LE SITE D'AIDE A LA DISSERTATION ET AU COMMENTAIRE DE TEXTE EN PHILOSOPHIE

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits

Toutes les dissertations

L'État résulte-t-il d'un contrat passé entre individus ?

Si on considère que l'Etat se caractérise avant tout comme le rassemblement d'individus, alors ce dernier résulte non pas d'un acte officiel, mais de la nature de l'homme. L'homme pour Aristote est « un animal politique » : cela signifie à la fois qu'il est un vivant (animal), et qu'il se distingue des autres par sa capacité et son besoin de...

3 pages - 1,80 ¤

Peut-il y avoir une société sans État ?

Note : 5.1/10

Pour Marx et Engels, Hegel a commis l'erreur d'identifier le réel à la Raison, car celle-ci n'est pas « la rose dans la croix du présent », mais l'avenir que l'humanité doit bâtir de ses propres mains, en détruisant les structures qui font du monde un lieu de misère et d'oppression. La vie humaine possède bien sûr une rationalité,...

4 pages - 1,80 ¤

La société est-elle une construction artificielle ?

Note : 5.1/10

            D'après le mot de Leriche, repris par Canguilhem dans Le normal et le pathologique, « la santé c'est la vie dans le silence des organes » ; autrement dit l'organisation physiologique, la santé, ne fait pas problème, seule la pathologie, par l'instauration de nouvelles normes vitales, réduites par rapport à l'état de santé, posent un problème au vivant. C'est en...

2 pages - 1,80 ¤

L'homme est-il un être naturellement sociable ?

Note : 5.1/10

* En effet, ces formes sociales plus simples ne sont pas auto-suffisantes; les familles, par exemple, ont besoin de s'allier avec d'autres pour subvenir à leurs besoins, ce qui forme les villages. Si la cité est la forme la plus parfaite, vers laquelle tend la nature humaine pour parvenir à son plus haut développement, c'est parce que c'est...

5 pages - 1,80 ¤

Faut-il distinguer la société humaine des sociétés animales ?

Note : 5.1/10

La vie elle-même apparaît comme simple moyen de vivre.L'animal fait immédiatement un avec son activité vitale. Il ne se distingue pas d'elle. Il est cette activité. L'homme fait de son activité vitale elle-même l'objet de sa volonté et de sa conscience. Il a une activité vitale consciente. Ce n'est pas une caractéristique avec laquelle...

4 pages - 1,80 ¤

Quelles sont les inégalités justes ?

Note : 5.1/10

Un corps robuste ou délicat l'est moins en raison de sa constitution naturelle, donnée une fois pour toutes, qu'en fonction de la manière, dure ou délicate, selon laquelle il a été élevé. L'argumentation de Rousseau s'appuie ici sur le caractère le plus manifeste de la culture, à savoir l'extrême variété de ses manifestations, des comportements et des manières de...

7 pages - 1,80 ¤

Y a-t-il un droit à l'égalité ?

Note : 5.1/10

Le juste est donc une égalité de proportion lorsqu'elle renvoie aux mérites. Dans la justice corrective, les parties sont traitées comme égales, et ont doit restaurer cette égalité initiale là où elle a été défaite. En ce sens, le droit à l'égalité, s'il existe, n'exclut pas une certaine inégalité des individus.   ·                      Transition : on présuppose ici que le droit...

6 pages - 1,80 ¤

L'inégalité sociale est-elle une condition de la justice ?

Note : 5.1/10

Socrate n'est-il que le porte-parole de Platon, un simple personnage dont le philosophe se sert pour exprimer ses propres idées tout en restant masqué ? A l'inverse, Platon n'est-il rien d'autre que le fidèle secrétaire du maître dont il se contente de noter scrupuleusement la pensée ? Et dans ce jeu mobile et contradictoire où s'enchaînent et s'entraînent...

5 pages - 1,80 ¤

La politique peut-elle être contenue dans les limites du droit ?

Note : 8/10

II. Mais la politique est exercée par des hommes qui peuvent être corruptibles, qui peuvent modifier des lois à leur avantages ou à celui de la catégorie de population à laquelle ils appartiennent ou qui les maintient au pouvoir. Marx critiqua par exemple vivement les Droits de l'homme et du citoyen établis en 1789 qu'il jugea particulièrement avantageuse...

