LE SITE D'AIDE A LA DISSERTATION ET AU COMMENTAIRE DE TEXTE EN PHILOSOPHIE

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits

Toutes les dissertations

Les autres nous aident-ils à nous connaître ou nous en empêchent-ils ?

|| « Les autres « désigne ceux qui diffèrent de moi, qui ne sont pas moi, à savoir tout homme par rapport à moi. Ici, il s'agit, bien entendu, des autres consciences. Notons qu'autrui est à la fois "alter" et "ego", le différent et le même que moi. « Aider / aident-ils «, faciliter, permettre. « Se connaître «,...

13 pages - 1,80 ¤

Quelle différence y a-t-il entre désirer et vouloir ?

Note : 5.1/10

Bien lire le sujet: il ne s'agit pas dans ce sujet de dresser une liste des différences entre le désir et la volonté. Outre que cette liste se poursuivrait indéfiniment, elle ne suffirait pas à formuler un problème satisfaisant. Même si une telle recherche peut être utile pour offrir une matière à la réflexion, il faut surtout penser...

4 pages - 1,80 ¤

Penser, c'est dire non ?

Note : 5.1/10

L'esprit est cette puissance en n'étant pas semblable au positif qui se détourne du négatif. [...] Mais l'esprit est cette puissance seulement en sachant regarder le négatif en face et en sachant séjourner près de lui. » (Hegel, Préface à La Phénoménologie de l'Esprit, tome 1, Aubier, p. 29). Du même coup, le « non » appelle le «...

5 pages - 1,80 ¤

A quoi sert la philosophie ?

Note : 5.1/10

L'opinion est surgissement spontané d'idée ; elle n'est pas le résultat d'un processus conscient de réflexion. C'est la conscience spontanée qui a des opinions, seule la conscience réfléchie peut passer de l'opinion à la connaissance.  D'un tel point de vue global, on affirmerait donc que la philosophie sert à comprendre autrement, ou mieux, ce qui paraît aller de soi...

5 pages - 1,80 ¤

L'attitude philosophique peut-elle être définie par la décision de ne jamais croire ?

Note : 5.1/10

) b)                 Le moment sceptique va être à l'origine d'une nouvelle refondation. L'effondrement des croyances donne naissance à un désir de refondation en prenant acte de la critique.  Platon, par l'allégorie de la Caverne, exprime la nécessité de ne pas croire aux impressions sensibles. Il faut remettre en question ce que l'on croit savoir et notamment que l'on croit savoir...

3 pages - 1,80 ¤

Y a-t-il un sens à parler, chez l'homme, d'un comportement inhumain ?

Note : 5.1/10

L'inhumain ce n'est que l'étranger Montaigne explore la variété des coutumes et des croyances susceptible d'enrichir à l'infini son image de l'homme. Or, selon lui si l'on considère les hommes réels c'est la puissance de la coutume qui devient manifeste : « ici on vit de la chair humaine, là c'est office de pitié de...

3 pages - 1,80 ¤

Est-on d'autant plus libre qu'on est indifférent au jugement d'autrui ?

Note : 5.1/10

..Puisque l'« être avec » ou « l'être ensemble» est en fait un caractère fondamental de l'humain, c'est donc seulement en affrontant le jugement d'autrui, en en montrant les erreurs et les limites, que je garde quelque chance d'affirmer ma liberté. Cette dernière a besoin d'être prouvée relativement à ce qui, d'abord, apparaît la nier (cf. le sujet...

2 pages - 1,80 ¤

SI NOUS DÉSIRONS ÊTRE LIBRE, QU'EST-CE QUI NOUS EMPÊCHE DE L'ÊTRE? ?

Note : 5.1/10

Mais faut-il de la sorte concevoir la liberté comme un donné implicite? N'est-elle pas plutôt - même si je l'affirme comme Kant à titre de postulat métaphysique - une potentialité qu'il m'appartient toujours d'amener au réel? C'est-à-dire un ensemble de conduites à élaborer, à constituer en fonction des situations que je rencontre. De ce point de vue, la...

3 pages - 1,80 ¤

Y A-T-IL UN DEVOIR D'ÊTRE HEUREUX ?

Note : 5.3/10

Lui-même s'il était chef donnerait donc exactement les mêmes ordres. Ceci éclaire l'idée chère à Rousseau de volonté générale. La volonté générale n'est plus ici le caprice contingent d'une majorité électorale, mais l'expression pure et simple des exigences de la raison universelle. Dès lors le chef n'est plus de droit divin et s'il est un tyran qui trahit les...

