LE SITE D'AIDE A LA DISSERTATION ET AU COMMENTAIRE DE TEXTE EN PHILOSOPHIE

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits

Toutes les dissertations

Admettre l'existence de l'inconscient rend-il vain tout effort de lucidité envers soi-même ?

Note : 5.3/10

La question présuppose l'existence de l'inconscient comme un acquis incontestable. Il ne s'agira donc pas de questionner la validité ou non de l'hypothèse de l'inconscient. La lucidité désigne la transparence et l'honnêteté vis-à-vis de soi-même. Commencez par montrer que l'inconscient implique une opacité, une obscurité de la conscience par rapport à elle-même (Cf. Freud: le moi n'est pas...

9 pages - 1,80 ¤

La raison peut-elle rendre raison de tout ?

Note : 5.3/10

Mais de telles ambitions dépassent les possibilités de la Raison. Tandis que pour les innéistes (Descartes & Platon) la raison pouvait, grâce à ses intuitions et aux idées qu'elle trouvait en elle, atteindre la réalité profonde et penser l'absolu, pour Kant, la raison qui est constituée par des cadres a priori, mais qui n'a pas d'idées innées, peut seulement...

10 pages - 1,80 ¤

Est-il raisonnable d'aimer ?

Note : 5.3/10

Non, car je puis perdre ces qualités sans me perdre moi-même (...). On n'aime personne que pour des qualités empruntées. » Pascal, Pensées, 1670 (posth.) « Je pourrais posséder toute la connaissance et comprendre tous les secrets, je pourrais avoir toute la foi nécessaire pour déplacer des montagnes, mais si je n'ai pas d'amour, je ne suis rien. » Saint...

7 pages - 1,80 ¤

Quels problèmes philosophiques la notions de choix soulève-t-elle ?

Note : 5.3/10

Or la liberté, c'est précisément, selon lui, le pouvoir de dire «oui» ou «non». Mais, comme l'a remarqué Leibniz, le «sentiment vif interne» de la liberté ne suffit pas à prouver la réalité de celle-ci. Il n'y a là qu'une évidence subjective. Le pouvoir de choisir que nous croyons pouvoir nous attribuer repose peut-être sur une simple illusion (Spinoza). Le rationalisme...

7 pages - 1,80 ¤

Que faut-il penser de cette affirmation: "Nous savons que nous sommes mortels, mais nous ne le croyons pas" ?

Note : 5.3/10

Peut-être ce savoir nous serait-il insupportable, si nous ne pouvions pas l'occulter la plupart du temps... Mais, généralement, nous négligeons de penser à notre condition Les hommes, constate Montaigne (1533-1592), négligent, de penser à la mort : «ils vont, ils viennent, ils trottent, ils dansent, de mort nulles nouvelles» (Essais, I, 20). Nous sommes, disait Pascal, comme des «hommes dans les...

3 pages - 1,80 ¤

Le bonheur est-il la fin de toute action humaine ?

Note : 5.3/10

Les hommes souhaiteraient être tout-puissants et pouvoir commettre n'importe quelle injustice pour satisfaire leurs désirs. Il vaut donc mieux, selon eux, commettre l'injustice que la subir. Cependant, comme subir l'injustice cause plus de dommage que la commettre de bien, les hommes se sont mis d'accord pour faire des lois en vue de leur commune conservation. Nous ne sommes...

6 pages - 1,80 ¤

Etes-vous d'accord avec la formule de Dostoïevski: "Si Dieu est mort, tout est permis" ?

Note : 5.3/10

Si vous la saisissez bien, non seulement vous serez en mesure de lire intelligemment les textes de Sartre, mais vous posséderez une méthode concrète supplémentaire pour la dissertation. Songez ainsi à l'étude, dans L'Etre et le Néant, de la "mauvaise foi" : la jeune femme se laisse prendre la main, qui repose, inerte, entre les mains de son...

9 pages - 1,80 ¤

En quel sens peut-on dire que l'homme est "un animal politique" ?

Note : 5.3/10

Traditionnellement défini comme « animal doué de raison «, l'homme est aussi, selon Aristote, un « animal politique «. Ce serait en effet pour qu'il puisse s'entendre avec ses semblables sur le bon, l'utile et le juste que la nature l'aurait pourvu du langage. L'union des hommes fait leur force «L'homme n'est environné que de...

8 pages - 1,80 ¤

Y a-t-il une différence de nature entre l'artiste et l'artisan ?

Note : 5.3/10

2) Expliquer les passages suivants du texte :a) « Le génie ne fait rien que d'apprendre d'abord à poser des pierres, ensuite à bâtir, que de chercher toujours des matériaux et de travailler toujours à y mettre la forme. « ;b) « mais aucune n'est un " miracle " « ;c) « Les hommes ne parlent...

