LE SITE D'AIDE A LA DISSERTATION ET AU COMMENTAIRE DE TEXTE EN PHILOSOPHIE

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits

Toutes les dissertations

Puis-je invoquer le cours de l'histoire pour m'excuser de n'avoir pas agi ?

Sujet 3788Puis-je invoquer le cours de l'histoire pour m'excuser de n'avoir pas agi ? Termes du sujet: Excuser: Libérer du poids de la responsabilité; pardonner: "Ce n'est pas moi, c'est l'autre que moi, par exemple une tendance, un besoin, un instinct..." HISTOIRE: Ce mot désigne soit le devenir, l'évolution des individus et des sociétés (allemand Geschichte), soit l'étude scientifique...

3 pages - 1,80 ¤

Un homme peut-il m'être totalement étranger ?

Une telle affirmation devra être établie en introduction, avant que soit posé le problème du devoir. ► La question porte sur l'idée d'humanité et se situe au croisement de plusieurs notions : autrui et l'anthropologie, principalement. Ses implications sont relativement semblables, concernent la nature et l'unité de l'homme : si un homme peut m'être totalement étranger, il n'y a...

7 pages - 1,80 ¤

Puis-je savoir si j'aime ?

BIEN LIRE LA QUESTION La formulation de la question est équivoque. La question : « Puis-je savoir si j'aime ? « peut en effet se comprendre de deux façons, selon que l'on considère la proposition « si j'aime « comme un complément d'objet, ou comme un complément circonstanciel de condition. ► « Si j'aime « = complément d'objet. La question...

4 pages - 1,80 ¤

Agir spontanément, est-ce agir librement ? (ou la spontanéité est-elle une marque de liberté ?)

IntroductionEst-ce un sot? Est-ce le plus libre des hommes? La spontanéité totale dont fait preuve le héros de L'Idiot de Dostoïevski trouble tous ceux qu'il côtoie et les fait hésiter entre mépris et vénération. Cette figure littéraire nous invite à nous demander si la spontanéité est ou non une marque de liberté.La compréhension commune du mot « spontanéité...

4 pages - 1,80 ¤

La pensée naît-elle de l'action ?

Autrement dit, que la clé de la compréhension de la personnalité concrète ne se trouve pas dans la conscience individuelle. Mais, à l'inverse, celle-ci ne se détermine singulièrement que dans le cadre de rapports sociaux qui lui préexistent et qui constituent de ce fait ses « présuppositions réelles «, base de sa formation effective...

5 pages - 1,80 ¤

La vérité n'est-elle pas toujours déjà là ?

C'est une mémoire a-temporelle qui nous met en rapport avec l'Absolu. Parmi les idées innées, il y en a une, dit Gilson, qui n'appartient pas de « droit » à ma pensée, une dont la pensée ne suffit pas « à rendre compte », autrement dit, qui se trouve en moi « sans que je puisse découvrir dans...

2 pages - 1,80 ¤

La vérité se construit-elle ?

Mais je ne peux pas croire ou imaginer que je ne suis pas. Et au contraire de cela, parce que je doute de la vérité des autres choses, il est évident que je suis. Mais que suis-je? Je suis «une substance dont toute l'essence ou la nature n'est que de penser » et donc qui n'a pas besoin...

3 pages - 1,80 ¤

Le problème de l'origine des principes de la raison ?

, la totalité est donnée avant les éléments qui se définissent par leurs relations matérielles, semble exclure cette approche. 5. - Original : a) Ce dont autre chose est la copie ou la représentation ; SYN. modèle. b) Qui ne ressemble à rien d'autre ; (péjoratif) fantasque. 6. - Originaire : a) Qui tire son origine de... b)...

2 pages - 1,80 ¤

Les limites de la raison ?

) Un nombre A est la limite d'une série croissante S, si, quel que soit ∑ aussi petit que l'on veut, il existe toujours un nombre B appartenant à s, tel que A - B < ∑.A. L'au-delà du savoir.Dans le domaine de l'étude scientifique des phénomènes, rien ne saurait remplacer la raison et on peut même aller...

