LE SITE D'AIDE A LA DISSERTATION ET AU COMMENTAIRE DE TEXTE EN PHILOSOPHIE

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits

Toutes les dissertations

Connaître l'homme, est-ce observer ses comportements ?

Il n'y a plus d'universel. L'Homme n'est pas, l'homme n'est plus (de Maistre). La connaissance de l'homme comme d'une essence universelle est rendue impossible de manière constitutive par le processus de l'observation : observer relativement (biais méthodologique de l'observation) le contingent (les comportements toujours contextuels) rend inaccessible l'universel. L'idée de l'homme est une chimère...

2 pages - 1,80 ¤

La philosophie peut-elle se passer de la foi ?

Comment rendre compatible, par exemple, l'idée que le monde est éternel avec le récit religieux de la création du monde? Averroès ne prétend pas qu'il n'y a pas de différence entre les deux, mais pas non plus qu'elles sont opposées et inconciliables. La théorie de la «double vérité» ne doit pas être comprise comme l'affirmation d'une incompatibilité entre foi...

7 pages - 1,80 ¤

Est-il possible d'être athée ?

Dans une perspective critique et philosophique, il s'agit de montrer que l'on ne peut accréditer l'existence d'un être divin en se reposant sur la simple foi (le credo du fidèle : « je crois en Dieu «). La raison, par progression logique et démonstration, se doit donc de fonder rationnellement l'existence de Dieu. Si l'athée peut...

3 pages - 1,80 ¤

Dieu est-il mort ?

L'insensé se précipita au milieu d'eux et les perça de ses regards. Où est allé Dieu ? cria-t-il, je vais vous le dire! Nous l'avons tué - vous et moi! Nous sommes tous ses assassins ! »Nietzsche est convaincu que l'humanité est arrivée au seuil d'une nouvelle période que l'on pourrait qualifier denihiliste et qui se caractérise par...

5 pages - 1,80 ¤

La pensée ne fonctionne-t-elle que par association d'idées ?

PENSÉE (lat. pensare, peser) La définition cartésienne de la pensée comme ensemble...

2 pages - 1,80 ¤

L'ascétisme libère-t-il l'homme ?

- Voilà pourquoi, Cébés, ceux qui ont quelque souci de leur âme et ne vivent pas dans le culte de leur corps [...] mais persuadés eux-mêmes qu'il ne faut rien faire qui soit contraire à la philosophie, ni à l'affranchissement et à la purification qu'elle opère, ils prennent le chemin qu'elle leur indique et le suivent. Avez-vous compris...

3 pages - 1,80 ¤

La nature a-t-elle une âme ?

Animisme   Doctrine selon laquelle tout objet de la nature renferme une «âme« invisible qui le gouverne.||«La beauté du monde nous parle de l’Amour qui en est l\'âme comme pourraient faire les traits d’un visage humain qui serait parfaitement beau et qui ne mentirait pas.« Simone Weil, Intuitions préchrétiennes   Matérielle ou immatérielle, la notion d\'âme est requise pour rendre compte de...

2 pages - 1,80 ¤

Peut-on vivre sans gouvernement ?

. La puissance de l'État se manifeste sous forme de contrainte ; il emploie la « force », à laquelle l'individu, lui, n'a pas le droit de recourir. Aux mains de l'État, la force s'appelle « droit », aux mains de l'individu, elle s'appelle « crime » (Max Stirner, L'Unique et sa propriété, Pauvert, pp. 177 et sqq.)....

8 pages - 1,80 ¤

L'homme peut-il refuser toute contrainte ?

Sans elles, tout le monde peut faire n'importe quoi, y compris limiter la liberté des autres. Les lois rendent possible ma liberté en limitant celle des autres. Elles rendent possible la liberté des autres en limitant la mienne. Être libre, c'est respecter la loi sans y être contraint La dignité de l'homme repose...

3 pages - 1,80 ¤

La morale n'a-t-elle aucune valeur ?

.. On ne peut se rassasier de diriger son regard dans cette direction et d'admirer en soi-même une puissance qui ne recule devant aucune puissance de la nature. » (« Sur un ton supérieur pris en philosophie »). Pas de société sans moraleA côté de la «morale ouverte», qui est celle du saint et du héros, Bergson identifie une...

8 pages - 1,80 ¤

Peut-on faire passer l'intérêt d'autrui avant son intérêt personnel ?

Il est, en tout cas, difficile. C'est la raison pour laquelle, le respect d'autrui ne peut prendre que la forme d'une obligation morale. Respecter autrui, c'est ne pas le considérer simplement comme un moyen, mais toujours en même temps comme une fin en soi, cad comme un être qui a une dignité, une valeur absolue, qui se distingue...

9 pages - 1,80 ¤

Dois-je aimer autrui plus que moi-même ?

Se nier soi-même n'est pas un facteur de progrès. De l'amour de soi dépend l'amour d'autrui Le commandement biblique: «aime ton prochain comme toi-même« a sans doute une portée morale. Mais, psychologiquement parlant, il n'a pas grande consistance. En effet, si j'aime autrui comme moi-même, et qu'il se trouve que je ne m'aime...

9 pages - 1,80 ¤

Doit-on se sentir responsable de la pauvreté des autres ?

