LE SITE D'AIDE A LA DISSERTATION ET AU COMMENTAIRE DE TEXTE EN PHILOSOPHIE

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits

Toutes les dissertations

Peut-on faire la preuve de l'existence de Dieu ?

L'existence de Dieu est-elle donc réductible à l'intelligence, à la rationalité humaine, ou au contraire, n'appartient-elle pas à un domaine supra-rationnel ? Est-ce forcément négatif de reconnaître qu'il n'y a pas de preuve possible pour l'existence de Dieu, ou est-ce le signe de la supériorité d'ordre auquel la figure divine appartient ?   Plan     I-                   La...

4 pages - 1,80 ¤

La pensée est-elle une activité mentale ?

 ||Gilbert Ryle   Gilbert Ryle (1900-1976) a été professeur de philosophie métaphysique à Oxford, de 1945 à 1968, et directeur de la revue Mind de 1948 à 1971. La Notion d\'esprit a paru quatre ans avant les Investigations philosophiques de Wittgenstein, lesquelles traitent du même sujet. «Ce livre [La Notion d\'esprit] (que j\'adtrtire encore!} contient quelques vilaines erreurs et des lacunes pires...

2 pages - 1,80 ¤

La science peut-elle conduire à la sagesse ?

||La science désigne une certaine forme de connaissance qui vise la certitude et l’objectivité. Elle exige au préalable que l’on se distancie de l’apparence des faux semblants et que l’on définisse clairement les critères de vérité. En cela n’est-elle pas une attitude humaine, qui exige précaution, attention particulière et nouvelle aux choses. D'ailleurs ne conduit-elle pas à une...

4 pages - 1,80 ¤

Nos connaissances dérivent-elles de l'expérience ?

Note : 7/10

Or, les faits d'expérience ne nous sont jamais donnés qu'à l'indicatif et, comme l'a justement dit POINCARÉ, il est impossible de transformer un indicatif en un impératif. C'est pourquoi le sens commun: est porté à concevoir la conscience comme un savoir inné, c'est-à-dire ne devant rien à l'expérience. Les philosophes font valoir de préférence les principes rationnels qui, étant...

5 pages - 1,80 ¤

La fonction première du langage est-elle de représenter ?

Note : 7/10

Or, les faits d'expérience ne nous sont jamais donnés qu'à l'indicatif et, comme l'a justement dit POINCARÉ, il est impossible de transformer un indicatif en un impératif. C'est pourquoi le sens commun: est porté à concevoir la conscience comme un savoir inné, c'est-à-dire ne devant rien à l'expérience. Les philosophes font valoir de préférence les principes rationnels qui, étant...

2 pages - 1,80 ¤

Le vrai n'est-il qu'une affaire de croyance ?

Note : 7/10

Autrement dit, les rapports polémiques entre les constructions théoriques et les faits nouveaux sont à la source d'une plus grande rationalisation du réel et de progrès de la raison elle-même. La certitude n'est que subjective Je peux être certain d'un fait dont j'ai fait l'expérience directe («j'ai chaud»); mais il est impossible de l'être de la même façon d'un fait...

5 pages - 1,80 ¤

Science et religion s'opposent-elles ?

Note : 7/10

La vraie science est selon eux celle qui s'accorde avec les enseignements de la religion vraie. Et si les sciences, telles qu'elles sont faites actuellement par la communauté scientifique, n'apportent pas la confirmation des faits écrits dans la Bible ou le Coran, alors on les déclare fausses, incertaines. Dans ces conditions, le rapport de force est inévitable, car les...

4 pages - 1,80 ¤

Y a-t-il des races humaines ?

Note : 7/10

La vraie science est selon eux celle qui s'accorde avec les enseignements de la religion vraie. Et si les sciences, telles qu'elles sont faites actuellement par la communauté scientifique, n'apportent pas la confirmation des faits écrits dans la Bible ou le Coran, alors on les déclare fausses, incertaines. Dans ces conditions, le rapport de force est inévitable, car les...

3 pages - 1,80 ¤

L'éducation nie-t-elle la nature de l'enfant ?

