LE SITE D'AIDE A LA DISSERTATION ET AU COMMENTAIRE DE TEXTE EN PHILOSOPHIE

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits

Toutes les dissertations

Doit-on se sentir responsable de la pauvreté des autres ?

AUTRUI (lat. alter huic, cet autre-ci, présent) Autrui n'est pas simplement celui qui est autre que moi mais l'autre comme autre moi (alter ego) et corrélatif du moi.RESPONSABILITÉ (lat. respondere, répondre) ...

2 pages - 1,80 ¤

Peut-on vraiment être agnostique ?

Cette loi s'énonce ainsi : « Les entités ne doivent pas être multipliées par delà ce qui est nécessaire » et elle expose qu'un  discours est rationnel pour autant qu'il ne multiplie pas les postulats inutiles. Comme en  mathématique, c'est la démonstration la plus simple et qui respecte le plus le principe  d'économie dans la démonstration qui sera jugée la plus...

3 pages - 1,80 ¤

Peut-on vivre sans croyance ?

||Le terme « croyance «, au sens faible et large, est l’équivalent d’opinion, et désigne un assentiment imparfait. Au sens étroit du latin credere, croire, c'est faire crédit à un témoin, se fier sans vue directe, à celui qui sait : la croyance est alors synonyme de foi. Se demander si l’on peut vivre sans croyance revient à...

10 pages - 1,80 ¤

Peut-on nier la réalité du monde ?

Descartes entreprend de remettre en question tous les fondements de la connaissance, afin de voir s'il peut subsister quelque chose qui soit absolument certain. Or, ce qui est ordinairement le plus convaincant, c'est ce que l'on reçoit par l'entremise des sens. La question est donc d'abord celle-ci : puis-je affirmer avec certitude la vérité de mes sensations ?...

5 pages - 1,80 ¤

Est-on en droit de parler de beaux-arts ?

) au profit de ses qualités intellectuelles (proportions).Or ces qualités font partie intégrante de l'oeuvre d'art et de la beauté (cf.  Hegel). 2) On peut effectivement argumenter, donner les raisons de notre jugement de goût mais ces raisons paraissent toujours insuffisantes comme si du beau on ne pouvait rendre raison, comme si la raison était face à quelque chose...

4 pages - 1,80 ¤

Est-il légitime qu'un seul homme gouverne ?

||C'est l'homme le plus compétent qui doit gouverner. Pour Platon, c'est au philosophe qu'il revient de règner sur la Cité. La démocratie est une menace pour la stabilité de l'Etat. Mais, il n'est pas légitime qu'un seul homme gouverne. La liberté et l'égalité ne sont possibles que si le peuple entier est souverain.|| I) Il est légitime qu'une seul...

5 pages - 1,80 ¤

La science est-elle capable de donner une réponse valable au problème de la destinée humaine ?

Les embryologistes nous ont fait assister â la genèse de l'être vivant à partir d'un oeuf qui se segmente et dont les parties se différencient pour former les différents organes du type spécifique qui l'a produit. Les physiologistes ont découvert le rôle d'organismes microscopiques, expliqué le mécanisme du système nerveux, démonté les admirables instruments que sont les organes...

4 pages - 1,80 ¤

Le problème du mal

Le mal éprouvé. - C'est l'épreuve de la douleur physique qui constitue notre première rencontre avec le mal; car toute souffrance dans notre chair revêt ce caractère d'hostilité qu'il faut subir et qui heurte notre désir légitime d'épanouissement. Mais le mal physique ne constitue qu'un premier obstacle où vient buter notre sensibilité. Avec l'âge de raison, nous prenons...

4 pages - 1,80 ¤

L'expérience joue-t-elle un rôle dans la formation des principes directeurs de la connaissance ?

Celle-ci nous apprend, en effet, quels sont les objets possédant un caractère déterminé; elle ne saurait nous apprendre que tous les objets réels et possibles possèdent, et possèdent nécessairement, cette propriété. Or, les principes énoncent des affirmations de cette portée : « Tout a sa raison suffisante », disons-nous bien que nous soyons incapables de donner la raison...

1 page - 1,80 ¤

La liberté et l'égalité sont-elles compatibles dans la vie sociale ?

II. - FORMES D'ÉGALITÉ INCOMPATIBLES AVEC LA LIBERTÉ. A. Il en serait tout autrement si nous prenions le mot liberté absolument, sans aucun qualificatif qui restreigne sa portée. En effet, une telle égalité impliquerait l'égalité naturelle : même taille, même vigueur physique, même beauté ou même laideur, même rapidité d'esprit, une mémoire également fidèle ou infidèle... Or, comme nous...

1 page - 1,80 ¤

Individu et personne

Mais il en va tout autrement de l'individu. L'homme est, comme tout être vivant, un individu par son corps, par son tempérament, par son « naturel », c'est-à-dire par son idiosyncrasie physiologique et par la forme que celle-ci impose à ses dispositions psychiques propres. Bien entendu, à ces dispositions premières, vient se superposer - et cela, à vrai...

5 pages - 1,80 ¤

La vie morale n'est-elle qu'obéissance à des règles établies ?

