LE SITE D'AIDE A LA DISSERTATION ET AU COMMENTAIRE DE TEXTE EN PHILOSOPHIE

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits

Toutes les dissertations

Connaître est-ce mesurer ?

27), « la recherche des lois ne constitue qu'une étape de la méthode scientifique ; leur codification en théorie n'est qu'un moyen ; le but est toujours l'explication. Ce disant, on violente une philosophie courante, issue du positivisme, qui prétend borner la science à la légalité, au " comment " opposé au " pourquoi ". La science a...

2 pages - 1,80 ¤

L'idée de vérité est-elle intégralement définie par les principes de la logique ?

Dès lors, les conditions formelles de la vérité ne suffisent plus : il faut y ajouter les conditions matérielles ou réelles portant, non plus sur la forme, mais sur la « matière », c'est-à-dire sur le contenu de la connaissance. A l'accord de l'esprit avec lui-même, il devient indispensable d'ajouter l'accord de l'esprit avec le réel. III. Discussion. A. -...

2 pages - 1,80 ¤

Qu'est-ce que l'empirisme ?

DARBON à propos de l'expérience morale : « L'immédiat que nous pouvons atteindre n'est jamais un véritable immédiat... Notre expérience est toujours une expérience pensée «. C'est la même remarque que fait PRADINES à propos des doctrines de l'intuition : « L'immédiat et le primitif est précisément ce qui ne peut jamais être donné,...

4 pages - 1,80 ¤

La raison est-elle immuable ?

A. - La raison est d'abord une faculté d'ordre : elle exprime une exigence de discipline qui s'oppose à l'anarchie et au laisser  aller de la « pensée de rêve ». C'est pourquoi elle est normative : elle assujettit la pensée à certaines règles, quelles que puissent être d'ailleurs ces règles. B. - La plus fondamentale de ces règles...

1 page - 1,80 ¤

Qu'est-ce que comprendre ?

Soit. à comprendre la phrase : « La fréquence d'un son est en raison inverse de la longueur de la corde vibrante. » Il semble que certaines images, au moins vagues, soient ici le soutien presque indispensable de la pensée. Mais il faut de plus : 1° que ces images soient acceptées, homologuées par le jugement; 2° que...

4 pages - 1,80 ¤

Le langage est-il la mémoire de l'humanité ?

Par l'intermédiaire du langage, notre perception est déjà socialisée. - Le langage vient ainsi s'interposer entre la perception initiale et le souvenir que nous en conserverons, d'autant plus que nous nous répétons parfois nos souvenirs à nous-mêmes pour mieux les fixer et surtout que nous les avons entendu raconter par d'autres (ex. de STENDHAL). B. - La conservation du...

1 page - 1,80 ¤

Qu'est-ce qu'un signe ?

Ceci nous montre qu'à la base du signe il y a quelque chose de beaucoup plus essentiel : une fonction de signification, une « fonction symbolique » qui « n'est pas la simple somme de gestes déterminés », mais dont le rôle est d' « établir une liaison entre un geste quelconque, à titre de signifiant, et un...

1 page - 1,80 ¤

Qu'est-ce qu'un concept ? qu'est-ce qu'une image ?

Avons-nous de telles représentations générales ? La tradition empiriste nie leur existence, car une représentation générale d'un triangle qui ne soit ni isocèle ni quelconque ni équilatéral est impossible. C'est ainsi que Kant affirmera, en science, la primauté du concept sur le sensible: "Il est de la plus haute importance d'avoir au préalable défini très exactement le concept...

2 pages - 1,80 ¤

Qu'est-ce que l'erreur ?

A. - terreur logique est celle qui pèche contre la norme fondamentale de la raison : la non-contradiction, l'accord de la pensée avec elle-même. Elle consiste, soit en paralogismes purement formels (tels les syllogismes faux péchant contre les règles de la logique formelle, soit en fautes logiques telles que définitions trop larges ou trop étroites, sophisme de l'accident,...

2 pages - 1,80 ¤

Peut-on dire que la pensée dépend de nous ?

B. - La même liberté est accordée à l'égard des impulsions du sentiment, pour peu que nous sachions faire la distinction que nous rappelle MALEBRANCHE. Il est équivoque de dire qu'il faut « aller au vrai avec toute son âme «. En matière intellectuelle, nous pouvons - et devons - chercher la vérité avec...