AUTRUI (lat. alter huic, cet autre-ci, présent) Autrui n'est pas simplement celui qui est autre que moi mais l'autre comme autre moi (alter ego) et corrélatif du moi.RESPONSABILITÉ (lat. respondere, répondre) ...

2 pages - 1,80 ¤

Peut-on vraiment être agnostique ?

Cette loi s'énonce ainsi : « Les entités ne doivent pas être multipliées par delà ce qui est nécessaire » et elle expose qu'un  discours est rationnel pour autant qu'il ne multiplie pas les postulats inutiles. Comme en  mathématique, c'est la démonstration la plus simple et qui respecte le plus le principe  d'économie dans la démonstration qui sera jugée la plus...

3 pages - 1,80 ¤

Peut-on vivre sans croyance ?

||Le terme « croyance «, au sens faible et large, est l’équivalent d’opinion, et désigne un assentiment imparfait. Au sens étroit du latin credere, croire, c'est faire crédit à un témoin, se fier sans vue directe, à celui qui sait : la croyance est alors synonyme de foi. Se demander si l’on peut vivre sans croyance revient à...

10 pages - 1,80 ¤

Peut-on nier la réalité du monde ?

Descartes entreprend de remettre en question tous les fondements de la connaissance, afin de voir s'il peut subsister quelque chose qui soit absolument certain. Or, ce qui est ordinairement le plus convaincant, c'est ce que l'on reçoit par l'entremise des sens. La question est donc d'abord celle-ci : puis-je affirmer avec certitude la vérité de mes sensations ?...

5 pages - 1,80 ¤

Est-on en droit de parler de beaux-arts ?

) au profit de ses qualités intellectuelles (proportions).Or ces qualités font partie intégrante de l'oeuvre d'art et de la beauté (cf.  Hegel). 2) On peut effectivement argumenter, donner les raisons de notre jugement de goût mais ces raisons paraissent toujours insuffisantes comme si du beau on ne pouvait rendre raison, comme si la raison était face à quelque chose...

4 pages - 1,80 ¤

Est-il légitime qu'un seul homme gouverne ?

||C'est l'homme le plus compétent qui doit gouverner. Pour Platon, c'est au philosophe qu'il revient de règner sur la Cité. La démocratie est une menace pour la stabilité de l'Etat. Mais, il n'est pas légitime qu'un seul homme gouverne. La liberté et l'égalité ne sont possibles que si le peuple entier est souverain.|| I) Il est légitime qu'une seul...

5 pages - 1,80 ¤

La science est-elle capable de donner une réponse valable au problème de la destinée humaine ?

Les embryologistes nous ont fait assister â la genèse de l'être vivant à partir d'un oeuf qui se segmente et dont les parties se différencient pour former les différents organes du type spécifique qui l'a produit. Les physiologistes ont découvert le rôle d'organismes microscopiques, expliqué le mécanisme du système nerveux, démonté les admirables instruments que sont les organes...

4 pages - 1,80 ¤

Le problème du mal

Le mal éprouvé. - C'est l'épreuve de la douleur physique qui constitue notre première rencontre avec le mal; car toute souffrance dans notre chair revêt ce caractère d'hostilité qu'il faut subir et qui heurte notre désir légitime d'épanouissement. Mais le mal physique ne constitue qu'un premier obstacle où vient buter notre sensibilité. Avec l'âge de raison, nous prenons...

4 pages - 1,80 ¤

L'expérience joue-t-elle un rôle dans la formation des principes directeurs de la connaissance ?

Celle-ci nous apprend, en effet, quels sont les objets possédant un caractère déterminé; elle ne saurait nous apprendre que tous les objets réels et possibles possèdent, et possèdent nécessairement, cette propriété. Or, les principes énoncent des affirmations de cette portée : « Tout a sa raison suffisante », disons-nous bien que nous soyons incapables de donner la raison...

1 page - 1,80 ¤

1 2 3 4 5 6 ... 17225 17226 17227 17228 17229 17230 17231 17232 17233 17234 17235 17236 17237 17238 17239 17240 17241 17242 17243 17244 17245 17246 17247 17248 17249 17250 17251 17252 17253 17254 17255 17256 17257 17258 17259 17260 17261 17262 17263 17264 17265 17266 17267 17268 17269 17270 17271 17272 17273 17274 17275 17276 17277 17278 17279 17280 17281 17282 17283 17284 17285 17286 17287 17288 17289 17290 17291 17292 17293 17294 17295 17296 17297 17298 17299 17300 17301 17302 17303 17304 17305 17306 17307 17308 17309 17310 17311 17312 17313 17314 17315 17316 17317 17318 17319 17320 17321 17322 17323 17324 17325 17326 17327 17328 17329 17330 17331 17332 17333 17334 17335 17336 17337 17338 17339 17340 17341 17342 17343 17344 17345 17346 17347 17348 17349 17350 17351 17352 17353 17354 17355 17356 17357 17358 17359 17360 17361 17362 17363 17364 17365 17366 17367 17368 17369 17370 17371 17372 17373 17374 ... 17497 17498 17499 17500 17501 17502

150000 corrigés de dissertation en philosophie

 Maths
 Philosophie
 Littérature
 QCM de culture générale
 Histoire
 Géographie
 Droit