LE SITE D'AIDE A LA DISSERTATION ET AU COMMENTAIRE DE TEXTE EN PHILOSOPHIE

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits

Toutes les dissertations

La raison peut-elle juger de tout ?

Si la raison n'atteint que les vérités démontrables, celles qui ne le sont pas ne s'obtiennent pas par son pouvoir.Quelle est donc cette autre faculté de connaissance qui nous fait accéder à des vérités indémontrables ? Pascal l'appelle le «coeur». Elle n'est pas, comme la raison, une compétence discursive, c'est-à-dire qu'elle ne se déploie pas dans l'ordre du...

14 pages - 1,80 ¤

Toute conscience est-elle nécessairement conscience morale ?

-Nietzsche pousse la critique plus loin : la critique morale de la conscience doit aller jusqu'à exercer une critique morale envers la conscience elle-même, c'est-à-dire examiner de façon évaluative le rôle de la conscience. C'est parce que la conscience a naturellement conscience à penser une morale établie, fixe, absolue, qu'elle doit en quelque sorte se méfier d'elle-même, être...

5 pages - 1,80 ¤

La mémoire est-elle indispensable à la conscience ?

Or ils sont notre être, ou plutôt nous sommes «la condensation de l'histoire que nous avons vécue depuis notre naissance». Et cette condensation, nous l'appelons notre «caractère», terme dont la singularité ne doit pas nous faire oublier qu'il désigne l'intégralité de notre histoire passée. Ce à quoi s'oppose cet extrait: On pourrait croire que Bergson anticipe ici l'inconscient dont Freud...

5 pages - 1,80 ¤

Le moi s'identifie-t-il à la conscience ?

-Sartre : la constitution même du moi ne relève pas d'une identité stricte à lui-même permise par la conscience. Car en lui-même le moi se pose comme non-autre, comme différant des autres moi qui l'entourent (L'Etre et le Néant). Sartre a recours ici  à Hegel pour contrer l'illusion d'identité fondamentale du moi à lui-même...

4 pages - 1,80 ¤

La conscience de soi est-elle la première des certitudes ?

Le « Discours de la méthode » présente l'autobiographie intellectuelle de Descartes, qui se fait le porte-parole de sa génération. Descartes y décrit une véritable crise de l'éducation, laquelle ne tient pas ses promesses ; faire « acquérir une connaissance claire & assurée de tout ce qui est utile à la vie ». En fait, Descartes est le contemporain & le promoteur d'une véritable...

8 pages - 1,80 ¤

La conscience est-elle le propre de l'homme ?

Note : 5.5/10

Le fait d'être conscient constitue donc pour l'homme un événement décisif qui l'installe au monde et lui commande d'y prendre position. Car l'homme, dans la mesure où il est conscient, n'est plus simplement dans le monde, chose parmi les choses, vivant parmi les vivants. Il est au contraire devant le monde et, dans ce vis-à-vis, le monde se...

3 pages - 1,80 ¤

Sommes-nous libres ou déterminés ?

Note : 7.5/10

Si la volonté est une puissance infinie, la raison en est le seul guide pour la bien conduire. Nos actions sont soumises à notre volonté Le pouvoir de faire ce que nous voulons nous accorde une liberté virtuelle qui dépend des moyens dont nous disposons: l'absence de contraintes nous rend bien maîtres de nous-mêmes et étend, de façon presque illimitée,...

5 pages - 1,80 ¤

Sommes-nous condamnés à être libres ?

Note : 5.1/10

Cette vérité individuelle se modifie sans cesse en fonction des aspects que prennent son existence et sa situation changeante. Cette « essence provisoire « dépend de l'existence qui la précède. C'est pourquoi Sartre se plaît à affirmer que « l'existence précède l'essence «. ■ Ce à quoi s'oppose cet extrait: Sartre s'oppose ici aux philosophies de « l'essence «...

6 pages - 1,80 ¤

Être libre, est-ce adhérer à la nécessité ?

Note : 5.1/10

Épictète, Entretiens, trad. J. Souillé, Les Belles Lettres. L'autonomie par compréhension de l'ordre des choses et obéissance à cet ordre. Si les phénomènes s'enchaînent nécessairement, l'homme qui acquiesce à ces liaisons semble courbé, dira-t-on, sous un aveugle destin. 0r cette vision paraît naïve et unilatérale. Elle confond le fatalisme, qui enchaîne l'homme, et le déterminisme qui, au contraire, la...

