LE SITE D'AIDE A LA DISSERTATION ET AU COMMENTAIRE DE TEXTE EN PHILOSOPHIE

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits

Toutes les dissertations

Peut-on vivre sans croyance ? Peut-on vivre sans religion ?

       Transition : L'homme ne peut vivre sans croyance parce que cette dernière lui permet de donner du sens à son existence. Seul l'homme, parce qu'il pense, peut croire en quelque chose ou quelqu'un. On doit enfin chercher à comprendre comment la religion peut relier la science (cf . la première partie de la dissertation) et le sens (ce que rend...

10 pages - 1,80 ¤

Ne suis-je tenu d'obeir qu'aux lois qui me paraissent juste ?

. a sa racine dans l'affirmation radicale que l'autre vaut en face de moi, que ses besoins valent comme les miens." Ricoeur "Quiconque agit louablement en vue du bien commun, exerce, en ce moment-là même une vertu qui peut s'appeler justice sociale, en tant qu'elle fait partie de cet ensemble qui rend un homme juste au regard de la...

5 pages - 1,80 ¤

Peut-on être Homme sans être citoyen ?

[...] Mais qu'est-ce que nous appelons erreur dans l'art politique ? N'est-ce pas la malhonnêteté, la méchanceté et l'injustice ? [...] Or, quand on a été contraint de faire contre les lois écrites et l'usage traditionnel des choses plus justes, meilleures et plus belles qu'auparavant, voyons, si l'on blâme cet usage de la force, ne sera-t-on pas toujours,...

7 pages - 1,80 ¤

Les mots nous éloignent-ils des choses ?

Les mots font entrer la réalité dans le moule des mots. Ceci rend certes les choses manipulables. Mais il s'ensuit un appauvrissement du réel .Le mot renvoie donc à la forme générique de la chose. Et la chose elle-même, dans ce qu'elle a d'unique, passe inaperçu. Toute la diversité de la chose tombe dans l'oubli. Les mots ne...

4 pages - 1,80 ¤

Les degrés de la conscience ?

Notre degré de conscience pourrait bien fluctuer selon les circonstances dans lesquelles nous nous trouvons ou évoluer en accord avec la situation présente. En effet, je ne requiers pas le même degré de conscience de moi, de vigilance, de concentration de l’esprit lorsque je regarde une émission télévisée vide de sens, qui n’incite ni...

5 pages - 1,80 ¤

La liberté peut elle exister sans l'autorité ?

L'auctoritas exprime à son tour l'idée d'augmenter l'efficacité d'un acte juridique ou d'un droit.[...] De même le Sénat, grâce à son incomparable prestige, a la vertu d'augmenter la portée de tout acte pour lequel il a donné son accord (son auctoritas).[...] Aucune de ces décisions ne sera prise directement par le Sénat (il n'en a pas le pouvoir)....

3 pages - 1,80 ¤

Valeur du cogito de Descartes et sa critique ?

|| Avec le « je pense donc je suis «, Descartes place la conscience, le sujet, à la racine de toute connaissance possible. La conséquence essentielle est le primat de la conscience, et sa différence d’avec la matière. Redonner à l’homme une place dans un univers infini et vide de Dieu, assurer la dignité de...

4 pages - 1,80 ¤

Unité formelle du moi chez Kant et sa critique ?

Le TRANSCENDANTAL désigne, chez KANT, les conditions de possibilité de l'expérience, notamment de l'expérience sensible, qui ne sont pas données elles-mêmes dans l'expérience: ainsi, l'espace, le temps ou la causalité ne sont pas des objets d'expérience parmi d'autres, mais des conditions qui structurent notre expérience réel....

2 pages - 1,80 ¤

Liberté et déterminisme psychologique ?

ils sont ignorants des causes par lesquelles ils sont déterminés." " l'Âme est déterminée à vouloir ceci ou cela par une cause qui est aussi déterminée par une autre." Éthique, Livre II - Quand Freud introduit l'idée d'inconscient, il met en place un déterminisme psychique, déterminisme qui n'est pas accessible à la conscience. Nos pensées et nos motifs...

6 pages - 1,80 ¤

Liberté et indifférence ?

Car étant dans l'incapacité de décider, ils restent dans un état végétatif. Le sceptique illustre le mieux le plaisir de la recherche intellectuelle dans son infini examen de la raison : « Je vais parler, mais sans rien affirmer ; je chercherai toujours, doutant le plus souvent et me défiant de moi-même » (Cicéron, De Divinatione, II, 3)....

9 pages - 1,80 ¤

Croyance et science ?

On pourra se référer ici aux analyses de Freud ou de Marx. Pour Freud, par exemple, la religion n'est pas la compensation illusoire de la misère économique et sociale, mais de la misère psychologique. Dans « L'avenir d'une illusion », Freud montre que les exigences répressives de la « civilisation » entrent en conflit avec les instincts, les désirs...

4 pages - 1,80 ¤

Les causes de l'erreur ?

Ce n'est qu'en face du vrai qu'on prend conscience de son erreur. Mais dès que la prise de conscience est faite que le vrai n'est pas toujours ce qu'il croit, peut-il encore rester passif devant l'erreur ? S'y maintenir n'engage-t-il pas sa responsabilité ? Dans ce cas on peut dire que l'homme se trompe. Comment l'expliquer ? Analyser les...