3 pages - 1,80 ¤

Liberté, destin et nécessité ?

se moque du destin, dont certains font le maître absolu des choses. » Épicure, Lettre à Ménécée, Ille s. av. J.-C. Zénon de Cittium « fouettait un esclave qui avait volé; et comme celui-ci lui dit : "II était dans ma destinée de voler", il répondit : "Et aussi d'être battu." » Anecdote rapportée par Diogène Laërce (Ille...

3 pages - 1,80 ¤

Le sentiment de liberté et sa critique ?

Ainsi dans Les caves du Vatican, on voit le personnage Lafcadio accomplir un acte « sans raison ni profit », un meurtre immotivé, celui d'Amédée Fleurissoire, rencontré dans un train. Mais, en fait, cet acte a pour but de prouver à Lafcadio sa liberté. Il n'est donc pas gratuit puisqu'il est déterminé par le désir d'accomplir un acte...

3 pages - 1,80 ¤

La liberté et le libre arbitre ?

Une liberté se déterminant sans raison est donc une absurdité. Aussi absurde est une liberté s'affirmant par le choix de l'erreur ou du mal puisqu'elle le fait pour cette raison que c'est un bien de témoigner ainsi de sa puissance. Il y a donc une raison pour se déterminer contre la raison, de sorte que le choix est...

3 pages - 1,80 ¤

Le problème de l'origine du droit ?

Antigone, dans la tragédie de Sophocle, agit en idéaliste quand elle brave l'interdiction s'ensevelir son frère Polynice, au nom de ce qu'elle considère comme des devoirs plus fondamentaux, familiaux ou religieux. Aristote estime qu'elle désobéit à une loi particulière, au nom d'une loi plus puissante, naturelle, commune à tous et éternelle (« Rhétorique », I, 13).A l'opposé, un...

6 pages - 1,80 ¤

Les diverses manières d'écrire l'histoire ?

De ce fait, la compréhension de l'historien ne dépasse pas l'événement. Elle reste «dans l'esprit de l'événement ». Elle participe donc des illusions et des préjugés de son temps.B. L'histoire réfléchieL'histoire réfléchie est celle des historiens de métier qui transcendent l'actualité dans laquelle ils vivent et qui « traitent le passé le plus reculé comme actuel en esprit...

2 pages - 1,80 ¤

Le sens de l'histoire ?

Contrairement à Hegel pour lequel l'histoire s'explique sans l'homme réel, en tant que mouvement autonome de l'Esprit, Marx affirme que « l'histoire ne fait rien », que « ce sont les hommes réels qui font l'histoire ». Mais les hommes qui font l'histoire sont eux-mêmes, dit Marx, des produits de l'histoire. Autrement dit, les hommes font eux-mêmes l'histoire,...

4 pages - 1,80 ¤

Technique et travail ?

* Pour Marx, le travail humain contribue à transformer l'homme tout autant que la nature. En effet, contrairement à l'animal, qui agit par pur instinct, l'homme détermine dans sa conscience le but qu'il veut atteindre avant de le réaliser. « Ce qui distingue dès l'abord le plus mauvais architecte de l'abeille la plus experte, écrit Marx, c'est qu'il...

6 pages - 1,80 ¤

Approche d'une définition de la technique ?

Pour Aristote, le domaine de la production matérielle et de la technique est réservé aux esclaves. Ces derniers sont une propriété instrumentale des maîtres. Or, il y a deux sortes d'instruments : l'inanimé, l'outil, et l'animé, l'esclave. L'esclave est préférable jusqu'à un certain point à l'outil inanimé, car en l'absence de véritable « esclave mécanique », il faut...

4 pages - 1,80 ¤

L'état de nature et la société ?

Les recherches poursuivies ces dernières décennies montrent, dit Lévi-Strauss que « dans certaines limites le chimpanzé peut utiliser des outils élémentaires et éventuellement en improviser «, que « des relations temporaires de solidarité et de subordination peuvent apparaître et se défaire au sein d'un groupe donné « et enfin qu'« on peut se plaire à reconnaître dans certaines...

3 pages - 1,80 ¤

Le problème de la nature humaine ?

