LE SITE D'AIDE A LA DISSERTATION ET AU COMMENTAIRE DE TEXTE EN PHILOSOPHIE

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits

Toutes les dissertations

Ce qui est naturel est-il nécessairement une valeur ?

C'est pourtant, en apparence, quelque peu paradoxal : en effet l'idée même de valeur est culturelle, elle marque l'importance d'un sens, et donc l'intervention de l'homme. Se peut-il alors que la nature elle-même ait une valeur, ou bien est-ce l'intervention de l'homme qui lui confère cette valeur qu'elle n'aurait pas par elle-même ? La valeur de la nature...

6 pages - 1,80 ¤

Peut-on nous reprocher une faute de goût ?

||Le goût est-il naturel, incorrigible ? Peut-il faire l'objet de reproches ? Répond-il à une norme, ou le goût peut-il être individuel ? Qu'est-ce qu'une faute de goût ? Est-ce une faute par rapport à soi, par rapport à une société précise (voir la Distinction de Bourdieu) ? Le goût peut être défini pour partie comme le sens...

3 pages - 1,80 ¤

Les guerres sont-elles un effet de la nature humaine ?

C'est donc à bon droit que nous disons que la guerre est avant tout un phénomène social. Troisième partie : Guerre et paix. Aristote, Ethique à Nicomaque : « Ajoutons encore que le bonheur parfait consiste également dans le loisir. Nous ne nous privons de loisirs qu'en vue d'en obtenir et c'est pour vivre en paix que nous faisons la guerre. » On peut...

10 pages - 1,80 ¤

Peut-on affirmer que l'homme est libre et la nature soumise à des lois ?

Note : 10/10

Dieu aurait donné à l'homme le pouvoir de juger et d'agir librement. Au XVIIe siècle, Descartes reprend à son compte l'origine et la nature divines de ce libre-arbitre : « Dieu a fait trois merveilles : quelque chose à partir de rien, le libre-arbitre et l'Homme-Dieu. »Mais les partisans du libre-arbitre placent l'homme au-dessus des lois de la...

5 pages - 1,80 ¤

Notre nature nous indique-t-elle ce que nous devons faire ?

Note : 10/10

Nous sommes donc responsables de ce que nous sommes et absolument libres de devenir lâches ou héros. Affirmer donc que notre nature (notre caractère à la naissance, nos prédéterminations, etc.) nous indique ce que nous devons faire, cela revient donc à penser que nous sommes prédéterminés par cette nature. Or, si c'est le cas, il devient difficile de...

4 pages - 1,80 ¤

L'humanité ne doit-elle parler qu'une seule langue ?

Note : 10/10

Outre que cette multiplicité a posé à certains philosophes le problème de son origine et a suscité des hypothèses multiples, elle a aussi fait naître, périodiquement, l'espoir que puisse être constituée une langue « universelle ».On peut toutefois distinguer deux situations différentes : d'une part l'universalisation d'une langue naturelle préexistante ; de l'autre la mise au point d'une...

3 pages - 1,80 ¤

Le culte des morts est-il un signe d'humanité ?

Note : 10/10

Cela signifierait que celui qui ne rend pas de culte n'est pas humain, un animal par exemple ou un barbare (ainsi les nazis ont refusé les sépultures aux juifs qu'ils exterminaient dans les camps. N'était-ce pas un signe de leur inhumanité et de leur barbarie ?). Rendre un culte aux morts serait alors témoigner de notre humanité culturelle...

4 pages - 1,80 ¤

N'exprime-t-on que ce dont on est conscient ?

Note : 10/10

- La présupposition, dont parle Ducrot, est le plus souvent inconsciente. Et pourtant, en un certain sens, elle nous exprime. Cela peut être vrai même dans des oeuvres qui requièrent pourtant une grande vigilance critique et théorique (et donc, comme on serait tenté de le dire familièrement, un « haut niveau de conscience »). Par exemple pour Viète...

4 pages - 1,80 ¤

Les mots sont-ils hors du silence ?

Note : 10/10

MOT (n. m.) 1. - Élément du discours, signe d'une idée distincte. 2. - Unité linguistique composée et fonctionnant de manière relativement autonome : « Segment de la chaîne parlée ou du texte écrit tel qu'on le puisse séparer de son contexte en le prononçant isolément ou en le séparant par un blanc des autres éléments du...

