LE SITE D'AIDE A LA DISSERTATION ET AU COMMENTAIRE DE TEXTE EN PHILOSOPHIE

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits

Toutes les dissertations

Quelle est la différence entre la légalité et la légitimité ?

La légalité définit ce qui relève du domaine de la loi, décidée par le législateur. Elle a essentiellement une fonction juridique. La légitimité peut se comprendre comme ce qui est droit. En ce sens, il semble qu’il n’y ait pas de différence entre la légalité et la légitimité puisqu’une loi semble par elle-même légitime si nous nous situons...

5 pages - 1,80 ¤

Pourquoi l'égalité est-elle essentielle au droit ?

|| L’égalité est un concept mathématique. Il établit une équivalence, une interchangeabilité entre deux choses. Ainsi A = B et B = A. Si A = C alors logiquement B = C. Le droit quant à lui est l’ensemble des mesures légales et juridiques dans un Etat. Il prescrit ce qu’il est permis ou non de faire. Or il...

8 pages - 1,80 ¤

Faut-il craindre la loi ?

Il est nécessaire que les hommes craignent la loi.Dans la République, II, Platon relate un mythe qui illustre l'idée qu"'on ne pratique la justice que malgré soi et par impuissance de commettre l'injustice. Gygès était berger. Lors d'un tremblement de terre accompagné d'un orage, la terre se fendit pour laisser apparaître une crevasse. Il y descendit et trouva...

6 pages - 1,80 ¤

Pourquoi les hommes ont-ils besoin du droit ?

||Spontanément, l'homme ne semble pas agréable envers son prochain. Nous pourrions clairement qu'il est insociable. Cependant, que ce soit par nécessité, par contrainte ou par volonté, les hommes se sont associés les uns aux autres au sein de société civile. Cependant, si l'homme seul peut faire usage de sa liberté naturelle, c'est-à-dire de faire ce qu'il veut ;...

5 pages - 1,80 ¤

L'historien peut-il être objectif ?

Il en est de l'histoire comme de la mémoire individuelle ; c'est à partir des « visées », des projets présents -dirigés vers l'avenir- que les individus et les peuples reconstituent leur passé. L'histoire subjective serait donc inévitable- et par là même, osaient dire les historiens allemands au temps du nazisme, légitime. « Chaque génération se forme sa...

4 pages - 1,80 ¤

Peut-on tirer les leçons de l'histoire ?

Analyse du sujet. Ce sujet pose une question de capacité : peut-on signifie à la fois : o Est-ce que techniquement c'est possible de tirer une leçon de l'expérience ? On aborde alors l'expérience en tant qu'elle est un maitre pour nous, qu'elle nous donne un acquis qui restera en nous durant toute notre vie. o ...

8 pages - 1,80 ¤

L'histoire a-t-elle un sens ?

Note : 10/10

||Le terme de « sens « peut s'entendre essentiellement de deux façons : soit comme direction, soit comme signification. Or si la question du sens de l'histoire comme celle d'une direction, ou du moins, d'un sens comparable à celui d'un cours d'eau semble aller de pair avec la compréhension d'un temps s'écoulant, il n'en reste pas moins que...

18 pages - 1,80 ¤

Qu'est-ce qu'un événement historique ?

Note : 10/10

Il y a une sorte d'évidence dans l'événement : il semble incontestable, absolu, et on voit mal pourquoi il y aurait là un problème. Mais l'événement historique est aussi le résultat d'une action accomplie par des hommes. Cela fait son ambiguïté. Parce qu'il est humain, l'événement historique n'a pas un seul sens. Il est équivoque. Ainsi, la chute du...

1 page - 1,80 ¤

Pourquoi l'humanité seule a-t-elle une histoire ?

Note : 10/10

L’histoire est la connaissance vraie du passé. Or pour avoir une connaissance, il faut être capable de conscience réfléchie sur soi. De ce point de vue, seul l’homme semble posséder cette capacité de faire ou de mettre à jour sa propre histoire. L’histoire se comprend comme la capacité de faire un retour sur soi ce qui suppose une...

1 page - 1,80 ¤

Quelle est la place de la technique dans le monde du travail ?

