LE SITE D'AIDE A LA DISSERTATION ET AU COMMENTAIRE DE TEXTE EN PHILOSOPHIE

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits

Toutes les dissertations

Dans toute erreur, y a-t-il une part de vérité

V. - CONCLUSION. Dans sa Méditation V, Descartes écrit : « ... L'erreur n'est pas une pure négation, c'est-à-dire n'est pas le simple défaut ou manquement de quelque perfection qui ne m'est point due, mais c'est une privation de quelque connaissance qu'il me semble que je devrais avoir. » Sur le plan éthique l'erreur n'est qu'un moindre bien. Joubert signale...

2 pages - 1,80 ¤

A-t-on raison de comparer le primitif et l'enfant

A-t-on raison de comparer le primitif et l'enfant ? INTRODUCTION. - Il est intéressant, pour une meilleure connaissance de l'adulte civilisé qui fait l'objet de la psychologie générale, de le comparer aux peuples dits primitifs et aux enfants; cette observation peut, en effet, être d'un très grand secours : d'abord pour faire le...

4 pages - 1,80 ¤

L'enfant peut-il aider à comprendre l'homme

L'enfant permet-il de comprendre l'homme ? INTRODUCTION. - Les observateurs de l'enfant furent d'abord mus par l'intérêt affectif - c'est le cas des parents - et par l'intérêt pratique - c'est le cas des éducateurs. Plus récemment se manifesta un intérêt théorique : la connaissance de l'homme. Mais l'enfant permet-il de comprendre l'homme ? I. - L'ENFANT NE SUFFIT PAS A...

1 page - 1,80 ¤

Le sens de l'histoire

  2)   L'histoire a peut-être aussi cette prétention de trouver l'essence. En tout cas, estime Schopenhauer, elle ne vise pas (contrairement à la philosophie), la profondeur d'esprit. Elle donne du prix à chaque chose différente de chaque autre chose. Au lieu de faire d'une  chose (n'importe laquelle) la manifestation de l'essence unique, elle substitue la surface (« la largeur et l'étendue »)...

10 pages - 1,80 ¤

Explication scientifique et historique

Mais pourquoi cet antécédent produit-il le fait à expliquer ? A cette question on peut d'ordinaire donner une réponse. Mais de pourquoi en pourquoi on se trouve acculé à reconnaître qu'il en est ainsi, sans pouvoir fournir la raison de ce qui est. II. - L'EXPLICATION HISTORIQUE. Récit concernant le passé, l'histoire appartient essentiellement à la catégorie des sciences que...

1 page - 1,80 ¤

Une loi scientifique est-elle une découverte ou une invention

On peut parler aussi de la découverte d'un trésor, d'une mine, de ruines, de reliques, ou de la pénicilline. On découvre par l'observation, le calcul. La découverte peut parfois résulter d'une illumination subite de l'esprit, d'une inspiration, mais, en général, elle est préparée par de laborieuses recherches. B) Inventer : Dans son dictionnaire des Synonymes,...

2 pages - 1,80 ¤

Laissez parler les faits

« On dit toujours : laissez parler les faits; le malheur, c'est que ces faits ne disent rien. » Commentez ces paroles d'Henri Poincaré. INTRODUCTION. - Au XIXe siècle, les sciences de la nature avaient fait, en se fondant sur l'expérience, des progrès spectaculaires qui avaient renforcé les tendances positivistes : pas de spéculations ou de systèmes a priori;...

1 page - 1,80 ¤

Raisonnement hypothético-déductif

Pour préciser en quoi elle consiste, le mieux est de la comparer à l'opération mentale à laquelle on l'oppose, l'intuition. Comme l'indique l'étymologie, l'intuition est une vue; elle se réduit à un coup d'oeil de l'esprit procurant immédiatement une connaissance. Le raisonnement ne se réduit pas...

3 pages - 1,80 ¤

Rôle et valeur méthodologique du doute

INTRODUCTION. - Le doute présente bien des formes : il y a le doute de l'esprit hésitant pour qui une affirmation catégorique constitue un engagement au-dessus de ses forces; celui du sceptique qui s'est établi par système dans une position de refus et qui prétend ne rien affirmer; chez le dilettante, cette position n'est qu'un jeu ou manière...

