LE SITE D'AIDE A LA DISSERTATION ET AU COMMENTAIRE DE TEXTE EN PHILOSOPHIE

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits

Toutes les dissertations

L'outil, le moyen de travail ?

 Le travail peut donc se définir comme la transformation de la nature par l'intermédiaire d'outils. Objet fabriqué, l'outil est une médiation : « Le travailleur s'empare immédiatement non pas de l'objet, mais du moyen de son travail. » (idem). Cette médiation introduit une autre dimension dans la production : la technique.Non seulement le travailleur peut se servir des propriétés mécaniques, physiques, chimiques...

3 pages - 1,80 ¤

Le travail comme médiation ?

. ; et la différence entre le chasseur primitif et le fauve, c'est que le premier ne mange sa proie qu'après l'avoir préparée. Il n'y a travail que lorsque le « produit » de la nature n'est pas immédiatement utilisé tel qu'il se donne. En ce sens, la satisfaction humaine d'un besoin vital par le travail se distingue de  la satisfaction...

6 pages - 1,80 ¤

Spécificité du travail humain ?

Il en résulte premièrement que le produit du travail est l'extériorisation ou l'objectivation d'une intention humaine ; deuxièmement que c'est une intention qui impose au travailleur les gestes à accomplir et les techniques à utiliser.L'existence d'un projet contraint le travailleur. Il n'agit pas au hasard mais pour réaliser ce qu'il a dans la tête. Ses forces intellectuelles et corporelles...

2 pages - 1,80 ¤

La poésie et le caractère poétique du langage ?

..Le langage est aussi hypostasiant, c'est-à-dire qu'il présente la matérialité du signe comme étant l'idéalité du signifié, il fait vivre la présence du signe comme étant la présence de la signification. Autrement dit, le langage donne l'être, fait vivre l'irréel comme le réel.Il suffit parfois de nommer une chose, une ville ou un pays, par exemple, pour que...

2 pages - 1,80 ¤

L'ineffable ?

On ne peut parler, dit Condillac, sans décomposer la pensée en ses divers éléments pour les exprimer tour à tour et la parole est le seul instrument qui permette cette analyse de la pensée." Il résulte de là que, tant que la pensée demeurez encore enveloppée ou syncrétique, tant qu'elle n'a pas encore explicité les rapports qui la...

2 pages - 1,80 ¤

La diversité des langues et pluralité des visions du monde ?

Il est difficile de savoir ce qu'il y a lieu de conclure de cette observation déjà ancienne. Elle est au coeur de l'hypothèse dite de Sapir-Whorf, du nom des linguistes américains qui lui ont donné sa forme la plus dramatique. « Nous disséquons la nature tracées à l'avance par nos langues maternelles ». Chaque langue est un système complexe de...

2 pages - 1,80 ¤

Le droit  positif ou la puissance de la classe dominante ?

Note : 5.2/10

 Introduction.  Le texte porte sur le caractère historique de l'Etat.1)     Dans le passé, il y a eu des sociétés sans Etat.2)     L'Etat apparaît historiquement, en liaison avec un certain stade de développement économique.3)     Prochainement, l'Etat doit disparaître, en fonction d'un autre stade de développement.4)     Une société nouvelle se débarrassera nécessairement de l'Etat, en le reléguant « au musée des antiquités,...

4 pages - 1,80 ¤

Le seul fondement possible du droit : le contrat ?

Note : 5.2/10

Or qu'est-ce qu'un droit qui périt quand la force cesse? S'il faut obéir par force on n'a pas besoin d'obéir par devoir, et si l'on n'est plus forcé d'obéir, on n'y est plus obligé. On voit donc que ce mot de droit n'ajoute rien à la force; il ne signifie ici rien du tout. [...]. Convenons donc que...

2 pages - 1,80 ¤

L'utilité du droit ?