NATURE :1° L'inné par opposition à l'acquis (nature opposée à culture, ou chez les anthropologues anglo-saxons nature opposée à nurture); 2° Essence, ensemble des propriétés qui caractérisent un objet ou un être (la nature de l'homme par exemple); 3° L'ensemble des phénomènes matériels, liés entre eux par des lois scientifiques. En ce sens, le naturel peut s'opposer au...

4 pages - 1,80 ¤

La superstition comme phénomène collectif ?

, désigne le socialisme d'État .La foule et le sage* Une longue tradition philosophique s'est posée en critique de la superstition et des préjugés du plus grand nombre. Elle trouve un de ses premiers représentants en Épicure. Celui-ci, dans la Lettre à Ménécée, oppose le sage qui vit « comme un dieu parmi les hommes », et la...

1 page - 1,80 ¤

La justice et l'égalité ?

On peut toutefois se demander si les règles sociales expriment une sorte d'idéal, ou si elles ne sont au contraire qu'un pis-aller : au risque de l'arbitraire et de l'injustice, des modes de fonctionnement seraient imposés pour pallier les imperfections de l'être humain.Les règles sociales, nécessaires pour la vie en commun, le bon fonctionnement de la société, visent-elles...

6 pages - 1,80 ¤

Croire et savoir ?

Hume montre par là que la croyance est au coeur de la connaissance : elle manifeste la singularité de l'esprit humain dans tous les domaines et non seulement dans le domaine religieux.Je conclus, par une induction qui me semble très évidente, qu'une opinion ou une croyance n'est qu'une idée, qui diffère d'une fiction, non pas en nature ou...

4 pages - 1,80 ¤

Les droits de l'homme et leurs critiques ?

La loi et les décisions judiciaires doivent inévitablement recevoir le renfort de la force publique : qui se soucierait de les respecter, s'il n'y avait la peur du gendarme ? La balance reçoit le concours du glaive. Si le droit le juste, républicain, il s'agit bien d'une force publique, dont l'usage répond à l'intérêt collectif. En revanche, là...

6 pages - 1,80 ¤

Esclavage et contrat social ?

Or, vouloir être un objet, un esclave, est impossible Je n'abdique pas alors simplement mes droits, mais que je renonce aussi à mes devoirs, que je me détruis comme être moral. Si celui auquel j'ai promis d'obéir m'ordonne de faire une action que je juge atroce, de deux choses l'une, ou bien j'obéis, mais alors j'abdique tout jugement,...

4 pages - 1,80 ¤

Citoyenneté antique et citoyenneté moderne ?

* La liberté universelle ne se réalise cependant pas dans un État universel inexistant, mais dans un principe spirituel et moral : la dignité de la personne humaine. La reconnaissance du droit individuel de la personne va de pair, dans le monde moderne, avec une certaine disparition du caractère politique du concept de citoyen. Chacun n'a pas les...

2 pages - 1,80 ¤

1 2 3 4 5 6 ... 17306 17307 17308 17309 17310 17311 17312 17313 17314 17315 17316 17317 17318 17319 17320 17321 17322 17323 17324 17325 17326 17327 17328 17329 17330 17331 17332 17333 17334 17335 17336 17337 17338 17339 17340 17341 17342 17343 17344 17345 17346 17347 17348 17349 17350 17351 17352 17353 17354 17355 17356 17357 17358 17359 17360 17361 17362 17363 17364 17365 17366 17367 17368 17369 17370 17371 17372 17373 17374 17375 17376 17377 17378 17379 17380 17381 17382 17383 17384 17385 17386 17387 17388 17389 17390 17391 17392 17393 17394 17395 17396 17397 17398 17399 17400 17401 17402 17403 17404 17405 17406 17407 17408 17409 17410 17411 17412 17413 17414 17415 17416 17417 17418 17419 17420 17421 17422 17423 17424 17425 17426 17427 17428 17429 17430 17431 17432 17433 17434 17435 17436 17437 17438 17439 17440 17441 17442 17443 17444 17445 17446 17447 17448 17449 17450 17451 17452 17453 17454 17455 ... 17523 17524 17525 17526 17527 17528

150000 corrigés de dissertation en philosophie

 Maths
 Philosophie
 Littérature
 QCM de culture générale
 Histoire
 Géographie
 Droit