Note : 10/10

|| La technique, telle qu’on peut la saisir à travers le mythe de Prométhée, est le moyen pour pallie l’insuffisance de la nature humaine c’est-à-dire la dotation naturelle de l’homme. L’homme utilise la technique dans chaque domaine où est requis une capacité ou une habileté particulière. Il s’agit d’un moyen efficace et économique afin d’obtenir ce que l’on recherche....

2 pages - 1,80 ¤

Peut-on critiquer le progrès technique ?

Note : 10/10

|| Le progrès est une source d’amélioration ; un élan vers le mieux. Ici, le progrès est qualifié de technique c’est-à-dire qu’il n’est pas lié directement au développement de nos connaissances mais plutôt à l’aptitude de faire usage d’éléments et de rendre la vie plus agréable. La technique est ce qui permet à l’homme de dépasser ses capacités anthropologique....

5 pages - 1,80 ¤

En quoi la technique révèle-t-elle l'intelligence humaine ?

Note : 10/10

1 Quelle idée ressort de la controverse au sujet de la découverte de Moulin-Quignon ?2 Peut-on parler d'une intelligence animale ?3 Pourquoi prendre la technique comme critère d'intelligence, plutôt que la capacité de raisonner ? Réponses: 1 - Que nous voyons dans la fabrication d'outils, donc dans l'activité technique, le trait fondamental et le critère de l'humanité. Si les...

2 pages - 1,80 ¤

La technique met-elle l'homme en contradiction avec la nature ?

Note : 10/10

|| La technique peut se définir comme usage ou l’emploi d’une habileté particulière : d’un certain art de faire en vue de produire quelque chose de façon plus efficace et plus rapide. En ce sens, la notion de technique a principalement un aspect économique : économie de temps, de moyens etc. La technique est effectivement l’ensemble des procédés ou méthodes d’un...

5 pages - 1,80 ¤

La technique dépend-elle de la science ?

Note : 10/10

|| La technique dépend originairement et étymologiquement de la science. En effet, la technique n’est que la fruit de la science. Plus exactement, on peut comprendre le développement de la technique à l’aune de la science. Leurs développements sont liés aux progrès de la science ou à la nécessité de produire des outils plus perfectionnés. Cependant, à l’aune de...

5 pages - 1,80 ¤

Quelle est la différence entre l'art et la technique ?

Note : 10/10

|| Etymologiquement, il n’y a pas de différence entre l’art et la technique. Ces deux mots viennent du grec « technè « et ce distingue de l’expérience dont ils proviennent pourtant. La « technè « a rapport aux choses universelles, c’est-à-dire qu’elle est une connaissance, un savoir, c’est-à-dire celui du pourquoi et du comment. Ainsi la médecine est-elle un art. Elles ont pour...

3 pages - 1,80 ¤

L'artiste fuit-il la réalité ?

Note : 10/10

..); est-ce l'imitation de l'apparence ou de la réalité ? De l'apparence» (la République). Les poètes doivent être bannis de la cité parce qu'ils nous détournent de l'essence des choses et nous induisent en erreur. Mais pourquoi l'artiste aurait-il besoin de fuir la réalité ? On le comprend si l'on donne à ce terme son sens plus commun d'environnement...

4 pages - 1,80 ¤

En quoi l'art permet-il d'accéder à la vérité ?

Note : 10/10

|| La vérité est la propriété objective de la connaissance. Elle relève de la science. L’art quant à lui se place dans le domaine de l’esthétique. On ne saurait alors concevoir le moindre rapport, au premier abord entre l’art et la vérité. Bien plus, l’art est le jeu des apparences, du trompe-l’œil, en ce sens, il s’oppose même au...

9 pages - 1,80 ¤

Qu'est-ce que le génie ?

Note : 10/10

|| Le génie semble pouvoir se définir a minima comme un être exceptionnel : hors du commun. Il a quelque chose en plus : une compétence, un savoir-faire poussé à l’excellence. Il est presque cette frontière entre l’humain et le divin. Ne parle-t-on pas d’ailleurs de « Diva « ? Ne nomme-t-on pas Michel-Ange « le divin « ? Le génie serait donc un homme supérieur. Pourtant...

