LE SITE D'AIDE A LA DISSERTATION ET AU COMMENTAIRE DE TEXTE EN PHILOSOPHIE

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits

Toutes les dissertations

M'engager envers autrui, est-ce renoncer à ma liberté ?

En aucun cas je ne serai soumis à la volonté d'un autre. Bref, je resterai libre. « Tant que les sujets ne sont soumis qu'à de telles conventions, ils n'obéissent à personne, mais seulement à leur propre volonté. « En obéissant à la loi, qui n'est qu'une déclaration de la « volonté générale «,...

5 pages - 1,80 ¤

L'homme peut-il renoncer à sa liberté ?

||L’article premier de la Déclaration des Droits de l’homme et du citoyen du 26 août 1789 affirme que « les hommes naissent et demeurent libres. « En ce sens la liberté de l’homme est innée, il ne l’acquiert pas, elle fait en quelque sorte partie de sa nature. Le renoncement compris comme abandon de cette liberté dite naturelle...

1 page - 1,80 ¤

L'expansion économique favorise-t-elle la liberté ?

 ||François Quesnay   François Quesnay, né en 1694 et mort en 1774, fut le médecin personnel de Madame de Pompadour. Il dirigea l\'école physiocratique, première école économique française ayant eu une réelle influence sur les décisions gouvernementales. Des figures telles que Dupont de Nemours ou Mirabeau furent membres de cette école. «Qu\'une Nation qui a un grand territoire à cultiver (...) n\'étende...

2 pages - 1,80 ¤

Le temps libre est-il le temps de notre liberté ?

L'oisiveté, qui se réduit à « ne rien faire «, a été généralement condamnée (l'oisiveté, dit-on, est « mère de tous les vices «, tandis que le travail serait source de moralité) depuis le Moyen Âge jusqu'au XIXe siècle (songeons à la critique portée contre elle par saint Thomas d'Aquin, par Th. More dans son Utopie, ou par...

3 pages - 1,80 ¤

La liberté est-elle la valeur suprême de la morale ?

||HTML clipboard Analyse du sujet   -          Selon le sens commun, est pleinement libre celui qui a la possibilité de réaliser sans aucun obstacle que ce soit, tous ses désirs. Il s’agit donc d’un pouvoir absolu de la liberté capable de se déterminer infiniment (cf. Descartes, Lettre à Mesland, 6 février 1645). -          Lorsque le terme...

4 pages - 1,80 ¤

L'acte libre est-il imprévisible ?

Note : 10/10

||  Un acte libre n'est pas la possibilité de faire juste ce que l'on désire, de répondre à nos pulsions et d'agir sans aucune contrainte, comme pourraient le penser ceux qui réduiraient la notion de la liberté. Faire preuve d'un acte libre, c'est parvenir à une fin fixée à l'intérieur d'un cadre d'interdits: ce ...

9 pages - 1,80 ¤

Faut-il opposer engagement et liberté ?

Note : 10/10

||L'engagement est une soumission à des passions collectives, à des causes politiques temporelles. La véritables liberté de penser, de créer, n'est soumise, quant à elle, qu'à des exigences internes. MAIS, il n'y a pas de liberté concrète sans engagement. Les pouvoirs, les institutions ont toujours une propension à restreindre les libertés. Ce n'est pas le penseur en chambre...

5 pages - 1,80 ¤

La liberté est-elle possible sans le courage ?

Note : 8/10

||Il n'est pas nécessaire d'être un héros pour etre libre. Tous les hommes sont libres par nature, quel que soit leur mérite. L'Etat garantit une liberté égale aux faibles et aux forts. MAIS, pour être véritablement libre, il faut avoir le courage de surmonter la crainte du pouvoir, le conformisme et la démission devant les difficultés de la...

9 pages - 1,80 ¤

Le besoin de sécurité est-il compatible avec le besoin de liberté ?

Note : 8/10

Le problème central qu'examine le « Contrat social « est de savoir ce qu'est une loi légitime, ou encore de déterminer à quoi chacun de nous s'engage en vivant sous un pouvoir commun. Qu'est-ce que je donne de mon pouvoir de me diriger moi-même ? à qui ? en l'échange de quoi ? Ou encore, dans quel but...

5 pages - 1,80 ¤

L'homme est-il libre de décider de sa vie ?

Note : 8/10

Sans que nous le sachions, nos désirs, nos actions ne servent que le maintien et le progrès de l'espèce. D'où les illusions : le noble sentiment amoureux n'est qu'une ruse de l'instinct de reproduction, selon Schopenhauer : « Ainsi chaque amant se trouve-t-il leurré après l'achèvement du grand-oeuvre, car le mirage a disparu, qui faisait de l'individu la dupe...

5 pages - 1,80 ¤

Avons-nous raison d'affirmer que nous sommes libres ?

Note : 8/10

||Nous pouvons affirmer que nous sommes potentiellement libres et que le droit est la garantie de cette liberté. Nous sommes libres parce que notre volonté nous offre une possibilité infinie d'agir. MAIS, nous ne sommes pas libres parce que nous ne sommes pas maîtres de notre volonté, parce que nous sommes soumis à la nécessité et parce que...

4 pages - 1,80 ¤

Doit-on limiter le pouvoir de l'homme sur la vie ?

Note : 8/10

Ils ont fondé des comités d'éthique qui réfléchissent sur la moralité des recherches.   [A travers la biologie et la médecine, l'homme cherche à augmenter ses chances de survie. Il est absurde de vouloir limiter son pouvoir sur la vie. Vivre et être maître de son destin sont des désirs fondamentaux de l'homme. Toute son intelligence et son ingéniosité le...

2 pages - 1,80 ¤

Tous les discours se valent-ils ?

