LE SITE D'AIDE A LA DISSERTATION ET AU COMMENTAIRE DE TEXTE EN PHILOSOPHIE

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits

Toutes les dissertations

MOURIR POUR UNE CAUSE PLAIDE-T-IL EN FAVEUR DE CETTE CAUSE ?

Que des martyrs prouvent quelque chose quant à la vérité d'une cause, cela est si peu vrai que je veux montrer qu'aucun martyr n'eut jamais le moindre rapport avec la vérité. Dans la façon qu'a un martyr de jeter sa certitude à la face de l'univers s'exprime un si bas degré d'honnêteté intellectuelle, ...

7 pages - 1,80 ¤

LA PENSÉE DE LA MORT IMPORTE-T-ELLE À LA VIE ?

Les biens matériels nous éloignent de la relation spirituelle à Dieu. d)                 L'alternative de l'enfer et du paradis modifie profondément les valeurs de l'existence. Rousseau puis plus tard Kant pensent que la religion est nécessaire à la morale, car elle permet aussi bien la récompense du juste et le châtiment de l'injuste. L'au-delà de la vie justifie une action...

4 pages - 1,80 ¤

PEUT-ON AFFIRMER QUE LE MONDE A UN ORDRE ?

Au malheur le plus haut répond la douleur la plus profonde. 2. Mais , avec ironie, Hegel note que cette douleur, qui certes nous frappe, mais qui est relative aux souffrances des autres, dans le passé, ne nous laisse pas sans voix. Elle ne nous empêche pas de formuler en nous-mêmes les sentences toutes faites du sens commun. Car...

6 pages - 1,80 ¤

POURQUOI LES HOMMES ÉPROUVENT-ILS LE BESOIN DE COMMÉMORER LEUR PASSÉ ?

Aussi, le passé ne peut se retrouver que dans l'objet vieilli, qui a subi les épreuves du temps. Les objets du passé sont l'occasion de la redécouverte d'un passé mémoriel. Ce passé à dimension existentielle doit se perpétuer d'une manière quasi-corporelle dans l'homme. C'est toute une époque que l'on peut rejoindre à travers l'objet. Par exemple, la fameuse...

2 pages - 1,80 ¤

L'OUBLI EST-IL UNE DÉFICIENCE DE LA MÉMOIRE ?

3) « L'âme bonne est oublieuse » (Plotin, Ennéade IV, 3, 32). On pourrait se servir de cette citation pour montrer l'importance de l'oubli et ce sur deux plans. - Sur le plan intellectuel. La mémoire ne retient que des faits particuliers, des évènements précis, une foule de petites choses qui n'ont parfois aucune importance. Ainsi, la mémoire apparaît comme...

3 pages - 1,80 ¤

LA VÉRITÉ MATHÉMATIQUE EST-ELLE LE MODÈLE DE TOUTE VÉRITÉ ?

B. Cependant, toute la connaissance ne dérive pas de l'expérience, car la constitution ou la nature même de cette tablette détermine déjà, dans une certaine mesure, ce qui sera écrit, de même que, dans la plaque photographiques la composition chimique de la substance sensible détermine quelles radiations lumineuses seront enregistrées (autres comparaisons : longueur d'onde dans l'appareil de...

7 pages - 1,80 ¤

LA CONTRADICTION N'EST-ELLE QUE DANS LES IDÉES, OU PEUT-ELLE SE TROUVER ÉGALEMENT DANS LES CHOSES ?

Et c'est là toute la critique des sceptiques envers les philosophes dogmatiques. Il faut prendre « la vie pour guide non philosophique » (Sextus Empiricus, Contre les Moralistes, 165). Ainsi l'action elle-même ne peut être soumise au doute. C'est l'idée qu'introduira au 17e siècle Descartes, quand il affirmera que « nous ne devons point user de ce doute pour la conduite...

2 pages - 1,80 ¤

PEUT-ON FORCER QUELQU'UN À ÊTRE LIBRE ?

Note : 7.5/10

Mais la liberté au premier sens est une condition de possibilité de la liberté entendue au second sens, car quelqu'un qui est forcé de faire quelque chose ne saurait se déterminer librement à le faire. On comprend donc que l'expression « forcer quelqu'un à être libre » semble être un oxymore, c'est-à-dire être contradictoire dans les termes. Pourtant si l'on...

3 pages - 1,80 ¤

LE SILENCE NE DIT-IL RIEN ?

