LE SITE D'AIDE A LA DISSERTATION ET AU COMMENTAIRE DE TEXTE EN PHILOSOPHIE

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits

Toutes les dissertations

Doit-on tout attendre de l'État ?

Note : 6/10

||Le problème se pose donc ainsi : l'État doit-il mettre en forme la société, la réduisant à n'être qu'une matière informe en elle-même que l'on devrait ordonner du dehors ? Ou bien la société civile n'a-t-elle pas sa propre structure ainsi qu'une capacité à proposer des projets et des idées, l'État se contentant de traduire juridiquement des demandes...

7 pages - 1,80 ¤

Est-on libre de changer le monde ?

Note : 6/10

L'incertitude quant au résultat de nos actions, à cause, précisément de ce qui, dans le monde, ne dépend pas de nous, ne doit pas nous conduire à l'inaction. egel: L'universalité du besoin d'art ne tient pas à autre chose qu'au fait que l'homme est un être pensant et doué de conscience. En tant que doué de conscience, l'homme doit se...

5 pages - 1,80 ¤

L'art est-il un instrument de libération ?

Note : 6/10

Mais il doit suivre le « mode d'emploi » et viser l'utilité. La première différence entre l'art et la technique concerne le rapport à la science ou au savoir. Alors que la technique consiste en la mise en application d'une théorie, l'idée vient à l'artiste au fur et à mesure qu'il crée. Par exemple, l'architecte conçoit et dessine...

4 pages - 1,80 ¤

Le travail est-il servitude ?

Note : 6/10

Rousseau souligne déjà (cf. le second Discours) qu'en modifiant ainsi le milieu, l'homme se modifie lui-même. Le travail apparaît alors comme autoproduction de l'homme, ou humanisation. C'est bien pourquoi on admet qu'au sens strict, l'animal ne travaille pas (il satisfait bien ses besoins primaires, mais il ne produit pas de besoins autres, et il ne se modifie pas...

5 pages - 1,80 ¤

La nature est-elle une entrave à la liberté humaine ?

Note : 6/10

D'une part son épistémologie réduit la nature à un mécanisme (des faits soumis à des lois nécessaires) indifférent aux valeurs humaines. D'autre part, sa morale prétend se fonder sur la nature, c'est-à-dire sur des tendances spontanées, supposées bonnes; la nature devient alors la Mère-Nature, une sorte de providence bienveillante.D'un côté, la nature enferme l'homme dans un réseau de...

5 pages - 1,80 ¤

L'histoire peut-elle libérer l'homme ?

Note : 6/10

·         Le problème que pose l'histoire, c'est l'imperfection de l'homme. Lorsque l'on étudie l'histoire de l'humanité, on comprend que l'homme, même s'il semble évoluer, recommence souvent, trop souvent, les erreurs du passé. « La devise générale de l'histoire devrait être Eadem sed aliter (les mêmes choses mais d'une autre manière.) » Schopenhauer. ·         Si Schopenhauer nous aide ici, c'est bien en ce qu'il démontre...

2 pages - 1,80 ¤

La mort est-elle une limite à la liberté ?

Note : 6/10

L'homme semble prisonnier du temps et incapable d'y échapper. Mais les facultés de son esprit, comme la raison, la volonté ou la mémoire lui permettent de s'y inscrire de façon délibérée, voire de le considérer comme le support indispensable de sa progression vers la maturité, ou de l'ignorer. Ainsi la mort qui, à première vue, met irrémédiablement fin...

3 pages - 1,80 ¤

Le temps est-il un obstacle à la liberté ?

Note : 6/10

Vouloir délivre : qu'imagine la volonté elle-même pour se délivrer de son affliction et pour narguer son cachot ?Hélas tout prisonnier devient un bouffon La volonté prisonnière, elle aussi, se délivre avec bouffonnerie.Que le temps ne recule pas, c'est là sa colère ; « ce qui fut « - ainsi s'appelle la pierre que la volonté ne peut...

1 page - 1,80 ¤

L'État est-il l'ennemi de la liberté ?

