LE SITE D'AIDE A LA DISSERTATION ET AU COMMENTAIRE DE TEXTE EN PHILOSOPHIE

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits

Toutes les dissertations

La liberté de penser consiste-t-elle à penser n'importe quoi ?

Note : 7/10

||Angle d’analyse La liberté de penser est revendiquée comme un droit, que ce soit au sein d’une communauté (famille, entreprise, etc.), ou à l’intérieur d’un Etat. Tous les totalitarismes impliquent la volonté du pouvoir de contrôler les esprits, de nier la liberté individuelle jusqu’à sa racine la plus profonde, la liberté de penser. En dépit de l’enjeu politique...

5 pages - 1,80 ¤

Être libre, est-ce n'obéir à aucune loi ?

Note : 7/10

.)Dans la liberté commune nul n'a le droit de faire ce que la liberté d'un autre lui interdit, et la vraie liberté n'est jamais destructrice d'elle-même. Ainsi la liberté sans la justice est une véritable contradiction ; car comme qu'on s'y prenne tout gêne dans l'exécution d'une volonté désordonnée.Il n'y a donc point de liberté sans lois, ni...

4 pages - 1,80 ¤

L'explication scientifique des conduites humaines met-elle en question l'affirmation de la liberté ?

Note : 7/10

  Or l'homme reste un être naturel. Il peut, par exemple être malade. Certes il n'a pas choisi sa maladie, mais celle-ci ne doit pas être une excuse, elle est une condition avec laquelle il doit composer : ceci fait de lui un être responsable de tout ce qui lui arrive. Cf. L'Existentialisme est un humanisme. B)    Kant : Par le biais...

4 pages - 1,80 ¤

Faut-il apprendre à être libre ?

Note : 9.5/10

Même si ma volonté ne surmonte pas toujours ces contraintes, elle peut, en principe, le faire. B. La liberté comme fait social et juridique. Cette certitude psychologique de la liberté se vérifie, de fait, dans le fonctionnement des sociétés. En effet, le fait que les crimes et les délits soient jugés et éventuellement punis indique un...

4 pages - 1,80 ¤

L'obéissance à l'État est-elle toujours obligatoire ?

Note : 10/10

Il existait, dans l'état de nature, une égalité devant la mort parce que le plus fort pouvait toujours être tué par le plus faible. Il subsiste dans l'organisation sociale une égalité des sujets devant la souveraineté. Les privilèges ne sauraient être acceptés en dehors du privilèges de commander abandonné au pouvoir souverain. Tous les hommes sont sur le...

8 pages - 1,80 ¤

Peut-on être libre sans prendre de risques ?

Note : 10/10

.../... Que serait la liberté si elle n'impliquait aucun risque ? Que perd-on ou que gagne-t-on par la liberté ? N'est-on pas libre justement par ce que cela représente d'incertain, d'imprévu ? Dans un monde où mon action s'intégrerait parfaitement, serait quasi prévisible, plus besoin de liberté, juste d'un automatisme. Un contre-exemple intéressant pourrait être fourni par le texte...

10 pages - 1,80 ¤

En quoi le récit historique diffère-t-il du récit de fiction ?

Note : 10/10

HISTOIRE: Ce mot désigne soit le devenir, l'évolution des individus et des sociétés (allemand Geschichte), soit l'étude scientifique de ce devenir (allemand Historie). ...

3 pages - 1,80 ¤

L'idée de progrès historique est-elle encore pensable ou est-elle le mythe moderne par excellence ?

Note : 5.2/10

  Problématisation : Nous interrogeons sur le progrès historique et sa réalité. Le progrès historique est-il un mythe ou une réalité ? En première analyse ne faudrait-il admettre que le progrès historique est une réalité en ce qu'effectivement on a l'impression que selon certains critères, les sociétés humaines ont progressé vers la raison et le confort ? Mais d'un autre...

5 pages - 1,80 ¤

L'historien peut-il être objectif ?

Note : 5.2/10

||Un sujet très classique, interrogeant explicitement un thème du programme, l'histoire, mais qui, néanmoins, est porteur d'intérêt philosophique et d'enjeux importants. Le risque est de transformer le sujet en question de cours. Or, aucun énoncé philosophique ne rentre dans le type « question à réciter «. Ici, attention, la déviation majeure vous guette.  Lisez soigneusement l'énoncé. Remarquez que...

4 pages - 1,80 ¤

Peut-on se servir de l'histoire pour justifier le mal ?

