LE SITE D'AIDE A LA DISSERTATION ET AU COMMENTAIRE DE TEXTE EN PHILOSOPHIE

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits

Toutes les dissertations

En quoi le langage est-il spécifiquement humain ?

||Le langage est au cœur de la réflexion philosophique. Plus exactement, il est, avec la raison, ou encore le travail, l'élément central de l'anthropologie des philosophes. C'est en effet par lui qu'ils distinguent le plus certainement l'homme de l'animal. Le langage est la propriété spécifique de l'homme.S'il en est ainsi, c'est que le langage est plus qu'un simple...

5 pages - 1,80 ¤

Qu'est-ce qui caractérise au plus haut point l'homme : le désir ou la volonté ?

Considérer l'oeuvre de l'humanité sur terre, depuis son commencement jusqu'à nos jours, nous incline à rejoindre les considérations cartésiennes sur l'essence même des êtres humains :« devenir comme maîtres et possesseurs de la nature ». Cependant cette prescription d'un pouvoir humain sur la nature, d'une suprématie du règne de l'homme sur celui, intégral, du vivant et de la matière, engendre fatalement une...

3 pages - 1,80 ¤

Peut-on distinguer de vrais et de faux besoins ?

Note : 5.5/10

||Les faux besoins sont ceux dont l'homme peut se passer sans pour autant mettre en péril sa vie.  Les faux besoins sont source de décadence et de corromption (Epicure, Rousseau). Mais, l'homme, par nature, a besoin de satisfaire d'autres besoins que ses stricts besoins vitaux. D'ailleurs se signifient un "vrai besoin" ? L'histoire ne nous apprend-elle pas la...

7 pages - 1,80 ¤

Le travail n'est-il pour l'homme qu'un moyen de subvenir à ses besoins ?

Note : 5.5/10

Le travail, par définition, a pour but la satisfaction d'un besoin. Pourtant, il n'est pas qu'une valeur marchande, il a une valeur sociale, morale. Et le travail créateur, artistique, ne rentre pas du tout dans le cadre d'une utilité matérielle. C'est également un moyen de prendre conscience de soi (d'acquérir une certaine dignité, puisque ne pas travailler dans...

15 pages - 1,80 ¤

Y a-t-il un sens à parler de pratiques contre nature au sujet de l'homme ?

Note : 5.5/10

||Le sujet est une invitation à s'interroger sur une manière de parler, sur l'expression courante: «contre nature«. L'utilise-t-on à juste titre ?Le sujet précise qu'il s'agit de l'homme. Ce dernier est-il capable de conduites ou de pratiques contraires à la nature ; plus exactement, contraires à sa nature ?Pour bien comprendre la question, il faut que votre problématique...

3 pages - 1,80 ¤

L'homme est-il un loup pour l'homme ?

Note : 5.5/10

Dans le Léviathan, il commence par le volet anthropologique. L'homme y est présenté comme un être de désir qui est contraint au rapport conflictuel à l'égard de ses semblables. L'état de nature y est décrit comme un « état de guerre de chacun contre chacun «. Mais cette nature humaine est fondée sur l'introspection, Hobbes...

2 pages - 1,80 ¤

L'homme n'est-il qu'une espèce naturelle parmi d'autres ?

Note : 8/10

L'homme doit acquérir son humanité : exemple des enfants sauvages. Victor de l'Aveyron a un statut ambigü. Il est un homme en tant qu'il appartient à l'espèce humaine et qu'il en possède les caractéristiques déterminantes, mais il n'est pas totalement homme, il n'est pas un homme accompli, il manque quelque chose. Kant dans Réflexion sur l'éducation. L'homme ne devient...

2 pages - 1,80 ¤

Penser, vouloir, juger, agir : pourquoi est-ce une certaine façon de s'oublier ?

Note : 8/10

Définition des termes du sujet : Les quatre verbes correspondent à des notions dont le sens est très large et variable. Penser : exercer sa faculté rationnelle, proprement humaine, sur certains objets, dans un but pratique ou spéculatif. Vouloir : exercer sa volonté, sa capacité à désirer, à souhaiter, à poursuivre certains buts. Juger : exercer une certaine faculté de discernement, manifester un recul...

6 pages - 1,80 ¤

Les mots ne sont-ils que des mots ?

