LE SITE D'AIDE A LA DISSERTATION ET AU COMMENTAIRE DE TEXTE EN PHILOSOPHIE

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits

Toutes les dissertations

Une société juste peut-elle s'accommoder d'inégalités ?

La question du juste et de l'injuste est de celles qui provoquent de vives réactions. Chacun se sent agressé lorsqu'il a le sentiment de n'avoir pas été traité d'une façon comparable aux autres. Dès lors, il peut sembler qu'un accord unanime peut être aisément obtenu entre les individus qui composent une communauté: les personnes doivent être traitées d'une...

9 pages - 1,80 ¤

L'État est-il préférable à l'absence d'État ?

En quoi l'État a-t-il été nécessaire ? Qu'est-ce que sa présence a apporté ? L'État est-il le seul moyen d'échapper à la violence ? à l'injustice ? Qu'est-ce qui définit vraiment l'État ? Problématique: On notera que la question invite à comparer l'État et l'absence d'État comme 2 maux, dont il faudrait choisir le moindre. serait donc hors sujet tout...

4 pages - 1,80 ¤

La justice rend-elle "à chacun son dû" ?

Elle ne s'appliquera donc pas de la même façon pour tous. Certains bénéficieront de régimes de faveur, ce qui produira inévitablement des inégalités. De telles décisions ne méritent pas le nom de loi. Ou, parce qu'elles sont effectivement édictées, on conviendra de dire qu'il y a légalité, mais non légitimité, puisqu'il n'y a de lois légitimes, que celles...

8 pages - 1,80 ¤

L'État doit-il faire régner la justice ?

VOCABULAIRE: Règne: c'est l'exercice du pouvoir souverain dans la totalité d'un royaume. ÉTAT: 1) Avec une minuscule, manière d'être, disposition (un état d'esprit).2) Avec une majuscule, un ensemble d'individus soumis à une même autorité politique, ou plus précisément cette autorité politique elle-même. L'État c'est le gouvernement et l'ensemble des structures par...

2 pages - 1,80 ¤

L'État doit-il se fonder sur la liberté, l'égalité et la fraternité ?

Elle met côte à côte trois notions. Que signifie chacune de ces trois notions ? Pourquoi rassembler ces trois notions ? L'État doit-il respecter la liberté, l'égalité, la fraternité ? Et si oui au nom de quelle nécessité ? Doit-il même les rendre possibles ? Pourquoi ? Peut-on rassembler ces trois notions ? Ne peuvent-elles pas être contradictoires...

3 pages - 1,80 ¤

La démocratie peut-elle être sans contradiction ?

Qu'il pénètre, mon cher, dans l'intérieur des familles, et qu'à la fin l'anarchie gagne jusqu'aux animaux ? (...).Or, vois-tu le résultat de tous ces abus accumulés ? Conçois-tu bien qu'ils rendent l'âme des citoyens tellement ombrageuse qu'à la moindre apparence de contrainte ceux-ci s'indignent et se révoltent ?Et ils en viennent à la fin, tu le sais, à...

4 pages - 1,80 ¤

L'opinion peut-elle être le guide du pouvoir politique ?

d'autre part, de la dictature illuminée d'un seul qui peut être inspirée par la raison mais ne satisfait pas l'exigence de représentativité propre à l'enjeu démocratique. III - LES REFERENCES UTILES. Contre les dérivés de l'opinion.PLATON, La République , 4 premiers livres. Le Corgias . TOCQUEVILLE, De la démocratie en Amérique .Pour la défense de l'opinion. HABERMAS, L'espace public . Au philosophe...

4 pages - 1,80 ¤

Y a-t-il des guerres justes ?

  Le concept de « guerres justes  « semble de plus en plus utilisé pour justifier une intervention militaire lorsque l’on s’estime dans son bon droit. Or la guerre est essentiellement un effet de la violence, c’est-à-dire de la force brute et destructrice. La justice quant à elle définie comme un idéal supérieur moral, une norme du droit. Il semble...

9 pages - 1,80 ¤

La morale a-t-elle un rôle à jouer dans les sciences ?

||||Introduction I. Les sciences en accusation II. Une hétérogénéité de principeIII. L'injonction morale est extérieure au développement scientifique Conclusion...

2 pages - 1,80 ¤

La passion peut-elle être une excuse ?

