LE SITE D'AIDE A LA DISSERTATION ET AU COMMENTAIRE DE TEXTE EN PHILOSOPHIE

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits

Toutes les dissertations

EST-IL DANS LA NATURE DE L'ÉTAT DE LIMITER SON POUVOIR ?

2 / Deuxième question : en supposant maintenant que cette limitation se révèle nécessaire, quelle instance, quel pouvoir seront habilités à la fixer ? On remarquera que le sujet propose déjà une hypothèse : « Pour limiter le pouvoir de l'État peut-on s'en remettre à l'État ? » Figurant deux fois comme sujet et comme objet de la...

3 pages - 1,80 ¤

L'ÉTAT RESTREINT-IL LA LIBERTÉ INDIVIDUELLE ?

L'opposition de ces deux « figures » ne relève-t-elle pas d'un processus à expliquer ? Quant à la liberté individuelle, elle doit être envisagée elle aussi en sa spécificité. Pouvoir d'agir reconnu en droit et/ou effectivement mis en oeuvre, la liberté peut se dire d'un individu ou d'un groupe, mais aussi se diversifier en fonction des types d'action en...

5 pages - 1,80 ¤

L'ESPACE EST-IL NOTRE CRÉATION ?

 L'espace est évidemment aussi ce que rapportent les télescopes, les satellites et tous les moyens modernes d'investigation. Plus banalement, l'espace est sous nos pieds ce qui est à franchir.  Donc, il est évident que la perception que nous avons de l'espace et du temps est relative à notre développement scientifique : notre mode de connaissance retentit sur la conception...

3 pages - 1,80 ¤

LA MORALE A-T-ELLE SA PLACE DANS LES RAPPORTS ÉCONOMIQUES ?

.../...  II)                L'éthique fait-elle réellement son entrée dans les rapports économiques ?   A)    Nous assistons, ces quelques dernières années, à ce qui ressemble à une intégration de la morale ou de l'éthique dans l'économie. Nous parlons aujourd'hui de « commerce équitable «, « d'éthique de l'entreprise « etc. On cherche non plus le profit à tout prix, ...

4 pages - 1,80 ¤

TOUT PEUT-IL S'ACHETER ?

Ils ne peuvent servir simplement comme moyens, et par suite limitent notre libre activité, puisqu'ils sont l'objet d'un inconditionnel respect. La personne est une fin objective, dont l'existence même est une fin en soi, qui ne peut être remplacée par aucune autre. Étant fin en soi, on lui doit un absolu respect. La personne humaine est la seule...

2 pages - 1,80 ¤

PEUT-ON EN APPELER À LA CONSCIENCE CONTRE LA LOI ?

Note : 10/10

Comme le montre Pascal, la nature est infinie tandis que l'homme est fini, ainsi les possibilités de cas de justice sont infinies. La loi possède donc nécessairement  des carences car elle ne peut prévoir tous les cas que la nature peut mettre en oeuvre. Ainsi, c'est uniquement dans ces petits interstices, ces espaces vide de la loi, que...

2 pages - 1,80 ¤

UNE SOCIÉTÉ SANS DROIT EST-ELLE CONCEVABLE ?

Note : 10/10

Aussi n'est-il vraiment lui-même qu'au sein de la cité et de la société. Il peut, en effet, y développer ses facultés morales, physiques et psychiques. Dire que l'homme est un animal politique, c'est donc affirmer que la société, conçue comme le milieu humain dans lequel est intégré tout individu, permet les échanges réguliers : c'est elle qui produit...

2 pages - 1,80 ¤

QU'EST-CE QUE LE MAUVAIS GOÛT ?

Note : 10/10

     b. Le mot « kitsch » tirerait son origine d'un verbe allemand verkitschen qui veut dire brader ; apparu vers 1870 dans la Bavière de l'hyperromantique et maniériste du roi Louis II ; où le terme est utilisé pour qualifier les reproductions d'art à bon marché.  Kitsch veut dire aussi : « vendre en dessous du prix » ou de kitschen « rénover, revendre du...

3 pages - 1,80 ¤

LA PHILOSOPHIE PEUT-ELLE S'ACCORDER AVEC LA RELIGION ?

Note : 10/10

Ce que le philosophe tente de rechercher c'est la cause du pieux, son idée ou essence, le principe d'unification et le modèle de tout ce qui est pieux, bref, l'entreprise du philosophe, c'est de rendre raison de ce qui est. Ce faisant, Socrate déconstruit les mécanismes qui régissent la conduite d'Euthyphron. Celui-ci gouverne...