Note : 8/10

Il apparaît que le scepticisme comme le relativisme est une position intenable. Dès qu'il se dit il se contredit. Les discours se valent (le scepticisme) Le scepticisme absolu des pyrrhoniens et de leurs disciples n'est pas un point de départ mais une conclusion -la conclusion d'échec- au terme de l'aventure du savoir. Enésidème avait groupé les arguments sous dix titres...

6 pages - 1,80 ¤

Faut-il reprocher au langage d'être équivoque ?

Note : 8/10

Aussi le rapport thérapeutique est-il d'emblée un rapport de dialogue entre l'analysé et l'analysant: il commence par le silence, ce point où la parole bute, il se termine lorsque, au-delà de la relation transférentielle, un sujet a reconquis la possibilité de s'adresser à d'autres sujets au sein du langage considéré comme constituant. Selon...

4 pages - 1,80 ¤

Le silence est-il une autre parole ?

Note : 8/10

«Si l\'on observe le comportement d\'un schizophrène (...), on a l\'impression qu\'il cherche à ne pas communiquer.   Mais non-sens, silence, retrait, immobilité (ou silence postural), ou toute autre forme de refus, étant encore une communication, le schizophrène se trouve aux prises avec le problème insoluble de dénier qu\'il communique quoi que ce soit.«   Paul Watzlawick, Janet Helmick Beavin et Don...

2 pages - 1,80 ¤

La langue n'est-elle qu'un outil de communication ?

Note : 8/10

La possession du langage par l'homme se marque en effet à ceci, tout d'abord, qu'il s'adresse à ses semblables, au milieu desquels il vit, et peut aussi voir son comportement modifié par leurs paroles. Parler c'est « parler-à « (un autre que moi). Avoir le langage, c'est aussi pouvoir être affecté par la...

4 pages - 1,80 ¤

Les mots sont-ils les ennemis de la vérité ?

Note : 8/10

||Nouvelle page 1 Le langage est une faculté qui nous permet de formuler des propositions et une proposition est un agencement de mots dans un certain ordre signifiant. La vérité est l’adéquation d’une proposition à ce qui est extérieur à l’esprit humain. Ainsi une proposition serait vraie lorsque l’ordre de ses mots correspond ...

3 pages - 1,80 ¤

Peut-on légitimement instituer une langue universelle ?

Note : 8/10

Le mot nous est donné par la choseSi, comme le pense Platon, la nature de la chose nous donne le nom qui doit l'exprimer, toute confusion de sens devient impossible. Il ne resterait alors plus au législateur avisé qu'à reconnaître quel est le mot juste qui correspond à cette chose et à construire des lois du discours qui...

2 pages - 1,80 ¤

Peut-il y avoir une pensée sans mots ?

Note : 8/10

Bergson l'avait signalé: "Le mot aux contours bien arrêtés, le mot brutal qui emmagasine ce qu'il y a de commun et par conséquent d'impersonnel dans les impressions de l'humanité, écrase ou tout au moins recouvre les impressions délicates et fugitives de notre conscience individuelle... Celles-là seules de nos idées qui nous appartiennent...

9 pages - 1,80 ¤

Le langage est-il un signe distinctif de l'humanité ?

Note : 8/10

[Les hommes ne sont pas les seuls à communiquer. Les animaux, les machines, la nature ont aussi leur langage.] Les animaux communiquent Dans « Vie & moeurs des abeilles « , Von Frisch montre que les abeilles disposent d'un « système de signes différenciés «leur permettant d'indiquer la distance et la direction d'un gisement...

3 pages - 1,80 ¤

Le langage peut-il exprimer une réalité sans la trahir ?

Note : 8/10

L'ensemble sonore ou « image acoustique « constitue le signifiant, le concept lié nécessairement à un signifiant constitue le  signifié. Le signe unit donc non pas une chose et un nom mais un concept et une image acoustique. Il va de soi que le lien unissant le signifiant au signifié est « arbitraire « . A preuve,...

4 pages - 1,80 ¤

Le langage permet-il de tout dire ?

Note : 5.5/10

|| Le langage est le propre de l'être humain, et lui permet de partager ses pensées et ses états d'âme avec autrui. Pourtant, il arrive que nous soyons incapables de traduire avec des mots ce que nous ressentons. Nous nous demanderons donc si le langage permet de tout dire, ou si, au contraire, ses...

12 pages - 1,80 ¤

1 2 3 4 5 6 ... 17232 17233 17234 17235 17236 17237 17238 17239 17240 17241 17242 17243 17244 17245 17246 17247 17248 17249 17250 17251 17252 17253 17254 17255 17256 17257 17258 17259 17260 17261 17262 17263 17264 17265 17266 17267 17268 17269 17270 17271 17272 17273 17274 17275 17276 17277 17278 17279 17280 17281 17282 17283 17284 17285 17286 17287 17288 17289 17290 17291 17292 17293 17294 17295 17296 17297 17298 17299 17300 17301 17302 17303 17304 17305 17306 17307 17308 17309 17310 17311 17312 17313 17314 17315 17316 17317 17318 17319 17320 17321 17322 17323 17324 17325 17326 17327 17328 17329 17330 17331 17332 17333 17334 17335 17336 17337 17338 17339 17340 17341 17342 17343 17344 17345 17346 17347 17348 17349 17350 17351 17352 17353 17354 17355 17356 17357 17358 17359 17360 17361 17362 17363 17364 17365 17366 17367 17368 17369 17370 17371 17372 17373 17374 17375 17376 17377 17378 17379 17380 17381 ... 17523 17524 17525 17526 17527 17528

150000 corrigés de dissertation en philosophie

 Maths
 Philosophie
 Littérature
 QCM de culture générale
 Histoire
 Géographie
 Droit