LE SITE D'AIDE A LA DISSERTATION ET AU COMMENTAIRE DE TEXTE EN PHILOSOPHIE

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits

Toutes les dissertations

Peut-on être indifférent à l'histoire ?

Toute idée d'indifférence repose non pas sur le simple mépris, mais bel et bien en premier lieu sur la reconnaissance de la chose. Être indifférent à quelque chose signifie une absence d'émotions, de prises de positions, bref d'attention quelconque à celle-ci. Le terme d'histoire provient, quant à lui, du grec historia qui signifie recherche. Elle peut, philosophiquement, recouvrir deux significations...

3 pages - 1,80 ¤

Peut-on penser l'histoire sans affirmer la liberté humaine ?

Notez avec précision ces significations et référez-vous à une autonomie fondamentale de l'homme au sein du devenir historique. Un sujet classique qui exige des définitions précises pour être bien traité. BIBLIOGRAPHIEHEGEL, La raison dans l'histoire, 10/18, UGE. KANT, Philosophie de l'histoire, Aubier. Peut-on concevoir une histoire qui soit la négation de la liberté ? Serait-il encore légitime de parler d'histoire...

3 pages - 1,80 ¤

Les connaissances historiques sont-elles utiles au citoyen ?

b) Qui concerne l'utilitarisme. 5. - Utilitarisme. : a) Sens propre, doctrine de BENTHAM et de son école, qui prend pour principe moral, socio. et pol. l'utile au sens 1. b) Par ext., toute doctrine qui accorde à l'utile une valeur de principe, en part. en morale. 6....

3 pages - 1,80 ¤

Doit-on se conformer aux traditions ?

De là vient que, par une prérogative particulière, non seulement chacun des hommes s'avance de jour en jour dans les sciences, mais que tous les hommes ensemble y font un continuel progrès à mesure que l'univers vieillit, parce que la même chose arrive dans la succession des hommes que dans les âges différents d'un particulier. De sorte que...

2 pages - 1,80 ¤

Le devoir implique-t-il une dette ?

Sous sa forme substantivée, la notion de devoir semble infailliblement renvoyer à la partie éthique de l'interrogation philosophique. Agir par devoir, c'est déterminer son action présente et à venir selon le sentiment du caractère nécessaire et/ou obligatoire de celle-ci. L'individu peut en effet agir, variablement, par principe, convenance, par intérêt ou encore par respect de la loi. La question...

2 pages - 1,80 ¤

Qui nous dicte nos devoirs ?

Le sujet invite à se demander qui nous donne des ordres en matière de morale. Vous devez donc réfléchir à l'origine des devoirs moraux. 2. Étude des termes du sujet.Le pronom qui peut renvoyer à des personnes individuelles, humaines ou non (Dieu), mais aussi plus généralement à une instance abstraite : institution (famille, État), société, force quelconque. Dicte:...

5 pages - 1,80 ¤

Faire son devoir, est-ce renoncer au bonheur ?

b) Loin d'exclure totalement le bonheur, la raison pratique doit lui faire sa part, car le malheur ou la misère constituent autant de tentations d'enfreindre son devoir ; assurer son propre bonheur devient ainsi un devoir indirect. Certes, le bonheur n'est pas encore une fin, il reste le moyen légitime d'écarter les obstacles à la moralité.c) La morale...

9 pages - 1,80 ¤

Faut-il aimer pour respecter ?

Note : 5.4/10

|| Reformulations immédiates de la question : Est-il nécessaire d'aimer pour respecter ? Est-ce qu'il n'y a que ceux qui aiment une personne ou une chose qui les respectent ? Définitions des termes : Faut-il : Est-il nécessaire de, est-ce à condition de. Aimer : Relatif à une personne, l'amour est un sentiment ou une passion qui...

6 pages - 1,80 ¤

Y a-t-il un droit au travail ?

