LE SITE D'AIDE A LA DISSERTATION ET AU COMMENTAIRE DE TEXTE EN PHILOSOPHIE

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits

Toutes les dissertations

Le travail n'est-il pour l'homme qu'un moyen de subvenir à ses besoins ?

Si le travail est un moyen de subvenir à nos besoins, et que par ailleurs, nous reconnaissons que nous avons des besoins et ne pouvons pas y échapper, n’est-il pas alors plutôt une nécessité ? Prétendre qu’il est un moyen laisse en effet entendre qu’il serait un moyen parmi d’autres. Or l’expérience quotidienne tend à montrer le contraire....

14 pages - 1,80 ¤

Le vrai est-il toujours vraisemblable ?

Voilà pourquoi le vrai est pratiquement toujours vraisemblable. Une explication conforme à la vérité satisfait la raison; l'esprit la trouvera donc vraisemblable. Ainsi, une démonstration mathématique est vraisemblable parce que vraie. Le vraisemblable est est la condition de possibilité de la vérité. Le vraisemblable manifeste la vérité. Les hypothèses scientifiques ne sont pas vraies absolument parlant. Elles ne sont...

4 pages - 1,80 ¤

Est-il toujours possible de faire la différence entre travail et divertissement ?

||Le travail a pour origine latine le mot tripalium qui signifie instrument de torture en latin. Il désigne communément une activité, physique ou intellectuelle, que l'on s'impose dans un but normalement utilitaire ou qui nous est imposée. Le travail, selon Marx, aliène l'homme et le dépossède de son identité au profit de l'objet...

6 pages - 1,80 ¤

Faut-il reconnaître à l'homme une place particulière dans le monde ?

Bien lire le sujet: il faut prendre garde aux termes employés par le libellé («place«, «particulière«, «monde«). Il faudra s'interroger sur tout ce qui permet de distinguer l'homme des autres êtres de ce monde ou de les rapprocher. Un point de départ à justifier: l'homme peut être considéré (comme dans le récit de la création du monde de la...

8 pages - 1,80 ¤

Qui a peur de la liberté ?

Bien lire le sujet: il faut prendre garde aux termes employés par le libellé («place«, «particulière«, «monde«). Il faudra s'interroger sur tout ce qui permet de distinguer l'homme des autres êtres de ce monde ou de les rapprocher. Un point de départ à justifier: l'homme peut être considéré (comme dans le récit de la création du monde de la...

8 pages - 1,80 ¤

Faut-il s'abstenir de penser pour être heureux ?

Note : 5.8/10

||Est-ce l'activité réflexive philosophique ou l'inconscience voire l'ignorance qui font le bonheur ? Le bonheur ne serait-il pas, comme le dit Aristote, le parachèvement de l'acte réussi et rationnel ? Y a-t-il bonheur dans l' (auto-) aveuglement ou encore dans l' (auto-) mystification de la conscience ? Les ignorants, les imbéciles sont-ils heureux ?! Lorsque l'on dit de quelqu'un...

11 pages - 1,80 ¤

Peut-on faire le bonheur des autres malgré eux ?

Note : 5.8/10

Est-ce bien possible, tout d'abord ?Sur le plan de la possibilité, qu'en est-il exactement ? Est dit physiquement possible ce qui satisfait aux conditions générales de l'expérience, mais aussi ce qui n'est en contradiction avec aucun fait empiriquement établi, et, enfin, ce qui est plus ou moins possible.Or, faire le bonheur de mes semblables malgré eux semble plutôt...

3 pages - 1,80 ¤

L'exigence de justice a-t-elle sa place dans les rapports économiques ?

Note : 5.8/10

A. Les harmonies économiques et la régulation naturelle du marché (thèse) L'exigence de justice a-t-elle sa place dans les rapports économiques ? La justice, expression raisonnable, s'opposant à nos tendances égoïstes, demande selon laquelle tout ne doit pas être fait aux dépens des autres, est d'abord, comme nous le signale l'intitulé de sujet, une exigence : une demande...

4 pages - 1,80 ¤

Y a-t-il des règles de l'art ?

Note : 5.8/10

Certes, nous savons que la règle distingue nature et culture, que l'homme est cet être pétri de règles et que partout les processus culturels se distinguent par l'action de règles imprimant leur structure précise et rigoureuse aux données. Toutefois, dans le domaine de l'art, le sentiment et l'inspiration jouent un tel rôle qu'il est permis de se demander...