Note : 5.2/10

La justification par le progrès est plus le fait des idéologies totalitaires cherchant à excuser leur passé sous prétexte de le présenter comme une étape. La question sous-jacente, c'est : en dépit de la nécessité historique et des inévitables compromissions de l'action politique, y a-t-il des choses inacceptables, sans condition ? Ou bien le discours de l'histoire, fondé...

3 pages - 1,80 ¤

Peut-on tirer des leçons de l'histoire ?

Note : 5.5/10

1.      L'expérience ne nous apprend rien que nous n'ayons déjà en nous. ·         Si l'on pense à l'expérience comme à un professeur, en tant que l'on peut en tirer des leçons, en apprendre quelque chose, on conçoit assez vitre des limites à ces leçons. « Attendu donc que l'âme est immortelle et que, bien des fois, elle est née, et a...

8 pages - 1,80 ¤

Y a-t-il un tribunal de l'histoire ?

Note : 5.5/10

)Nous disons donc que rien ne s'est fait sans être soutenu par l'intérêt de ceux qui y ont collaboré. Cet intérêt, nous l'appelons passion lorsque refoulant tous les autres intérêts ou buts, l'individualité tout entière se projette sur un objectif avec toutes les fibres intérieures de son vouloir et concentre dans ce but ses forces et tous ses...

3 pages - 1,80 ¤

L'homme est-il le produit de son histoire ?

Note : 5.5/10

||■ Mots clés • l'homme : désigne à la fois l'homme en général, l'espèce humaine, mais aussi l'individu particulier.• est-il : indique l'état, l'essence de ce qui est, c'est-à-dire ce qui demeure immuable.• produit : c'est-à-dire le résultat de diverses opérations, de diverses causes qui se sont enchaînées.• son histoire : désigne aussi bien l'histoire individuelle de l'homme que...

3 pages - 1,80 ¤

L'histoire juge-t-elle ?

Note : 5.5/10

Si le recul du temps est nécessaire, combien de temps faut-il ? Le jugement historique est-il définitif ? Ne peut-il pas encore évoluer dans l'histoire ? L'historien a pour rôle de mettre à jour les enjeux, les causes et les conséquences. Mais peut-on dire qu'il juge ? Ce terme de jugement n'implique-t-il pas une implication trop subjective, inconciliable...

2 pages - 1,80 ¤

L'histoire n'est-elle qu'un récit du passé ?

Note : 5.5/10

Définition des termes du sujet: PASSÉ: Dimension du temps écoulé dans son irréductible irréversibilité. D'ordre biologique, pulsionnel, social, historique ou psychologique, le passé pèse sur l'homme dans le sens du déterminisme, mais, il structure aussi activement la personnalité sans laquelle la liberté serait impossible ou illusoire. La liberté qui peut d'ailleurs s'exercer à l'égard du passé lui-même, dans la...

1 page - 1,80 ¤

La technique peut-elle résoudre tous les problèmes ?

Note : 5.5/10

Mais on peut se demander s'il n'existe pas d'autres problèmes d'une autre nature tels que les problèmes politique, artistique, idéologique, culturels ou l'intervention de la technique serait inutile, voire nuisible. Ces deux sens, d'impossibilité, et de critique morale sont à considérer. Si la technique peut résoudre des problèmes, elle ne doit pas résoudre tous les problèmes. Que signifie...

3 pages - 1,80 ¤

Est-il juste d'affirmer que l'activité technique dévalorise l'homme ?

Note : 5.5/10

Il produit la beauté, mais pour l'ouvrier c'est l'infirmité. Il remplace l'ouvrier par les machines, mais il rejette une partie des ouvriers vers un travail barbare et transforme l'autre moitié en machines. Il produit l'esprit, mais pour l'ouvrier il produit l'absurdité, le crétinisme. »L'ouvrier n'est pas moins aliéné, en un second lieu, dans l'acte même de la production....

8 pages - 1,80 ¤

Faut-il redouter l'intelligence des machines ?

Note : 5.5/10

il y a longtemps que les puissances qui, en tout lieu et à toute heure, sous quelque forme d'outillage que ce soit, accaparent et pressent l'homme, le limitent et l'entraînent, il y a longtemps que ces puissances ont débordé la volonté et le contrôle de l'homme, parce qu'elles ne procèdent pas de lui «. L'homme n'est pas le...

6 pages - 1,80 ¤

Les objets techniques nous imposent-ils une façon de penser ou seulement une manière de vivre ?