Note : 6/10

||Il est difficile d'apprécier le rôle de l'État à partir des seules invectives du discours politique, sans s'interroger sur sa raison d'être. Tantôt exalté, tantôt vilipendé, l'État fait l'objet des accusations les plus diverses, des louanges et des critiques les moins nuancées. Gardien des libertés grâce à l'ordre qu'il maintient, ou au contraire fossoyeur de celles-ci pour la...

5 pages - 1,80 ¤

Peut-on à la fois obéir et être libre ?

Note : 6/10

La liberté individuelle et la liberté collective peuvent toutefois s'opposer. Mais la liberté ne peut faire l'économie d'une forme ou d'une autre de nécessité. La question reste de savoir si on est libre ou si on le devient. Spinoza: [...] On estime esclave celui qui agit par commandement et libre celui qui gère sa vie à sa guise...

3 pages - 1,80 ¤

La foi nous empêche-t-elle d'être libre ?

Note : 6/10

. Je ne fais que donner ici la psychologie de cette tendance à vouloir rendre responsable. Partout où l'on cherche des responsabilités, c'est généralement l'instinct de punir et de juger qui est à l'oeuvre. On a dégagé le devenir de son innocence lorsque l'on ramène un état de fait quelconque à la volonté, à des intentions, à des...

8 pages - 1,80 ¤

La responsabilité limite-t-elle la liberté ?

Note : 5.1/10

Si l'homme n'est pas doué du libre arbitre, il ne peut être tenu responsable de ses actes. Quel sens y aurait-il à punir ou à récompenser quelqu'un qui ne pouvait agir autrement qu'il ne l'a fait? « Qui lance une pierre ne peut plus la rattraper. Toutefois, il était en son pouvoir de la jeter ou de la...

3 pages - 1,80 ¤

La liberté peut-elle faire l'économie du risque ?

Note : 5.1/10

. Autrement dit, il n'y a pas de déterminisme, l'homme est libre, l'homme est libéré. Si, d'autre part, Dieu n'existe pas, nous ne trouvons pas en face de nous des valeurs ou des ordres qui légitimeront notre conduite. Ainsi, nous n'avons ni devant nous, ni derrière nous, dans le domaine lumineux des valeurs, des justifications ou des excuses....

10 pages - 1,80 ¤

La conscience contrarie-t-elle notre liberté ?

Note : 5.1/10

                    La conscience intellectuelle représente-t-elle un obstacle à notre liberté ?   a.       La conscience intellectuelle, pur savoir réflexif Nous l'avons vu en introduction, il existe deux sens du concept de conscience : il y a d'une part la conscience intellectuelle et de l'autre la conscience morale. Nous commencerons par nous intéresser à la première, et tout d'abord à en préciser le concept. On appelle...

4 pages - 1,80 ¤

L'idée d'inconscient exclut-elle l'idée de liberté ?

Note : 5.1/10

||Après Copernic qui a ruiné le géocentrisme, Darwin qui a détruit la croyance en une primauté de l'homme dans la création, Freud pensait avoir infligé à l'homme sa troisième humiliation en lui apprenant qu'il n'est « même pas maître dans sa propre maison «. La découverte de l'inconscient et de son importance dans le ...

4 pages - 1,80 ¤

Existe-t-il une contradiction entre l'affirmation de la liberté humaine et le déterminisme scientifique ?

Note : 5.1/10

La compatibilité possible entre liberté et déterminisme dépend pour une large part de la définition donnée à la liberté et des limites qui lui sont reconnues. Si la liberté, pour être réelle, doit être infinie, comment accepter qu'elle soit limitée par le déterminisme ?||La problématique, dans ces conditions, revient à se demander :• l'explication causale est-elle adéquate pour...

4 pages - 1,80 ¤

La liberté s'acquiert-elle ?