Note : 5.4/10

Autrement dit travailler suppose l'existence préalable d'un projet à réaliser. Il en résulte premièrement que le produit du travail est l'extériorisation ou l'objectivation d'une intention humaine ; deuxièmement que c'est une intention qui impose au travailleur les gestes à accomplir et les techniques à utiliser. L'existence d'un projet contraint le travailleur. Il n'agit pas au hasard mais pour réaliser ce...

8 pages - 1,80 ¤

L'ordre juridique est-il un obstacle à la liberté ?

Note : 5.4/10

L'homme fait usage de sa liberté en décidant de suivre l'ordre juridique. Le sujet libre agit conformément à son jugement sur ce qu'il est bon de faire. Or l'ordre juridique étant en théorie un garant de la raison, l'une et l'autre sont donc totalement compatibles. Si la liberté est l'exercice de la volonté, alors l'ordre en est une...

6 pages - 1,80 ¤

Suffit-il d'être dans son droit pour être juste ?

Note : 5.4/10

On appelle positivisme juridique la doctrine qui justifie inconditionnellement le droit positif, et ne fonde pas le droit positif sur autre chose que l'acte de son institution par une autorité compétente.Antigone, dans la tragédie de Sophocle, agit en idéaliste quand elle brave l'interdiction s'ensevelir son frère Polynice, au nom de ce qu'elle considère comme des devoirs plus fondamentaux,...

7 pages - 1,80 ¤

Où commence la violence ?

Note : 5.4/10

B. L'usage politique de la violenceIl s'est trouvé au moins un grand penseur pour faire l'éloge de la violence en politique : c'est Machiavel (1469-1527). S'il n'a jamais écrit la phrase par laquelle on résume sa doctrine : « La fin justifie les moyens », telle est bien, semble-t-il, sa pensée. Dans Le Prince (écrit en 1513, publié...

4 pages - 1,80 ¤

La punition est-elle la forme légale de la vengeance ?

Note : 5.4/10

La punition, qui semble portée par la loi, qui mesure la sanction à la faute commise, n'est-elle pas en fait une manière de se venger, sans le dire, sous couvert de légalité ? La vengeance n'est pas "légale", elle se veut justement hors la loi, contre la loi, jugée passive ou impuissante. Le terme "forme" est important :...

3 pages - 1,80 ¤

La violence a-t-elle droit de cité ?

Note : 5.1/10

MARX & ENGELS.   Puisque « la production économique et la structure sociale qui en résulte nécessairement forment, à chaque époque, la base de l'histoire politique et intellectuelle de l'époque », le « Manifeste » affirme que « toute l'histoire a été une histoire de lutte de classes ». Mais la démonstration à laquelle se livre Marx ne s'arrête pas là:  rendant intelligible le passé de...

5 pages - 1,80 ¤

Le droit n'est-il que l'expression de rapports de force ?

Note : 5.5/10

.. La marque du juste, c'est la domination du puissant sur le faible et sa supériorité admise. De quel droit, en effet, Xerxès vint-il porter la guerre dans la Grèce, ou son père chez les Scythes ? Et combien de cas semblables ne pourrait-on citer ? Or tous ces gens-là agissent, à mon avis,...

6 pages - 1,80 ¤

Qu'est-ce qui permet de juger qu'une loi est juste ?

Note : 5.5/10

3 - La théorie du droit divin aboutit à une conception absolutiste de l'Etat, conséquence elle aussi tirée des Ecritures Saintes. S'il n'y a en effet pas de pouvoir qui ne vienne de Dieu, alors « celui qui résiste à l'autorité se rebelle contre l'ordre établi par Dieu » (« Ep. aux Rom. », XIII). L'obéissance au souverain...

4 pages - 1,80 ¤

Qu'est-ce qui justifie le respect d'autrui ?

Note : 5.5/10

* Troisièmement le devoir est la nécessité d'accomplir une action par respect de la loi.Quelle peut donc être cette loi dont la représentation doit déterminer la volonté pour que celle-ci puisse être appelée bonne absolument ? Un devoir est défini par le caractère d'une maxime ou d'une règle (principe qui détermine la volonté). La maxime est subjective si...

