LE SITE D'AIDE A LA DISSERTATION ET AU COMMENTAIRE DE TEXTE EN PHILOSOPHIE

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits

Toutes les dissertations

L'altérité de l'infini ou de Dieu ?

 » (« Méditation seconde »). * Le doute méthodique qui mène Descartes à remettre en cause l'existence même du monde extérieur permet de bien comprendre la distance qui me sépare d'autrui. Qu'est-ce qui me prouve, en effet, que je ne suis pas le seul être doué d'une véritable subjectivité, et que les autres ne sont pas tous des automates, ou même...

2 pages - 1,80 ¤

Faut-il renoncer à toute idée de progrès ?

Il compare les différentes cultures à des trains en mouvement : en l'absence d'un repère extérieur fixe, il est impossible aux voyageurs d'un train de savoir dans quel sens les autres trains se déplacent. Seul le préjugé ETHNOCENTRISME : Attitude des membres d'une société qui considèrent leur propre civilisation comme un modèle pour les autres sociétés. ethnocentriste donne à tout...

4 pages - 1,80 ¤

L'humanité est-elle soumise aux lois de l'histoire ?

À Platon, il reprend la condamnation de la propriété privée et le projet de refondre totalement l'organisation de la société selon un plan communautaire. De la philosophie des Lumières, il retient le rôle des connaissances et des techniques, sources selon lui de la transformation constante des forces productives de l'économie. Le matérialisme historique de Marx est donc une...

3 pages - 1,80 ¤

À quoi bon écrire l'histoire ?

||Lorsque nous nous demandons « a quoi bon faire quelque chose ? «, nous nous interrogeons sur l’utilité de cette action, en la remettant fortement en question. En effet, il se peut que notre action nous apparaisse vaine, et ce, pour plusieurs motifs : en raison des fins que nous visons à travers elle ; en raison des résultats que nous obtenons par...

3 pages - 1,80 ¤

L'histoire est-elle une mémoire collective ?

|| L’histoire avant tout s’écrit. L’histoire est la mise en récit des évènements passés, et en cela elle s’apparente à une mémoire qui conserve le souvenir du passé. Parce qu’elle s’écrit, se transmet par l’éducation et les témoignages, s’entretient grâces aux cérémonies commémoratives et aux coutumes, cette « mémoire « que constitue l’histoire apparaît commune à...

3 pages - 1,80 ¤

Sur quelle méthode repose le métier d'historien ?

Tacite (comme l'a montré Carcopino) avait le texte authentique sous les yeux et l'a quelque peu transformé avec ses préjugés sénatoriaux. Ainsi du même coup nous rétablissons le discours de Claude en sa vérité et nous avons des lumières sur le point de vue de Tacite.         Mais la reconstruction du passé présente inévitablement d'énormes lacunes. Ce ne sont...

7 pages - 1,80 ¤

Les inégalités sociales sont-elles injustes ?

). Il s'agit évidemment d'une expérience de pensée et non pas d'une situation réelle et historique, qui permet de considérer le problème de la justice en neutralisant les intérêts privés sans pour autant retomber dans des conceptions métaphysiques abstraites. Dès lors, la justice sociale est d'une nature procédurale. Elle n'est pas définie par son contenu mais par une...

10 pages - 1,80 ¤

Y a-t-il un juste principe de rétribution du travail ?

La seconde est la justice distributive : elle s'applique à la répartition des biens et des honneurs au sein de la cité (cette répartition est fondée sur les mérites, on parle ici d'égalité géométrique). Enfin, la justice corrective proportionne les sanctions à la gravité de la faute. Elle est fondée sur un jugement établissant une proportion entre l'intention de...

2 pages - 1,80 ¤

L'échange est-il possible sans la monnaie ?

Toutefois, il est indispensable, auparavant de les rendre égaux. Aussi faut-il que toutes choses soient en quelque façon comparables, quand on veut les échanger. C'est pourquoi on a recours à la monnaie, qui est, pour ainsi dire, un intermédiaire. Elle mesure tout, la valeur supérieure d'un objet et la valeur inférieure d'un autre, par...