4 pages - 1,80 ¤

Démontrer et prouver

INTRODUCTION. - « Démontrer » et « prouver » désignent tous deux, l'opération mentale par laquelle on établit la vérité d'une proposition. Par suite, ces deux verbes peuvent être synonymes : ainsi dans la bouche du géomètre, « je prouve mon théorème » est presque aussi courant que « je le démontre ». Il est, toutefois plus ordinaire que...

3 pages - 1,80 ¤

Qu'est-ce que la dialectique

C'est ce qui paraît encore lorsque nous examinons le dialogue intérieur, ou réflexion, dans lequel le sujet se dédouble en quelque sorte pour peser le pour et le contre; suscite lui-même les objections, dans le but de définir plus exactement sa position. Il n'y...

2 pages - 1,80 ¤

Sommes-nous maîtres de nos croyances

Et le sentiment de cette évidence, la satisfaction qu'elle procure à l'esprit, entrent eux aussi dans la catégorie des faites dont on n'est pas les maîtres. On ne dispose donc pas de ses croyances comme d'un habit qu'on revêt ou dont on se dépouille à volonté. Les croyances nous possèdent plus que nous les possédons. II. - INDIRECTEMENT, NOUS NE...

3 pages - 1,80 ¤

Avantages et dangers de l'abstraction

- II n'est pas certain cependant que nos concepts abstraits soient toujours formés, comme l'a prétendu BERGSON, à « l'image des solides », et la pensée scientifique nous montre comment on peut conjurer ce danger, non pas à l'aide d'illusoires « concepts fluides », mais en renouvelant nos concepts. Les vrais concepts sont « toujours ouverts » (H....

2 pages - 1,80 ¤

Avons-nous une connaissance exacte de notre passé

Elle l'enregistre de notre point de vue, avec un inévitable manque de recul. On discute la question de savoir si les expériences affectives sont enregistrées et, en admettant qu'elles le soient, par le fait même de leur caractère affectif, elles sont bien difficiles à connaître et à reconnaître quand elles sont évoquées. 2° La mémoire ne peut évoquer qu'une...

1 page - 1,80 ¤

L'espace c'est notre puissance, le temps, notre impuissance

A s'en tenir au donné expérimental, toute notre existence est enclose dans la durée qui sépare ces deux dates. Le temps semble donc bien un élément essentiel de notre être. Mais cet élément marque notre impuissance. Le temps en lui-même. - Si précieux qu'il nous paraisse, il nous échappe quand nous prétendons préciser en quoi il consiste. A le...

4 pages - 1,80 ¤

Savoir et souvenir

Cela nous conduit à rappeler le mot célèbre de Royer-COLLARD : On ne se souvient pas des choses, on ne se souvient jamais que de soimême. Exagération manifeste, sinon erreur fondamentale, pour qui prend cette affirmation à la lettre : il est bien évident que notre souvenir a pour objet des choses plus que nous-même; d'ailleurs que serait le souvenir du nous coupé...

2 pages - 1,80 ¤

La sagesse est-elle dans la soumission à l'ordre du monde ou dans la volonté de le transformer ?

. Nous ne nous arrêterons qu'aux arguments de raison. D'abord le sage éprouve du respect pour l'ordre du monde parce qu'il y voit la manifestation d'un vouloir qui le dépasse; soit que, professant un panthéisme plus ou moins explicite, il reconnaisse à la nature certains attributs de la divinité; soit que, comme les chrétiens, il voie dans tout ce...

2 pages - 1,80 ¤

On n'apprend pas la philosophie, on apprend à philosopher

B. - Il y a également philosophie et philosophie. L'usage courant de ce mot ne nous permet pas une distinction aussi facile. Nous pouvons dire cependant que la philosophie qui se fait ne se confond pas avec la philosophie faite. Le terme de philosophie faite désigne : soit l'histoire de la philosophie et les oeuvres des philosophes du passé; soit...

3 pages - 1,80 ¤

Qu'est-ce qu'un mythe

Le mythe-illustration n'est donc à vrai dire qu'un procédé pédagogique à l'usage des faibles; aux autres, on parle sans paraboles. Il est permis à celui qui connaît le vrai d'employer les ressources du vraisemblable, afin de conduire les âmes à la vérité par le biais de l'imagination. C'est pourquoi, au-dessus de la rhétorique des sophistes, PLATON accorde un...