5 pages - 1,80 ¤

LA LOI N'EST-ELLE JUSTE QUE LORSQU'ELLE EST JUSTEMENT APPLIQUÉE ?

Note : 5.3/10

INTRODUCTION L'actualité est fertile en injustices. Mais celles-ci sont-elles dues aux lois ou aux conditions dans lesquelles elles se trouvent appliquées? La loi doit-elle être considérée comme juste par principe ou «en soi «, ou seulement lorsqu'elle est justement appliquée? I. L'égalité devant la loi - En théorie, une loi ne commence a être juste que...

1 page - 1,80 ¤

L'HOMME POURRAIT-IL PENSER SANS LE SECOURS DES MOTS ?

Note : 6.5/10

Si la rédaction d'une dissertation est un exercice de pensée, la question posée paraît saugrenue : sans mots, il n'y a guère à réfléchir, semble-t-il, en tout cas rien à écrire. Aussi convient-il de chercher d'abord ce qui peut justifier une telle question.Dans le quotidien, il peut arriver que les mots fassent défaut: j'ai alors l'impression d'avoir, quelque...

1 page - 1,80 ¤

POURQUOI LA PHILOSOPHIE JUGE-T-ELLE PRIMORDIAL DE RÉFLÉCHIR SUR LE LANGAGE ?

Note : 6.5/10

chez Platon, la critique des Sophistes - philodoxes et non philosophes).Lorsque la philosophie se trouve ainsi dotée d'un Logos, il est également normal qu'elle se préoccupe de l'origine de ses éléments: c'est l'entreprise du Cratyle et la réflexion qui s'y engage sur le rapport entre les mots et les choses. Doit-on admettre que connaître les mots, c'est déjà...

2 pages - 1,80 ¤

LA CROYANCE RELIGIEUSE IMPLIQUE-T-ELLE UNE DÉMISSION DE LA RAISON ?

Note : 6.5/10

L'instant qui représentait tout pour l'esthète n'était rien puisqu'il ne servait pas à faire un choix essentiel, existentiel et décisif mais à maintenir l'individu entre différents possibles. L'éthicien, homme de bonne volonté, soumet l'existence à l'unité de la règle (le devoir dans la vie conjugale, familiale, professionnelle, confessionnelle, la vie éthique selon Hegel). Continuité du devoir, fidélité à lui-même...

14 pages - 1,80 ¤

POURQUOI LE PROGRÈS SCIENTIFIQUE N'A-T-IL PAS FAIT DISPARAÎTRE LES RELIGIONS ?

Note : 6.5/10

Or celles-ci font doublement problème : - soit parce qu'elles se révèlent pour le moins ambiguës : la science n'apparaît pas tout uniment au service du bonheur de l'humanité (problèmes écologiques...); - soit parce qu'elles n'ont aucun rapport avec les problèmes réels de l'humanité : le développement du savoir est impuissant à résoudre les problèmes de famine, de surpopulation, etc. Qu'attend...

2 pages - 1,80 ¤

PEUT-ON DIRE QUE, SI LES SAVANTS VISENT À DÉFINIR LES LOIS DU RÉEL, L'ARTISTE, LUI, IGNORE TOUTE LOI ?

Note : 6.5/10

s'il se trouve un mortel qui n'ait d'autre ambition que celle d'étendre l'empire et la puissance du genre humain tout entier sur l'immensité des choses, cette ambition (si toutefois on doit lui donner ce nom), on conviendra qu'elle est plus pure, plus noble et plus auguste que toutes les autres ; or, l'empire de l'homme sur les choses...

2 pages - 1,80 ¤

L'ÉMOTION EST-ELLE CONSTITUTIVE DU SENTIMENT ESTHÉTIQUE ?

Note : 6.5/10

Ce qui m'émeut authentiquement, c'est le rapport que je peux avoir avec du réel: l'émotion se manifeste alors par des réactions physiologiques.Dans l'oeuvre d'art, le réel est par définition absent: on est dans une représentation, une transposition. Et de surcroît, même la référence au réel n'est pas, en fait, un élément fondamental de cette représentation,...

2 pages - 1,80 ¤

LES OEUVRES D'ART NOUS ENSEIGNENT-ELLES QUELQUE CHOSE ?