4 pages - 1,80 ¤

DÉSOBÉIR PEUT-IL ÊTRE UN DEVOIR ?

Note : 10/10

En l'espace de 20 minutes , il était réduit à l'état de loque parcourue de tics, au bord de la crise de nerfs . Il tirait sans cesse sur le lobe de ses oreilles et se tordait les mains. A un moment il posa sa tête sur son poing et murmura "Oh mon dieu , qu'on arrête !"...

8 pages - 1,80 ¤

SUFFIT-IL DE VOIR LE MEILLEUR POUR LE SUIVRE ?

Note : 10/10

Le châtiment est conçu par Platon comme analogue du médicament. On accepte la souffrance physique pour se soigner, pour réparer un mal, parce qu'on sait que le traitement enduré est finalement bénéfique. Il doit en aller de même pour l'âme : la souffrance endurée, là encore, doit être comprise comme nécessaire au rétablissement d'un équilibre que l'injustice avait...

8 pages - 1,80 ¤

PEUT-ON VOULOIR CE QUE L'ON NE DÉSIRE PAS ?

Note : 10/10

Mais il faut comprendre qu'une fois que j'ai fait tout ce qui était en mon pouvoir, je ne peux plus rien désirer. L'inverse serait croire que le destin ou le monde peuvent s'ordonner selon mes désirs, serait demander que les choses arrivent comme je le désire, ce qui est absurde. C'est demander l'impossible ou se prendre pour un Dieu...

8 pages - 1,80 ¤

LE DÉSIR EST-IL LA MARQUE DE LA MISERE DE L'HOMME ?

Note : 10/10

Aucun des dieux ne philosophe et ne désire devenir savant, car il l'est ; et, en général, si l'on est savant, on ne philosophe pas ; les ignorants non plus ne philosophent pas et ne désirent pas devenir savants ; car l'ignorance a précisément ceci de fâcheux que, n'ayant ni beauté, ni bonté, ni science, on s'en croit...

8 pages - 1,80 ¤

QU'EST-CE QU'UN HOMME CIVILISÉ ?

Note : 10/10

Toutefois, d'ordinaire, l'extérieur de l'homme civilisé ainsi que son habitation diffèrent notablement de ceux d'un primitif ou d'un rustre. Il ne suit pas aveuglement la mode, mais il se distingue par son bon goût, par un goût personnel qui relève une pointe d'originalité. B. Ce sont des dispositions d'ordre intellectuel, moral et social qui font l'homme civilisé. Ce terme évoque...

5 pages - 1,80 ¤

LA DIVERSITÉ DES CULTURES EST-ELLE INCOMPATIBLE AVEC L'UNITÉ DE L'HOMME ?

Note : 10/10

  Il y a quand même des bases communes qui nous permettent de communiquer. Or seule, la diversité des cultures permet l'échange entre ces cultures, tant il est vrai que tout dialogue suppose un autre différent de moi Kant, dans le projet de paix perpétuelle, affirme qu'en m'enrichissant de la culture d'autrui, j'enrichis ma propre culture. Pour Herder, chaque culture n'a...

4 pages - 1,80 ¤

LE MOI S'IDENTIFIE-T-IL À LA CONSCIENCE ?

Note : 10/10

Ce qui est finalement identique à la conscience, c'est le rapport mutuel des moi depuis le point de vue subjectif et particulier d'un d'entre eux. III dissimulation de l'ouverture par la synthèse : l'identification comme activité même du moi, Freud et Nietzsche -Freud : présence originelle de l'autre, de l'étranger pour la conscience...

4 pages - 1,80 ¤

QU'EST-CE QUE "PRENDRE CONSCIENCE" ?

Note : 10/10

-Freud : dans L'Interprétation des rêves, Freud expose une conception scientifique descriptive de la conscience. Il s'agit ici de partir du donné physiologique du corps humain pour préciser la genèse de la conscience. Freud explique ainsi que l'appareil psychique humain se compose de trois strates : l'inconscient, le pré-conscient et le conscient. La conscience émerge d'une vie psychique...

5 pages - 1,80 ¤

LE PHYSICIEN A-T-IL AFFAIRE À LA RÉALITÉ ?

Note : 5.1/10

. ... Déjà l'observation a besoin d'un corps de précautions qui conduisent à réfléchir avant de regarder, qui réforment du moins la première vision de sorte que ce n'est jamais la première observation qui est la bonne. L'observation scientifique est toujours une observation polémique; elle confirme ou infirme une thèse antérieure... Naturellement dès qu'on passe de l'observation à l'expérimentation le...