4 pages - 1,80 ¤

Que signifie pour l'homme le fait d'avoir des mains ?

Note : 5.3/10

C'est donc à l'être capable d'acquérir le plus grand nombre de techniques que lanature a donné l'outil de loin le plus utile, la main.Aussi, ceux qui disent que l'homme n'est pas bien constitué et qu'il est le moins bien pourvu des animaux (parce que, dit-on, il est sans chaussures, il est nu et n'a pas d'armes pour combattre)...

2 pages - 1,80 ¤

Est-il toujours illusoire de prendre ses rêves pour des réalités ?

Note : 5.3/10

* Ensemble des choses et des faits réels. Réel: * Comme adjectif : qui existe effectivement, et pas seulement à titre d'idée, de représentation ou de mot (exemple : un pouvoir réel).* Comme nom : l'ensemble des choses qui existent, le monde extérieur (synonyme : réalité). Le rêve comme illusion de réalité Rêver, c'est croire, le temps d'un somme, à la...

3 pages - 1,80 ¤

Le temps n'est-il pour l'homme que ce qui le limite ?

Note : 5.1/10

L'expérience me montre qu"'on meurt", c'est-à-dire que la mort concerne avant tout le "on" : tout le monde, et personne en particulier. Et tant que l"'on meurt", ce n'est précisément jamais moi qui meurs. "On", c'est tous, donc pas moi en particulier. Dans l'expérience quotidienne de la vie, le "fait de mourir" est ramené au niveau d'un événement...

4 pages - 1,80 ¤

L'oubli est-il une déficience de la mémoire ?

Note : 5.1/10

||Nous définissons communément l'oubli comme une « défaillance « ou une « déficience « de la mémoire. Cette conception négative de l'oubli ne peut-elle être remise en cause ? L'oubli ne serait-il pas, comme la mémoire, nécessaire, d'une certaine manière, à la vie? En un mot, peut-on vivre sans oublier ?|| 1) Bergson : l'oubli,...

4 pages - 1,80 ¤

Pourquoi la folie est-elle énigmatique ?

Note : 5.1/10

Introduction.. Effet d'une inspiration divine, possession démoniaque ou maladie mentale : telles sont les trois visions que la société occidentale a eues successivement de la folie. Mais, en vouant le fou au prêtre, puis au bourreau, puis enfin au médecin, celle-ci n'a-t-elle pas codifié par trois fois son incapacité à percer le mystère de la folie ? Et pourquoi...

2 pages - 1,80 ¤

Y a-t-il un pouvoir des mots ?

Note : 5.8/10

Les surréalistes et le langage ou la déconstruction du pouvoir.             Le surréalisme est né de la première guerre mondiale et de la "crise de conscience" qui s'ensuivit. La civilisation s'était engager dans une impasse, celle du tragique et de l'absurde. Aussi, le surréalisme apparut-il d'abord comme une volonté de libération, un mouvement de rupture et...

6 pages - 1,80 ¤

Comment peut-on s'expliquer que la nature se laisse expliquer par les mathématiques ?

Note : 5.8/10

C'est que l'objet mathématique, par le fait même qu'il est abstrait, est le plus général.Trois solutions possibles à la question poséeGalilée allait même jusqu'à considérer que c'est la structure du réel qui, finalement, est mathématique. «Le livre de l'univers, déclare-t-il, est écrit dans la langue mathématique».Au gré de l'agnosticisme kantien, la mathématique n'est nullement la grammaire du monde...

3 pages - 1,80 ¤

Quelle place la réflexion sur le vivant peut-elle accorder au hasard ?

Note : 5.8/10

Dieu met au-dedans toutes les pièces qui sont requises pour faire qu'elle marche, qu'elle mange, qu'elle respire... » Descartes, Traité de l'homme, 1662 (posth.) « Chaque corps organique d'un vivant est une espèce de machine divine, ou d'automate naturel, qui surpasse infiniment tous les automates artificiels. » Leibniz, La Monadologie, 1721 (posth.) « Lorsque les hirondelles viennent au printemps, elles...

4 pages - 1,80 ¤

Que penser de ce jugement de Claude Bernard: "on expérimente avec sa raison" ?

Note : 5.8/10

||L'expérimentation est, pourrait-on dire, la voie royale de la connaissance et de la recherche scientifique. En effet, qu'est-ce qu'un chercheur, dans les sciences de la nature et de la vie, sinon quelqu'un qui expérimente? Pensons au biologiste testant par l'expérimentation l'effet d'un vaccin ou d'un médicament sur un animal de laboratoire; et l'expérimentation est aussi importante en physique...

5 pages - 1,80 ¤

La conscience ne s'exerce-t-elle que dans la négation ?