5 pages - 1,80 ¤

La reproduction des oeuvres d'art nuit-elle à l'art ?

Note : 5.3/10

Il semble bien facile aujourd’hui d’accéder, par tous les moyens mis à notre disposition, au moindre tableau, à la moindre sculpture… ou encore, au moindre morceau de musique ou à un livre largement réédité. Tout ce que nous pourrions considérer comme œuvres d’art, production à finalité artistique, nous apparaît comme étant très facile d’accès. Bien entendu, nous n’accédons...

5 pages - 1,80 ¤

L'artiste doit-il chercher à plaire ?

Note : 5.3/10

Sens de l'intitulé: Celui qui produit une oeuvre en exprimant un idéal de beauté est-il dans l'obligation d'agir agréablement par les sens ? Mais quelle est l'essence de l'art ? Copie des apparences ? Visée d'une réalité transcendante infiniment supérieure à la sphère phénoménale ? Vision directe de la réalité ? Il s'agit, en définitive, de savoir si...

12 pages - 1,80 ¤

Ce qui ne peut s'acheter est-il dépourvu de valeur ?

Note : 8/10

Elle n'a pas une valeur marchande à proprement parler, mais une valeur au sens moral. Or valeur devient ici valeur absolue. Alors que les choses sont des moyens, les personnes, inachetables, sont des fins en soi. « Ce ne sont donc pas là des fins simplement subjectives dont l'existence, comme effet de notre action, a une valeur pour...

9 pages - 1,80 ¤

L'opinion a-t-elle nécessairement tort ?

Note : 8/10

Aussi trouve-t-on chez Descartes une magnifique définition de la méthode : « Par méthode, j'entends des règles certaines et faciles, grâce auxquelles tous ceux qui les observent exactement ne supposeront jamais vrai ce qui est faux, et parviendront sans se fatiguer en efforts inutiles, mais en accroissant progressivement leur science, à...

13 pages - 1,80 ¤

Puis-je faire confiance à mes sens ?

Note : 5.1/10

Tout ce que je sais du monde, je le sais à partir d'une expérience sensible sans laquelle rien ne pourrait être appréhendé. Les sens désignant les organes intermédiaires entre moi et l'univers, ils paraissent, initialement, entièrement dignes de confiance, car ils paraissent fonder mon vécu, qui s'origine en eux.Dignes de confiance, d'abord, en ce qui concerne ce vécu...

4 pages - 1,80 ¤

La valeur d'une théorie se mesure-t-elle à son efficacité pratique ?

Note : 5.1/10

• L'énoncé est vague : à l'examen des théories scientifiques, il n'est pas interdit d'ajouter celui de la théorie philosophique.• Quel sens peut-on donner à l'expression « efficacité pratique « ?• Ne pas confondre pas cette question avec celle qui concerne l'indépendance nécessaire de la recherche théorique relativement aux applications que l'on peut en attendre.• Penser que les...

5 pages - 1,80 ¤

Le philosophe a-t-il quelque chose à apporter au savant ?

Note : 5.1/10

Est-ce la rationalité scientifique ou le travail critique de la pensée sur elle-même qui construit les valeurs morales concernant les données scientifiques ? Tel est le problème. L'enjeu ? La science doit-elle devenir une nouvelle religion ? Nous gagnons, selon la réponse apportée, un type d'approche relatif aux projets et pratiques des savants en cette fin de siècle,...

3 pages - 1,80 ¤

N'y a-t-il aucune vérité dans le mensonge ?

Note : 5.1/10

N'existe-t-il aucune adéquation du jugement et du réel au sein de l'assertion faite dans l'intention de tromper ?La pratique de la fausseté et de l'artifice, l'assertion voulant tromper produisent-elles seulement du non-être et de l'illusion ? Mais la réalité et Villusion ne se confondent-elles pas ? Ne serait-ce pas le langage qui, démiurgique et producteur d'illusions, formerait l'accès...

4 pages - 1,80 ¤

L'historien peut-il être objectif ?

Note : 5.8/10

L'histoire faite par un historien ne peut être objective au sens strict, mais l'historien peut être ( il le doit !) objectif au sens commun du terme c'est à dire impartial. En dépit de tout ceci il reste une possibilité d'une histoire objective. Les historiens travaillent en commun ce qui permet la rectification des thèses, la méfiance à...