5 pages - 1,80 ¤

Qu'est-ce que le beau ?

Note : 10/10

- Pour KANT, le jugement de goût ne détermine pas son objet en le pensant sous un concept universel, puisqu'il porte toujours sur un cas parti­culier ; c'est un jugement réfléchissant dont l'universalité réside dans l'accord des sujets ; c'est pourquoi le beau est défini comme « ce qui plaît universellement sans concept » ; « la beauté est...

5 pages - 1,80 ¤

Doit-on parler du goût ou des goûts ?

Note : 10/10

|| Cette question s’entend dans le champ esthétique essentiellement et c’est bien ce sens qu’elle prend son envergure philosophique. Le problème principal que pose le sujet est de saisir la possibilité de l’existence d’une norme du goût. En effet, nous avons pour habitude de dire que des goûts et des couleurs on ne discute pas. Les préférences sont relatives....

3 pages - 1,80 ¤

L'art imite-t-il la nature ?

Note : 10/10

||  L'art se comprend au coeur de l'esthétique, l'art a pour but de produire ou créer le beau. Il s'agit d'un artifice. L'imitation est un processus de copie, un calque à l'identique. Or si l'art est d'essence humaine où l'artiste prend-il son modèle ? L'expérience semble nous montrer que l'artiste prend la nature pour modèle comme dans les nature morte...

4 pages - 1,80 ¤

Ce qui est naturel est-il normal ?

Note : 10/10

|| Le terme problématique de cette question est véritablement l’adjectif « normal «. Le normal relève d’une norme. Celle-ci est la détermination ou la représentation d’un règle ou d’une moyenne que l’on fixe. Elles sont des créations de l’esprit de l’homme. En ce sens, elles relèvent de conventions. La question est alors de connaître et de comprendre les critères définissant le normal....

6 pages - 1,80 ¤

Est-il raisonnable de vouloir maîtriser la nature ?

Note : 10/10

HTML clipboard• Vouloir maîtriser la nature humaine, c'est ainsi vouloir comprendre l'autre. Mais parce qu'il est libre, l'homme est toujours capable de faire dévier le cours ordinaire des choses, d'innover, de créer ses propres lois. Envisager la nature à laquelle il appartient en général, et une éventuelle « nature humaine « en...

5 pages - 1,80 ¤

Qu'est-ce que vivre conformément à la nature ?

Note : 10/10

|| Vivre conformément à la nature c’est respecter la nature et vivre selon ses principes. Cependant avoir dit cela n’avance guère dans la compréhension de ce que nous saisissons par les principes de la nature. En effet, le sujet de l’interrogation porte juste sur la manière que nous aurons de définir la conformité à la nature. Les rapports à...

7 pages - 1,80 ¤

L'homme est-il un être naturel ou culturel ?

Note : 10/10

|| L’opposition entre le naturel et le culturel semble convenu. On oppose souvent l’homme culturel, façonné par la civilisation ou corrompu par elle, aliénant ainsi sa première nature, à l’homme naturel, un être presque pur, vivant selon les règles de la nature et en harmonie avec celle-ci. L’homme naturel serait la fiction du « bon sauvage «. Cependant quelles sont les...

3 pages - 1,80 ¤

1 2 3 4 5 6 ... 17435 17436 17437 17438 17439 17440 17441 17442 17443 17444 17445 17446 17447 17448 17449 17450 17451 17452 17453 17454 17455 17456 17457 17458 17459 17460 17461 17462 17463 17464 17465 17466 17467 17468 17469 17470 17471 17472 17473 17474 17475 17476 17477 17478 17479 17480 17481 17482 17483 17484 17485 17486 17487 17488 17489 17490 17491 17492 17493 17494 17495 17496 17497 17498 17499 17500 17501 17502 17503 17504 17505 17506 17507 17508 17509 17510 17511 17512 17513 17514 17515 17516 17517 17518 17519 17520 17521 17522 17523 17524 17525 17526 17527 17528 17529 17530 17531 17532 17533 17534

150000 corrigés de dissertation en philosophie

 Maths
 Philosophie
 Littérature
 QCM de culture générale
 Histoire
 Géographie
 Droit