2 pages - 1,80 ¤

L'institution de la norme de droit est-elle une création ex nihilo ?

Note : 8/10

La justice telle qu'elle est exposée par Hobbes semble étrangère à toute conception faisant de la justice une vertu, ou idéal d'une perfection morale. La réflexion de Hobbes est indissolublement liée à une interrogation sur les conditions de possibilité d'une justice effective. Pour espérer faire respecter la justice, il faut ainsi inspirer la crainte d'un châtiment plus grand...

3 pages - 1,80 ¤

Le souverain est-il au-dessus des lois ?

Note : 8/10

Nous avons suivi en cela, et continuerons à suivre, l'usage populaire. A strictement parler, le mot Grande-Bretagne convient mieux parce qu'en 1603, Jacques VI Stuart, roi d'Écosse, devient Jacques I er d'Angleterre. Même s'il faudra attendre 1707 pour qu'ait lieu la fusion des couronnes, on date de 1603 le début du Royaume-Uni.Si l'on devait résumer en une seule...

9 pages - 1,80 ¤

Le prince a-t-il un droit à l'injustice ?

Note : 8/10

Il est donc nécessaire que le droit, garanti  par les lois, ne soit pas contredit par l'action du gouvernant lui-même. Le seul droit dont le prince dispose est celui que les lois permettent : le prince a bien plutôt le devoir de faire  appliquer ce droit de la façon la plus honnête possible. En fait, le prince n'est là...

4 pages - 1,80 ¤

L'existence d'un pouvoir judiciaire est-elle nécessaire à l'application du droit ?

Note : 8/10

Plus généralement elle conduit immanquablement à accepter des régimes iniques. Dans leurs travaux respectifs, Arendt, Weber, Foucault ont posé la question de la légitimité des pouvoirs politiques, notamment judiciaires. Foucault (Cf. Surveiller et punir) cherche à retracer la généalogie du pouvoir de punir qu'il détermine comme « complexe scientifico-judiciaire ». Il s'aperçoit que la manifestation de la force du pouvoir...

2 pages - 1,80 ¤

Doit-on mépriser l'argent ?

Note : 8/10

Aussi nous est-il nécessaire de déprécier la place de l'argent afin de ne pas sombrer dans un système économique qui exploiterait l'individu, le recuisant à un moyen et non à une fin. Créateur de « faux besoins » : ici intervient la critique de la sagesse antique envers les besoins vains, artificiels. Car l'argent en tant que moyen pour obtenir ce qui est...

2 pages - 1,80 ¤

Peut-on laisser libre cours à toute forme d'échange dans la société ?

Note : 8/10

L'échange peut s'entendre d'abord en un sens économique comme une cession réciproque de biens ou des services, considérés de valeur équivalente. Mais on emploie également le terme d'échange au sens large pour désigner l'action de communiquer autour d'idées, de sentiments, à la faveur de vecteurs de communication aussi variés que l'écriture, la parole ou le geste. On constate...

3 pages - 1,80 ¤

Y a-t-il une place, dans la société, pour le don gratuit ou l'échange désintéressé ?

Note : 8/10

  Références utiles   Blaise PASCAL (...) L'immortalité de l'âme est une chose qui nous importe si fort, qui nous touche si profondément, qu'il faut avoir perdu tout sentiment pour être dans l'indifférence de savoir ce qui en est. Toutes nos actions et nos pensées doivent prendre des routes si différentes, selon qu'il y aura des biens éternels à espérer ou non,...

2 pages - 1,80 ¤

Les échanges sont-ils à l'origine de la vie sociale ?

Note : 8/10

 »             Du fait du développement des forces productives, la bourgeoisie a grandi au sein d'un système féodal qu'elle a fini par renverser. Aujourd'hui un processus analogue est en cours. Une nouvelle étape est franchie : le développement économique que la bourgeoisie a favorisé devient pour elle une menace car « le système bourgeois est devenu trop étroit pour contenir les...

5 pages - 1,80 ¤

La pratique des échanges est-elle fondatrice d'une certaine forme de lien social ?

Note : 8/10

L'espèce humaine occupe dans l'histoire de la vie une place particulière. Si les hommes partagent avec tous les êtres vivants la même condition matérielle, ils n'en ont pas moins développé un monde qui échappe à la seule logique des besoins naturels. En effet, l'homme ne se contente pas de vivre dans la nature mais il la transforme, il...