Note : 7/10

Une bonne éducation doit respecter les différents âges de l'enfance.] L'éducateur ne doit pas chercher à gagner du temps Selon Rousseau, les âges de l'enfance ont tous leur caractère propre. L'ordre naturel veut que l'enfant se développe à son rythme. Il est donc vain et pernicieux de vouloir brûler les étapes de ce développement. Inutile préoccupation, par exemple, que de...

4 pages - 1,80 ¤

Le contrat social permet-il à l'homme d'être libre en société ?

Note : 7/10

  II-La liberté n'est pas la licence.               Mais il faut s'attacher à mieux déterminer à quelle liberté l'individu renonce lorsqu'il contracte le pacte social. C'est une liberté primaire, dont il jouissait dans l'état de nature, qui est sacrifiée sur l'autel du contrat social. La liberté dont il s'agit est aussi appelée licence, elle correspond à l'accord entre le désir...

3 pages - 1,80 ¤

L'inégalité entre les hommes est-elle uniquement due à la nature ?

Note : 7/10

Ces trois causes se trouvent dans la nature humaine, elles correspondent au jeu naturel des passions, chacune ayant une fin propre - respectivement, le profit, la sécurité, la réputation - et un objet - l'acquisition des personnes et des biens, la défense de ces biens, ou enfin «des vétilles ». La condition naturelle des hommes est donc un...

4 pages - 1,80 ¤

L'essor des sciences et des arts contribue-t-il au progrès humain ?

Note : 7/10

Mais les deux une fois montées, celle de Phidias parut seule réussie et Alcamène perdit le concours. Ces déformations destinées à compenser les effets d'optique étaient courantes dans l'architecture, la sculpture et la peinture grecques: ainsi le renflement vers le bas des colonnes des temples qui, si elles avaient été des cylindres réguliers auraient paru s'évider; ainsi les formes...

8 pages - 1,80 ¤

L'essence du langage est-elle morale ?

Note : 7/10

||«A mesure que les besoins croissent, que les affaires s\'embrouillent, que les lumières s\'étendent, le langage change de caractère: il devient plus juste et moins passionné; il substitue aux sentiments les idées; il ne parle plus au cœur, mais à la raison.«   Jean-Jacques Rousseau, Essai sur l\'origine des langues||...

2 pages - 1,80 ¤

Faut-il rejeter religions et révélations ?

Note : 7/10

Si le remords devenu péché, faute est fortifié par l'existence de Dieu, il n'en demeure pas moins que la primauté, le fondement appartient bien au « tribunal » de la conscience avant celui du « Jugement dernier ». * Pour synthétiser et en termes pascaliens, on peut dire, que la morale sans la religion, et comme le droit (raison)...

5 pages - 1,80 ¤

L'art corrompt-il les moeurs ?

Note : 7/10

|| Corrompre une chose signifie la rendre mauvaise, changer sa nature dans un sens négatif, de sorte à faire naître ou à provoquer l’accroissement de défauts et de vices. Une action corruptrice provoque donc la dépravation de quelqu’un, en lui inspirant des idées et des comportements opposés aux bonnes mœurs, à la vertu, au...

4 pages - 1,80 ¤

L'amour peut-il contredire la vie ?

Note : 7/10

|| Corrompre une chose signifie la rendre mauvaise, changer sa nature dans un sens négatif, de sorte à faire naître ou à provoquer l’accroissement de défauts et de vices. Une action corruptrice provoque donc la dépravation de quelqu’un, en lui inspirant des idées et des comportements opposés aux bonnes mœurs, à la vertu, au...

2 pages - 1,80 ¤

Le réel est-il signifiant ?

Note : 7/10

Le réel est-il signifiant ?||Pour le poète, l'astrologue ou le numérologue, il y a dans le monde des signes qui ne demandent qu'à être lus. Ces signes permettent de comprendre le monde, de soigner les hommes, de découvrir leur destin. MAIS, Le réel est quelque chose de singulier, qui ne se répète jamais. Il...

3 pages - 1,80 ¤
1,80 ¤

Les vertus ne sont-elles que des vices déguisés ?