2 pages - 1,80 ¤

Sommes-nous maîtres de nos croyances ?

.. Mais, comme on le voit, celui qui perd ses croyances ou en acquiert de nouvelles sous l'action du milieu et des conditions extérieures d'existence n'en est pas le maître : le changement se fait en lui sans lui. Pour qu'il fût son oeuvre, il faudrait que, par une décision réfléchie de ne plus croire ce qu'il tenait pour...

3 pages - 1,80 ¤

Le jugement est-il un acte libre ?

B. - Ne considérons que la croyance consciente et quelque peu réfléchie. Même celle-ci n'est pas complètement soustraite à certaines influences extérieures, - extérieures, tout au moins, à l'intelligence et à la pensée réfléchie, - et, en ce sens, ne dépend pas entièrement de nous. Telles sont : 1° les influences du tempérament physique et même des habitudes;...

2 pages - 1,80 ¤

Penser, est-ce juger ?

Mais les jugements qui se forment tout seuls en nous ne sont que des préjugés. C'est ce que montre l'analyse des conditions du jugement c'est-à-dire des conditions dans lesquelles nous affirmons un rapport comme vrai (problème de la croyance). II. LA PENSÉE DANS LE JUGEMENT - A - L'intellectualisme. Selon Spinoza, l'esprit qui conçoit ne se distingue pas de l'esprit qui...

2 pages - 1,80 ¤

Qu'est-ce qu'être intelligent ?

On peut aussi, comme l'a fait Therndike, envisager les modalités de l'intelligence en étudiant la rapidité apportée à la solution, la profondeur de la recherche, l'extension ou possibilité pour un même individu de vaincre des épreuves de tous ordres. Tous ces aspects sous lesquels l'intelligence se montre à l'observateur et à l'expérimentateur ne sont en fait que les différentes...

2 pages - 1,80 ¤

Signification de l'avenir pour l'homme

L'avenir, perspective de l'action. Allons plus loin : il n'est pas d'action possible sans quelque perspective d'avenir. Certes, le domaine de l'action, c'est surtout le présent. Mais le présent lui-même, comme l'a montré P. BURGELIN, n'a son sens que par l'avenir. Toute action, en effet, est nécessairement dirigée, orientée. Or, comme l'écrit E. MINKOVSKI (in Recherches philosophiques, t. V,...

1 page - 1,80 ¤

Le passé ne subsiste-t-il en nous que sous forme de souvenirs ?

 ||Position de la question. Lorsqu'on parle de la persistance du passé en nous, on songe tout de suite à la mémoire et, par suite, au souvenir. Mais on va voir que le passé subsiste en nous, sans que nous nous en rendions toujours bien compte, sous beaucoup d'autres formes.I. Le souvenir.Il y aurait déjà...

1 page - 1,80 ¤

1 2 3 4 5 6 ... 17267 17268 17269 17270 17271 17272 17273 17274 17275 17276 17277 17278 17279 17280 17281 17282 17283 17284 17285 17286 17287 17288 17289 17290 17291 17292 17293 17294 17295 17296 17297 17298 17299 17300 17301 17302 17303 17304 17305 17306 17307 17308 17309 17310 17311 17312 17313 17314 17315 17316 17317 17318 17319 17320 17321 17322 17323 17324 17325 17326 17327 17328 17329 17330 17331 17332 17333 17334 17335 17336 17337 17338 17339 17340 17341 17342 17343 17344 17345 17346 17347 17348 17349 17350 17351 17352 17353 17354 17355 17356 17357 17358 17359 17360 17361 17362 17363 17364 17365 17366 17367 17368 17369 17370 17371 17372 17373 17374 17375 17376 17377 17378 17379 17380 17381 17382 17383 17384 17385 17386 17387 17388 17389 17390 17391 17392 17393 17394 17395 17396 17397 17398 17399 17400 17401 17402 17403 17404 17405 17406 17407 17408 17409 17410 17411 17412 17413 17414 17415 17416 ... 17529 17530 17531 17532 17533 17534

150000 corrigés de dissertation en philosophie

 Maths
 Philosophie
 Littérature
 QCM de culture générale
 Histoire
 Géographie
 Droit