Note : 7.5/10

.), ainsi qu'une approche différenciée de la notion de sens. Introduction : Il y a des silences pesants ou « lourds de sens «. Le silence semble parfois en dire plus qu'un long discours. Mais, ce surplus de sens est il une propriété intrinsèque au silence ? Si le silence en dit plus long, n'est ce pas simplement qu'il...

2 pages - 1,80 ¤

LES MOTS PEUVENT-ILS RENDRE COMPTE DE LA NATURE DES CHOSES ?

Note : 7.5/10

Comme disent les empiristes, sur la tablette qui symbolise son âme il n'y a rien d'écrit. B. Cependant, toute la connaissance ne dérive pas de l'expérience, car la constitution ou la nature même de cette tablette détermine déjà, dans une certaine mesure, ce qui sera écrit, de même que, dans la plaque photographiques la composition chimique de la substance...

4 pages - 1,80 ¤

LA JUSTICE PEUT-ELLE ÊTRE INÉGALITAIRE ?

Note : 7.5/10

LES ÉCHANGES ET LE POTLATCH * L'anthropologue Marcel Mauss a montré que les formes actuelles de l'échange marchand ne sont pas universelles. On trouve des sociétés où l'échange économique utile n'est qu'une petite partie d'un système beaucoup plus global où «ce sont avant tout des politesses, des festins, des rites, des services militaires, des femmes, des enfants, des...

8 pages - 1,80 ¤

UN ACTE DE JUSTICE NE RISQUE-T-IL PAS D'ÊTRE UN ACTE DE VENGEANCE ?

Note : 7.5/10

Tout ne peut être réglé par la loi. En voici la raison : pour certaines choses, on ne peut établir de loi, par conséquent, il faut un décret. En effet, pour tout ce qui est indéterminé, la règle ne peut donner de détermination précise, au contraire de ce qui se passe dans l'architecture à Lesbos*, avec la règle...

3 pages - 1,80 ¤

COMMENT DISTINGUEZ-VOUS UN JUGEMENT D'UN PRÉJUGÉ ?

Note : 7.5/10

Ce qui différencie le jugement du préjugé est la présence d'un examen dans un cas et son absence dans l'autre cas. D'autre part le préjugé exprime une forme d'extériorité, ce que l'on peut appeler argument d'autorité, parce qu'un tel défend telle idée je me l'approprie sans en examiner la valeur. Le jugement, lui, exprime plutôt une réflexion de...

3 pages - 1,80 ¤

FAUT-IL LAISSER UNE PLACE À L'IRRATIONNEL DANS LA CONDUITE DE LA VIE ?

Note : 7.5/10

Il est impossible de saisir l'existence dans un système, car le système est par définition un monde clos et achevé, tout le contraire de l'existence qui est une totalité en mouvement, ouverte sur le devenir. L'existence pourrait être un système du point de vue absolu de Dieu, mais non point pour l'esprit humain. Elle...

5 pages - 1,80 ¤

Y A-T-IL UNE LOGIQUE DE L'INSENSÉ ?

Note : 7.5/10

L'insensé possède une autre logique Pourtant il est réducteur de dire que tout ce qui n'a pas de sens pour nous n'a pas de logique. Il faut reconnaître avec humilité que ce que nous considérons comme insensé fait juste preuve d'une autre logique, que nous ne comprenons pas. Ainsi, par exemple, la psychanalyse postule que certains actes ou idées...

2 pages - 1,80 ¤

LA NOTION D'INCONSCIENT INTRODUIT-ELLE LA FATALITÉ DANS LA VIE DE L'HOMME ?

Note : 6/10

||  Bien distinguer fatalité et déterminisme: la fatalité serait un déterminisme impossible à détecter et à surmonter. La question est donc de savoir si la connaissance de l'existence de l'inconscient suffit pour atteindre le contraire de la fatalité, l'autonomie et donc la liberté. Que le moi ne soit plus, selon le mot de Freud, « maître...

4 pages - 1,80 ¤

LA LIBÉRATION PASSE-T-ELLE PAR LE REFUS DE L'INCONSCIENT ?

Note : 6/10

||C'est la résistance (Freud) qui pousse à refuser l'existence de l'inconscient. La libération, cessation d'une servitude, en implique au contraire la reconnaissance. Mais, l'inconscient n'est pas la seule source de toute servitude, même si elle s'enracine peut-être dans l'inconscient.|| 1) La libération passe par le refus de l'inconscient. Car l'homme est condamné à la liberté (Sartre) 2) Le déterminisme psychique. 3)...

