LE SITE D'AIDE A LA DISSERTATION ET AU COMMENTAIRE DE TEXTE EN PHILOSOPHIE

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits

Toutes les dissertations

Faire son devoir, est-ce renoncer à sa liberté ?

S'affranchir de la pression de toute loi pour ne suivre que l'anarchie des penchants et des désirs, c'est le vrai bonheur, qui coïncide avec la vraie liberté. L'homme libre se veut amoral : refusant de se soumettre à la contrainte du devoir, mais aussi refusant de voir en lui-même l'origine de la loi...

7 pages - 1,80 ¤

La liberté se définit-elle comme un pouvoir de refuser ?

C'est ainsi que Calliclès dans le Gorgias identifie la liberté naturelle de l'individu à l'épanouissement sans restriction des passions humaines. « Comment en effet un homme pourrait-il être heureux, s'il est esclave de quelqu'un. Mais voici ce qui est beau et juste suivant la nature, je te le dis en toute franchise, c'est que, pour bien...

5 pages - 1,80 ¤

Nature et société sont-elles au même titre objet de science ?

On sait combien le repérage ou la constitution d'un tel monde est un phénomène historiquement tardif.Lorsqu'il établit sa loi des états, Auguste Comte montre d'abord, dans les états théologique et métaphysique, combien l'objet et le sujet se trouvent étroitement confondus. Pour l'esprit théologique, les phénomènes que nous qualifions de naturels dépendent des volontés ou des caprices des dieux,...

3 pages - 1,80 ¤

La raison est-elle seulement affaire de logique ?

Si la raison n'était qu'une affaire de logique, tous les problèmes de l'humanité devraient pouvoir se résoudre par des calculs. Cela signifierait que le monde humain aurait acquis une telle « pureté « qu'en auraient disparu, entre autres choses, les sentiments, les passions, tout ce qui, dans l'homme, renvoie à l'unicité de chaque...

4 pages - 1,80 ¤

À quoi reconnaît-on une attitude religieuse ?

Sujet 3505À quoi reconnaît-on une attitude religieuse ? éléments de réflexion * L'athéisme théorique. Il consiste, semble-t-il, en la négation explicite de Dieu, au refus de reconnaître tout principe d'unité, transcendant ou immanent à l'univers empirique. La difficulté, lorsqu'on parle d'athéisme, tient au fait de savoir ce que l'on nie exactement en niant l'existence d'un Dieu. Si nier Dieu, c'est nier un...

3 pages - 1,80 ¤

Y a-t-il contradiction entre la prétention des sciences à la vérité et le fait qu'elles ont une histoire ?

« En fait, la vérité scientifique est une prédiction, mieux une prédication. Nous appelons les esprits à la convergence en annonçant la nouvelle scientifique, en transmettant du même coup une pensée et une expérience, liant la pensée à l'expérience dans une vérification : le monde scientifique est donc notre vérification. » Le Nouvel esprit scientifique.   L'histoire des sciences est ainsi faite...

4 pages - 1,80 ¤

De quelle vérité l'opinion est-elle capable ?

En d'autres termes, même lorsque l'opinion rencontre la vérité, ce n'est toujours que l'effet du pur hasard. L'opinion implique une adhésion affective. Un conflit entre deux opinions différentes est par exemple sans issue puisque chaque parti reste incapable de persuader l'autre en argumentant. Or la vérité est toujours une, on ne peut pas concevoir qu'il y ait plusieurs...

2 pages - 1,80 ¤

Notre connaissance du réel se limite-t-elle au savoir scientifique ?

La science semble donc, en expliquant que le monde se limite à un enchaînement de causes, s'éloigner de certains aspects de la réalité.   2/ L'approche scientifique cloisonne le réel, qui ne se limite pas à elle.   - Relativité du savoir scientifique. La science ne peut se ...

9 pages - 1,80 ¤

La technique peut-elle améliorer l'homme ?

L'homme est démuni et le monde est une lutte pour la survie. La technique est alors un moyen d'adaptation de l'homme à un milieu farouche. Dès lors, la technique est aussi ce qui fonde la supériorité de l'homme et lui assure une maîtrise de la nature. Elle améliore certes la vie de l'homme, lui...