6 pages - 1,80 ¤

AVOIR UNE IDÉE ET CONSTRUIRE UN CONCEPT, EST-CE LA MÊME CHOSE ?

Note : 5.1/10

Leur fonction n'est d'ailleurs pas la même. Alors que le concept permet l'élaboration du langage et la manipulation du réel au moyen de signes, l'idée ne semble pas posséder de telle vertu. Que dire de l'idée : « Et si on mangeait chinois ce soir ? ». Cependant, l'idée se résume-t-elle à une pensée spontanée. Lorsque, par exemple, on dit de quelqu'un...

3 pages - 1,80 ¤

QU'EST-CE QU'UNE VIE HEUREUSE ?

Note : 5.1/10

C'est ce que nous dit Epictète : « Souviens-toi que ce qui te cause du tort, ce n'est pas qu'on t'insulte ou qu'on te frappe, mais l'opinion que tu as qu'on te fait du tort. Donc, si quelqu'un t'a mis en colère, sache que c'est ton propre jugement le responsable de ta colère. Essaye de ne pas céder...

14 pages - 1,80 ¤

LE BONHEUR EST-IL LA FIN DE TOUTE ACTION HUMAINE ?

Note : 5.1/10

finalité. 4. - Fin dernière : fin ultime au sens de but ou de terme absolu, tel que le souverain bien ; SYN. fin suprême ; fin en soi : pour KANT, fin objective, nécessaire, inconditionnelle ; opposée à fin subjective, empirique. 5. - Règne des fins : état dans lequel les volontés des êtres raisonnables sont censées...

10 pages - 1,80 ¤

FAUT-IL VIVRE POUR AUTRUI ?

Note : 5.1/10

En cela, le verbe falloir utilisé par le sujet indique qu'autrui est nécessairement ce par quoi je vis en tant qu'homme. Il s'agit d'une nécessité de notre nature même d'êtes rationnels, d'une nécessité formelle.  Cependant, placer autrui comme ce pour quoi je vis, c'est également le considerer comme la fin de mes actions, comme ce pour quoi j'agis. Agir...

7 pages - 1,80 ¤

FAUT-IL ÊTRE SEUL POUR ÊTRE SOI-MÊME ?

Note : 5.1/10

Conscient de ce qu'il doit aux analyses de Hegel en particulier (« L'intuition géniale de Hegel est de me faire dépendre de l'autre en mon être», L'Être et le Néant, coll. Tel, p. 282), Sartre affirme également que l'homme « ne peut rien être (au sens où on dit qu'on est spirituel ou qu'on est méchant ou qu'on...

6 pages - 1,80 ¤

COMMENT DÉFINIR UN ART POPULAIRE ?

Note : 5.1/10

Le jugement d'un oeuvre d'art implique une certaine culture souvent transmise dans le cercle de la famille. b)                 L'art a donc toujours été un moyen pour une élite de se distinguer du peuple. La représentation de la grâce de hauts personnages dans les peintures classiques met en valeur un critère « naturel » de la noblesse. c)                  Néanmoins, il est évident que la...

2 pages - 1,80 ¤

1 2 3 4 5 6 ... 17174 17175 17176 17177 17178 17179 17180 17181 17182 17183 17184 17185 17186 17187 17188 17189 17190 17191 17192 17193 17194 17195 17196 17197 17198 17199 17200 17201 17202 17203 17204 17205 17206 17207 17208 17209 17210 17211 17212 17213 17214 17215 17216 17217 17218 17219 17220 17221 17222 17223 17224 17225 17226 17227 17228 17229 17230 17231 17232 17233 17234 17235 17236 17237 17238 17239 17240 17241 17242 17243 17244 17245 17246 17247 17248 17249 17250 17251 17252 17253 17254 17255 17256 17257 17258 17259 17260 17261 17262 17263 17264 17265 17266 17267 17268 17269 17270 17271 17272 17273 17274 17275 17276 17277 17278 17279 17280 17281 17282 17283 17284 17285 17286 17287 17288 17289 17290 17291 17292 17293 17294 17295 17296 17297 17298 17299 17300 17301 17302 17303 17304 17305 17306 17307 17308 17309 17310 17311 17312 17313 17314 17315 17316 17317 17318 17319 17320 17321 17322 17323 ... 17531 17532 17533 17534 17535 17536

150000 corrigés de dissertation en philosophie

 Maths
 Philosophie
 Littérature
 QCM de culture générale
 Histoire
 Géographie
 Droit