LE SITE D'AIDE A LA DISSERTATION ET AU COMMENTAIRE DE TEXTE EN PHILOSOPHIE

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits

Toutes les dissertations

Les progrès dans la connaissance du vivant constituent-ils un progrès pour l'humanité ?

.. comme si une fin à réaliser était à l'origine de chaque organe, comme si la fonction créait l'organe.Le second critère retenu par Monod est la morphogenèse autonome (du grec morphé : forme et genesis développement). L'être vivant est en relation constante avec un milieu extérieur ; néanmoins, le processus de formation et de développement d'un être vivant...

3 pages - 1,80 ¤

Peut-on imaginer à partir de rien ?

Imaginer c'est s'absenter, c'est s'élancer vers une vie nouvelle. » Bachelard, L'Air et les Songes, 1943. « Grâce à l'imaginaire, l'imagination est essentiellementouverte, évasive. Elle est dans le psychisme humain l'expérience même de l'ouverture, l'expérience même de la nouveauté. » Bachelard, L'Air et les Songes, 1943. « L'imagination [...], c'est la conscience tout entière en tant qu'elle réalise sa...

5 pages - 1,80 ¤

La connaissance est-elle un langage ?

b) Résultat de cet acte. Qu'est-ce qui dans la connaissance est de la nature du langage ? Par exemple, si le langage est la faculté d'exprimer des pensées à l'aide de signes articulés, en quoi la connaissance lui est- elle assimilable ? D'autre part, la connaissance est-elle un langage en ce qu'elle est transmissible, énonçable, partageable ? Le langage...

15 pages - 1,80 ¤

Peut-on tirer une jouissance esthétique de ce qu'on ne comprend pas ?

Note : 8/10

Il n'en reste pas moins que l'oeuvre des peintres, des sculpteurs, des architectes peut exercer une influence décisive sur le goût, soit que les artistes s'imposent d'eux-mêmes et imposent leur propre conception de la beauté, soit qu'ils se trouvent mis en vedette, protégés, imposés par les puissants du jour. Citons encore une fois Voltaire : « Le goût se forme...

3 pages - 1,80 ¤

Apprendre, est-ce seulement s'informer ?

Note : 8/10

Peut-on réduire le fait d'apprendre au fait de s'informer? La question posée invite à réfléchir sur les limites éventuelles de l'information. Au sens strict, celle-ci est transmission neutre de renseignements sur un événement déterminé, ou un domaine particulier. Par exemple, s'informer sur un conflit armé, c'est recueillir toutes les indications possibles sur le déroulement de ce conflit, sur...

7 pages - 1,80 ¤

Les faits parlent-ils d'eux-mêmes ?

Note : 8/10

- D'eux-mêmes : ici, sans qu'on intervienne, à partir de leur propre être. Sens du sujetLes données de l'expérience s'expriment-elles et révèlent-elles ce qu'elles sont sans intervention extérieure, sans le secours d'éléments étrangers ? L'idée d'un fait brut, d'un phénomène immédiat, n'est pas très claire et pose problème. D'ailleurs, fait signifie (au moins) deux choses : donnée de l'expérience,...

3 pages - 1,80 ¤

Les apparences sont-elles trompeuses ?

Note : 9/10

||L'apparence : remarquez bien le singulier (l'apparence, non les apparences) ; notez aussi le mot « toujours « : la question n'est donc pas : « Y a-t-il des exemples d'apparences trompeuses «, mais l'apparence est-elle comme telle (= en son essence) trompeuse? On doit donc garder à l'apparence son sens le plus général. Attention donc à ne...

2 pages - 1,80 ¤

L'expérience accroît-elle notre connaissance ?

Note : 9/10

En effet, elle ne semble pas s'imposer dans la pratique courante, dans l'expérience quotidienne de la vie, où nous usons d'autres critères de réussite et d'efficacité.La perception sensorielle, l'expérience, sont-elles les garanties fiables ou exclusives de la vérité ? La vérité a-t-elle besoin de preuves pour être vérité ? Ne risque-t-on pas de confondre certitude et vérité ?...

4 pages - 1,80 ¤

Une connaissance scientifique du vivant est-elle possible ?

