LE SITE D'AIDE A LA DISSERTATION ET AU COMMENTAIRE DE TEXTE EN PHILOSOPHIE

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits

Toutes les dissertations

Les vraies valeurs ne renvoient-elles qu'au passé ?

Un peuple ne tire sa force, son identité que de son passé. C'est pourquoi, se respectant lui-même, respectant les grands hommes qui ont fait son histoire, il doit vouloir conserver ce joyau dont la pureté ne tient qu'au temps. C'est au conservatisme qu'il doit sa grandeur.   [Pour que passé il y ait, il a bien fallu que des événements en...

1 page - 1,80 ¤

La liberté politique se réduit-elle à la possibilité de vivre tranquillement ?

Note : 10/10

Toute autre forme de liberté est utopique. Libertés individuelles, liberté individualiste et bourgeoise... [A trop penser à sa tranquillité, on risque de sacrifier la liberté à la sécurité. La liberté politique ne se manifeste que si l'on s'engage concrètement dans la vie civique et collective, si l'on s'oppose aux injustices, si tout le...

7 pages - 1,80 ¤

Le collectivisme est-il la négation de l'individu ?

Note : 10/10

Le collectivisme suppose que les individus soient considérés comme les membres d'un corps social   A. Le corps social : le collectivisme, économique ou politique, passe par la formation d'une collectivité au nom de laquelle les décisions sont prises. Dans le cadre politique, on parle alors de « corps social « ou de « corps politique «, qui...

3 pages - 1,80 ¤

Le christianisme s'est-il opposé au progrès de la raison ?

Note : 10/10

RAISON (lat. ratio, calcul; faculté de calculer, de raisonner) Ce terme connaît deux grandes acceptions : soit il désigne la faculté de penser, la « raison humaine », soit il désigne un principe d'explication, la « raison des choses ». En tant que faculté de penser, la raison peut se définir encore en plusieurs sens, soit...

2 pages - 1,80 ¤

Le christianisme est-il dépassé ?

Note : 10/10

Parce qu\'il a gouverné la société pendant des siècles, le christianisme est largement rejeté aujourd’hui, soit au nom du bon sens, soit au nom d\'une morale permissive et hédoniste. 11 est vrai que l’autoritarisme moral de l\'Église a fait beaucoup pour provoquer ce rejet. Plus que le fanatisme de certains prêtres au cours de l’histoire, c\'est peut-être sa...

2 pages - 1,80 ¤

L'évolution de la vie est-elle faite de ruptures ?

Note : 10/10

Parce qu\'il a gouverné la société pendant des siècles, le christianisme est largement rejeté aujourd’hui, soit au nom du bon sens, soit au nom d\'une morale permissive et hédoniste. 11 est vrai que l’autoritarisme moral de l\'Église a fait beaucoup pour provoquer ce rejet. Plus que le fanatisme de certains prêtres au cours de l’histoire, c\'est peut-être sa...

2 pages - 1,80 ¤

Le monde court-il à sa perte ?

Note : 10/10

Les hommes n'ont pas de vocation au suicide et ils sont suffisamment ingénieux pour corriger leurs erreurs et résoudre les problèmes qu'ils ont eux-mêmes créés. Aujourd'hui, ils sont plus que jamais conscients des dangers de la technique. Les hommes veulent préserver la planète Récemment, la Conférence de Rio a illustré la nouvelle prise de conscience planétaire en faveur de la...

1 page - 1,80 ¤

La connaissance ne dépend-elle que de l'entendement ?

Note : 10/10

||Si nos sens sont trompeurs, nous ne pouvons acquérir de connaissances assurées que par le liais de notre entendement. Toutefois, sans les sens nous ne pourrions rien connaître du monde.|| I) La connaissance dépend de l'entendement. La certitude naît de l'usage de la raison. a) Le cogitio cartésien. b) Nos sens ne portent que sur l'incertain et le trompeur. c) L'entendement seul...

4 pages - 1,80 ¤

L'homme peut-il croire au bonheur ?

Note : 10/10

Sa conscience est donc aliénée, cad dépossédée au profit d'un autre être, d'ailleurs imaginaire. L'homme se pense lui-même , mais comme un être autre que lui. Le christianisme est la plus aliénante et la dernière des religions : la religion la plus aliénante car la notion inédite de l'homme-Dieu dépouille totalement l'homme de la conscience de son statut réel, au...

3 pages - 1,80 ¤

Le bouddhisme est-il une religion ?

Note : 10/10

[Le bouddhisme ne soutient l'existence d'aucun être suprême. Plutôt qu'une religion, c'est une réflexion sur l'existence humaine, doublée d'une morale prônant l'ascèse et le détachement.]  Le bouddhisme est «une religion sans dieu« Toutes les religions, I et notamment les grandes religions monothéistes, comme le christianisme ou l'islam, sont fondées sur la croyance en...

4 pages - 1,80 ¤

Faut-il se détacher des choses matérielles ?