Note : 5.2/10

On notera ce paradoxe que la liberté ne survit pas au régime de la liberté totale, dans la mesure où un tel régime permet au plus fort du moment, d'opprimer celui qui se trouve à ce moment-là plus faible que lui. La liberté a donc besoin d'être protégée par des règles, de se réglementer : « il n'y a point...

7 pages - 1,80 ¤

Le droit positif et la contrainte ?

Note : 5.2/10

On comprend alors la fort belle formule de Rousseau : « L'obéissance à la loi qu'on s'est prescrite est liberté. « La liberté n'est pas le caprice, mais le respect des lois que l'on se donne à soi-même et qui nous préservent de subir le caprice d'autrui.Cependant, il se peut qu'un individu désobéisse à la loi. De quel droit le punir ?...

3 pages - 1,80 ¤

Le droit positif est le droit défini par les lois ?

Note : 5.2/10

Le droit positif est l'ensemble des règles qui régissent les rapports entre les hommes dans une société donnée. Le droit naturel est l'ensemble des prérogatives que tout homme est en droit de revendiquer, du fait même de son appartenance à l'espèce humaine (droit au respect).Au sein d'une société donnée, la loi reconnaît à ses membres un certain nombre...

1 page - 1,80 ¤
1,80 ¤

La fin ne justifie pas les moyens ?

Note : 5.2/10

7. - Finalité. : a) Fait de posséder une fin, une signification, d'être organisé selon un dessein, un plan ; on distingue : la finalité externe qui a pour fin un être autre que celui dont il est question ; la finalité interne à un être dont les parties sont considérées réciproquement comme moyen et fin (cf. un...

4 pages - 1,80 ¤

Devoirs du droit et  devoirs de vertu ?

Note : 5.2/10

L'époque moderne semble beaucoup plus sensible à la notion de « droit » qu'à celle de « devoir » au point même qu'on assimile parfois le droit à ce qu'on est en droit de revendiquer. Il est vrai que la Révolution française a reconnu à l'homme des droits fondamentaux et inaliénables et que ces droits ont été réaffirmés par l'ONU (« Déclaration universelle...

2 pages - 1,80 ¤

Devoir et nécessité. Obligation et contrainte ?

Note : 5.2/10

"Le plus fort n'est jamais assez fort pour être toujours le maître, s'il ne transforme sa force en droit et l'obéissance en devoir. De là le droit du plus fort; droit pris ironiquement en apparence, et réellement établi en principe: mais ne  nous expliquera-t-on jamais ce mot? La force est une puissance physique; je ne vois point quelle...

3 pages - 1,80 ¤

Maîtrisons-nous la technique ?

Note : 5.2/10

Nous ne pouvons qu'y obéir. Cela ne signifie néanmoins pas que nous soyons soumis à la nature. Le projet technique consiste à utiliser les lois de la nature pour notre utilité. Ainsi, en obéissant aux lois de la nature, on peut la commander. La liberté n'est pas dans l'absence de contrainte mais dans l'utilisation raisonnée de ces contraintes.   Notons...

9 pages - 1,80 ¤

Technique & nature ?

Note : 5.2/10

cependant Epiméthée, qui n'était pas très réfléchi, avait, sans y prendre garde, dépensé pour les animaux toutes les facultés dont il disposait et il lui restait la race humaine à pourvoir, et il ne savait que faire. Dans cet embarras, Prométhée vient pour examiner le partage ; il voit les animaux bien pourvus, mais l'homme nu, sans chaussures, ni...

7 pages - 1,80 ¤

Technique & liberté ?

Note : 5.2/10

La technique peut se définir comme un vouloir, incarné en un pouvoir par l'intermédiaire d'un savoir.Comme adjectif: par opposition à esthétique, qui concerne des procédés susceptibles d'être développés et transmis, et non des dons ou capacités innées.   Le projet d'une technique libératrice Descartes : « des connaissances fort utiles » « Sitôt que j'eu acquis quelques notions générales touchant la physique...