10 pages - 1,80 ¤

Le langage dévoile-t-il ou masque-t-il la nature des choses ?

Note : 10/10

DURKHEIM : « Il faut considérer les faits sociaux comme des choses «). 4. - Chosisme : attitude qui consiste à considérer la réalité comme une chose au sens 2. NATURE :1° L'inné par opposition à l'acquis (nature opposée à culture, ou chez les anthropologues anglo-saxons nature opposée à nurture); 2° Essence, ensemble des propriétés qui caractérisent un...

3 pages - 1,80 ¤

Faut-il vivre comme si nous ne devions jamais mourir ?

Note : 10/10

L'homme doit-il céder à l'illusion de l'immortalité pour vivre en paix, ou trouver au contraire dans la méditation de la mort le secret de son existence ? Introduction Le sujet présente un double paradoxe. D'abord il suggère que je puisse me donner délibérément une...

5 pages - 1,80 ¤

Peut-on vivre sans foi ni loi ?

Note : 8/10

Puisque l'existence est dénuée de sens et que l'injustice règne dans le monde, il est préférable de vivre sans foi ni loi. Mieux vaut donc vivre selon ses désirs sans se soucier de morale ou de vertu. Mais,  l'homme qui vit sans foi ni loi est un animal redoutable. Il n'existe pas de société humaine qui ignore les...

7 pages - 1,80 ¤

Pourquoi les mathématiques ressemblent-elles à un langage ?

Note : 8/10

[Op. cit., p. 216). Le vocatif, dans les langues à déclinaisons comme le latin, est le cas employé pour s'adresser directement à quelqu'un, ou à quelque chose. En français, il est indiqué parfois par le «ô» : «ô jeunes gens ! quelle leçon ! Marchons avec candeur dans le sentier de la vertu ! » (Beaumarchais, La...

3 pages - 1,80 ¤

Nos paroles nous engagent-elles autant que nos actes ?

Note : 8/10

Cette question nous invite à réfléchir à la fois sur le poids que nous accordons à nos paroles, et sur le statut même de la parole parmi les actes humains en général. Les paroles, qui ne transforment pas physiquement le monde, sont-elles des actes à part entière, ou seulement du vent, des sons véhiculant une informant pour un...

5 pages - 1,80 ¤

Peut-on dire que l'homme a inventé le langage ?

Note : 8/10

L'Homme est-il une catégorie de la pensée « marxiste » ?INDICATIONS DE LECTURE* La Linguistique cartésienne de Chomsky (Seuil).* Aspects de la théorie syntaxique de Chomsky (Seuil).* Recherches sur l'origine du langage et de la conscience deTran Duc Thao (Éditions sociales).* Essai sur l'origine des langues de Rousseau.* Dialectique de la nature de Engels (Éditions sociales).Citation (p. 174-175)...

2 pages - 1,80 ¤

Le sens de ce que l'on dit se réduit-il à ce que l'on veut dire ?

Note : 8/10

Pouvons-nous vraiment communiquer si nous ne savons pas exactement ce que nous allons laisser passer dans notre « message «, donc si tout ce que nous disons a en plus un sens « caché « qui ne dépend pas de notre volonté?Mais tout d'abord, qu'est-ce qui pourrait faire que le sens de ce que l'on dit ne se...

3 pages - 1,80 ¤

Pourquoi prendre la parole ?

Note : 8/10

||  La parole est l’acte individuel par lequel s’exerce la fonction du langage, c’est-à-dire l’individualisation de la fonction générale de communication en tant que faculté d’exprimer verbalement sa pensée, comme un pouvoir d’expression verbale. L’action elle se situe dans le champ pratique, elle est une prise de conscience directe du monde dans sa réalité....

4 pages - 1,80 ¤

Le langage est-il ce qui nous rapproche ou ce qui nous sépare ?

Note : 8/10

Il y a là une confirmation du fait que la diversité des langues est un obstacle à l'entente entre les peuples, mais, en même temps, il y a affirmation du fait qu'en remédiant à cette diversité on est en droit d'espérer la concorde. L'obstacle peut donc être envisagé comme surmontable. 2) Le dialogue comme horizon commun de la vérité Depuis...

10 pages - 1,80 ¤

En quel sens peut-on dire que nos paroles nous trahissent ?