Note : 10/10

Ce qui est illusoire, c'est de vouloir se détacher de ses désirs. ] Critique du bouddhisme Nous pourrions critiquer le bouddhisme sur plusieurs points. En effet, ce n'est pas le bonheur positif qu'il nous apporte, mais seulement la cessation de la souffrance. Or, cela n'est pas identique. Mais, objectera-t-on, la fusion avec l'absolu n'est-elle pas une jouissance, une béatitude ? Ce...

3 pages - 1,80 ¤

Connaître l'homme, est-ce observer ses comportements ?

Note : 10/10

Il n'y a plus d'universel. L'Homme n'est pas, l'homme n'est plus (de Maistre). La connaissance de l'homme comme d'une essence universelle est rendue impossible de manière constitutive par le processus de l'observation : observer relativement (biais méthodologique de l'observation) le contingent (les comportements toujours contextuels) rend inaccessible l'universel. L'idée de l'homme est une chimère...

2 pages - 1,80 ¤

La philosophie peut-elle se passer de la foi ?

Note : 10/10

Comment rendre compatible, par exemple, l'idée que le monde est éternel avec le récit religieux de la création du monde? Averroès ne prétend pas qu'il n'y a pas de différence entre les deux, mais pas non plus qu'elles sont opposées et inconciliables. La théorie de la «double vérité» ne doit pas être comprise comme l'affirmation d'une incompatibilité entre foi...

7 pages - 1,80 ¤

Est-il possible d'être athée ?

Note : 10/10

Dans une perspective critique et philosophique, il s'agit de montrer que l'on ne peut accréditer l'existence d'un être divin en se reposant sur la simple foi (le credo du fidèle : « je crois en Dieu «). La raison, par progression logique et démonstration, se doit donc de fonder rationnellement l'existence de Dieu. Si l'athée peut...

3 pages - 1,80 ¤

Dieu est-il mort ?

Note : 10/10

L'insensé se précipita au milieu d'eux et les perça de ses regards. Où est allé Dieu ? cria-t-il, je vais vous le dire! Nous l'avons tué - vous et moi! Nous sommes tous ses assassins ! »Nietzsche est convaincu que l'humanité est arrivée au seuil d'une nouvelle période que l'on pourrait qualifier denihiliste et qui se caractérise par...

5 pages - 1,80 ¤

La pensée ne fonctionne-t-elle que par association d'idées ?

Note : 10/10

PENSÉE (lat. pensare, peser) La définition cartésienne de la pensée comme ensemble...

2 pages - 1,80 ¤

L'ascétisme libère-t-il l'homme ?

Note : 10/10

- Voilà pourquoi, Cébés, ceux qui ont quelque souci de leur âme et ne vivent pas dans le culte de leur corps [...] mais persuadés eux-mêmes qu'il ne faut rien faire qui soit contraire à la philosophie, ni à l'affranchissement et à la purification qu'elle opère, ils prennent le chemin qu'elle leur indique et le suivent. Avez-vous compris...

3 pages - 1,80 ¤

La nature a-t-elle une âme ?

Note : 10/10

Animisme   Doctrine selon laquelle tout objet de la nature renferme une «âme« invisible qui le gouverne.||«La beauté du monde nous parle de l’Amour qui en est l\'âme comme pourraient faire les traits d’un visage humain qui serait parfaitement beau et qui ne mentirait pas.« Simone Weil, Intuitions préchrétiennes   Matérielle ou immatérielle, la notion d\'âme est requise pour rendre compte de...

2 pages - 1,80 ¤

Peut-on vivre sans gouvernement ?

Note : 10/10

. La puissance de l'État se manifeste sous forme de contrainte ; il emploie la « force », à laquelle l'individu, lui, n'a pas le droit de recourir. Aux mains de l'État, la force s'appelle « droit », aux mains de l'individu, elle s'appelle « crime » (Max Stirner, L'Unique et sa propriété, Pauvert, pp. 177 et sqq.)....

8 pages - 1,80 ¤

1 2 3 4 5 6 ... 17250 17251 17252 17253 17254 17255 17256 17257 17258 17259 17260 17261 17262 17263 17264 17265 17266 17267 17268 17269 17270 17271 17272 17273 17274 17275 17276 17277 17278 17279 17280 17281 17282 17283 17284 17285 17286 17287 17288 17289 17290 17291 17292 17293 17294 17295 17296 17297 17298 17299 17300 17301 17302 17303 17304 17305 17306 17307 17308 17309 17310 17311 17312 17313 17314 17315 17316 17317 17318 17319 17320 17321 17322 17323 17324 17325 17326 17327 17328 17329 17330 17331 17332 17333 17334 17335 17336 17337 17338 17339 17340 17341 17342 17343 17344 17345 17346 17347 17348 17349 17350 17351 17352 17353 17354 17355 17356 17357 17358 17359 17360 17361 17362 17363 17364 17365 17366 17367 17368 17369 17370 17371 17372 17373 17374 17375 17376 17377 17378 17379 17380 17381 17382 17383 17384 17385 17386 17387 17388 17389 17390 17391 17392 17393 17394 17395 17396 17397 17398 17399 ... 17522 17523 17524 17525 17526 17527

150000 corrigés de dissertation en philosophie

 Maths
 Philosophie
 Littérature
 QCM de culture générale
 Histoire
 Géographie
 Droit