LE SITE D'AIDE A LA DISSERTATION ET AU COMMENTAIRE DE TEXTE EN PHILOSOPHIE

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits

Toutes les dissertations

L'IRRATIONNEL EST-IL TOUJOURS ABSURDE ?

Définissez "absurde" en le distinguant de l'irrationnel. L' "absurde" est ce qui reste sourd à la raison parce que définitivement dénué de sens. Vous résoudrez le problème en montrant que l'irrationnel peut n'être que provisoire. C'est ce dont on ne peut rendre raison. Mais il se peut que l'on trouve un jour la clé qui ouvrira sur l'explication...

2 pages - 1,80 ¤

LA MALADIE D'UN ÊTRE VIVANT EST-ELLE COMPARABLE À LA PANNE D'UNE MACHINE ?

        Étude du fonctionnement de la montre. Il lui faut une cause extérieure. 2.        Opposition de l'être organisé, c'est-à-dire de l'être vivant à la machine : l'être vivant a sa propre force formatrice en lui-même et est fin de la nature. Première partie : 1                                                     La montre n'a pas sa cause efficiente en elle-même l        Opposition entre le fait d'être « l'instrument du mouvement » et le fait...

5 pages - 1,80 ¤

PEUT-ON VENIR À BOUT D'UNE CROYANCE PAR LE RAISONNEMENT ?

«Tu as sans doute raison, mais je crois quand même, pour ma part, que... « : dans un échange quotidien, cette réplique marque-t-elle l'échec du raisonnement face à la croyance ? Les deux modes de pensée sont-ils différents au point de ne pouvoir s'influencer ? On peut alors se demander si l'on peut venir à...

1 page - 1,80 ¤

CE QUI EST IMPRÉVU ÉTAIT-IL IMPRÉVISIBLE ?

Comment peut on prétendre à la liberté et en même rechercher une science de l'avenir?  "Chacun est le fils de son temps." Hegel   « C'est leur bien propre que peuples et individus cherchent et obtiennent dans leur agissante vitalité, mais en même temps ils sont les moyens et les instruments...

2 pages - 1,80 ¤

L'EXERCICE DE LA RÉFLEXION SUPPOSE-T-IL LE REJET DE TOUTE CROYANCE ?

. S'efforcer de devenir chrétien, c'est accepter d'être attisé par la tempête. Toutes les tempêtes. Au fond de cette solitude, de cette souffrance, nulle voix humaine. Il n'y a guère que l'angoisse qui soit une certitude. La foi est à la fois certitude angoissée et angoisse certaine d'elle-même. Croire ou ne pas croire, telle que la question que...

6 pages - 1,80 ¤

JUSQU'À QUEL POINT CONNAÎTRE IMPLIQUE-T-IL DE DOUTER ?

Évoquer la connaissance, c'est en apparence faire allusion à un savoir acquis, déjà constitué, proposant à l'esprit une richesse positive. L'histoire du savoir (notamment scientifique) montre cependant que la connaissance n'est jamais définitive, qu'elle est périodiquement remise en doute. Il est donc utile d'examiner l'importance du doute dans la constitution du savoir et...

5 pages - 1,80 ¤

EN QUOI LA MÉMOIRE NOUS LIBÈRE-T-ELLE DE L'EMPRISE DE L'ACTUALITÉ ?

Réagir. Bien cerner ce qui est nommé «emprise de l'actualité« : qu'est-ce que l'actualité? en quoi peut-elle produire une emprise sur un sujet?. De quelle mémoire s'agit-il? Individuelle ou collective (historique)?. N'y a-t-il pas aussi un poids du passé?  ||Bien cerner ce qui est nommé "emprise de l'actualité": qu'est-ce que l''actualité ? En quoi peut-elle produire une emprise...

2 pages - 1,80 ¤

POUR BIEN PENSER, FAUT-IL NE RIEN AIMER ?

Note : 10/10

Une telle activité semble appeler une neutralité du sujet pensant, puisqu'il est sous-entendu que, pour bien exercer son jugement, il ne doit connaître aucun préjugé favorable à l'égard de ce qui s'offre à sa mesure.Ainsi le penseur devrait-il faire preuve de froideur et de désintérêt. Toute préférence signifierait pour lui le risque de perdre son «égalité d'âme» et,...

