la vie sociale des singes ne se prête à la formulation d'aucune norme ». A partir de cette constatation,...

5 pages - 1,80 ¤

LE PASSAGE DE LA NATURE A LA CULTURE ?

Note : 5.1/10

Nulle trace de ce qu'on pourrait appeler « le modèle culturel universel » (langage, outil, institutions sociales, et système de valeurs esthétiques, morales ou religieuses).Tournons-nous alors vers les mammifères supérieurs. Nous constatons qu'il n'existe, au niveau du langage, des outils, des institutions, des valeurs que de pauvres esquisses, de simples ébauches. Même les grands singes, dit Lévi-Strauss, sont...

4 pages - 1,80 ¤

Morale et inconscient ?

Note : 5.1/10

Mais alors l'homme, jouet de telles forces, ne serait plus responsable de ses actes, se verrait dénier tout pouvoir de la volonté qui, selon les philosophies de la conscience fondées sur une détermination de l'homme par la raison et ses tâches morales et spirituelles à accomplir, est présupposé dans tout acte de liberté ? Cette manière de poser...

5 pages - 1,80 ¤

REFUSER L'INCONSCIENT ?

Note : 5.1/10

Se définit-elle dans la soumission ou dans la révolte ? Paradoxalement, le fait de prendre conscience de sa propre impuissance peut aussi signifier être libre.Connaître le bien et le mal, être capable d'en juger, est aussi du ressort de la conscience. Jugeons-nous en toute indépendance, ou sommes-nous influencés par notre éducation ? De plus, ce qui est bien...

7 pages - 1,80 ¤

Qu'est ce qui fait l'identité de chacun d'entre nous ?

Note : 5.1/10

I) Mon identité est originaire : ne suis-je pas d'abord présence à moi-même? Présence spontanée, sensitive (le corps), passionnelle ou même réflexive. N'est-ce pas par ma conscience que je suis ce que je suis? Et pourtant la conscience ne dépend-elle pas du corps, des autres, de la société? II) Puisque je n'ai...

5 pages - 1,80 ¤

Peut-on se passer de l'hypothèse de l'existence de Dieu ?

Note : 5.1/10

Beaucoup de gens croient tout bonnement que Dieu existe. Mais pour eux cela ne fait pas vraiment problème. Ils refusent en fait que l'on pose le problème de l'existence ou de l'inexistence d'un être suprême. Il est l'évidence même. Rabelais parlait de ces « matières de bréviaire » en les opposant aux problèmes philosophiques. Descartes, lui, fait allusion à «...

1 page - 1,80 ¤

1 2 3 4 5 6 ... 17160 17161 17162 17163 17164 17165 17166 17167 17168 17169 17170 17171 17172 17173 17174 17175 17176 17177 17178 17179 17180 17181 17182 17183 17184 17185 17186 17187 17188 17189 17190 17191 17192 17193 17194 17195 17196 17197 17198 17199 17200 17201 17202 17203 17204 17205 17206 17207 17208 17209 17210 17211 17212 17213 17214 17215 17216 17217 17218 17219 17220 17221 17222 17223 17224 17225 17226 17227 17228 17229 17230 17231 17232 17233 17234 17235 17236 17237 17238 17239 17240 17241 17242 17243 17244 17245 17246 17247 17248 17249 17250 17251 17252 17253 17254 17255 17256 17257 17258 17259 17260 17261 17262 17263 17264 17265 17266 17267 17268 17269 17270 17271 17272 17273 17274 17275 17276 17277 17278 17279 17280 17281 17282 17283 17284 17285 17286 17287 17288 17289 17290 17291 17292 17293 17294 17295 17296 17297 17298 17299 17300 17301 17302 17303 17304 17305 17306 17307 17308 17309 ... 17516 17517 17518 17519 17520 17521

150000 corrigés de dissertation en philosophie

 Maths
 Philosophie
 Littérature
 QCM de culture générale
 Histoire
 Géographie
 Droit