2 pages - 1,80 ¤

Tout est-il sexuel ? Tout est-il réductible à la sexualité ?

|| Analyse du sujet   -          La sexualité peut se définir comme l’ensemble des phénomènes organiques et psychiques liés aux processus de reproduction sexuée et à la recherche du plaisir sexuel. Or, en ce sens générique, il apparaît difficile de concevoir rationnellement que l’ensemble du comportement humain et de la nature humaine soit réductible à...

4 pages - 1,80 ¤

Critique de l'idée de Dieu ?

Dieu est une invention des hommes qui veulent oublier leur propre volonté de puissance, c'est-à-dire leur force de vie, la force de leur corps et de leurs désirs : parce qu'ils n'ont pas la capacité d'affirmer cette force et qu'ils en craignent les effets, les hommes faibles créent ce que Nietzsche nomme un « arrière-monde » pour oublier le monde dans...

2 pages - 1,80 ¤

Les règles de l'art ?

  1)       Parce que l'artiste comme le sophiste possède un savoir-faire qui est un savoir-tromper.   a) Poètes et peintres n'enfantent que des fictions. Les poètes, Homère, Hésiode, ne sont que « faiseurs de contes », en outre contes dangereux car ils véhiculent une fausse image des Dieux et des Héros. Par exemple, les Dieux sont jaloux, se font la guerre et les pires vilenies....

7 pages - 1,80 ¤

En quoi peut-on dire que tout ce qui est naturel est artificiel et inversement ?

  Descartes   « Je ne reconnais aucune différence entre les machines que font les artisans et les divers corps que la nature seule compose, sinon que les effets des machines ne dépendent que de l'agencement de certains tuyaux, ou ressorts, ou autres instruments, qui, devant avoir quelque proportion avec les mains de ceux qui les font, sont toujours si grands que...

2 pages - 1,80 ¤

Aimer les mythes, c'est en quelque manière se montrer philosophe ?

||Le mythe, tout comme la folie, ne peut être interrogé que de l'extérieur. Il faut sortir de la parole fabulatrice pour pouvoir prétendre énoncer sur elle une quelconque vérité. Aussi a-t-on pris l'habitude, depuis Platon, d'opposer mythe et raison, « mythos « et « logos «. Cette opposition se présente sous deux formes :...

5 pages - 1,80 ¤

Peut-on légitimer une croyance ?

PEUT-ON : Ce genre de sujet interroge sur la capacité, la faculté, la possibilité de faire ou de ne pas faire quelque chose, d'être ou de ne pas être. Il faudra distinguer la possibilité technique et la possibilité morale. ...

3 pages - 1,80 ¤

Est-on ce que l'on croit ?

Dans cette optique, le croire et le faire-croire s'identifient l'un à l'autre. Il faut donc que l'on soit capable de faire croire ce que l'on est pour pouvoir le devenir effectivement. Ainsi, la représentation ou l'image de soi demeure une figure positive qui ne sert pas seulement à défendre l'apparence mais surtout à accentuer la distance opérée par...

2 pages - 1,80 ¤

Faut-il croire au discours pour qu'il soit vrai ?

FAUT-IL : Ce genre de sujet interroge sur la nécessité. * Distinguez nécessité objective et nécessité subjective. * La nécessité implique soit un rapport logique, soit un rapport moral avec le sujet; parfois les deux. ...

7 pages - 1,80 ¤

La religion est-elle la forme la plus achevée de la croyance ?

FORMEL: Qui concerne la forme, et non la matière ou le contenu, et porte sur les relations entre les éléments plutôt que sur ces éléments eux-mêmes ou sur ce qu'ils désignent. ...

3 pages - 1,80 ¤

Faut-il être crédule pour croire ?

-          Autrement dit, ne faut-il pas aussi être raisonnable pour croire ? La croyance ne peut-elle être, dans certains cas, une preuve d'intelligence ?   2-      Il ne faut pas être crédule pour croire   Considérons l'argument des « futurs contingents » présenté par Aristote avec son exemple fameux de la bataille navale qui aura lieu demain : si je décide de déclencher une guerre, il me faut au...

2 pages - 1,80 ¤

1 2 3 4 5 6 ... 17166 17167 17168 17169 17170 17171 17172 17173 17174 17175 17176 17177 17178 17179 17180 17181 17182 17183 17184 17185 17186 17187 17188 17189 17190 17191 17192 17193 17194 17195 17196 17197 17198 17199 17200 17201 17202 17203 17204 17205 17206 17207 17208 17209 17210 17211 17212 17213 17214 17215 17216 17217 17218 17219 17220 17221 17222 17223 17224 17225 17226 17227 17228 17229 17230 17231 17232 17233 17234 17235 17236 17237 17238 17239 17240 17241 17242 17243 17244 17245 17246 17247 17248 17249 17250 17251 17252 17253 17254 17255 17256 17257 17258 17259 17260 17261 17262 17263 17264 17265 17266 17267 17268 17269 17270 17271 17272 17273 17274 17275 17276 17277 17278 17279 17280 17281 17282 17283 17284 17285 17286 17287 17288 17289 17290 17291 17292 17293 17294 17295 17296 17297 17298 17299 17300 17301 17302 17303 17304 17305 17306 17307 17308 17309 17310 17311 17312 17313 17314 17315 ... 17531 17532 17533 17534 17535 17536

150000 corrigés de dissertation en philosophie

 Maths
 Philosophie
 Littérature
 QCM de culture générale
 Histoire
 Géographie
 Droit