4 pages - 1,80 ¤

L'art n'est-il qu'un mode d'expression subjectif ?

Loin de s'inscrire dans le dualisme « expression subjective « / manifestation objective, l'art semble être le terrain de jeu d'une subjective qui se transcende en vue de la création   1. L'artiste génial est créateur de SES propres règles - l'autonomie authentique   Nous renvoyons au texte de Kant, La critique de...

4 pages - 1,80 ¤

Pourquoi craindre la mort ?

En effet, l'artiste a le sentiment d'échapper au sort de l'humanité moyenne, c'est-à-dire, à l'absolue disparition de son être. Il sait que quelque chose demeurera de lui, quelque chose d'unique et qui perpétuera son souvenir après sa mort. L'art peut le délivrer de la peur de la mort, en tant qu'il le délivre du...

4 pages - 1,80 ¤

Le désir peut-il être désintéressé ?

Cette dénonciation de la sexualité (« le grand secret »), en particulier dans le chapitre férocement misogyne des Parerga « sur les femmes et Freud pourra trouver chez Schopenhauer non seulement la subversion du moi et le primat de la sexualité, mais même l'ébauche d'une théorie du refoulement. En perpétuant l'espèce dans l'individu, la sexualité signifie au moi sa propre mort. Les...

3 pages - 1,80 ¤

Est-ce un devoir de respecter la nature ?

||1. Interrogez-vous d'abord sur le sens du concept « nature «. Il s'agit ici de l'univers dans lequel nous vivons, de ce qu'on appelle aussi l'environnement.  2. Respecter : ordinairement, on utilise ce mot pour une personne et on l'associe à une valeur morale.  I. PROBLÉMATIQUE  Doit-on ou même peut-on considérer la nature comme on considère une ...

7 pages - 1,80 ¤

La fonction sociale fait-elle l'homme ?

.. Ainsi se réalise progressivement une prédiction d'Andy Warhol sur la possibilité, pour chacun, de connaître son « quart d'heure de gloire ».Cette « gloire », gagnée grâce à une vague opinion, est nécessairement fugace, car l'opinion est évidemment versatile, et avide de découvrir la célébrité suivante. Mais le plus grave n'est peut-être pas là : il est...

2 pages - 1,80 ¤

L'intérêt pour l'histoire est-il refus du présent ?

Ce faisant, il introduit dans la réflexion philosophique la nécessité d'une connaissance historique : pour comprendre ce qui est, il faut commencer par analyser ce qui a été. De ce point de vue, l'intérêt pour l'histoire indique, non un refus du présent, mais tout au contraire le souci de l'explorer et de l'interpréter plus justement, comme « conséquence...

2 pages - 1,80 ¤

Que pouvons-nous faire de notre passé ?

||- Le « nous « peut désigner aussi bien l'individu que la collectivité : le sujet concerne dès lors les deux formes du passé.- Il y a dans l'expression « faire quelque chose du passé « une sorte de paradoxe : que faire avec ce qui n'est pas présent ? Cela suppose que, du passé, il se conserve...

4 pages - 1,80 ¤

Que vaut l'excuse : « C'est plus fort que moi » ?

On voit mal en effet comment on pourrait soutenir que, si j'agis bien, j'en revendique la responsabilité, alors que, si j'agis mal, c'est que je suis soumis momentanément à « plus fort que moi « : la responsabilité doit être dans les deux cas constante, ou inexistante. En d'autres termes, c'est la volonté – ou son absence –...

6 pages - 1,80 ¤

Ne fait-on son devoir que par crainte du regard d'autrui ?

Établissez dans quelle situation on peut être amené à tenir cette position et qualifiez-la philosophiquement si on l'étend à toute l'humanité. 5      Pourquoi dit-on « son » devoir, alors que, la plupart du temps, il s'impose à tout être humain et donc ne semble pas personnel ? 6      Analysez la notion de regard, et indiquez de quelle façon elle pèse sur la...

4 pages - 1,80 ¤

Défendre ses droits, est-ce la même chose que défendre ses intérêts ?