6 pages - 1,80 ¤

L'art s'affirme-t-il contre le gout de la multitude

2. L'interprétation. - L'indépendance des artistes à l'égard de la multitude n'est pas due à quelque travers de caractère. Elle s'explique pleinement par la psychologie de la création artistique. « L'oeuvre esthétique est création d'une différence. » (WEBER, Psychologie de l'Art, P.U.F., p. 48....

2 pages - 1,80 ¤

L'idée de bonheur personnel suffit-elle à fonder la morale ? Doit-elle, au contraire, en être rigoureusement exclue ?

C'est de ce bonheur que parle PÉGUY dans les vers bien connus : Heureux ceux qui sont morts sur les champs de bataille ! De cette morale aussi nous pouvons dire que si elle ne se dégrade pas en hédonisme, c'est qu'elle implique la morale du bien. Apparemment, elle fixe comme fin à l'activité humaine une fin personnelle :...

2 pages - 1,80 ¤

D'abord vivre, ensuite philosopher

Note : 5.1/10

Philosopher c'est, non pas étudier la Psychologie, la Logique, la Morale, mais réfléchir aux grandes et angoissantes questions que posent la vie, l'action, la pensée ; méditer sur les grands problèmes humains : le vrai, le beau, le bien, la nature de l'homme, sa destinée, l'âme et Dieu. II. - EXAMEN DE LA MAXIME A. Il semble que si le...

4 pages - 1,80 ¤

Quelle est la signification et quelle est la valeur du conseil si fréquemment donné : Pensez par vous-même

Note : 5.1/10

Bienfaisance. - Donné à bon escient, le conseil de penser par soi-même n'en est pas moins louable. On peut même considérer comme l'essentiel de l'éducation intellectuelle de savoir proposer à chacun, aux différents stades de son développement intellectuel, la matière sur laquelle pourra s'exercer sa pensée personnelle. a) En effet, la formation intellectuelle doit rendre capable de penser personnellement....

3 pages - 1,80 ¤

Qu'est-ce que notre passé ?

Note : 5.1/10

Si chaque homme voit le monde avec des yeux différents et agit sur lui d'une manière qui lui est propre, il faut interroger son passé pour découvrir la raison de cette originalité. De fait, comme le corps qu'il suppose, le psychisme humain se développe peu à peu et se fortifie ou s'anémie de toute une expérience acquise au...

3 pages - 1,80 ¤

Que faut-il entendre par le mot réalité ?

Note : 5.1/10

D'abord, sans doute et avant tout, les objets du monde inanimé : normalement, en effet, nous ne faisons pas entrer les animaux ni même les végétaux parmi les choses. Mais dans le De natura rerum, LUCRÈCE traite de l'origine des vivants aussi bien que de la formation des astres, et, lorsque nous attribuons à Dieu la formation de...

4 pages - 1,80 ¤

1 2 3 4 5 6 ... 17161 17162 17163 17164 17165 17166 17167 17168 17169 17170 17171 17172 17173 17174 17175 17176 17177 17178 17179 17180 17181 17182 17183 17184 17185 17186 17187 17188 17189 17190 17191 17192 17193 17194 17195 17196 17197 17198 17199 17200 17201 17202 17203 17204 17205 17206 17207 17208 17209 17210 17211 17212 17213 17214 17215 17216 17217 17218 17219 17220 17221 17222 17223 17224 17225 17226 17227 17228 17229 17230 17231 17232 17233 17234 17235 17236 17237 17238 17239 17240 17241 17242 17243 17244 17245 17246 17247 17248 17249 17250 17251 17252 17253 17254 17255 17256 17257 17258 17259 17260 17261 17262 17263 17264 17265 17266 17267 17268 17269 17270 17271 17272 17273 17274 17275 17276 17277 17278 17279 17280 17281 17282 17283 17284 17285 17286 17287 17288 17289 17290 17291 17292 17293 17294 17295 17296 17297 17298 17299 17300 17301 17302 17303 17304 17305 17306 17307 17308 17309 17310 ... 17531 17532 17533 17534 17535 17536

150000 corrigés de dissertation en philosophie

 Maths
 Philosophie
 Littérature
 QCM de culture générale
 Histoire
 Géographie
 Droit