4 pages - 1,80 ¤

La société a-t-elle un rôle dans la formation de la personnalité ? Quel est ce rôle ?

Note : 10/10

L'intelligence du signe comme valeur de signe (jugement non réfléchi, évidemment, mais implicite dans l'usage même qu'il en fait) donne à l'enfant un instrument exceptionnel pour élaborer et structurer la connaissance de son « moi ». En effet, avec le langage apparaissent les jugements grâce auxquels et autour desquels va se construire le « moi ».Il faut noter...

3 pages - 1,80 ¤

Peut-on sérieusement dire que tout est relatif ? ?

Note : 10/10

Peut-on sérieusement dire que tout est relatif ? Définition des termes du sujet : « Tout est relatif » est une expression que nous employons couramment pour dire que nous ne pouvons trancher une question, pas forcément parce que nous manquons des connaissances nécessaires, mais parce que nous pensons ne pas pouvoir donner une réponse satisfaisante parce que nous ne sommes pas assez certains...

5 pages - 1,80 ¤

Est-il facile d'être libre ?

Note : 10/10

C- La liberté semble ne pouvoir jamais être définitivement conquise : il n'est jamais facile d'être libre de ce point de vue. 1- La liberté conçue comme libération peut apparaître comme une tâche permanente pour l'homme : la conquête est toujours à recommencer, n'est jamais réalisée une fois pour toutes. 2- Il faut de ce point de vue être toujours vigilant,...

4 pages - 1,80 ¤

Une violence légale est-elle une violence ?

Note : 10/10

Le problème central lorsqu'on demande si une violence légale est bien une violence, est donc celui du rapport entre le droit et la force, car de lui dépend la réponse à cette question. Deux conceptions opposées s'affrontent ici : ou bien l'on fait de la...

3 pages - 1,80 ¤

La révolte peut-elle être un droit ?

Note : 10/10

Lorsque les magistrats représentant l'Etat trahissent la confiance que les individus ont mise en eux pour s'emparer du pouvoir, alors ces magistrats nient le droit des citoyens. à Dans ce cadre, le gouvernement se désagrège, et les individus sont fondés à désobéir.             ● Ainsi, dans certaines circonstances - quand un ou plusieurs individus légifèrent sans avoir reçu...

4 pages - 1,80 ¤

La raison entre-t-elle nécessairement en conflit avec la croyance religieuse ?

Note : 10/10

Bien saisir ce qu'on peut penser sous le terme de « croyance religieuse «. Par exemple, ne pas identifier sans problème croyance religieuse à « foi « ou à « religion «. De la pertinence de cette analyse dépend l'essentiel de la valeur du devoir. Le plus grand risque est de se laisser aller à discourir sans justification(s) des...

6 pages - 1,80 ¤

Est-il légitime de parler d'un pouvoir de la technique ?

Note : 5.1/10

La question ne porte pas essentiellement sur les pouvoirs de la technique, ni sur la légitimité de ses pouvoirs: on serait hors sujet si l'on ne considérait que ces points. La réflexion doit être centrée sur la légitimité d'une expresion; en effet, on parle couramment des "pouvoirs de la technique", pour s'en rejouir ou s'en inquiéter, et il...

4 pages - 1,80 ¤

Peut-on affranchir le travailleur de toute servitude ?

Note : 5.1/10

iii : L'ouvrier est soumis à des impératifs de rendement, on se sert de sa force productrice pour accumuler du capital. L'ouvrier est en ce sens privé de sa liberté, car lui-même utilisé comme un outil, de la même façon que Aristote disait de l'esclave grec qu'il est "le prolongement de la main de son maître".. iv : L'ouvrier...

6 pages - 1,80 ¤

Pourquoi les hommes parlent-ils plutôt que se taire ?

Note : 5.1/10

Le troisième aspect du sujet serait plutôt lié à l'idée d'un dépassement du langage par d'autres moyens d'expression, notamment artistiques. Il serait alors  question des limites du langage, et le sujet posé témoignerait d'une certaine lassitude quant à l'inefficacité de l'expression langagière dans certains cas ou pour certains sujets. (comment traduire nos sentiments par des mots ? l'art est...