[I. Confusion possible entre les droits et les intérêts] Lorsqu'une personne est victime d'un cambriolage, elle peut évidemment se sentir lésée dans son droit de propriété, mais elle peut aussi ressentir une agression d'ordre plus intime, comme si le cambrioleur s'en était pris à ses intérêts personnels : lui voler des vêtements, c'est bien la priver de biens qu'elle...

9 pages - 1,80 ¤

La politique est-elle une science ou un art ?

La politique serait-elle donc une science ? De celle-ci, on constate pourtant une pluralité d'applications, alors que la politique peut être de ce point de vue impuissante. Faut-il alors admettre que la politique n'est qu'un vague savoir-faire empirique, une sorte de technique ou d«< art « approximatif dont la réussite est soumise à des conditions sur lesquelles elle...

2 pages - 1,80 ¤

La liberté est-elle une donnée ou une conquête ?

Il est d’usage de considérer que la liberté résulte du fait qu’un être peut faire ce dont il a envie, spontanément et sans contraintes. Dans cette optique on pourrait se demander : qu’est ce qui amène l’Homme à être libre? On en vient alors à se questionner sur le fondement de cette liberté...

8 pages - 1,80 ¤

La philosophie change-t-elle le monde ?

||- Le sujet fait allusion à une formule célèbre de Marx, mais la copie ne peut se limiter à son commentaire.- Les changements du monde en constituent l'histoire : la question revient donc à se demander si la philosophie détermine, en tout ou en partie, l'histoire. On peut alors montrer que l'histoire en question concerne avant tout la...

3 pages - 1,80 ¤

En quel sens les sciences de l'homme sont-elles des sciences ?

|| Question assez inhabituelle : on demande plus souvent ce qui fait défaut aux sciences humaines pour être authentiquement scientifiques. Il s'agit donc de repérer les points communs aux sciences humaines et aux sciences, et ce qui justifie l'appellation des premières. Le plus efficace est de réfléchir sur les buts des différentes sciences, plutôt que sur leurs méthodes ||...

5 pages - 1,80 ¤

Qu'est-ce que penser avec rigueur ?

Penser sans rigueur semble être un grave défaut : on risque de dire n'importe quoi, et de se voir reprocher de ne pas savoir réfléchir. Mais cette « rigueur « souhaitable – en admettant qu'on puisse en donner une définition simple – peut-elle intervenir uniformément dans tous les domaines de la pensée ?...

3 pages - 1,80 ¤

Faut-il douter de tout ?

Il se peut qu'aucun de nous deux ne sache rien de beau ni de bon; mais lui croit savoir quelque chose, alors qu'il ne sait rien, tandis que moi, si je ne sais pas, je ne crois pas non plus savoir. « Platon, Apologie de Socrate, ive s. av. J.-C. « La formule "je suspends mon jugement" signifie...

3 pages - 1,80 ¤

1 2 3 4 5 6 ... 17310 17311 17312 17313 17314 17315 17316 17317 17318 17319 17320 17321 17322 17323 17324 17325 17326 17327 17328 17329 17330 17331 17332 17333 17334 17335 17336 17337 17338 17339 17340 17341 17342 17343 17344 17345 17346 17347 17348 17349 17350 17351 17352 17353 17354 17355 17356 17357 17358 17359 17360 17361 17362 17363 17364 17365 17366 17367 17368 17369 17370 17371 17372 17373 17374 17375 17376 17377 17378 17379 17380 17381 17382 17383 17384 17385 17386 17387 17388 17389 17390 17391 17392 17393 17394 17395 17396 17397 17398 17399 17400 17401 17402 17403 17404 17405 17406 17407 17408 17409 17410 17411 17412 17413 17414 17415 17416 17417 17418 17419 17420 17421 17422 17423 17424 17425 17426 17427 17428 17429 17430 17431 17432 17433 17434 17435 17436 17437 17438 17439 17440 17441 17442 17443 17444 17445 17446 17447 17448 17449 17450 17451 17452 17453 17454 17455 17456 17457 17458 17459 ... 17516 17517 17518 17519 17520 17521

150000 corrigés de dissertation en philosophie

 Maths
 Philosophie
 Littérature
 QCM de culture générale
 Histoire
 Géographie
 Droit