LE SITE D'AIDE A LA DISSERTATION ET AU COMMENTAIRE DE TEXTE EN PHILOSOPHIE

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits

Toutes les dissertations

Peut-on distinguer de vrais et de faux besoin ?

Un faux besoin est celui dont ma survie ne dépend pas.  Notre société de consommation a engendré de tels besoins auxquels il faut renoncer. Mais, l'homme est un être d'artifice qui tente de s'affranchir des nécessités naturelles. L'homme a autant besoin de se nourrir que de se divertir. De plus, on sait que des besoins jugés inutiles à...

5 pages - 1,80 ¤

Peut-on être indifférent à la beauté ?

||La contemplation de la beauté procure une émotion désintéressée. Or, beaucoup de gens méprisent les émotions et le désintéressement. On peut avoir un regard uniquement utilitaire sur le monde. Mais, la beauté s'imose à tous. Elle est universelle et tous les hommes la cherchent. L'homme doué de sensibilité ne peut demeurer indifférent à la beauté d'une oeuvre d'art.|| [Le...

7 pages - 1,80 ¤

La beauté est-elle dans le regard plutôt que dans l'objet regardé ?

L'inspiration en est platonicienne. S'inspirant de la théorie platonicienne du beau ( attention: absolument pas de sa critique de l'art bien que celle-ci en raison de son ambiguïté ait permis la réconciliation de l'art et du beau opérée par l'esthétique classique), l'esthétique classique considère le beau comme une réalité qui existe par soi....

3 pages - 1,80 ¤

La beauté artistique est-elle supérieure à la beauté naturelle ?

L'art cesse d'être beau lorsqu'il s'éloigne de la nature.]  L'art imite faussement la nature   Thèse - Dévalorisation de l'art au nom de la vérité.  Cette dévalorisation a pour fondement la dévalorisation du monde sensible an nom de cette même vérité.  Et valorisation ontologique du Beau, Idée ou Essence. La critique...

7 pages - 1,80 ¤

La beauté physique est-elle une garantie de la beauté morale ?

Les apparences sont trompeuses La sagesse populaire nous mettre en garde contre les séductions du paraître: "Il ne faut pas se fier aux apparences", "Les apparences sont trompeuses", "L'habit ne fait pas le moine" dit-on. Nous avons tous connu de "charmantes idiotes" ou de "stupides éphèbes". La beauté physique ne doit pas faire...

2 pages - 1,80 ¤

Peut-on préparer l'avenir ?

La réhabilitation de l'expérimentation, opérée avec Bacon, ne doit donc pas nous faire oublier que « les sciences ont, avant tout, une destination plus directe et plus élevée » que celle qui consiste à nous apporter des perfectionnements et des commodités techniques.Cette destination correspond à la satisfaction d'un besoin non du corps mais de l'esprit, celui, fondamental, qu'éprouve...

3 pages - 1,80 ¤

Suffit-il d'être différent des autres pour être soi-même ?

||Le sujet se réfère à un lieu commun : le culte de l'originalité, prise comme fin en soi, dans l'affirmation de la personnalité. On peut aisément référer ce lieu commun à une interprétation individualiste où la recherche obsédante de la « différence « devient le critère essentiel de la conduite, et ce, quelles que...

18 pages - 1,80 ¤

Les rapports avec autrui doivent-ils tendre à supprimer tout secret ?

||Pour ne pas être faussés, les rapports avec autrui doivent tendre à la transparence. Je ne peux pas avoir un rapport authentique avec quelqu'un qui me cache quelque chose, qui se montre sous un masque. Les rapports entre les individus doivent reposer sur une confiance et une transparence mutuelles.    Il n'est ni possible, ni...

1 page - 1,80 ¤

L'amour est-il impossible ?

Et cette captivité doit être démission libre et enchaînée à la fois entre nos mains. Ce n'est pas le déterminisme passionnel que nous désirons chez autrui, dans l'amour, ni une liberté hors d'atteinte, mais c'est une liberté qui joue le déterminisme passionnel et qui se prend à son jeu. SARTRE. "Aimer,...

6 pages - 1,80 ¤

Faut-il être seul pour être soi-même ?