13 pages - 1,80 ¤

La religion comme réalisation illusoire des désirs infantiles de l'homme ?

Note : 5.2/10

Le père constituait lui-même un danger, peut-être en vertu de la relation primitive à la mère. Aussi inspire-t-il autant de crainte que de nostalgie et d'admiration. Les signes de cette ambivalence marquent profondément toutes les religions [...]. Et quand l'enfant, en grandissant, voit qu'il est destiné à rester à jamais un enfant, qu'il ne pourra jamais se passer...

5 pages - 1,80 ¤

La religion comme expression fantastique de l'aliénation économique de l'homme ?

Note : 5.2/10

Elle est l'opium du peuple.L'abolition de la religion en tant que bonheur illusoire du peuple est l'exigence que formule son bonheur réel. Exiger qu'il renonce aux illusions sur sa situation, c'est exiger qu'il renonce à une situation qui a besoin d'illusions. La critique de la religion est donc en germe la critique de cette vallée de larmes dont...

5 pages - 1,80 ¤

La religion comme aliénation de l'essence humaine ?

Note : 5.2/10

Tout Dieu est anthropomorphe, car c'est l'homme qui l'a créé à son image. En Dieu l'homme se reproduit, enrichi des attributs de perfection et d'infini : « La conscience de Dieu est la conscience de soi de l'homme », mais de cela il n'en a pas conscience. Il croit en ce Dieu illusoire. Sa conscience est donc aliénée, cad dépossédée au...

2 pages - 1,80 ¤

L'illusion du « déjà-vu ». ?

Note : 5.2/10

D'où vient cette « illusion » ? En est-ce d'ailleurs vraiment une ? Oui, sans doute, pour ma conscience en tant que conscience, si je « sais » que je n'ai jamais été à tel endroit, tout en éprouvant, avec la puissante force d'affirmation dont peut disposer ce genre d'impression en ces occasions, le sentiment qu'effectivement (nécessairement et évidemment) cette situation fut vécue par...

2 pages - 1,80 ¤

Déterminisme psychique et liberté ?

Note : 5.2/10

Le doute de la la liberté manifeste la liberté irréductible de l'esprit qui est capable de réfléchir son adhésion. Ce que dit Hegel : « la liberté [...] est la négation du donné ». -L'inconscient suppose aussi un retour sur soi-même à travers la psychanalyse. Il s'agit d'essayer de retrouver les motifs de nos actions, motifs qui nous échapper....

5 pages - 1,80 ¤

1 2 3 4 5 6 ... 17263 17264 17265 17266 17267 17268 17269 17270 17271 17272 17273 17274 17275 17276 17277 17278 17279 17280 17281 17282 17283 17284 17285 17286 17287 17288 17289 17290 17291 17292 17293 17294 17295 17296 17297 17298 17299 17300 17301 17302 17303 17304 17305 17306 17307 17308 17309 17310 17311 17312 17313 17314 17315 17316 17317 17318 17319 17320 17321 17322 17323 17324 17325 17326 17327 17328 17329 17330 17331 17332 17333 17334 17335 17336 17337 17338 17339 17340 17341 17342 17343 17344 17345 17346 17347 17348 17349 17350 17351 17352 17353 17354 17355 17356 17357 17358 17359 17360 17361 17362 17363 17364 17365 17366 17367 17368 17369 17370 17371 17372 17373 17374 17375 17376 17377 17378 17379 17380 17381 17382 17383 17384 17385 17386 17387 17388 17389 17390 17391 17392 17393 17394 17395 17396 17397 17398 17399 17400 17401 17402 17403 17404 17405 17406 17407 17408 17409 17410 17411 17412 ... 17510 17511 17512 17513 17514 17515

150000 corrigés de dissertation en philosophie

 Maths
 Philosophie
 Littérature
 QCM de culture générale
 Histoire
 Géographie
 Droit