Note : 8/10

. (c'est le principe des slogans publicitaires : donner une force persuasive à quelques mots, même si les mots n'ont pas de rapport direct avec le produit vanté.) Le pouvoir des mots autorise-t-il à penser que les mots ne sont que des mots ? Une autre manière, plus proprement philosophique, de poser le problème du statut des mots, consiste à envisager...

4 pages - 1,80 ¤

Pour trouver la vérité faut-il réfléchir ?

Note : 8/10

Se posera, dans cet entreprise, le problème de la cause première de la vérité : on aura beau donner un compte-rendu précis et exact des phénomènes, la certitude de la connaissance de leur cause sera toujours susceptible de nous échapper. Il arrivera un moment de doute, qui correspondra au moment où la puissance de réflexion rencontrera une limite. Alors,...

5 pages - 1,80 ¤

Peut-on échapper au règne de l'opinion ?

Note : 8/10

Cela peut être le rôle de la philosophie. Mais comment s'assurer alors que l'on ne sort pas d'un système d'opinions pour tomber dans un autre ? Le remède au règne de l'opinion serait alors un effort permanent pour fonder en raison, pour soi-même, ses jugements, sans tenir compte des pensées dominantes sur le sujet qui nous occupe. On pourrait aussi...

3 pages - 1,80 ¤

Le dialogue vous paraît-il plus efficace que l'essai pour convaincre ?

Note : 8/10

S'il est « convaincu «, c'est qu'il l'approuve en profondeur et en l'ayant complètement comprise. La conviction n'est pas une soumission. Si la conviction suppose une adhésion totale et profonde à la pensée proposée, quelles seront les efficacités comparées du dialogue et de l'essai ? L'essai peut-il donner un plein développement à la pensée, alors...

4 pages - 1,80 ¤

Le Cercle existe-t-il ?

Note : 8/10

Définition des termes du sujet : Le concept de « Cercle « (la majuscule montre en effet que c'est au concept que l'on a affaire ici) est un concept mathématique, plus précisément un concept géométrique. Il est aisément définissable comme la ligne formée de l'ensemble des points équidistants d'un même point. Le sujet pose la...

1 page - 1,80 ¤

La culture affranchit-elle l'homme de la nature ?

Note : 8/10

Hobbes décrit un état naturel de l'homme, état terrible et violent où tous sont en guerre contre tous, que la civilisation, et en particulier l'organisation politique, pourra permettre de corriger.            « [Il ne se trouve dans cet état de guerre] pas de connaissance de la face de la terre, pas de computation du temps, pas d'arts, pas de lettres,...

3 pages - 1,80 ¤

Comment dépasser l'opposition entre l'esprit et la matière ?

Note : 8/10

L'esprit et la matière coexistent, faut-il pourtant considérer que l'un entrave l'autre ? Faut-il considérer une supériorité de l'un sur l'autre ? L'histoire de la philosophie répond par l'affirmative, en posant traditionnellement l'esprit comme supérieur à la matière. Pourtant, cela condamne une part importante du réel à rester dans l'ombre : comment corriger ce défaut ? Cela passe par un dépassement de...

4 pages - 1,80 ¤

On ne peut être heureux en subissant le mal et l'incertitude de l'avenir ?

Note : 8/10

Explication de la citation : Cette citation se présente comme un constat rapide et pessimiste. Est en cause ici la possibilité du bonheur en considération de certaines conditions, ces conditions étant d'une part le mal, d'autre part l'incertitude de l'avenir. Que signifie d'abord la première partie de la phrase, « on ne peut être heureux » ? Il est...

4 pages - 1,80 ¤

Qu'est-ce que le Réel ?

Note : 8/10

Faut-il penser le Réel comme unique, ou concevoir quelque chose comme « des « Réels différents ? Quels critères donner au Réel ? Ce sont des questions qui accompagnent inévitablement toute entreprise de définition du Réel, et qu'il faudra prendre au sérieux.  On pourra choisir d'élaborer une définition du Réel ou bien pour lui-même, de manière ...

2 pages - 1,80 ¤

Faut-il défendre l'ordre à tout prix ?

Note : 8/10

On oppose l'ordre au désordre, et en ce sens, l'ordre est pour nous la manière dont les choses nous apparaissent, telles qu'on les connaît ou plus simplement, l'ordre se base sur un principe psychologique de l'habitude et de la perception. Et c'est bien ce que montre Bergson dans l'Evolution créatrice (chapitre IV). La notion d'ordre est en elle-même...

