LE SITE D'AIDE A LA DISSERTATION ET AU COMMENTAIRE DE TEXTE EN PHILOSOPHIE

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits

Toutes les dissertations

Les limites du langage ?

La prolifération du sens* Paradoxalement, une des limites du langage apparaît dans l'impossibilité de ne pas signifier. Dans un célèbre sonnet, Mallarmé utilise pour les besoins de la rime un mot qu'il voudrait vide de sens : « ptyx ». Au sein du poème entier, ce mot finit par se charger de multiples résonances qui suggèrent un sens....

1 page - 1,80 ¤

Le langage : Un instrument de pouvoir ?

Note : 8/10

..). Dès lors, si le pouvoir manifeste son emprise sur le langage, ce dernier à son tour influence le Pouvoir, à tel point que l'évolution des phénomènes langagiers a une signification historique et politique considérable: l'invasion du franglais traduit ainsi notre infériorité à l'égard de l'Amérique anglophone, lorsque la France était puissante, on parlait français à Saint-Pétersbourg. De...

3 pages - 1,80 ¤

Le langage et la pensée ?

Note : 8/10

Celle-ci cherche à dépasser le langage vers la réalité mais au sein d'un monde signifiant et intelligible. CITATIONS: Socrate conçoit la pensée comme : « Un discours que l'âme se tient à elle-même sur les objets qu'elle examine. » Platon, Théétète, Ive s. av. J.-C. « Les sons émis par la voix sont les symboles des états de...

1 page - 1,80 ¤

Le langage: Intention et signification ?

Note : 8/10

Termes du sujet: LANGAGE : 1) Faculté de parler ou d'utiliser une langue. 2) Tout système de signes, tout système signifiant, toute communication par signes (verbaux ou non verbaux). Le langage désigne aussi la totalité des langues humaines. INVENTION:Création d'une nouveauté par opposition à la découverte qui trouve ce qui était déjà là mais caché.Freud a découvert l'inconscient comme Christophe...

1 page - 1,80 ¤

Le langage: Un code de communication ?

Note : 8/10

Enfin, il y a une forte dépendance à l'égard du contexte : un imprévu court-circuite la communication. Ce déterminisme simple l'oppose à la complexité du langage humain, qui n'est pas un ensemble de messages à décoder suivant des paramètres fixes mais qui permet de redéfinir en permanence le contexte. Réfléchissant à partir des observations réalisées sur le mode de...

3 pages - 1,80 ¤

Le sujet comme altérité ?

Note : 8/10

Non, car je puis perdre ces qualités sans me perdre moi-même ». Le moi serait une singularité indéfinissable par-delà toutes les qualités qui pourraient servir à le cerner. ASCAL: Qu'est-ce que le moi ? Un homme qui se met à la fenêtre pour voir les passants, si je passe par là, puis-je dire qu'il s'est mis là pour me...

3 pages - 1,80 ¤

Du besoin au désir ?

Note : 8/10

Il ne peut arriver à un objet qu'un nombre fini de choses : ce livre ne peut faire chauffer de l'eau, comme le fait une bouilloire. Si j'étais un objet, je ne pourrais donc faire qu'un certain nombre de choses, alors que, en tant que sujet, je suis pour Sartre absolument libre. La fin de la première partie...

4 pages - 1,80 ¤

Conscience et certitude ?

Note : 5.2/10

Le passage de l'un à l'autre serait le fait de « prendre conscience ».Le Cogito* Descartes veut traverser l'épreuve d'un doute radical* pour découvrir une première vérité. Or il affirme : « cette proposition : je suis, j'existe est nécessairement vraie toutes les fois que je la prononce, ou que je la conçois en mon esprit. » Douter...

4 pages - 1,80 ¤

Conscience et immédiateté ?

Note : 5.2/10

Définitions: La conscience vient du latin conscientia, qui signifie « accompagné « (cum) de « savoir « (scire). Être conscient signifie donc que lorsque l'on sent, pense, agit, on sait que l'on sent, pense ou agit. Mais il convient de distinguer la conscience directe ou immédiate, qui accompagne ainsi tous les actes du sujet, de la...

1 page - 1,80 ¤

L'illusion du naturel ?