4 pages - 1,80 ¤

La liberté fait-elle peur ?

Note : 5.1/10

Après avoir rendu bien sot leur bétail et avoir soigneusement pris garde que ces paisibles créatures n'aient pas la permission d'oser faire le moindre pas hors du parc où ils les ont enfermées, ils leur montrent le danger qui les menace, si elles essaient de s'aventurer seules au dehors. Or ce danger n'est vraiment pas si grand ;...

8 pages - 1,80 ¤

Être libre, est-ce désobéir à toute loi ?

Note : 5.1/10

Mais ces lois ne sont utiles qu'à la condition d'être valables pour tous, ainsi qu'à la condition d'avoir été élaborées par plusieurs représentants élus par un peuple. Rousseau nous montre que la loi naturelle ne permet pas d'établir une liberté telle qu'il la conçoit. En effet, la loi naturelle aboutit à la loi du plus fort qui aboutit...

5 pages - 1,80 ¤

Punir, est-ce se venger ?

Note : 5.1/10

Le juge ne représente pas, en effet, la partie lésée, mais l'État et la société, et son jugement doit être impartial. Son impartialité repose d'abord sur le principe qu'il est extérieur au litige ou au délit, c'est-à-dire qu'il n'appartient ni au parti de la victime ni à celui du coupable. On pourrait cependant se demander si parfois le...

4 pages - 1,80 ¤

Sommes-nous justes uniquement par contrainte ?

Note : 5.1/10

Alors que ce dernier nous montre des hommes capables de vouloir le mal, quand ils peuvent l'accomplir sans dommage, Socrate soutient que « nul n'est méchant volontairement. » Cette phrase signifie que celui qui commet l'injustice croit que cela lui est plus avantageux, plus profitable, que de respecter la loi et que c'est donc son « bien »...

6 pages - 1,80 ¤

Le droit peut-il être injuste ?

Note : 5.1/10

La question posée sous-entend que peut-être le droit n'est pas, contrairement à ce qu'on croit ...

2 pages - 1,80 ¤

Y a-t-il un droit du plus fort ?

Note : 5.1/10

Dans la vie en société, l'individu craint un pouvoir fort qui garantit sa sécurité mais qui lui demande une obéissance quasi absolue.Pour que ce passage de l'état de nature à la société puisse avoir lieu, il est donc nécessaire que soit mis fin à « la guerre de chacun contre chacun « par un contrat « de chacun...

8 pages - 1,80 ¤

Les critères du juste sont-ils relatifs ?

Note : 5.1/10

S'agit-il de le fonder sur l'idée de la justice et de régler les lois sur ses exigences ? Or, pour Pascal, les princes ignorent ce qu'est la justice universelle, et c'est cette thèse qu'il va tenter de démontrer dans ce texte.S'ils connaissaient une telle justice, en effet, ils n'auraient pas établi cette règle, « la plus générale de...

4 pages - 1,80 ¤

Le progrès technique est-il cause de décadence morale ?

Note : 5.1/10

2) La décadence des sociétés modernes. L'apparition de nouveaux matériaux, l'énergie électrique, les nouveaux moyens de transports, les progrès de l'industrie, des sciences, de la médecine au siècle dernier et dès le 19e, ont modifié profondément la vie humaine. Si bien qu'on peut considérer que le Moyen Age s'est terminée dans les tranchées de la Grande Guerre. L'époque...

4 pages - 1,80 ¤

L'homme est-il le seul à travailler ?

Note : 5.1/10

b.      L'homme est un « homo faber » Allant plus loin, nous dirons que non seulement l'homme est le seul à travailler, mais que l'homme est précisément défini par sa capacité à travailler, par la spécificité de son travail. Comme l'écrit Marx : « Ce qui distingue une époque économique d'une autre, c'est moins ce que l'on fabrique que la manière de fabriquer, les...

4 pages - 1,80 ¤

Le but de la science est-il la réussite technique ?