8 pages - 1,80 ¤

L'IMAGINATION EST-ELLE LE REFUGE DE LA LIBERTÉ ?

Note : 6/10

Il est aussi absurde de concevoir une conscience qui n'imaginerait pas que de concevoir une conscience qui ne pourrait effectuer le cogito «. Conscience réalisante et conscience imageante sont indissociables. L'imagination est la fonction irréalisante de la conscience. En effet, lorsque je perçois un objet réel, je le perçois comme élément d'un...

6 pages - 1,80 ¤

IMAGINER, EST-CE SEULEMENT NIER LA REALITÉ ?

Note : 6/10

Car « poser une image c'est constituer un objet en marge de la totalité du réel, c'est donc tenir le réel à distance, s'en affranchir, en un mot le nier. Ou si l'on préfère, nier d'un objet qu'il appartienne au réel, c'est nier le réel en tant qu'on pose l'objet ; les deux négations...

2 pages - 1,80 ¤

Y A-T-IL UNE FONCTION DE L'ILLUSION ?

Note : 6/10

Étude du sujet de façon globale  Le sujet interroge sur la fonction possible de l'illusion, sur son utilité éventuelle. C'est une question fermée qui exige une réponse par oui ou par non. Mais pour déterminer si oui ou non, l'illusion a une fonction, il faudra étudier les différentes fonctions possibles qu'elle peut avoir.  ...

3 pages - 1,80 ¤

LORSQUE LA VÉRITÉ DÉRANGE, FAUT-IL LUI PRÉFÉRER L'ILLUSION QUI RÉCONFORTE ?

Note : 6/10

||La formulation du sujet, et notamment le mot «préférer«, pourraient laisser entendre que l'on opte volontairement pour l'illusion. Or, précisément, celui qui est dans l'illusion ne sait pas qu'il y est. On ne préfère pas volontairement l'illusion à la vérité. Néanmoins, toute illusion est dans une certaine mesure auto-illusion : l'homme qui est dans l'illusion n'est pas trompé;...

3 pages - 1,80 ¤

LA PENSÉE ABSTRAITE DÉTOURNE-T-ELLE DE LA RÉALITÉ ?

Note : 6/10

L'abstraction est un acte de l'esprit par lrquel on étudie un objet donné en l'isolant totalement de son contexte. Or, seul son contexte, la réalité, nous fournit cet objet. L'abstraction sépare donc la pensée et l'expérience. Mais, l'abstraction ne nous éloigne pas de la réalité. Elle est  la pensée par excellence, celle qui ne se contente pas de...

3 pages - 1,80 ¤

LES IDÉES MÈNENT-ELLES LE MONDE ?

Note : 6/10

C'est ce que la raison produit lorsqu'elle s'efforce de pensée l'au-delà de l'expérience possible, par exemple en affirmant l'existence de l'âme par-delà la diversité des représentations subjectives, l'existence du monde par-delà la diversité des phénomènes, ou l'existence de Dieu comme cause première. L'objet de telles idées est problématique : on ne peut ni en avoir un savoir (car aucune...

3 pages - 1,80 ¤

1 2 3 4 5 6 ... 17163 17164 17165 17166 17167 17168 17169 17170 17171 17172 17173 17174 17175 17176 17177 17178 17179 17180 17181 17182 17183 17184 17185 17186 17187 17188 17189 17190 17191 17192 17193 17194 17195 17196 17197 17198 17199 17200 17201 17202 17203 17204 17205 17206 17207 17208 17209 17210 17211 17212 17213 17214 17215 17216 17217 17218 17219 17220 17221 17222 17223 17224 17225 17226 17227 17228 17229 17230 17231 17232 17233 17234 17235 17236 17237 17238 17239 17240 17241 17242 17243 17244 17245 17246 17247 17248 17249 17250 17251 17252 17253 17254 17255 17256 17257 17258 17259 17260 17261 17262 17263 17264 17265 17266 17267 17268 17269 17270 17271 17272 17273 17274 17275 17276 17277 17278 17279 17280 17281 17282 17283 17284 17285 17286 17287 17288 17289 17290 17291 17292 17293 17294 17295 17296 17297 17298 17299 17300 17301 17302 17303 17304 17305 17306 17307 17308 17309 17310 17311 17312 ... 17521 17522 17523 17524 17525 17526

150000 corrigés de dissertation en philosophie

 Maths
 Philosophie
 Littérature
 QCM de culture générale
 Histoire
 Géographie
 Droit