Note : 5.8/10

Trop souvent la raison nous trompe, nous n'avons que trop acquis le droit de la récuser ; mais la conscience ne trompe jamais ; elle est le vrai guide de l'homme, elle est à l'âme ce que l'instinct est au corps ; qui la suit, obéit à la nature, et ne craint point de s'égarer. » ROUSSEAU, Emile ou de l'éducation, IV.   Transition :...

6 pages - 1,80 ¤

Que peut-on attendre de la technique ?

Note : 5.8/10

La question posée est d'abord une question ou un problème de possibilité.• La possibilité morale, ou le droit ("A-t-on le droit de ?").Ce que je fais n'engage pas que moi mais engage aussi l'homme, "l'humanité tout entière" (Sartre - cf. « l'existentialisme... »). Mon acte se propose comme exemple-modèle d'acte. Être esclave de soi-même, c'est alors présenter auto-aliénation...

4 pages - 1,80 ¤

Est-on libre de se nuire ?

Note : 6/10

||La liberté, dans son sens usuel, désigne l'état de celui qui fait ce qu'il veut et rejoint ainsi son sens originaire. En effet, liber en latin signifie absence de contraintes. Se nuire, c'est agir dans un sens opposé à la bonne marche de mon existence. Je peux tout à fait me nuire puisque j'ai le droit de décider...

3 pages - 1,80 ¤

Le doute est-il la manifestation de la liberté de l'esprit ?

Note : 6/10

Voilà le point ferme grâce auquel j'échappe à la noyade dans l'océan du doute, par lequel je retrouverai la terre ferme de la science vraie.La difficulté provient de l'interprétation à donner à ce « je «. Il n'est pas l'individu concret. Ce n'est pas Descartes, homme du XVIIième siècle, c'est tout individu pensant qui peut dire « je...

4 pages - 1,80 ¤

Obeir me dégage-t-il de toute responsabilité ?

Note : 6/10

En effet, n'ayant pas pris la décision, l'homme, n'a pas voulu cette action. Il n'est qu'un instrument qui réalise ce qu'on lui a commandé. Ainsi, s'il avait eut son mot à dire, peut-être aurait-il voulu l'affaire autrement, et donc aurait-il agit différemment. Mais toutes fois cette idée pose problème, comment peut-on réaliser une action sans le vouloir ? En...

3 pages - 1,80 ¤

Les méchants peuvent-ils être véritablement heureux ? (Problème du bonheur et de la vertu)

Note : 6/10

Raison et volonté Notre devoir est donc de contenir notre liberté dans les limites d'une connaissance du meilleur. La volonté est certes guidée par la raison, mais une vertu infailliblement rationnelle est impossible. En ce sens, on peut voir la vertu comme la simple force de volonté : la résolution et le courage seraient-ils alors les principales vertus éthiques où trouver notre...

3 pages - 1,80 ¤

Etre libre consiste-t-il à se suffire à soi-même ? (Liberté et autonomie)

Note : 6/10

* L'enjeu de l'interrogation est ici décisif : en effet, si nous répondons et à la question et au problème, nous sommes en mesure de mieux comprendre la signification de la pratique même de notre vie, de mieux en faire, en fonction de la réponse, un exercice spirituel authentique. A. Examen du niveau métaphysico-psychologique.Étymologiquement, déjà, l'idée d'autonomie nous renvoie...

5 pages - 1,80 ¤

1 2 3 4 5 6 ... 17314 17315 17316 17317 17318 17319 17320 17321 17322 17323 17324 17325 17326 17327 17328 17329 17330 17331 17332 17333 17334 17335 17336 17337 17338 17339 17340 17341 17342 17343 17344 17345 17346 17347 17348 17349 17350 17351 17352 17353 17354 17355 17356 17357 17358 17359 17360 17361 17362 17363 17364 17365 17366 17367 17368 17369 17370 17371 17372 17373 17374 17375 17376 17377 17378 17379 17380 17381 17382 17383 17384 17385 17386 17387 17388 17389 17390 17391 17392 17393 17394 17395 17396 17397 17398 17399 17400 17401 17402 17403 17404 17405 17406 17407 17408 17409 17410 17411 17412 17413 17414 17415 17416 17417 17418 17419 17420 17421 17422 17423 17424 17425 17426 17427 17428 17429 17430 17431 17432 17433 17434 17435 17436 17437 17438 17439 17440 17441 17442 17443 17444 17445 17446 17447 17448 17449 17450 17451 17452 17453 17454 17455 17456 17457 17458 17459 17460 17461 17462 17463 ... 17522 17523 17524 17525 17526 17527

150000 corrigés de dissertation en philosophie

 Maths
 Philosophie
 Littérature
 QCM de culture générale
 Histoire
 Géographie
 Droit