Tout être humain éprouve le besoin de connaître son entourage mais aussi de faire face à lui-même. Sans personne autour de lui, chacun a sa propre personnalité, ses propres rêves, ses propres désirs. Le bonheur des uns fait le malheur des autres, certes, étant donné que personne n’a la même vie, tout le monde est unique. L’intérieur de...

16 pages - 1,80 ¤

Si l'on veut penser par soi-même, faut-il craindre toute influence ?

Note : 6.8/10

Descartes, dans le Discours de la méthode, prend le parti de rejeter tout ce qu'on lui avait enseigné, ainsi que tout ce qui pouvait faire l'objet de la plus petite incertitude. Il faut d'abord prendre la mesure des erreurs du passé, des erreurs enracinées en soi-même. En clair, il faut remettre en cause le pseudo...

5 pages - 1,80 ¤

Un homme peut-il m'être totalement étranger ?

Note : 6.8/10

La connaissance d'autrui est nécessairement limitée et lacunaire. Autrui est radicalement différent de moi, il peut m'être totalement étranger. MAIS, pour qu'un homme me soit incompréhensible, il faudrait qu'il cesse d'être homme. Ce qui est absurde et impossible. J'ai avec autrui une commune humanité qui le rend comme mon semblable.||La connaissance d'autrui est nécessairement limitée et lacunaire. Autrui...

3 pages - 1,80 ¤

L'abstraction nous éloigne-t-elle de la réalité ?

Note : 6.8/10

|| ANALYSE DE L'ÉNONCÉ    Devant la difficulté du sujet (nous y reviendrons) la tentation peut être grande d'en traiter (plus ou moins consciemment) un autre plus classique : «Dangers et avantages de l'abstraction« ou «Abstrait et concret« par exemple. Il va sans dire qu'il faut absolument renoncer à cette sollicitation même si l'on pense ...

4 pages - 1,80 ¤

La relation à autrui est-elle forcément conflictuelle ?

Note : 6.8/10

La présence d'autrui décentre le monde dans lequel se trouvait le sujet seul, et tend à lui « voler le monde ». En outre, le regard d'autrui saisi le sujet et le fige. Le sujet, en la présence d'autrui, n'est plus une liberté pure, mais est « chosifié » par autrui, qui le considère comme un objet.   2ème partie : Mais la relation...

3 pages - 1,80 ¤

Dois-je tenir compte de ce que font les autres ?

Note : 6.8/10

La honte est un frisson immédiat qui me parcourt de la tête aux pieds sans préparation discursive. L'apparition d'autrui déclenche aussitôt en moi un jugement sur moi-même comme objet, car c'est comme objet que j'apparais à autrui. La honte est, par nature, reconnaissance. Je reconnais que je suis comme autrui me voit. La honte est honte de soi...

3 pages - 1,80 ¤

A-t-on le devoir d'aimer autrui ?

Note : 5.1/10

Voici le second: Tu aimeras ton prochain comme toi-même» (Marc, 12:29-32). [L'amour est un sentiment qui ne peut pas naître de la volonté,...

4 pages - 1,80 ¤

Peut-on dire qu'on ne connaît personne sinon par amitié ?

Note : 5.1/10

La véritable amitié, nous dit Montaigne, n'est pas un commerce entre deux personnes séparées, car dans l'amitié, il n'y a plus de séparation (d'esprit, sinon de corps) entre les amis : dans la véritable amitié, les âmes des amis ne « s'entretiennent » pas, elles « se mêlent et confondent l'une en l'autre, d'un mélange si universel, qu'elles...

3 pages - 1,80 ¤

Faut-il se battre pour être reconnu par autrui ?

Note : 5.1/10

|| Analyse des termes du sujet : Doit : nécessité, obligation.Se battre : lutter, tenter de s'imposer.Reconnu : connu à nouveau, découvert, appréhendéAutrui : l’autre, le différent, qui n’est pas moi. Reformulation : Suis-je obligé d’entrer en conflit avec l’autre pour qu’il me reconnaisse dans ma singularité ? Le conflit est-il nécessaire pour que l'autre me reconnaisse comme sujet ?|| [Les autres ne...