6 pages - 1,80 ¤

Benjamin Constant a dit : « L'unique garantie des citoyens contre l'arbitraire, c'est la publicité. » Expliquez et critiquez cette citation.

Note : 5.1/10

Définition des termes de sujet (servira à expliquer la citation) Deux termes en particulier sont à définir très précisément : Arbitraire : on se trouve ici dans un cadre politique (il est question de « citoyens «), c'est donc de la bonne organisation de la communauté politique (et de l'exercice du pouvoir qui l'accompagne) qu'il est...

1 page - 1,80 ¤

La religion est-elle une croyance privée ou une pratique collective ?

Note : 5.1/10

En établissant sur la terre un royaume spirituel, Jésus, « séparant le système théologique du système politique, fit que l'Etat cessa d'être un ». La deuxième est mauvaise car, « fondée sur l'erreur et le mensonge, elle trompe les hommes, les rend crédules, superstitieux, et noie le vrai culte de la Divinité dans un vain cérémonial ». De...

3 pages - 1,80 ¤

Peut-on dire que la vérité scientifique constitue une arme contre le fanatisme ?

Note : 5.5/10

Le fanatisme repose sur des jugements de valeur : le Vrai, le Bien. La science ne porte que sur les faits , sur le comment et non le pourquoi. Kant en définit les limites : "l'expérience sensible". La nature est donc l'ensemble des phénomènes soumis à des lois. Le savoir objectif est général ; il ne cerne pas...

3 pages - 1,80 ¤

Si nous ne sommes que matière sommes-nous libres ?

Note : 10/10

Une « physique », donnant les critères et les règles (« canonique ») du jugement sur la réalité et les valeurs, sera d'abord construite en vue de persuader le lecteur de la validité de la démarche éthique de l'épicurien. C'est dans cette physique que l'auteur justifie de la réalité d'une possible liberté humaine sous l'égide de la spontanéité et de la prise...

3 pages - 1,80 ¤

Peut-on établir une différence entre le temps mesuré par le physicien et le temps vécu par la conscience ?

Note : 10/10

Introduction Pascal observait que « Ceux qui jugent d'un ouvrage sans règle sont, à regard des autres, comme ceux qui [n'ont pas de] montre à l'égard des autres. L'un dit : "Il y a deux heures" ; l'autre dit : "il n'y a que trois quarts d'heure". Je regarde ma montre, et je dis à l'un : "Vous vous...

2 pages - 1,80 ¤

Pourquoi les hommes éprouvent-ils le besoin de commémorer leur passé ?

Note : 10/10

||Attention à ne pas confondre « commémorer son passé « et « se souvenir de son passé « : « commémorer «, c'est « rappeler par une cérémonie le souvenir d'une personne ou d'un événement « (Petit Robert). Les cérémonies dont s'accompagnent les commémorations marquent la dimension sociale de ces dernières : « commémorer «, c'est se souvenir...

5 pages - 1,80 ¤

1 2 3 4 5 6 ... 17178 17179 17180 17181 17182 17183 17184 17185 17186 17187 17188 17189 17190 17191 17192 17193 17194 17195 17196 17197 17198 17199 17200 17201 17202 17203 17204 17205 17206 17207 17208 17209 17210 17211 17212 17213 17214 17215 17216 17217 17218 17219 17220 17221 17222 17223 17224 17225 17226 17227 17228 17229 17230 17231 17232 17233 17234 17235 17236 17237 17238 17239 17240 17241 17242 17243 17244 17245 17246 17247 17248 17249 17250 17251 17252 17253 17254 17255 17256 17257 17258 17259 17260 17261 17262 17263 17264 17265 17266 17267 17268 17269 17270 17271 17272 17273 17274 17275 17276 17277 17278 17279 17280 17281 17282 17283 17284 17285 17286 17287 17288 17289 17290 17291 17292 17293 17294 17295 17296 17297 17298 17299 17300 17301 17302 17303 17304 17305 17306 17307 17308 17309 17310 17311 17312 17313 17314 17315 17316 17317 17318 17319 17320 17321 17322 17323 17324 17325 17326 17327 ... 17516 17517 17518 17519 17520 17521

150000 corrigés de dissertation en philosophie

 Maths
 Philosophie
 Littérature
 QCM de culture générale
 Histoire
 Géographie
 Droit