Note : 5.1/10

L'objectif d'Auguste Comte ne consiste donc pas ici à remettre en cause la valeur de l'expérimentation. Celle-ci est essentielle à l'exercice de la recherche scientifique, qui s'inscrit dans un rapport constant entre théorie et expérience. Son propos ne porte pas sur l'expérimentation, mais sur les applications techniques tirées de la science, qui ne doivent pas, selon lui, conditionner...

4 pages - 1,80 ¤

La technique peut-elle nous rendre maîtres et possesseurs de la nature ?

Note : 5.1/10

C'est cette idée même qui amorce la science moderne qui a pour but de concrétiser dans des objets techniques les découvertes scientifiques. En Occident, cela généré un étrange enchevêtrement de la connaissance et de la puissance, qui marque la technique moderne et dont les Grecs n'eurent d'ailleurs aucun pressentiment. À l'aube des Temps modernes, Descartes, sur la lancée...

5 pages - 1,80 ¤

La main est-elle un outil ?

Note : 5.1/10

||Introduction. — La main, cette inconnue. Familiarité et étonnement.I. — La main et l'outil.a) Main et outils sont spécifiquement humains.b) L'outil ressemble à la main. c) L'outil est façonné par la main (maniabilité).d) L'outil est conçu (finalité).e) L'outil est transmissible  (conservation et temporalité).II. — L'outil et la main.a) L'outil, trace de la main.b) L'outil, éducateur de la main.c)...

4 pages - 1,80 ¤

Quelle est la fonction de l'art ?

Note : 5.1/10

Hume, Les essais esthétiques II. 2- "L'art et ses oeuvres, dans la mesure où elles sont jaillies de l'esprit et produites par lui, sont eux-mêmes de nature spirituelles." Hegel Esthétique. 3- "L'existence est une douleur constante, tantôt lamentable et tantôt terrible; ... Tout cela, envisagé dans la représentation pure ou dans les oeuvres d'art est affranchi de toute douleur et présente un imposant spectacle." Schopenhauer, Le...

4 pages - 1,80 ¤

Le beau est-il universel ?

Note : 5.1/10

Par ailleurs, le concept de sublime met en cause l'universalité du beau. Car le sublime, c'est du beau terrifiant mais non dangereux (comme l'écrit le pseudo Longin dans son traité « Du sublime » traduit par Boileau). Cela prouve que le beau n'est pas universel, mais qu'il dépend du jugement de gout individuel de tel individu, qui jugera beau les...

7 pages - 1,80 ¤

L'artiste voit-il mieux que les autres ?

Note : 5.1/10

Ce à quoi s'oppose cet extrait: Ce texte de Bergson tente de définir la nature de l'artiste et le sens profond de son activité, l'art. D'entrée, l'auteur se place sur le terrain où la fonction de l'art a été problématisée depuis l'Antiquité : celui du rapport à la vérité.Contrairement à ce qu'affirmait Platon, qui ne voyait en l'artiste qu'un...

6 pages - 1,80 ¤

La beauté artistique est-elle supérieure à la beauté naturelle ?

Note : 10/10

Mais il est permis de soutenir dès maintenant que le beau artistique est plus élevé que le beau dans la nature. Car la beauté artistique est la beauté née et comme deux fois née de l'esprit. Or, autant l'esprit et ses créations sont plus élevés que la nature et ses manifestations, autant le beau artistique est lui aussi...

7 pages - 1,80 ¤

1 2 3 4 5 6 ... 17435 17436 17437 17438 17439 17440 17441 17442 17443 17444 17445 17446 17447 17448 17449 17450 17451 17452 17453 17454 17455 17456 17457 17458 17459 17460 17461 17462 17463 17464 17465 17466 17467 17468 17469 17470 17471 17472 17473 17474 17475 17476 17477 17478 17479 17480 17481 17482 17483 17484 17485 17486 17487 17488 17489 17490 17491 17492 17493 17494 17495 17496 17497 17498 17499 17500 17501 17502 17503 17504 17505 17506 17507 17508 17509 17510 17511 17512 17513 17514 17515 17516 17517 17518 17519 17520 17521 17522 17523 17524 17525 17526 17527 17528 17529 17530 17531 17532 17533 17534

150000 corrigés de dissertation en philosophie

 Maths
 Philosophie
 Littérature
 QCM de culture générale
 Histoire
 Géographie
 Droit