Note : 5.5/10

||Une façon de penser ou une manière de vivre ne sont pas des concepts techniques ni spécifiquement philosophiques. Ce sont des catégories du langage courant qui, d'ailleurs, ne correspondent pas à une distinction rigoureuse. Il serait plus clair de demander si les techniques transforment notre environnement mental ou seulement notre environnement extérieur.Par objets techniques, on entend tous les...

6 pages - 1,80 ¤

Qui est mon prochain ?

Note : 5.5/10

C. Le respect Mais quand l'amour repose sur l'attrait sexuel ou même sur la parenté (l'amour qu'on éprouve pour ses frères et soeurs, par exemple), il devient difficile de faire la part entre l'« amour oblatif« (amour qui donne priorité à la satisfaction des besoins d'autrui) et l'« amour captatif « (amour qui vise à la capture, à la...

3 pages - 1,80 ¤

Qui suis-je ?

Note : 5.5/10

Ainsi, chacun, dans l'exercice du doute, peut aboutir à la même conclusion, à savoir qu'il est une chose qui pense. Cependant, ce premier niveau d'analyse ne révèle pas à la conscience « qui » elle est, mais « ce qu'elle » est : une substance pensante. Or, notre question se situe plus précisément au niveau personnel, au sens où je m'interroge sur ce...

6 pages - 1,80 ¤

Sommes-nous tels que nous paraissons aux yeux des autres ?

Note : 5.5/10

La conscience, dans son rapport immédiat avec elle-même, n'est que l'identité vide du Je = Je, une tautologie sans contenu. Toute conscience rencontre autrui, l'Autre, une autre conscience de soi. Il n'y a, en fait, de véritable conscience de soi que moyennant le retour à soi à partir de cet « être-autre ». Autrement dit, la conscience de...

6 pages - 1,80 ¤

Peut-on vaincre la peur de l'autre ?

Note : 5.5/10

||• L'expression « la peur de l'autre « est ambiguë : elle peut désigner soit la peur que l'autre ressent à cause de ma présence, soit celle que je ressens à cause de sa présence. Y a-t-il lieu de privilégier un seul sens ?• La « peur de l'autre « est ici postulée comme un fait premier, résultant...

6 pages - 1,80 ¤

L'amitié est-elle une forme idéale de relation à autrui ?

Note : 5.5/10

Est-elle un idéal au sens de "la plus agréable", celle qui nous plaît le plus, qui nous procure un maximum de satisfaction ? Ce sujet peut aussi avoir une dimension politique : si je ne respecte que mes amis, qu'en est-il des autres ? Si l'idéal, c'est le respect de la liberté d'autrui, et comme je ne peux...

3 pages - 1,80 ¤

Puis-je savoir qui je suis ?

Note : 5.5/10

Avons-nous les moyens d'explorer notre inconscient ?S'il est fort improbable que nous puissions parvenir à une connaissance absolue de nous-mêmes - ce qui ferait de nous l'égal des " dieux " qu'évoque l'inscription du temple de Delphes -, nous pouvons tout de même accéder à une meilleure connaissance de nous-mêmes.L'introspection nous permet de mettre de l'ordre dans nos...

9 pages - 1,80 ¤

1 2 3 4 5 6 ... 17320 17321 17322 17323 17324 17325 17326 17327 17328 17329 17330 17331 17332 17333 17334 17335 17336 17337 17338 17339 17340 17341 17342 17343 17344 17345 17346 17347 17348 17349 17350 17351 17352 17353 17354 17355 17356 17357 17358 17359 17360 17361 17362 17363 17364 17365 17366 17367 17368 17369 17370 17371 17372 17373 17374 17375 17376 17377 17378 17379 17380 17381 17382 17383 17384 17385 17386 17387 17388 17389 17390 17391 17392 17393 17394 17395 17396 17397 17398 17399 17400 17401 17402 17403 17404 17405 17406 17407 17408 17409 17410 17411 17412 17413 17414 17415 17416 17417 17418 17419 17420 17421 17422 17423 17424 17425 17426 17427 17428 17429 17430 17431 17432 17433 17434 17435 17436 17437 17438 17439 17440 17441 17442 17443 17444 17445 17446 17447 17448 17449 17450 17451 17452 17453 17454 17455 17456 17457 17458 17459 17460 17461 17462 17463 17464 17465 17466 17467 17468 17469 ... 17510 17511 17512 17513 17514 17515

150000 corrigés de dissertation en philosophie

 Maths
 Philosophie
 Littérature
 QCM de culture générale
 Histoire
 Géographie
 Droit