LE SITE D'AIDE A LA DISSERTATION ET AU COMMENTAIRE DE TEXTE EN PHILOSOPHIE

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits

Toutes les dissertations

Imaginer, est-ce nier la réalité ?

Note : 9/10

C'est peut-être à travers le jeu qu'on peut le mieux saisir cette idée que l'imagination est un acte de liberté qui nous permet, en niant la réalité sous son aspect le plus immédiat (celui des faits présents), d'explorer des possibilités et par là de former des projets. On a trop tendance à considérer le jeu comme une activité...

4 pages - 1,80 ¤

Y a-t-il une fonction de l'illusion ?

Note : 9/10

ÉTAPE 3 : DÉTERMINER L'ENJEU DE LA PROBLÉMATIQUE. L'illusion peut nous renvoyer au champ visuel (l'illusion d'optique, le mirage), ou à celui de la psychologie (l'hallucination, où l'on voit ce qui n'existe pas), ou plus généralement à notre vie de tous les jours (désillusions, déceptions, leçons tirées de l'expérience, etc.). Le champ de la politique est aussi concerné (manipulation...

4 pages - 1,80 ¤

Lorsque la vérité dérange, faut-il lui préférer l'illusion qui réconforte ?

Note : 9/10

||·         Angles d’analyse *  On se place ici très nettement du côté d’un présupposé qui pose comme équivalent réconfort et illusion d’un côté et souffrance et vérité de l’autre. Il s’agira bien sûr d’interroger cette équivalence : n’est-ce pas une vision réductrice ? L’illusion est-elle toujours du réconfort ? Et la vérité toujours du côté de la ...

6 pages - 1,80 ¤

La pensée abstraite détourne-t-elle de la réalité ?

Note : 9/10

On dira par exemple qu'un tableau abstrait ne représente rien de connu. L'abstraction est déréalisationA force de parler d'un objet sans se référer aux propriétés sensibles qui le constituent, nous acquérons une vision déformée des choses, comme à travers un écran translucide. L'abstraction inflige une violence à la réalité dont elle ne sort pas...

3 pages - 1,80 ¤

Les idées mènent-elles le monde ?

Note : 9/10

La connaissance du réel suppose que l'esprit enregistre des relations de faits ne devant rien à la logique. L'idée de causalité, par exemple, est l'effet d'une répétition constatée dans l'expérience : « le soleil ne se lèvera pas demain «, cela n'est pas logiquement plus contradictoire que l'inverse. Les idées mises en oeuvre dans les ...

4 pages - 1,80 ¤

Ne doit-on attendre de l'historien qu'un récit des faits tels qu'ils se sont passés ?

Note : 9/10

C'est pourquoi on pourrait être tenté de définir l'histoire comme le récit des événements passés. Néanmoins, suffit-il de raconter ce qui s'est passé pour faire de l'histoire ? Vous pouvez noter que la notion d'histoire renvoie à une double réalité : elle désigne aussi bien la somme des événements passés que le récit sur ces événements, mais ce...

3 pages - 1,80 ¤

L'histoire a-t-elle un sens ?

Note : 9/10

L’Histoire a-t-elle un sens ? Tout d’abord, la question à se poser est la suivante : qu’est-ce que l’Histoire ? L’historien Paul Veyne définit l’Histoire comme étant « un récit d’évènements vrais qui ont l’Homme pour acteur «. Mais qu’entend-il par « évènement « ? Il est impératif de distinguer les faits des évènements historiques. L’Histoire serait donc un ensemble de...

30 pages - 1,80 ¤

Est-il possible de préparer l'avenir ?

Note : 9/10

On parle aussi de prédiction, dans l'épistémologie moderne, pour signifier que la science ne procure pas une vague vision de l'avenir, mais qu'elle est capable au moyen de lois, de dire, de formuler avec précision, ou de décrire ce qui va arriver. Néanmoins, dans les deux cas on a à faire à des mots que la science a...

4 pages - 1,80 ¤

Avoir de l'expérience et faire une expérience ?

Note : 9/10

)* Le questionnement de l'expérience par la théorie. (L'expérience ne parle pas d'elle-même; c'est à la théorie qu'il revient de l'interroger, de formuler les questions.) Cf. Bachelard (ibid.) : «Pour un esprit scientifique, toute connaissance est une réponse à une question. S'il n'y a pas eu de question, il ne peut y avoir de connaissance scientifique. » Cf...

2 pages - 1,80 ¤

Peut-on penser contre l'expérience ?

Note : 5.1/10

|| Analyse du sujet ·         Eléments de définition  Penser = 1.            Acte de saisir immédiatement l’intelligible, dans une intuition pure de tout élément sensible. 2.            Acte de rassembler les éléments de la représentation. Plus spécialement chez Kant : l’acte de ramener la synthèse du divers du sensible à l’unité de l’aperception intellectuelle. 3.            La faculté de prendre du recul devant l’existant...

5 pages - 1,80 ¤

Peut-on apprendre à vivre ?

Note : 5.1/10

La question posée implique plusieurs significations: est-on capable de vivre? Avons-nous le pouvoir de vivre? Mais aussi avons-nous le droit de vivre? Dans cette formule "peut-on" nous voulons savoir si la tâche qui est visée est possible, réalisable, si ce n'est pas au fond un idéal inaccessible. Le terme "apprendre" signifie surtout acquérir...

14 pages - 1,80 ¤

Est-il dans la nature de l'état de limiter son pouvoir ?

Note : 5.1/10

b)                 Le principe de division des pouvoirs est de tradition anglo-saxonne, d'où l'expression « check and balance » qui sert à désigner un mécanisme par lequel les pouvoirs vont s'annuler. Les pouvoirs exécutifs, législatifs et judiciaires se contrôlent les uns les autres, l'équilibre étant très difficile à assurer. C'est souvent un pouvoir qui domine les autres, en France, la Vème République...