5 pages - 1,80 ¤

N'y a-t-il de vérité que dans la forme du jugement ?

Note : 8/10

Qu'est-ce qui caractérise la forme du jugement ? Juger, c'est user de sa raison pour produire un discours juste sur les choses, ce qui peut supposer certaines pratiques particulières, certaines techniques d'argumentation par exemple. Cela amène à réfléchir sur la question de la méthode : par quelle méthode juge-t-on, par quelle méthode produit-on la vérité ? Suffit-il de produire un discours...

1 page - 1,80 ¤

La vérité consiste-t-elle dans l'accord de la connaissance avec son objet ?

Note : 8/10

► La question de la définition de la vérité est une des questions philosophiques les plus classiques. Cela ne veut pas dire qu'elle puisse trouver des réponses toutes faites. Loin de là, la réponse la plus classique, la plus attendue, la plus naturelle, est éminemment problématique. La difficulté qui se présente immédiatement est celle de la possibilité même...

5 pages - 1,80 ¤

Quels sont les critères qui distinguent une connaissance vraie ?

Note : 8/10

Or, c'est précisément ce que l'on ne veut pas quand on définit la vérité comme l'accord d'une représentation avec quelque chose de réel. » Gottlob Frege, Écrits logiques et philosophiques, 1969 (posth.)Frege met ici en évidence la circularité de la définition de la vérité comme correspondance avec le réel. En effet, il n'y a correspondance entre un objet...

5 pages - 1,80 ¤

En quoi rompre avec l'opinion fait-il progresser la vérité ?

Note : 8/10

Est-ce là le point de départ de la philosophie ? Est juste tout ce qui paraît tel à chacun. Et comment est-il possible que les opinions qui se contredisent soient justes ? Par conséquent, non pas toutes. Mais celles qui nous paraissent à nous justes ? Pourquoi à nous plutôt qu'aux Syriens, plutôt qu'aux...

6 pages - 1,80 ¤

La vérité peut-elle résulter du conflit des opinions et des connaissances ?

Note : 8/10

Avant tout, il faut savoir poser des problèmes. Et quoi qu'on dise, dans la vie scientifique, les problèmes ne se posent pas d'eux-mêmes. C'est précisément ce sens du problème qui donne la marque du véritable esprit scientifique. Pour un esprit scientifique, toute connaissance est une réponse à une question. S'il n'y a pas eu de question, il ne...

5 pages - 1,80 ¤

La valorisation du vrai repose-t-elle sur une opinion ?

Note : 8/10

VÉRITÉ: La vérité concerne l'ordre du discours, et il faut en cela la distinguer de la réalité. Elle se définit traditionnellement comme l'adéquation entre le réel et le discours. Qualité d'une proposition en accord avec son objet. La vérité formelle, en logique, en mathématiques c'est l'accord de l'esprit avec ses propres conventions. La vérité expérimentale c'est la...

4 pages - 1,80 ¤

1 2 3 4 5 6 ... 17357 17358 17359 17360 17361 17362 17363 17364 17365 17366 17367 17368 17369 17370 17371 17372 17373 17374 17375 17376 17377 17378 17379 17380 17381 17382 17383 17384 17385 17386 17387 17388 17389 17390 17391 17392 17393 17394 17395 17396 17397 17398 17399 17400 17401 17402 17403 17404 17405 17406 17407 17408 17409 17410 17411 17412 17413 17414 17415 17416 17417 17418 17419 17420 17421 17422 17423 17424 17425 17426 17427 17428 17429 17430 17431 17432 17433 17434 17435 17436 17437 17438 17439 17440 17441 17442 17443 17444 17445 17446 17447 17448 17449 17450 17451 17452 17453 17454 17455 17456 17457 17458 17459 17460 17461 17462 17463 17464 17465 17466 17467 17468 17469 17470 17471 17472 17473 17474 17475 17476 17477 17478 17479 17480 17481 17482 17483 17484 17485 17486 17487 17488 17489 17490 17491 17492 17493 17494 17495 17496 17497 17498 17499 17500 17501 17502 17503 17504 17505 17506 ... 17529 17530 17531 17532 17533 17534

150000 corrigés de dissertation en philosophie

 Maths
 Philosophie
 Littérature
 QCM de culture générale
 Histoire
 Géographie
 Droit