Note : 5.2/10

Explication des termes: ILLUSION: 1) Toute erreur provenant de l'apparence trompeuse des choses (illusions perceptives).2) Croyance ou opinion fausse abusant l'esprit par son caractère séduisant et le plus souvent fondée sur la réalisation d'un désir (Cf. l'analyse de Freud concernant la religion). Contrairement à l'erreur, qui peut être corrigée, l'illusion survit à sa réfutation. Le naturel comme idéologie * Kart Marx a...

1 page - 1,80 ¤

Inventions et conventions ?

Note : 5.2/10

Définition des termes du sujet: INVENTION:Création d'une nouveauté par opposition à la découverte qui trouve ce qui était déjà là mais caché.Freud a découvert l'inconscient comme Christophe Colomb a découvert les Amériques. Alors que Pascal a inventé la calculatrice. L'espace symbolique * Pour le juriste, « la remise des clés d'un grenier est comprise comme étant la délivrance du blé...

1 page - 1,80 ¤

La culture et l'interdit ?

Note : 5.2/10

En particulier les conditions de vie de la mère pendant la période précédant l'accouchement constituent des conditions sociales pouvant influer sur le développement de l'enfant. On ne peut donc espérer trouver chez l'homme l'illustration de comportement préculturel.             La deuxième méthode consisterait à recréer ce qui est préculturel en l'animal. Observons les insectes. Que constatons-nous ? Que les conduites essentielles...

2 pages - 1,80 ¤

L'état de nature ?

Note : 5.2/10

La conception de Rousseau * C'est ce que Rousseau reprochera à Hobbes : d'avoir conçu l'état de nature sur le modèle des relations sociales. L'état de nature ne peut être un état de guerre, car celui-ci est finalement déjà un mode de relation entre les hommes. L'homme naturel, par hypothèse, vivrait en lui-même, sans devoir se régler sur le...

5 pages - 1,80 ¤

La nature humaine ?

Note : 5.2/10

I - La nécessité de la notiona) Quels que soient les dangers éventuels qui s'attachent à l'emploi de cette notion, ces dangers ne se comprennent que par référence à la nécessité qu'il y a de se mettre en quête de cette nature humaine. La question oscille donc, depuis celle du danger jusqu'à celle du risque : si la...

2 pages - 1,80 ¤

Peut-on être à la fois libre et heureux ?

Note : 5.2/10

Peut-on accéder au bonheur tout en subissant des contraintes ?CONSEILS PRATIQUESPour traiter ce devoir, il importe de définir avec beaucoup de soin les notions de liberté et de bonheur. Souvenez-vous, en particulier, de l'eudémonisme des stoïciens, qui concilie le bonheur avec une liberté essentiellement intérieure, qui ne dépend que de nous. On peut être heureux en toutes circonstances...

4 pages - 1,80 ¤

Peut-on faire son devoir par habitude ?

Note : 5.2/10

L'individu devenant ainsi, par simple habitude, « conforme « au modèle de sa société, on peut qualifier globalement son comportement par le terme de « conformisme «. Et l'on voit que ce dernier, dans ce contexte, n'a rien de négatif.[B. Extension du conformisme] Ce conformisme peut toucher des valeurs dont l'importance morale est incontestable ou plus cruciale, comme...

4 pages - 1,80 ¤

La liberté a-t-elle un prix ?

Note : 5.2/10

 » Mais, alors que l'animal est régi par l'instinct, par des règles de comportement innées, fixées par la nature, l'homme est libre : « et c'est surtout dans la conscience de cette liberté que se montre la spiritualité de son âme ». Ce qui fait la grandeur de l'homme , sa spécificité, sa spiritualité, ce qui le définit en propre, ce n'est plus...

10 pages - 1,80 ¤

L'Etat doit-il garantir la justice dans les échanges ?

Note : 5.2/10

Il apparaît donc comme « plus puissant « ou plusvaillant « que l'autre, et conquiert du prestige. On est cependant, dans de telles situations, dans un contexte où l'« échange « ne tient pas compte des valeurs réelles des objets, et se trouve orienté dès son début par le désir d'instaurer, en fin de parcours, une inégalité.[C. La...

3 pages - 1,80 ¤

Peut-on connaître le vivant sans le dénaturer ?

Note : 5.2/10

Du point de vue de l'ensemble, l'être vivant semble "fait pour" se perpétuer. Se perpétuer lui-même, du moins le temps nécessaire à la reproduction, et perpétuer son espèce. Du point de vue de chacune des parties, ces dernières semblent "faites pour" accomplir telle ou telle fonction. L'oeil est "fait pour" voir, la langue du fourmilier "pour" attraper les...