En somme, dans cette conception, il semble qu'on ne puisse rien construire de positif avec la passion car en échappant au contrôle de la raison, elle représente la porte ouverte à toutes les dérives. Aucunes de celles-ci ne sauraient dès lors être justifiées ou excusées par la passion. 2- Ambiguïté et complexité de la passion S'arrêter à cela semble...

4 pages - 1,80 ¤

Faut-il refuser l'autre ?

« Imaginons que j'en sois venu à coller mon oreille contre une porte, à regarder par le trou d'une serrure. Je suis seul et sur le plan de la conscience non-thétique de moi. »Je suis seul & j'existe sur le plan de la conscience non-thétique ou immédiate de moi, cela signifie que mon attitude n'a aucun « dehors »,...

4 pages - 1,80 ¤

Y a-t-il une contradiction à désobéir ?

Quand chacun fait ce qui lui plaît, on fait souvent ce qui déplaît à d'autres, et cela ne s'appelle pas un État libre. La liberté consiste moins à faire sa volonté qu'à n'être pas soumis à celle d'autrui ; elle consiste encore à ne pas soumettre la volonté d'autrui à la nôtre. Quiconque est maître ne peut être...

7 pages - 1,80 ¤

Faut-il respecter en autrui le semblable ou bien l'être différent de nous ?

Pensons le génocide des communautés juives européennes par le régime nazi (qui assassina également les tziganes, les malades mentaux et des opposants politiques). On peut, à l'instar d'Antelme, comprendre la "solution finale", c'est-à-dire la programmation de l'assassinat systématique des juifs, comme ayant pour but, dans l'esprit des nazis, d'accélérer la transformation, la purification de l'espèce humaine, commencée par...

9 pages - 1,80 ¤

Faut-il bien penser pour bien vivre ?

Note : 9/10

Quelles conséquences cela a-t-il sur la manière dont on vit ? Quel est le rapport entre le savoir (sens possible de " bien penser ") et la morale (" bien vivre ") ? Faut-il nécessairement être intelligent pour être juste envers autrui, ou pour avoir une conscience morale ?   Définition des termes du sujet   La question « faut-il » porte sur un...

6 pages - 1,80 ¤

Le respect exclut-il toute passion ?

Note : 9/10

Il faut étudier cette intentionnalité suspecte que l'on plaque sur la vie politique : que révèle-t-elle ? À quoi/à qui sert-elle ? Peut-on la défendre comme un idéal en dépit de son caractère vraisemblablement idéologique ? Références utiles : Montesquieu, L'Esprit des lois ; Rousseau, Du contrat social, I, chap. 6 ; Kant, Critique de la raison pratique,...

3 pages - 1,80 ¤

Est-il vrai que l'enfer est pavé de bonnes intentions ?

Note : 9/10

Notre bonne conscience ne cache-t-elle pas quelque préjugé issu de l'éducation ? Ne masque-t-elle pas un besoin de domination habile à se vêtir - pour les autres et pour soi-même de probité candide ? La Rochefoucauld, bien avant les modernes psychanalystes, nous a appris à nous méfier de nos intentions.La morale de l'intention pure n'est pas plus satisfaisante...

3 pages - 1,80 ¤

Au nom de quoi peut-on reprocher à autrui d'être égoïste ?

Note : 9/10

Lorsqu'une personne de notre entourage fait preuve d'égoïsme, elle montre ainsi qu'elle ne nous considère pas en tant que véritable ami, mais ne cherche qu'à nous instrumentaliser. C'est donc une faute morale que de se montrer égoïste, voire une trahison, d'ordre éthique, à l'égard de la personne qui se présente à nous sous le masque de l'amitié.   B/ Peut-on...

2 pages - 1,80 ¤

Suffit-il pour être juste d'obéir aux lois et coutumes de son pays ?

Note : 10/10

C'est seulement dans l'espace social que les hommes peuvent actualiser leur perfectibilité et accéder à une existence d'une plus grande moralité. L'homme, peut-on conclure avec Kant, pourrait donc être juste et injuste, égoïste et moral, ce qu'exprime la possibilité même du remords. b) Droit et morale sont donc complémentaires pour réaliser la justice. La morale...

10 pages - 1,80 ¤

Devons-nous nous méfier de nos certitudes ?

Note : 10/10

||CONSEILS PRATIQUESVous devez. vous demander, après avoir bien défini le sens des termes, quelle est l'origine de nos certitudes. Selon les démarches plus ou moins rigoureuses que nous avons faites pour les acquérir, on conçoit qu'elles peuvent être remises en question par un examen plus attentif ou par des événements nouveaux. C'est fréquemment le cas des certitudes de...