4 pages - 1,80 ¤

Faut-il raisonner pour être juste envers autrui ?

Note : 5.1/10

Oui ; c'est un devoir d'être juste envers autrui, et certains cas montrent qu'en voulant être juste, on peut commettre une erreur. Exemple de Platon (République, I) : si quelqu'un nous confie une arme, il estjuste, semble-t-il, de la lui rendre quand il veut la reprendre. Pourtant, si cette personne est folle ou qu'elle veuille se suicider, lui...

5 pages - 1,80 ¤

Le souci de la vérité peut-il s'accommoder de la tolérance ?

Note : 10/10

 » Socrate n'en  disconvient pas. Il souligne cependant que l'inutilité de la philosophie n'est pas le fait des philosophes, mais des citoyens qui se refusent à chercher conseil auprès d'eux. Socrate s'explique au moyen d'une image. Il compare la société à un navire dans lequel les marins, ignorants es lois de la navigation, se disputent le gouvernail et méconnaissent...

6 pages - 1,80 ¤

L'homme est-il un loup pour l'homme ?

Note : 10/10

Homo homini lupus ( l'homme est un LOUP pour l'homme ) : qui aurait le courage, en face de tous les enseignements de la vie et de l'histoire, de s'inscrire en faux contre cet adage ? Cette tendance à l'agression, que nous pouvons déceler en nous-mêmes et dont nous supposons à bon droit l'existence...

9 pages - 1,80 ¤

Les autres nous aident-ils à nous connaître ?

Note : 10/10

Ce qui est présent dans la conscience semble directement accessible. Un simple regard, une simple introspection suffisent. De plus, le sens de ce qui est présent dans ma conscience est là en sa totalité. Avec la conscience, on est donc de plain-pied dans la signification. Bref, la conscience est transparente à elle-même. Et...

4 pages - 1,80 ¤

L'enfer est-ce les autres ?

Note : 10/10

|| 1. « L'enfer c'est les autres «  Cette célèbre formule de Huis clos est présentée de façon plus théorique dans L'Être et le Néant. Les autres existent autour de moi et viennent remettre en cause la liberté de ma conscience. Et si autrui est un objet pour moi, je suis moi-même un objet...

4 pages - 1,80 ¤

L'ascétisme est-il une négation de la vie ?

Note : 10/10

||L'ascète s'impose des privations et refuse de jouir de la vie. L'ascète veille à dépenser au minimum son énergie vitale. Il nie les plaisirs du corps, la sexualité. Bref, il refuse toutes les bonnes choses qui peuvent conduire à une vie pleine et heureuse.    L'ascétisme est une libération. C'est une manière de mieux vivre....

1 page - 1,80 ¤

1 2 3 4 5 6 ... 17239 17240 17241 17242 17243 17244 17245 17246 17247 17248 17249 17250 17251 17252 17253 17254 17255 17256 17257 17258 17259 17260 17261 17262 17263 17264 17265 17266 17267 17268 17269 17270 17271 17272 17273 17274 17275 17276 17277 17278 17279 17280 17281 17282 17283 17284 17285 17286 17287 17288 17289 17290 17291 17292 17293 17294 17295 17296 17297 17298 17299 17300 17301 17302 17303 17304 17305 17306 17307 17308 17309 17310 17311 17312 17313 17314 17315 17316 17317 17318 17319 17320 17321 17322 17323 17324 17325 17326 17327 17328 17329 17330 17331 17332 17333 17334 17335 17336 17337 17338 17339 17340 17341 17342 17343 17344 17345 17346 17347 17348 17349 17350 17351 17352 17353 17354 17355 17356 17357 17358 17359 17360 17361 17362 17363 17364 17365 17366 17367 17368 17369 17370 17371 17372 17373 17374 17375 17376 17377 17378 17379 17380 17381 17382 17383 17384 17385 17386 17387 17388 ... 17522 17523 17524 17525 17526 17527

150000 corrigés de dissertation en philosophie

 Maths
 Philosophie
 Littérature
 QCM de culture générale
 Histoire
 Géographie
 Droit