4 pages - 1,80 ¤

Est-ce la division du travail qui entraîne l'échange économique ?

L'homme se sait homme, parce qu'il recrée la nature tout entière par le travail. Par le travail, l'homme produit un objet distinct de lui, et se saisit lui-même dans la création d'un objet opposé à lui-même. L'homme n'accède à la conscience de son humanité que dans l'opposition avec un objet, et seul le travail réalise cette opposition.DiscussionMarx propose...

1 page - 1,80 ¤

Qu'est-ce qui a entraîné la division du travail ?

Un homme se réalise-t-il mieux en visant l'excellence dans un seul domaine ou en multipliant ses domaines d'activité ? Platon estime que la division du travail correspond aux différentes aptitudes naturelles des hommes. CITATIONS: « Si les navettes lissaient d'elles-mêmes et les plectres jouaient tout seuls de la cithare, alors les ingénieurs n'auraient pas besoin d'exécutants, ni les mares...

1 page - 1,80 ¤

L'État peut-il contribuer à l'établissement d'une société juste ?

), et cela même si la faute ne peut en être imputée à personne. Comparons les deux conceptions de l\'État face à l\'accident du travail ou à la malchance. Dans la logique libérale en vigueur au XIXe siècle, c\'était au salarié, s\'il voulait obtenir une réparation, de prouver que son employeur avait commis une faute. Depuis un siècle...

1 page - 1,80 ¤

L'État doit-il intervenir dans la vie économique ?

La philosophie libérale, issue de Locke et de Montesquieu, soucieuse de limiter les pouvoirs de l'État, estime qu'on doit aussi limiter ses fonctions, celles-ci se réduisant à ses fonctions « régaliennes «, c'est-à-dire la sécurité intérieure et extérieure. Le libéralisme politique s'accompagne donc d'un libéralisme économique, c'est-à-dire de l'idée que l'État doit laisser la plus grande autonomie possible...

3 pages - 1,80 ¤

À quelle logique obéit l'État totalitaire ?

Pour Marx, la Commune de Paris est exemplaire à plus d'un titre : d'une part, tous ses membres recevaient un salaire d'ouvrier ; d'autre part, les membres élus au suffrage universel étaient révocables et liés par le mandat impératif de leurs électeurs. En supprimant l'armée permanente (remplacée par le peuple en armes) et le fonctionnarisme d'État, la Commune...

6 pages - 1,80 ¤

1 2 3 4 5 6 ... 17220 17221 17222 17223 17224 17225 17226 17227 17228 17229 17230 17231 17232 17233 17234 17235 17236 17237 17238 17239 17240 17241 17242 17243 17244 17245 17246 17247 17248 17249 17250 17251 17252 17253 17254 17255 17256 17257 17258 17259 17260 17261 17262 17263 17264 17265 17266 17267 17268 17269 17270 17271 17272 17273 17274 17275 17276 17277 17278 17279 17280 17281 17282 17283 17284 17285 17286 17287 17288 17289 17290 17291 17292 17293 17294 17295 17296 17297 17298 17299 17300 17301 17302 17303 17304 17305 17306 17307 17308 17309 17310 17311 17312 17313 17314 17315 17316 17317 17318 17319 17320 17321 17322 17323 17324 17325 17326 17327 17328 17329 17330 17331 17332 17333 17334 17335 17336 17337 17338 17339 17340 17341 17342 17343 17344 17345 17346 17347 17348 17349 17350 17351 17352 17353 17354 17355 17356 17357 17358 17359 17360 17361 17362 17363 17364 17365 17366 17367 17368 17369 ... 17466 17467 17468 17469 17470 17471

150000 corrigés de dissertation en philosophie

 Maths
 Philosophie
 Littérature
 QCM de culture générale
 Histoire
 Géographie
 Droit