Note : 6/10

pour la morale laïcisée dont s'inspirent les discours officiels, la société. La vie morale, pour bien des honnêtes gens, consisterait dans l'obéissance à ces règles. II. - POUR LE PHILOSOPHE. Le philosophe ne peut pas accepter cette conception. Sans doute, la vie morale comporte bien l'obéissance aux règles légitimement établies. mais elle ne se réduit pas à cette obéissance.   HÉTÉRONOMIE : Il y...

1 page - 1,80 ¤

Devoir et morale

Note : 6/10

La force est une puissance physique; je ne vois point quelle moralité peut résulter de ses effets. Céder à la force est un acte de nécessité, non de volonté; c'est tout au plus un acte de prudence. En quel sens pourra-ce être un devoir? » (Contrat social, I,3) *En plus de la force, l'intérêt égoïste peut contraindre la volonté qui...

3 pages - 1,80 ¤

Plaisir et morale

Note : 6/10

Et il est vrai qu'ils nous entraînent sur une pente où l'on est porté à exiger toujours des satisfactions plus fortes et plus lourdes. Mais tout plaisir a quelque chose de glissant : quand on en a goûté, il y a une difficulté à s'en détacher; on en veut encore plus. L'histoire d'ALYPIUS, que saint AUGUSTIN nous conte dans...

3 pages - 1,80 ¤

Aimez et faites ce que vous voulez ?

Note : 6/10

. Pour trop de chrétiens, Dieu n'est qu'un maître - et pour donner à ce mot tout son sens, il faut se rappeler qu'au temps de saint Augustin il y avait des esclaves : c'est un maître armé du fouet. L'évêque d'Hippone arrache ses auditeurs à' l'obsession de cette divinité de caricature : Dieu est -l'infinie perfection et...

3 pages - 1,80 ¤

Qu'est-ce que la bonne volonté ?

Note : 6/10

Essayons-le en recueillant les affirmations de la conscience morale, en nous demandant ce qu'on exige communément d'un homme pour lui reconnaître une totale bonne volonté. B. Essai pour dégager les principaux traits de la bonne volonté telle qu'elle apparaît à la ...

3 pages - 1,80 ¤

La fin justifie-t-elle les moyens ?

Note : 5.1/10

||  Se demander si la fin justifie les moyens, exige d’abord que l’on définisse ce que l’on entend par fin. Généralement il s’agit du moment où se termine quelque chose mais dans ce contexte, il correspond au but vers lequel on tend. Savoir si elle justifie les moyens revient à se demander si elle montre...

4 pages - 1,80 ¤

La morale consiste-t-elle à suivre la nature ou à vaincre la nature ?

Note : 5.1/10

La moralité, tout -le monde l'accorde, consiste dans la recherche du bien véritable, c'est-à-dire celui que la raison reconnaît pour tel; or, il n'y a de vrai bien pour l'individu que dans la maîtrise de l'esprit sur le corps et par la recherche du bien collectif. B. Or, la nature, nous ne le savons que trop, va spontanément vers...

2 pages - 1,80 ¤

Quelles sont les limites de l'objectivité historique ?

Note : 5.1/10

Pour cela, écoutons d'abord ceux qui essaient de serrer, de préciser la conception opposée. Après les avoir suivis loyalement, nous aurons le droit de leur montrer à quel moment et pourquoi un historien digne de ce nom doit se risquer au-delà des pures constatations impersonnelles. a) On nous dit d'abord que l'historien peut déterminer objectivement les faits qui serviront...

3 pages - 1,80 ¤

Petites cause, grands effets ?

Note : 5.1/10

||Introduction. — L'homme ne se contente pas de connaître 'es faits : il veut les comprendre et il les comprend en déterminant leurs causes. Mais parfois il constate une telle disproportion entre l'antécédent reconnu comme cause et le fait à expliquer qu'on ne peut pas s'empêcher, à la réflexion, de marquer une certaine surprise....

3 pages - 1,80 ¤

1 2 3 4 5 6 ... 17258 17259 17260 17261 17262 17263 17264 17265 17266 17267 17268 17269 17270 17271 17272 17273 17274 17275 17276 17277 17278 17279 17280 17281 17282 17283 17284 17285 17286 17287 17288 17289 17290 17291 17292 17293 17294 17295 17296 17297 17298 17299 17300 17301 17302 17303 17304 17305 17306 17307 17308 17309 17310 17311 17312 17313 17314 17315 17316 17317 17318 17319 17320 17321 17322 17323 17324 17325 17326 17327 17328 17329 17330 17331 17332 17333 17334 17335 17336 17337 17338 17339 17340 17341 17342 17343 17344 17345 17346 17347 17348 17349 17350 17351 17352 17353 17354 17355 17356 17357 17358 17359 17360 17361 17362 17363 17364 17365 17366 17367 17368 17369 17370 17371 17372 17373 17374 17375 17376 17377 17378 17379 17380 17381 17382 17383 17384 17385 17386 17387 17388 17389 17390 17391 17392 17393 17394 17395 17396 17397 17398 17399 17400 17401 17402 17403 17404 17405 17406 17407 ... 17529 17530 17531 17532 17533 17534

150000 corrigés de dissertation en philosophie

 Maths
 Philosophie
 Littérature
 QCM de culture générale
 Histoire
 Géographie
 Droit