7 pages - 1,80 ¤

Peut-on dire d'un acte qu'il est inhumain ?

Note : 5.8/10

Se demander si l'on peut dire qu'un acte est inhumain suppose l'existence d'une nature humaine. L'inhumain serait alors ce qui va à l'encontre de cette même nature, en tant qu'il bajoue ses principes. Mais peut-on être vraiment sûr qu'il existe une nature humaine? Si ce n'est pas le cas, quelle serait donc la valeur...

10 pages - 1,80 ¤

L'éphémère a-t-il de la valeur ?

Note : 5.8/10

Selon la réponse apportée, notre destinée sera éclairée sous un jour bien différent. 2) DiscussionA. L'éphémère n'a pas de valeur, laquelle s'attache soit à la durée, soit à l'éternité (thèse). l'éphémère ? Ce terme n'est pas, dans la langue courante, valorisé : est éphémère ce qui est sans lendemain, sans futur, sans avenir. Le langage est, à cet...

3 pages - 1,80 ¤

L'art peut-il nous affranchir de l'ordre du temps ?

Note : 5.8/10

La beauté échappe au temps Toute oeuvre d'art exprime une forme de la beauté ou de la vérité humaine. Or la beauté et la vérité sont des essences immuables, universelles et intemporelles. Voilà pourquoi une conscience occidentale du XXIe siècle peut encore être fascinée par les peintures rupestres de Lascaux ou par des masques...

5 pages - 1,80 ¤

Etre temporels nous fait-il libres ou esclaves ?

Note : 5.8/10

Entraîné dans le temps, je suis confronté à mon « non-être ». Mon présent m'échappe; mon passé est déjà in- , existant et mon futur, qui n'est pas encore, est, lui aussi, souffle ténébreux. Donc si, en tant qu'être temporel, je suis non-être, je saisis ici mes limites. Le temps est cause de mon impuissance car il me...

3 pages - 1,80 ¤

Tout s'en va-t-il avec le temps ?

Note : 5.8/10

Notre vécu, notre expérience, notre univers ?Le temps n'est-il pas formé de non-être ? Et s'il désignait le négatif à l'état pur, de telle sorte que tout s'en aille avec le temps ? Le temps, radicale puissance de destruction ? Pouvoir de division ou bien soubassement du dynamisme créateur ? Tel est un des problèmes essentiels. A. Tout s'en...

2 pages - 1,80 ¤

Qu'est-ce qu'un homme seul ?

Note : 5.8/10

La foi ne vit plus de la réitération publique de ses incarnations, elle perd la parole pour faire place au silence terrible où l'individu ne sait plus distinguer entre le commandement divin et l'intimité personnelle. C'est donc dans « la crainte et le tremblement « que la décision éthique trouvera son fondement. Fondement sans fond... abîme de l'intériorité....

6 pages - 1,80 ¤

Peut-on être plus ou moins libre ?

Note : 5.1/10

Examen de l'énoncé. * "peut-on": la question porte sur la possibilité de fait, et non sur la possibilité morale. * "on": cet indéfini autorise à envisager le problème sous différents angles. On, ce peut être un individu pris dans sa situation concrète, l'individu comme représentant le genre humain ou les hommes considérés dans leur diversité culturelle. * "plus ou moins":...

10 pages - 1,80 ¤

1 2 3 4 5 6 ... 17203 17204 17205 17206 17207 17208 17209 17210 17211 17212 17213 17214 17215 17216 17217 17218 17219 17220 17221 17222 17223 17224 17225 17226 17227 17228 17229 17230 17231 17232 17233 17234 17235 17236 17237 17238 17239 17240 17241 17242 17243 17244 17245 17246 17247 17248 17249 17250 17251 17252 17253 17254 17255 17256 17257 17258 17259 17260 17261 17262 17263 17264 17265 17266 17267 17268 17269 17270 17271 17272 17273 17274 17275 17276 17277 17278 17279 17280 17281 17282 17283 17284 17285 17286 17287 17288 17289 17290 17291 17292 17293 17294 17295 17296 17297 17298 17299 17300 17301 17302

150000 corrigés de dissertation en philosophie

 Maths
 Philosophie
 Littérature
 QCM de culture générale
 Histoire
 Géographie
 Droit