Note : 8/10

||Analyse du sujet : Un sujet très classique interrogeant sur l'adéquation du langage au propos volontaire et la personnalité profonde du locuteur. Peut-on faire confiance en nos propres paroles ? Ne sommes-nous pas maîtres d'elles ? Nos paroles peuvent nous trahissent - elles ? La parole trahit quand elle révèle ce que nous ne voulions pas qu'il révèle. Quand...

12 pages - 1,80 ¤

Faut-il faire confiance au langage ?

Note : 8/10

|| a) Un constat : nous pensons avec des mots, et nos pensées (entendues comme les actes ou les produits de l'entendement ou de la raison) sont par là même, des discours.  b) Or, on a pu dire que « l'erreur vient de la ressemblance, et la ressemblance du discours « (Aristote, Réfutations sophistiques, 169 b)....

12 pages - 1,80 ¤

Sait-on toujours ce que l'on dit ?

Note : 8/10

Qui parle en nous, est-ce notre moi ou la société qui véhicule ses valeurs et sa vision du monde ? Et si ce n’était pas nous... mais les autres, ne serions-nous pas défaits de notre pensée, voire de notre agir ? D’où la question suivante sait-on toujours ce que l’on dit ? Le « toujours « indique ici...

4 pages - 1,80 ¤

Le silence est-il un échec de la communication ?

Note : 8/10

..  2. Le silence constitutif du langage musical et du langage verbal Cf les partitions où les silences sont à foison... Cf les silences dans une conversation, les silences entre les mots, les phrases... Cf la ponctuation qui relève du silence dans les écrits : le point de suspension est un silence évocateur, le point final une pause conclusive... Le silence est...

7 pages - 1,80 ¤

En apprenant sa langue maternelle, n'apprend-on qu'à parler ?

Note : 8/10

On voit donc qu'apprendre à parler implique des processus d'une grande richesse qui dépassent le simple phénomène d'énonciation. II. Non seulement parler, mais aussi... C'est en apprenant une langue bien déterminée, notre langue maternelle, que nous apprenons à parler. * Des façons de dire. La langue maternelle est une langue particulière parmi d'autres, et même une langue plus spécifique qu'une...

2 pages - 1,80 ¤

Parler est-il nécessaire pour prendre conscience ?

Note : 8/10

SCIENCE : Ensemble des connaissances portant sur le donné, permettant la prévision et l'action efficace. Corps de connaissances constituées, articulées par déduction logique et susceptibles d'être vérifiées par l'expérience. NÉCESSAIRE: ■ Est nécessaire ce qui ne peut pas ne pas être, ou être autrement. S'oppose à contingent. ■ Sur le plan logique, est nécessaire ce qui est...

5 pages - 1,80 ¤

Le silence a-t-il un sens ?

Note : 8/10

Le sens est contenu dans un concept ou il est le résultat de l'union de deux concepts, d'un sujet et d'un prédicat. Le sens ne peut donc pas se passer de la langue. Le silence impliquant l'absence de langue, il ne peut pas avoir de sens. 2)      L'absence de parole n'implique pas l'absence de langage : des gestes faits en silence...

2 pages - 1,80 ¤

1 2 3 4 5 6 ... 17337 17338 17339 17340 17341 17342 17343 17344 17345 17346 17347 17348 17349 17350 17351 17352 17353 17354 17355 17356 17357 17358 17359 17360 17361 17362 17363 17364 17365 17366 17367 17368 17369 17370 17371 17372 17373 17374 17375 17376 17377 17378 17379 17380 17381 17382 17383 17384 17385 17386 17387 17388 17389 17390 17391 17392 17393 17394 17395 17396 17397 17398 17399 17400 17401 17402 17403 17404 17405 17406 17407 17408 17409 17410 17411 17412 17413 17414 17415 17416 17417 17418 17419 17420 17421 17422 17423 17424 17425 17426 17427 17428 17429 17430 17431 17432 17433 17434 17435 17436 17437 17438 17439 17440 17441 17442 17443 17444 17445 17446 17447 17448 17449 17450 17451 17452 17453 17454 17455 17456 17457 17458 17459 17460 17461 17462 17463 17464 17465 17466 17467 17468 17469 17470 17471 17472 17473 17474 17475 17476 17477 17478 17479 17480 17481 17482 17483 17484 17485 17486 ... 17529 17530 17531 17532 17533 17534

150000 corrigés de dissertation en philosophie

 Maths
 Philosophie
 Littérature
 QCM de culture générale
 Histoire
 Géographie
 Droit