Note : 7/10

Pour La Rochefoucauld, il n'y a pas de vertu qui ne soit intéressée. Le mensonge règne La Rochefoucauld met ainsi à nu les vrais ressorts de la conduite des hommes. L'amour-propre corrompt l'amour, l'amitié et toutes les vertus. L'instinct détermine nos faits et gestes. C'est le hasard qui décide en grande partie de nos actes et de notre vie....

1 page - 1,80 ¤

La psychanalyse est-elle un savoir positif ?

Note : 7/10

La psychanalyse, une science de l'interprétation. Nous avons montré que la psychanalyse se rapproche par sa démarche des autres sciences. Nous devons à présent en montrer la spécificité. La psychanalyse considère tous les phénomènes humains comme s'ils avaient un sens. Exemple : Si je ferme la fenêtre, les gens autour de moi comprendront...

2 pages - 1,80 ¤

Peut-on comprendre sans interpréter ?

Note : 7/10

PEUT-ON : Ce genre de sujet interroge sur la capacité, la faculté, la possibilité de faire ou de ne pas faire quelque chose, d'être ou de ne pas être. Il faudra distinguer la possibilité technique et la possibilité morale. || Il semble tout d’abord que l’acte de comprendre soit entièrement lié à l’acte d’interpréter. En effet, il faut d’abord...

3 pages - 1,80 ¤

Le philosophe est-il menacé par le mal ?

Note : 7/10

PHILOSOPHIE (gr. philo, désirer; sophia, savoir) Étymologiquement, « amour de la sagesse ». Cependant, la sagesse n'étant qu'un art de vivre, la définition commune de la philosophie comme sagesse" est critiquable. En effet, sophia désigne en fait moins un savoir empirique adapté à la conduite de la vie qu'un savoir abstrait. En ce sens, la philosophie est essentiellement...

2 pages - 1,80 ¤

Le moi n'est-il qu'une illusion ?

Note : 7/10

L'inconscient ne concerne pas uniquement, comme chez Descartes, les mécanismes corporels : il y a bien une pensée inconsciente, agissant en deçà de la conscience. Nietzsche préfigure ainsi les thèses de la psychanalyse. Il ne donne cependant aucune définition de la « pensée « inconsciente, dans ce texte du moins. L'existence d'une ...

8 pages - 1,80 ¤

En économie, faut-il laisser faire ?

Note : 7/10

  [L'État doit intervenir le moins possible, et uniquement pour réprimer ceux qui ne respectent pas la règle du jeu. La somme des intérêts individuels correspond, en règle générale, à l'intérêt de la collectivité.] Le moteur de la société, c'est l'enrichissement A la suite d'Adam Smith, David Ricardo estime que chaque individu doit viser le profit sans se préoccuper des autres. Seule la poursuite...

1 page - 1,80 ¤

1 2 3 4 5 6 ... 17209 17210 17211 17212 17213 17214 17215 17216 17217 17218 17219 17220 17221 17222 17223 17224 17225 17226 17227 17228 17229 17230 17231 17232 17233 17234 17235 17236 17237 17238 17239 17240 17241 17242 17243 17244 17245 17246 17247 17248 17249 17250 17251 17252 17253 17254 17255 17256 17257 17258 17259 17260 17261 17262 17263 17264 17265 17266 17267 17268 17269 17270 17271 17272 17273 17274 17275 17276 17277 17278 17279 17280 17281 17282 17283 17284 17285 17286 17287 17288 17289 17290 17291 17292 17293 17294 17295 17296 17297 17298 17299 17300 17301 17302 17303 17304 17305 17306 17307 17308 17309 17310 17311 17312 17313 17314 17315 17316 17317 17318 17319 17320 17321 17322 17323 17324 17325 17326 17327 17328 17329 17330 17331 17332 17333 17334 17335 17336 17337 17338 17339 17340 17341 17342 17343 17344 17345 17346 17347 17348 17349 17350 17351 17352 17353 17354 17355 17356 17357 17358 ... 17531 17532 17533 17534 17535 17536

150000 corrigés de dissertation en philosophie

 Maths
 Philosophie
 Littérature
 QCM de culture générale
 Histoire
 Géographie
 Droit