6 pages - 1,80 ¤

Une théorie scientifique est-elle une invention ou une découverte ?

Note : 5.2/10

[II. L'élaboration de la théorie] [A. La loi scientifique] Lorsque Newton « découvre « la loi de la chute des corps, il peut avoir l'impression d'effectuer une découverte véritable, c'est-à-dire de révéler l'existence d'une réalité (la loi organisant un aspect du monde physique)jusqu'alors méconnue. Mais lorsque l'histoire de la physique évolue, ainsi que le montre Bachelard dans sa Philosophie du...

10 pages - 1,80 ¤

Pour se libérer du passé, faut-il l'oublier ?

Note : 5.2/10

Selon Nietzsche, la complaisance à se remémorer ce qui a eu lieu ne peut être, si elle est constante, que stérilisante : elle fait du passé un véritable poids, qui empêche le dynamisme de l'action, et peut mener au ressenti-ment. Ne pas oublier, ce serait dans cette optique refuser de se transformer, s'en tenir aux réactions anciennes, figer...

6 pages - 1,80 ¤

La religion est-elle essentielle à l'homme ?

Note : 9/10

Cela ne signifie évidemment pas que le Dieu des chrétiens (ou des juifs, ou des musulmans) constituerait un « progrès » par rapport aux esprits antérieurs : plus modestement, on peut seulement admettre qu'il comble des attentes ou des désirs plus complexes que ceux auxquels répondent les croyances animistes.Si l'on croyait pouvoir admettre que la religion, sous prétexte...

8 pages - 1,80 ¤

Peut-on opposer le travail au loisir ?

Note : 5.1/10

·         Si dans la pratique, profiter de la vie, ce n'est pas travailler, pourquoi travaille-t-on ? Certes, nous répondons à des besoins essentiels : se nourrir, se vêtir. Mais justement, n'est ce pas là s'assurer d'un confort pour mieux vivre ?   2.      Mais en théorie, le travail est une acquisition de liberté, ce qui...

9 pages - 1,80 ¤

Le beau est-il toujours surprenant ?

Note : 5.1/10

Cette oeuvre illustre fort bien la théorie, en gros husserlienne, selon laquelle l'objet esthétique ne s'accomplit vraiment, le temps d'un regard ou d'une audition, que dans la perception qu'elle sollicite. Si elle est précaire, inachevée, ouverte, c'est pour mieux requérir la perception active d'un spectateur qui doit être un peu un exécutant, presque...

7 pages - 1,80 ¤

Parler, est-ce trahir sa pensée ?

Note : 5.1/10

||Chaque jour, nous baignons dans le langage : nous parlons et nous écoutons, nous émettons et nous recevons de nombreux messages. La même personne se trouve alternativement dans le rôle du locuteur (celui qui parle) et de l'auditeur, et il lui arrive, d'autant plus peut-être qu'elle a parfois du mal à comprendre ce qu'on voulait lui dire, d'avoir...

8 pages - 1,80 ¤

1 2 3 4 5 6 ... 17317 17318 17319 17320 17321 17322 17323 17324 17325 17326 17327 17328 17329 17330 17331 17332 17333 17334 17335 17336 17337 17338 17339 17340 17341 17342 17343 17344 17345 17346 17347 17348 17349 17350 17351 17352 17353 17354 17355 17356 17357 17358 17359 17360 17361 17362 17363 17364 17365 17366 17367 17368 17369 17370 17371 17372 17373 17374 17375 17376 17377 17378 17379 17380 17381 17382 17383 17384 17385 17386 17387 17388 17389 17390 17391 17392 17393 17394 17395 17396 17397 17398 17399 17400 17401 17402 17403 17404 17405 17406 17407 17408 17409 17410 17411 17412 17413 17414 17415 17416 17417 17418 17419 17420 17421 17422 17423 17424 17425 17426 17427 17428 17429 17430 17431 17432 17433 17434 17435 17436 17437 17438 17439 17440 17441 17442 17443 17444 17445 17446 17447 17448 17449 17450 17451 17452 17453 17454 17455 17456 17457 17458 17459 17460 17461 17462 17463 17464 17465 17466 ... 17531 17532 17533 17534 17535 17536

150000 corrigés de dissertation en philosophie

 Maths
 Philosophie
 Littérature
 QCM de culture générale
 Histoire
 Géographie
 Droit