Note : 9/10

Cette dernière, bien qu'elle ne concerne pas tous les organes, s'étend cependant à un nombre infini d'agressions et de blessures. C'est ainsi que l'écorce du pin entaillé se refait, que la pince du crabe repousse et que les blessures se cicatrisent.Le troisième critère est l'invariance reproductive. Les êtres vivants se reproduisent. En outre, cette reproduction est marquée par...

8 pages - 1,80 ¤

Peut-on faire l'éloge des apparences ?

Note : 9/10

 || Apparence Aspect extérieur d'une chose donnée dans la représentation. • Dans la philosophie classique, l'apparence désigne le reflet trompeur de l'être véritable. • Assimilable au phénomène chez Kant, elle s'oppose alors à la chose-en-soi. ||...

3 pages - 1,80 ¤

Pour connaître, suffit-il de bien observer ?

Note : 9/10

* Connaître : puisque la question met en relation la connaissance et l'observation, nous limiterons le sujet aux sciences d'observation et aux sciences expérimentales. Il faudra donc préciser le sens du mot "connaître" dans ce contexte. * Suffire : être la condition suffisante pour ; quelque chose suffit lorsqu'il n'y a pas nécessité d'autre chose pour obtenir un résultat....

2 pages - 1,80 ¤

L'ignorant est-il libre ?

Note : 9/10

(question sous-jacente à tout sujet-question).Mais les choses se présentent différemment lorsque la question ou la directive d'accompagnement est: «En quel sens peut-on dire que: "..."?» ou « Comment comprenez-vous la formule ; "..."?» ou encore - et surtout - «Justifier cette affirmation : "..."». De tels sujets ne vous empêchent nulle-ment de problématiser la citation ou l'énoncé...

4 pages - 1,80 ¤

Faut-il, pour le connaître, faire du vivant un objet ?

Note : 9/10

II est essentiel, ici, de s'attarder longuement, d'abord sur la définition du vivant, que certains de ses caractères différencient radicalement de la notion d'objet. Insistez sur le fait que la connaissance, en particulier la connaissance scientifique, doit opérer sur des objets manipulables pour accéder à leurs différentes déterminations. Cette opposition vous conduit à un plan dialectique, qui semble...

6 pages - 1,80 ¤

Comment savoir si un acte est juste ?

Note : 6/10

L'assassin est celui qui perd l'estime de soi. Cette phrase fonde l'idée moderne de conscience morale : il n'est pas de crime sans témoin car il est en moi un témoin intérieur qui me juge. A rapprocher de la phrase de Montaigne : Je me fais plus d'injure en mentant que je n'en fais à celui à qui...

6 pages - 1,80 ¤

Puis-je être sûr ?

Note : 6/10

De l'intuition à l'évidence : Descartes. La démarche cartésienne est demeurée le symbole de la recherche rigoureuse d'une certitude absolue. Découvrant que ses connaissances sont parsemées d'incertitudes et de doutes, Descartes entreprend de fonder tout le savoir humain sur une base véritablement certaine. Il lui faut pour cela critiquer les fausses certitudes : tel est l'objet des deux premières...

3 pages - 1,80 ¤

Pourquoi entreprend-on de démontrer ce que l'on sait déjà ?

Note : 6/10

|| La question « pourquoi « peut s’entendre de deux manières : lorsque je demande « pourquoi «, je demande quelle est la cause de quelque chose, qu’elle est la raison du fait qu’elle se soit produit. Mais je peux interroger également le but de cette chose, son but, l’objet vers quoi elle tend : je demande par exemple « Pourquoi as-tu fait ça ? «...

5 pages - 1,80 ¤

Peut-on être vraiment certain que 2 et 2 font 4 ?

Note : 6/10

VÉRITÉ: La vérité concerne l'ordre du discours, et il faut en cela la distinguer de la réalité. Elle se définit traditionnellement comme l'adéquation entre le réel et le discours. Qualité d'une proposition en accord avec son objet. La vérité formelle, en logique, en mathématiques c'est l'accord de l'esprit avec ses propres conventions. La vérité expérimentale c'est la...

5 pages - 1,80 ¤

Sur quoi prétendons-nous fonder la conviction d'avoir raison ?