5 pages - 1,80 ¤

Faut-il bien connaître autrui pour l'aimer ?

Note : 10/10

« Je n'existe que dans la mesure où j'existe pour autrui, et, à la limite : être, c'est aimer. « Emmanuel Mounier, Le Personnalisme, 1949. « Celui qui aime quelqu'un à cause de sa beauté l'aime-t-il ? Non, car la petite vérole qui tuera la beauté sans tuer la personne fera qu'il ne l'aimera plus. Et si...

3 pages - 1,80 ¤

Peut-on apprendre à juger la beauté ?

Note : 10/10

Analyse du sujet :   Le sujet prend la forme d'une question fermée, à laquelle il s'agira de répondre par « oui » ou « non » en conclusion, au terme d'une argumentation documentée. La notion principale du sujet est le beau. Parler du beau pose plusieurs difficultés : premièrement, le sens du terme a évolué avec l'histoire de l'art et de la philosophie. Deuxièmement, la notion...

4 pages - 1,80 ¤

Faut-il renoncer à s'interroger sur ce qui est hors de portée de la connaissance scientifique ?

Note : 10/10

N'est-ce pas réduire la connaissance et la portée scientifique que de penser que quelque chose peut leur échapper ? Peut-on priver de tout crédit les connaissances qui ne peuvent être expérimentées ? Et s'interroger est-il la même chose que de donner une explication ? Ne peut- on pas s'interroger sans nécessairement décider d'une vérité ? L'interrogation ne devrait-elle...

4 pages - 1,80 ¤

Peut-on tout connaître ?

Note : 10/10

Le domaine du connaissable peut-il correspondre intégralement au domaine de l'être, c'est-à-dire à tout ce qui est ? En fait, c'est la notion de "connaissabilité" qu'il faut mettre au clair ; que signifie "connaître" ? Quel rapport de l'homme au monde cela instaure-t-il ? Est-il ultime, indépassable ? Le monde dès le début est apparu à l'homme comme mystérieux...

4 pages - 1,80 ¤

Le savant est-il un sorcier ?

Note : 10/10

|| La réduction du savant au sorcier peut paraître étonnante: le savant cad le scientifique se veut rigoureux, objectif. Son savoir est vérifiable, postif. Toutefois, la science n'est-elle pas devenue une nouvelle religion ? Le savant n'est-il pas celui qu'on croit sur parole, qu'on écoute avec respect et dont on attend du presque surnaturel (immortalité, pilule miraculeuse, etc.)...

2 pages - 1,80 ¤

Montrer, est-ce démontrer ?

Note : 10/10

Termes du sujet: DÉMONSTRATION: Opération mentale, raisonnement qui consiste à établir la vérité d'une proposition en la rattachant à d'autres propositions évidentes ou déjà admises comme vraies. Analyse du sujet : Un sujet difficile demandant de bien omettre en évidence la différence entre la simple présentation de quelque chose et le raisonnement analytique (ou éventuellement synthétique) qui en rend compte...

4 pages - 1,80 ¤

1 2 3 4 5 6 ... 17351 17352 17353 17354 17355 17356 17357 17358 17359 17360 17361 17362 17363 17364 17365 17366 17367 17368 17369 17370 17371 17372 17373 17374 17375 17376 17377 17378 17379 17380 17381 17382 17383 17384 17385 17386 17387 17388 17389 17390 17391 17392 17393 17394 17395 17396 17397 17398 17399 17400 17401 17402 17403 17404 17405 17406 17407 17408 17409 17410 17411 17412 17413 17414 17415 17416 17417 17418 17419 17420 17421 17422 17423 17424 17425 17426 17427 17428 17429 17430 17431 17432 17433 17434 17435 17436 17437 17438 17439 17440 17441 17442 17443 17444 17445 17446 17447 17448 17449 17450 17451 17452 17453 17454 17455 17456 17457 17458 17459 17460 17461 17462 17463 17464 17465 17466 17467 17468 17469 17470 17471 17472 17473 17474 17475 17476 17477 17478 17479 17480 17481 17482 17483 17484 17485 17486 17487 17488 17489 17490 17491 17492 17493 17494 17495 17496 17497 17498 17499 17500 ... 17529 17530 17531 17532 17533 17534

150000 corrigés de dissertation en philosophie

 Maths
 Philosophie
 Littérature
 QCM de culture générale
 Histoire
 Géographie
 Droit