LE SITE D'AIDE A LA DISSERTATION ET AU COMMENTAIRE DE TEXTE EN PHILOSOPHIE

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits

Toutes les dissertations

Distinguer trois notions: absolutisme, démocratie, despotisme ?

VOCABULAIRE: DÉMOCRATIE: Régime politique dans lequel la souveraineté est exercée par le peuple.Distinguer trois notions: absolutisme, démocratie, despotisme1 La théorie du droit divin a comme conséquence l'absolutisme. En effet, s'il n'y a pas de puissance qui ne vienne de Dieu, alors, « celui qui résiste à l'autorité se rebelle contre l'ordre établi par Dieu » (saint Paul, Épître...

1 page - 1,80 ¤

Existe-t-il un progrès en art ?

.../... Un instrument comme le piano, inventé seulement au XVIIIe siècle, a également permis d'énormes progrès en musique.  [Les sciences, les techniques progressent,c'est-à-dire qu'elles passent d'un niveau de savoir,d'un niveau de maîtrise, à un autre, plus élevé. L'art échappeà cette échelle de progression. Son essence est d'évoluer.] Le progrès n'est pas l'évolution Ce qui définit le progrès, c'est ...

6 pages - 1,80 ¤

Qu'est-ce qu'un artiste ?

- L'oeuvre d'art au contraire, se présenterait comme indépendante de tout plan d'usage préétabli, indépendante également de toutes les autres oeuvres d'art. - Cette opposition de l'art à tout souci d' « utilité « (terme à définir) a été spectaculairement mis en évidence par certains artistes, notamment les surréalistes. (Par exemple, Marcel Duchamp a présenté...

5 pages - 1,80 ¤

La foi et la raison (Foi, croyance et savoir) ?

Diderot, Addition aux Pensées philosophiques, 1762. « Douter ou philosopher, aux yeux de la religion, c'est se placer volontairement dans la disposition prochaine de ne plus croire. » Proudhon, De la Création de l'ordre dans l'humanité, 1843. CITATIONS: « Je dus [...] abolir le savoir afin d'obtenir une place pour la croyance. » Kant, Critique de la...

3 pages - 1,80 ¤

Le problème du bon État ?

3) État de droit: tout État qui s'applique à respecter la personne et à garantir les libertés individuelles. 4) Raison d'État: motif d'intérêt public invoqué par l'État pour justifier une action contraire à la loi ou à la morale. Platon et Aristote Dans un contexte où des « colonies » continuent à être fondées et où la démocratie impose l'idée que...

2 pages - 1,80 ¤

Valeur et importance de la politique ?

On se figure souvent des républiques et d'autres gouvernements qui n'ont jamais existé. Il y a si loin de la manière dont on vit à celle dont on devrait vivre, que celui qui tient pour réel et pour vrai ce qui devrait l'être sans doute, mais qui malheureusement ne l'est pas, court à une ruine inévitable. Aussi ne...

5 pages - 1,80 ¤

Bonheur et vertu ?

. Si la « vertu » de l'homme consiste dans une vie réglée selon la raison, c'est qu'être raisonnable est la nature propre de l'homme. On le voit, les sagesses grecques ne sont pas des morales, au sens moderne - c'est-à-dire kantien - du terme : elles ne s'ordonnent pas sur l'idée de devoir. Elles ne répondent pas à...

6 pages - 1,80 ¤

Sagesse et bonheur ?

Se délivrer de tout cela, c'est déjà être heureux, de même qu'il faut penser que le plaisir se trouve déjà dans l'absence de souffrance. Nous voyons qu'Epicure redéfinit le plaisir (et corrélativement le bonheur) à l'encontre de la pensée commune, qui n'aperçoit de plaisir que dans un excitation positive des sens ou de l'esprit. Nous voyons aussi quelle...

7 pages - 1,80 ¤

L'idéal contemplatif : la métaphysique, science suprême ?

Or, ces oeuvres parlent du Premier Principe, de Dieu, des causes. On entend donc classiquement par métaphysique, l'étude de ce qui est au-delà de la nature, au-delà des phénomènes livrés à l'expérimentation (Dieu, l'âme, la liberté, la destinée humaine). Aristote distinguait entre les sciences pratiques, qui sont des moyens au service de l'action, et les sciences théoriques, purement...

1 page - 1,80 ¤

Les phénomènes et les Idées ?