Note : 6.5/10

Continuer à les qualifier d'art témoigne de laxisme - ou d'ironie (puisqu'il s'agit souvent d'exemples remarquables de kitsch).Kant affirme que le beau est ce qui plaît «universellement sans concept ». En principe, c'est pourtant le concept qui est universel, et c'est bien de son côté que peut s'élaborer la connaissance authentique. Mais l'oeuvre d'art propose, en guise d'universalité,...

4 pages - 1,80 ¤

LA LIBERTE DE L'ESPRIT A-T-ELLE POUR CONDITION LE LOISIR OU LE TRAVAIL ?

Note : 6.5/10

Pour l'opinion, la question paraît relever de l'humour le plus noir, et la réponse aller de soi: il semble évident qu'on a plus de liberté dans le loisir (ou l'on fait ce que l'on veut - ou croit vouloir?) que dans le travail, en général perçu comme contraignant et, en ce sens, contraire à la liberté.Mais il s'agit...

2 pages - 1,80 ¤

PEUT-ON ÊTRE SÛR DE BIEN AGIR ?

Note : 6.5/10

L'idée même d'un devoir universel signifie pour Nietzsche une aliénation insupportable de ce qui fait l'individu lui-même. Dès lors, «bien faire » ne peut désigner qu'une action souverainement indifférente aux normes dominantes (la morale des esclaves et du ressentiment), uniquement déterminée par la pulsion vitale (ou la volonté de puissance) que chacun doit écouter en soi. Seule l'attention à...

2 pages - 1,80 ¤

PUIS-JE- ÊTRE SÛR DE NE PAS ME TROMPER ?

Note : 6.5/10

Se demander si je peux être sûr de ne pas me tromper revient à chercher si je peux avoir la certitude de ne pas être dans l’erreur et d’être par conséquent dans le vrai. Or si le vrai est une catégorie du langage, comment puis-je être certain que mon discours est vrai, c’est-à-dire qu’il...

3 pages - 1,80 ¤

SUR QUOI NOS ESPRITS PEUVENT-ILS S'ACCORDER ?

Note : 6.5/10

Le désaccord entre interlocuteurs est une situation fréquente, mais toute discussion vise peut-être à trouver un terrain d'entente. Si l'accord se fait entre des esprits, sur quoi peut-il porter ? Est-ce seulement sur des principes généraux, indépendamment des moyens - ou l'accord doit-il être plus complet, et concerner aussi bien les contenus de pensée...

1 page - 1,80 ¤

PEUT-ON DIRE QUE LE VRAI EST CE QUI RÉUSSIT ?

Note : 6.5/10

Uniquement à faire des mathématiques.Quant aux vérités matérielles que cherchent à élaborer les sciences de la nature, leur «réussite» ne peut se mesurer qu'à leur capacité d'expliquer des phénomènes et non à l'ensemble de leurs applications efficaces : ces dernières peuvent se faire attendre longtemps (en astrophysique par exemple) et il convient de bien distinguer, dans ce domaine,...

4 pages - 1,80 ¤

1 2 3 4 5 6 ... 17177 17178 17179 17180 17181 17182 17183 17184 17185 17186 17187 17188 17189 17190 17191 17192 17193 17194 17195 17196 17197 17198 17199 17200 17201 17202 17203 17204 17205 17206 17207 17208 17209 17210 17211 17212 17213 17214 17215 17216 17217 17218 17219 17220 17221 17222 17223 17224 17225 17226 17227 17228 17229 17230 17231 17232 17233 17234 17235 17236 17237 17238 17239 17240 17241 17242 17243 17244 17245 17246 17247 17248 17249 17250 17251 17252 17253 17254 17255 17256 17257 17258 17259 17260 17261 17262 17263 17264 17265 17266 17267 17268 17269 17270 17271 17272 17273 17274 17275 17276 17277 17278 17279 17280 17281 17282 17283 17284 17285 17286 17287 17288 17289 17290 17291 17292 17293 17294 17295 17296 17297 17298 17299 17300 17301 17302 17303 17304 17305 17306 17307 17308 17309 17310 17311 17312 17313 17314 17315 17316 17317 17318 17319 17320 17321 17322 17323 17324 17325 17326 ... 17516 17517 17518 17519 17520 17521

150000 corrigés de dissertation en philosophie

 Maths
 Philosophie
 Littérature
 QCM de culture générale
 Histoire
 Géographie
 Droit