Note : 6/10

. C'est-à-dire que ceux à qui il est exposé ne voient pas comment il pourrait le falsifier cependant que l'argumentaire est en lui même faux, dans l'absolu. (Ex. : Pendant des siècles on avait la conviction que la terre était plate, mais elle est ronde en vérité.) Fonder une conviction c'est donc en démontrer la vérité, lui donner...

6 pages - 1,80 ¤
1,80 ¤

Ne désire-t-on que ce dont on a besoin ?

Note : 6/10

Quelle est la nécessité du désir (épicurisme) ? Malgré ses risques, n'est-il pas préférable à une vie faite de besoins parfaitement maîtrisés ? Références utiles : Platon, Gorgias ; Spinoza, Éthique (livre 3). Toutefois, soutenir que nous ne désirons que ce dont nous avons besoin, c'est peut-être se laisser abuser par la ressemblance structurelle que l'on peut observer entre...

8 pages - 1,80 ¤

Vaut-il mieux changer ses désirs que l'ordre du monde ?

Note : 10/10

Il est donc vain de continuer à espérer, ou à me faire des reproches, cela est impossible pour moi.Il s'agit d'une reprise de la maxime d' Épictète  : «  Ne désire pas que les choses arrivent comme tu le désires, mais désire qu'elles arrivent comme elles arrivent, et tu seras heureux .  « Cela ne signifie pas qu'il faut...

12 pages - 1,80 ¤

L'art n'est-il qu'un divertissement ?

Note : 8.1/10

Le détournement qu'elle exprime implique une captation de l'esprit du spectateur. Chateaubriand fut surnommé l'Enchanteur. Comment se fait-il que nous soyons séduits au point de trouver désirable de regarder des spectacles portant sur des sujets que nous ne supportons pas dans la vie courante. Dans son Art poétique, Boileau note « qu'il n'est pas de serpents ou de...

4 pages - 1,80 ¤

Faut-il aimer la vérité ?

Note : 8.1/10

            Loin de devoir aimer la vérité au détriment des autres valeurs, et en particulier du faux, l'attitude philosophique invite à reconnaître la nécessité de ces autres valeurs. L'art, la politique ou l'amour, composent avec du faux, avec de l'erreur, avec du mensonge, et c'est ce qui fait leur épaisseur. La politique ne gagne jamais à être menée...

4 pages - 1,80 ¤

En quel sens peut-on dire que la vérité est libératrice ?

Note : 8.1/10

La liberté s'acquiert dans la pensée, qui conduit à la vérité en passant par le doute (Descartes). La "libre- pensée" ne se soucie donc que de l'évidence du vrai. La vérité libère du doute, de la mauvaise conscience. La vérité peut être aussi libératrice pour l'humanité. L'homme dans son intégralité psychologique ne peut en effet construire sa liberté tout...

7 pages - 1,80 ¤

1 2 3 4 5 6 ... 17352 17353 17354 17355 17356 17357 17358 17359 17360 17361 17362 17363 17364 17365 17366 17367 17368 17369 17370 17371 17372 17373 17374 17375 17376 17377 17378 17379 17380 17381 17382 17383 17384 17385 17386 17387 17388 17389 17390 17391 17392 17393 17394 17395 17396 17397 17398 17399 17400 17401 17402 17403 17404 17405 17406 17407 17408 17409 17410 17411 17412 17413 17414 17415 17416 17417 17418 17419 17420 17421 17422 17423 17424 17425 17426 17427 17428 17429 17430 17431 17432 17433 17434 17435 17436 17437 17438 17439 17440 17441 17442 17443 17444 17445 17446 17447 17448 17449 17450 17451 17452 17453 17454 17455 17456 17457 17458 17459 17460 17461 17462 17463 17464 17465 17466 17467 17468 17469 17470 17471 17472 17473 17474 17475 17476 17477 17478 17479 17480 17481 17482 17483 17484 17485 17486 17487 17488 17489 17490 17491 17492 17493 17494 17495 17496 17497 17498 17499 17500 17501 ... 17529 17530 17531 17532 17533 17534

150000 corrigés de dissertation en philosophie

 Maths
 Philosophie
 Littérature
 QCM de culture générale
 Histoire
 Géographie
 Droit