.. Or, les phénomènes varient d'un individu à l'autre et sont soumis à un perpétuel devenir ; ils sont à la fois relatifs et changeants : le miel peut paraître doux à un homme bien portant et amer à quelqu'un qui a la fièvre ; un bel enfant deviendra un vieillard sénile, etc.Mais d'autre part, la vérité se...

4 pages - 1,80 ¤

La logique ?

Définition des termes du sujet: LOGIQUE: a) Comme nom, science des lois de la pensée. b) Comme adjectif, se dit d'un discours dans lequel les arguments s'enchaînent de façon cohérente. La science des inférences valides Comment reconnaître le « bon « du « mauvais « dialogue ? débusquer les raisonnements trompeurs ? L'accord de l'interlocuteur ne suffit pas...

1 page - 1,80 ¤

Le dialogue ?

Termes du sujet: DIALOGUE : Discours à plusieurs voix cherchant la vérité universelle, et présupposant, entre ceux qui parlent et se répondent, une raison commune.Du grec dia, « à travers », et logos, « parole ». Le dialogue n'est pas uniquement échange d'informations utiles, il est aussi échange d'idées. Il fait accéder à la représentation abstraite, il est, par...

2 pages - 1,80 ¤

Rationalisation du monde, rationalisation de l'homme ?

Les premières formes de discours rationnel concernent donc la formation du monde, le cosmos. Mais la vision de l'homme et de la société dans laquelle il vit se rationalise aussi, avec le développement de la démocratie. En effet, si c'est l'Assemblée des citoyens qui décide des lois, celles-ci n'ont plus de fondement naturel ou surnaturel. La politique se déplace...

1 page - 1,80 ¤

Qu'est-ce qu'un sophiste ?

Sujet 4088Qu'est-ce qu'un sophiste ? Pur produit de la démocratie athénienne, les sophistes, dont les plus prestigieux furent Protagoras et Gorgias, étaient, au ve siècle avant J.-C., des professeurs itinérants, enseignant, de cité en cité et contre rétribution, l'art d'argumenter rationnellement dans les affaires privées et publiques. Ils s'adressaient surtout aux jeunes gens appelés à jouer un rôle dans...

2 pages - 1,80 ¤

Suis-je l'auteur de toutes mes pensées ?

Cette possibilité de se délivrer de nos préjugés devient alors uneobligation morale. L'effort de réflexion critique permet l'autonomie dusujet et l'autonomie du sujet c'est ce qui fait la Dignité de la personnehumaine, parce qu'un homme qui n'est pas critique de ces pensées, de cesactions, est un être soumis ; c'est-à-dire manipulé, il est donc un objet,une chose et...

2 pages - 1,80 ¤

Qu'est-ce qu'une idée ?

Ajoutons, bien entendu, que les idées sont transmises par le langage, par les institutions et individualisées par la façon dont chacun assimile à sa manière les éléments d'une pensée commune, en produisant sa petite variation, liée à son histoire personnelle, à ses capacités d'attention, à la forme singulière de son expérience... L'idée finit donc par schématiser à la...

4 pages - 1,80 ¤

L'idée d'objet ?

Les anciens physiologues, en disputant sur les quatre éléments, faisant valoir lequel pourrait être, si l'on peut ainsi s'exprimer, plus fondamental que les autres, représentent assez bien à la fois la naissance de la physique et de la métaphysique, c'est-à-dire de ces recherches relatives à l'être connaissable du monde. Or ces recherches conduiront, d'une part à substituer le...

5 pages - 1,80 ¤

L'idée du Moi ?

Pourtant, s'il en est ainsi, ce n'est pas à ce mécanisme que nous pensons lorsque nous formons l'idée du moi. Seulement nous voudrions savoir si telle donnée est plus moi que telle autre ou si, au sens fort, telle manière d'être ou façon de faire est plus révélatrice ou fondamentale, - encore qu'il puisse y avoir quelque naïveté...

4 pages - 1,80 ¤

Comment connaissons-nous autrui ?

AUTRE / AUTRUI : 1) Comme Adjectif, différent, dissemblable. 2) comme Nom, toute conscience qui n'est pas moi. 3) Autrui: Tout homme par rapport à moi, alter ego: "Autrui, c'est l'autre, c'est-à-dire ce moi (ego) qui n'est pas moi (alter)." (Sartre). Les autres hommes, mon prochain. C' est à la fois l'autre et le même (mon semblable, un...