Note : 5.1/10

Il est possible de préserver sa liberté intérieure, sa liberté de penser, même sous la contrainte. Le courage et la volonté sont indispensables à une telle liberté. Ils permettent d'être libre même si on ne fait pas ce que l'on veut. De ce fait, il semble que l'obéissance à un individu ou à des lois n'interdise pas la...

3 pages - 1,80 ¤

L'homme est-il libre de choisir qui il est ?

Note : 5.1/10

De sorte que, dans cette perspective, la vie de l'homme, au même titre que toutes les autres choses, est soumise à un déterminisme qui le dépasse et qui lui fait croire à un sentiment de liberté (quant à son choix de vie, d'existence, etc.) qui de fait est impossible. ·         On peut ainsi dire que la liberté peut s'apparenter à...

4 pages - 1,80 ¤

La liberté se confond-elle avec la réalisation de soi-même ?

Note : 5.1/10

Et c'est pourquoi nous cherchons en vain à expliquer notre brusque changement de résolution par les circonstances apparentes qui le précédèrent. Nous voulons savoir en vertu de quelle raison nous nous sommes décidés, et nous trouvons que nous nous sommes décidés sans raison, peut-être même contre toute raison.Mais c'est là précisément, dans certains cas, la meilleure des raisons....

4 pages - 1,80 ¤

Être libre, est-ce pouvoir dire « oui ou non » ?

Note : 5.1/10

C'est pourquoi la liberté consiste souvent à "changer ses désirs plutôt que l'ordre du monde", à s'adapter à l'évolution et à l'ordre des choses   Lavelle, La puissance du Moi "La liberté n'est pas un choix entre deux action; c'est une attitude de tout l'être par laquelle il se choisit lui même."   B- Ainsi, le fait de dire non n'est pas en...

7 pages - 1,80 ¤

Le conformisme est-il une absence de liberté ?

Note : 5.1/10

Chacun d'eux, retiré à l'écart, est comme étranger à la destinée de tous le-autres : ses enfants et ses amis particuliers forment pour lui toute l'espèce humaine ; quant au demeurant de ses concitoyens, il est à côté d'eux, mais il ne les voit pas ; il les touche et ne les sent point ; il n'existe qu'en...

5 pages - 1,80 ¤

Suffit-il d'être indépendant pour être libre ?

Note : 5.1/10

HTML clipboard 1-      La dépendance comme hétéronomie permet de dire qu’il suffit d’être indépendant pour être libre a)      qu’est-ce que la dépendance ? b)     être libre = être à soi-même sa propre cause c)      l’indépendance comme victoire sur ce qui me résiste 2-      La liberté ne se réduit pas à l’indépendance : sans pouvoir contraignant, une telle liberté...

4 pages - 1,80 ¤

Autrui favorise-t-il ma liberté ?

Note : 5.1/10

En revanche, une chose déterminée (attraper la grippe à ce moment précis, par contagion avec telle personne) ne pouvait pas ne pas arriver. Mais le déterminisme ne se réduit pas non plus à un fatalisme. Car pour le fataliste, ce qui «est écrit» doit se réaliser, quelles qu'en soient les causes. Au contraire, le déterministe postule que le...

6 pages - 1,80 ¤

1 2 3 4 5 6 ... 17435 17436 17437 17438 17439 17440 17441 17442 17443 17444 17445 17446 17447 17448 17449 17450 17451 17452 17453 17454 17455 17456 17457 17458 17459 17460 17461 17462 17463 17464 17465 17466 17467 17468 17469 17470 17471 17472 17473 17474 17475 17476 17477 17478 17479 17480 17481 17482 17483 17484 17485 17486 17487 17488 17489 17490 17491 17492 17493 17494 17495 17496 17497 17498 17499 17500 17501 17502 17503 17504 17505 17506 17507 17508 17509 17510 17511 17512 17513 17514 17515 17516 17517 17518 17519 17520 17521 17522 17523 17524 17525 17526 17527 17528 17529 17530 17531 17532 17533 17534

150000 corrigés de dissertation en philosophie

 Maths
 Philosophie
 Littérature
 QCM de culture générale
 Histoire
 Géographie
 Droit