6 pages - 1,80 ¤
1,80 ¤

Pourquoi punit-on ?

Note : 5.5/10

||On peut faire jouer les sens de pourquoi : quelle est la cause ? quelle est la justification (raison) ? quel est le but, conscient ou inconscient ? L'énoncé comporte deux dimensions : 1. Quels sont les motifs de la punition, ce qui peut recouvrir d'autres problèmes du type " qui punit-on ? ", et...

3 pages - 1,80 ¤

Faut-il pardonner ?

Note : 5.5/10

PREMIÈRE PARTIE En quoi est-ce que comprendre peut entraîner pardonner?Peut-on passer de la compréhension théorique d'un acte, d'une faute, à l'acte moral du pardon? Peut-on faire dépendre le pardon de la compréhension sans renoncer au vrai sens du pardon? Comprendre a un sens souvent proche d'expliquer: on comprend si on nous a expliqué. Ici, expliquer, ce serait, de la part...

5 pages - 1,80 ¤

Peut-on parler d'un droit à la différence ?

Note : 5.5/10

I. Le droit légitime constitue une négation de la différence (Rousseau). -La différence est un fait, elle constitue un donné naturel que l'on ne peut nier. Elle constitue une source d'inégalité entre les hommes, qui est légitimée lorsqu'elle est avalisée par l'institution du droit (Rousseau). -Le droit du contrat social légitime ne doit pas avaliser cette différence de fait ;...

3 pages - 1,80 ¤
11 pages - 1,80 ¤

Peut-on être indifférent à autrui ?

Note : 5.5/10

Sartre fera d'autrui dans L'Être et le Néant le "médiateur indispensable entre moi et moi-même" et du conflit la forme indépassable de mon rapport à autrui. L'indifférence n'est donc logiquement pas possible, puisque autrui n'est pensable que comme un rapport. Pour Lévinas (Éthique et infini), autrui est le signe de l'exigence morale, et ne peut donc donner lieu...

6 pages - 1,80 ¤

L'amour empêche-t-il de bien penser ?

Note : 5.5/10

On ne sait pas pourquoi on aime, de sorte qu'il y a une ignorance qui va avec l'amour et qui peut s'opposer à l'idéal d'une pensée juste : mais alors, éclairer les raisons de l'amour peut être nécessaire, parce que peut-être qu'au fond de celles-ci il peut y avoir quelque chose qui invite à la pensée juste. C'est...

3 pages - 1,80 ¤

1 2 3 4 5 6 ... 17349 17350 17351 17352 17353 17354 17355 17356 17357 17358 17359 17360 17361 17362 17363 17364 17365 17366 17367 17368 17369 17370 17371 17372 17373 17374 17375 17376 17377 17378 17379 17380 17381 17382 17383 17384 17385 17386 17387 17388 17389 17390 17391 17392 17393 17394 17395 17396 17397 17398 17399 17400 17401 17402 17403 17404 17405 17406 17407 17408 17409 17410 17411 17412 17413 17414 17415 17416 17417 17418 17419 17420 17421 17422 17423 17424 17425 17426 17427 17428 17429 17430 17431 17432 17433 17434 17435 17436 17437 17438 17439 17440 17441 17442 17443 17444 17445 17446 17447 17448 17449 17450 17451 17452 17453 17454 17455 17456 17457 17458 17459 17460 17461 17462 17463 17464 17465 17466 17467 17468 17469 17470 17471 17472 17473 17474 17475 17476 17477 17478 17479 17480 17481 17482 17483 17484 17485 17486 17487 17488 17489 17490 17491 17492 17493 17494 17495 17496 17497 17498 ... 17529 17530 17531 17532 17533 17534

150000 corrigés de dissertation en philosophie

 Maths
 Philosophie
 Littérature
 QCM de culture générale
 Histoire
 Géographie
 Droit