5 pages - 1,80 ¤

Rôle de l'hypothèse dans l'observation, l'expérimentation et le raisonnement expérimental ?

A) Idée préconçue, loi anticipée : de toute façon, l'hypothèse est un point de départ de la recherche et une préfiguration provisoire d'un résultat possible. On connaît la formule : si l'on ne sait pas ce que l'on cherche, on ne sait pas ce que l'on trouve. Grâce à l'hypothèse, l'investigateur se fait une idée de ce qu'il...

3 pages - 1,80 ¤

La volonté n'est-elle rien de plus que la force de nos sentiments et de nos idées ?

À la différence du désir, qui est une inclination ou un penchant subi, la volonté est un principe actif par lequel l'homme affirme sa capacité à se détacher de ses désirs et pose ainsi sa liberté.Le développement de la psychologie a eu cet avantage de provoquer en partie le rajeunissement de ce que la philosophie traditionnelle nommait le...

2 pages - 1,80 ¤

Conscience psychologique et conscience morale ?

CITATIONS: « La conscience morale n'est pas quelque chose que l'on soit susceptible d'acquérir, et il n'y a pas de devoir ordonnant de se procurer cette conscience; mais tout homme, en tant qu'être moral, possède en lui, originairement, une telle conscience. » Kant, Doctrine de la vertu, 1797. « Fouille en dedans. C'est en dedans qu'est la source du...

4 pages - 1,80 ¤

La faute et l'erreur ?

Encorefaut-il ajouter que la responsabilité de celui qui agit étant plus facile à déceler que celle de celui qui subit, à la faute est liée l'idée d'une responsabilité morale (et l'on retrouve ici le sens de culpabilité), tandis que l'erreur (état) ne laisse pas toujours saisir la forme de la responsabilité de celui qui s'y trouve. Mais c'est...

3 pages - 1,80 ¤

Commentes ce mot de Romain Rolland : Il faut aimer la vérité plus que soi-même et les autres plus que la vérité ?

Cette pensée se propose à nous selon deux jugements distincts. Or, si le souvenir des leçons de morale et de quelques exemples célèbres nous conduit à admettre facilement le premier de ces deux jugements, le second toutefois nous paraît plus surprenant. Nous sentons bien, pourtant, qu'il fait partie intégrante de la maxime proposée : il communique, même à...

2 pages - 1,80 ¤

Que signifie l'expression de « société sans État » ?

Le contact avec d'autres peuples leur a, généralement, été fatal.Ainsi, des sociétés sans État et sans gouvernements existent (comme le montre l'analyse des sociétés esquimauou indienne). Elles sont caractérisées par l'absence d'unité politique et de leadership organisé. Mais il ne faut guère s'illusionner sur le dynamisme de ces sociétés, fermées et coercitives à l'extrême : tous doivent rigoureusement...

3 pages - 1,80 ¤

1 2 3 4 5 6 ... 17302 17303 17304 17305 17306 17307 17308 17309 17310 17311 17312 17313 17314 17315 17316 17317 17318 17319 17320 17321 17322 17323 17324 17325 17326 17327 17328 17329 17330 17331 17332 17333 17334 17335 17336 17337 17338 17339 17340 17341 17342 17343 17344 17345 17346 17347 17348 17349 17350 17351 17352 17353 17354 17355 17356 17357 17358 17359 17360 17361 17362 17363 17364 17365 17366 17367 17368 17369 17370 17371 17372 17373 17374 17375 17376 17377 17378 17379 17380 17381 17382 17383 17384 17385 17386 17387 17388 17389 17390 17391 17392 17393 17394 17395 17396 17397 17398 17399 17400 17401 17402 17403 17404 17405 17406 17407 17408 17409 17410 17411 17412 17413 17414 17415 17416 17417 17418 17419 17420 17421 17422 17423 17424 17425 17426 17427 17428 17429 17430 17431 17432 17433 17434 17435 17436 17437 17438 17439 17440 17441 17442 17443 17444 17445 17446 17447 17448 17449 17450 17451 ... 17531 17532 17533 17534 17535 17536

150000 corrigés de dissertation en philosophie

 Maths
 Philosophie
 Littérature
 QCM de culture générale
 Histoire
 Géographie
 Droit