4 pages - 1,80 ¤

Tous les hommes recherchent-ils le bonheur ?

Note : 8/10

Définition des termes du sujet  Le bonheur est généralement défini comme un état de satisfaction durable et de bien-être, que l'on assimile de manière courante à une absence de soucis pénibles et à la possession de certains biens, notamment matériels. La philosophie a toutefois donné des réponses plus spécifiques et plus diverses à...

5 pages - 1,80 ¤

Faut-il craindre les passions ?

Note : 8/10

Ce n'est pas comme devant la tombe des êtres qui nous furent chers, un deuil qui s'attarde aux pertes personnelles et à la caducité des fins particulières: c'est le deuil désintéressé d'une vie humaine brillante et civilisée. « L'histoire apparaît comme cette « vallée des ossements « où nous voyons les réalisations «les plus grandes et les plus...

2 pages - 1,80 ¤

L'homme est-il le produit de son histoire ?

Note : 9/10

Ainsi, chaque individu est le produit à la fois du déterminisme social et du déterminisme psychique qui influencent sa vie, forgent son identité.L'homme est ce qu'il est parce qu'il naît dans une histoire : Déterminé par son histoire personnelle, l'homme l'est aussi par l'époque dans laquelle il vit. C'est ce que pense Hegel : l'essence...

2 pages - 1,80 ¤

Un monde sans justice est-il humain ?

Note : 9/10

La force contraignante supprime ma liberté. De ce fait, elle appartient à la nature non à l'éthique. Au contraire l'obligation morale suppose ma liberté. Je suis moralement obligé (et non contraint) lorsque j'éprouve en conscience l'exigence d'un devoir auquel je puis physiquement me soustraire. Il n'y a pas d'obligation morale que si je suis physiquement et psychologiquement libre...

5 pages - 1,80 ¤

Douter, est-ce renoncer à la vérité ?

Note : 9/10

||Pour la plupart des personnes, le doute remet en question la vérité et serait donc le contraire de la vérité. Mais douter d'une idée habituellement considérée comme vraie est-ce vraiment renoncer à la vérité ? Dans un premier temps nous verrons s'il ne faut jamais douter, puis s'il faut toujours douter en enfin s'il...

8 pages - 1,80 ¤

Peut-on dire que ce qui fait la valeur d'un esprit c'est sa capacité d'attention ?

Note : 9/10

et la sûreté de son pouvoir d'apprendre, de comprendre, d'expliquer, de prévoir... ;- ensuite sa valeur morale, c'est-à-dire son attachement au vrai et au bien, en sorte que Malebranche a pu dire que l'attention est une « prière naturelleUne dernière remarque. Notre,.texte parle, non de « l'attention », mais de la « capacité d'attention ». Si l'on prend...

2 pages - 1,80 ¤

1 2 3 4 5 6 ... 17171 17172 17173 17174 17175 17176 17177 17178 17179 17180 17181 17182 17183 17184 17185 17186 17187 17188 17189 17190 17191 17192 17193 17194 17195 17196 17197 17198 17199 17200 17201 17202 17203 17204 17205 17206 17207 17208 17209 17210 17211 17212 17213 17214 17215 17216 17217 17218 17219 17220 17221 17222 17223 17224 17225 17226 17227 17228 17229 17230 17231 17232 17233 17234 17235 17236 17237 17238 17239 17240 17241 17242 17243 17244 17245 17246 17247 17248 17249 17250 17251 17252 17253 17254 17255 17256 17257 17258 17259 17260 17261 17262 17263 17264 17265 17266 17267 17268 17269 17270 17271 17272 17273 17274 17275 17276 17277 17278 17279 17280 17281 17282 17283 17284 17285 17286 17287 17288 17289 17290 17291 17292 17293 17294 17295 17296 17297 17298 17299 17300 17301 17302 17303 17304 17305 17306 17307 17308 17309 17310 17311 17312 17313 17314 17315 17316 17317 17318 17319 17320 ... 17516 17517 17518 17519 17520 17521

150000 corrigés de dissertation en philosophie

 Maths
 Philosophie
 Littérature
 QCM de culture générale
 Histoire
 Géographie
 Droit