3 pages - 1,80 ¤

L'état restreint-il la liberté individuelle ?

Note : 5.1/10

État de celui qui est délivré des passions et agit à la lumière de la raison.Problématique:L'Etat peut tout, sinon il n'est pas l'Etat. L'Etat démocratique garantit la liberté de chacun. Mais en lui offrant la sécurité, ne le prive-t-il pas de l'exercice effectif de sa liberté? Celle-ci dépend aussi de la culture et des choix du sujet, sur...

7 pages - 1,80 ¤

L'homme est-il un loup pour l'homme ?

Note : 5.1/10

||Cet adage est très ancien. On le trouve pour la première fois sous forme écrite dans une comédie du dramaturge latin Plaute (254-184 av. J.-C), La Comédie des ânes. Bien plus tard, il sera au centre de la pensée politique du philosophe anglais Thomas Hobbes (1588-1679), et c'est généralement à ce dernier que l'on pense lorsqu'on l'entend prononcer.Ces...

9 pages - 1,80 ¤

La morale a-t-elle sa place dans les rapports économiques ?

Note : 9.7/10

||ANALYSE DU SUJET  Remarquer qu'il n'est pas dit « lois « économiques, mais « rapports « économiques. Remarquer également qu'il ne s'agit pas de savoir de quelle morale il peut s'agir, ce qui serait bien ou mal et pourquoi, mais si la réflexion et l'action « éthique « peuvent (en droit et en fait) concerner les rapports économiques....

4 pages - 1,80 ¤

Tout peut-il s'acheter ?

Note : 9.7/10

Si l'argent peut tout acheter, cela signifie que tous les fondements de la société sont niés. Cela signifie qu'il met au-dessus des lois juridiques, morales, celui qui le possède. Cela signifie enfin que la notion de personne humaine n'a plus aucun sens puisqu'il suffit de payer pour contraindre quiconque à abandonner son corps, à se plier à une...

4 pages - 1,80 ¤

Peut-on appeler à la conscience contre la loi ?

Note : 9.7/10

                La complexité de la nature face à la simplicité de la loi. Saint Thomas donne un bon exemple de cette complexité. Il prend un cas de justice : un homme qui vole pour pouvoir se nourrir. La loi le condamne immédiatement parce qu'elle condamne le vol. Mais avons-nous la sensation en notre âme et conscience que l'homme mérité cette peine ?...

2 pages - 1,80 ¤

Une société sans droit est-elle concevable ?

Note : 5.1/10

La cité n'est pas un Etat (forme barbare pour les Grecs), elle n'est pas liée à un territoire (comme aujourd'hui où la citoyenneté se définit d'abord par référence au sol, à la « patrie »). La cité est une communauté d'hommes, vivant sous les mêmes mois et adorant les mêmes dieux. L'idéal grec est celui d'un groupe d'hommes pouvant tous...

7 pages - 1,80 ¤

Qu'est-ce que le mauvais goût ?

Note : 5.1/10

Celui-ci est marqué d'abord par la création d'un style, plus ou moins éphémère et, parallèlement, par l'apparition de modes, de « manies », d'engouements, qui s'épuisent par leur excès même. On comprend que dans la définition même du goût, il n' y a pas uniquement des prérogatives subjectives, mais le goût est façonné par l'entourage proche ou par la société....

3 pages - 1,80 ¤

La philosophie peut-elle s'accorder avec la religion ?

Note : 5.1/10

||Le plan de la dissertation pourra reprendre ces différents niveaux de confrontation possible entre la religion et la philosophie, en référence aux différentes «strates« constitutives de la religion (pratiques, croyances, doctrines). Le plan proposé s'inspire de cette approche et, soulignant l'approche critique du fait religieux par le philosophe (deuxième partie), il montre, en fin de compte (troisième partie)...

12 pages - 1,80 ¤

Désobéir peut-il être un devoir ?

Note : 5.1/10

La loi émane d'une autorité souveraine et s'impose à tous. Une telle évidence à faire force devrait mettre les lois au dessus de toute idée de transgression. Pourtant il semblerait qu'un problème de légitimité soit soulevé par la légalité. Les lois sont-elles en effet toujours justes ?. Nous axerons notre réflexion sur trois questions : de quelle contrainte...

6 pages - 1,80 ¤

Suffit-il de voir le meilleur pour le suivre ?

Note : 7/10

À quelles conditions peut-on affirmer qu' « il suffit de voir le meilleur pour le suivre «? 1. La proposition semble évidente, comme le montre l'examen de la notion de meilleur. - Certes le mot « meilleur« recouvre des réalités différentes : le meilleur est-il ce qui répond à une exigence morale? ce qui contribue à mon bonheur? Et mon...

4 pages - 1,80 ¤

Qu'est-ce qui caractérise au plus haut point l'homme: le désir ou la volonté ?

Note : 7/10

En effet, si je suis vexé de l'insulte qu'un individu m'adresse, c'est que j'accorde une certaine valeur à son estime. Mais si je pense que ce n'est qu'un imbécile, ses propos ne m'atteignent plus. Cette maîtrise de ma volonté, de mes pensées, de mes désirs est une règle de vie fondamentale.- Mais comment parvenir à maîtriser complètement mes...

3 pages - 1,80 ¤

Peut-on vouloir ce que l'on ne désire pas ?

Note : 7/10

On peut finalement considérer la volonté comme une espèce de désir, c'est-à-dire comme le désir dont la satisfaction dépend de nous. Problématique:La volonté se distingue-t-elle seulement du désir par le recours à la délibération? N'y a-t-il pas un désir secret caché derrière toute décision apparemment volontaire? Il pourrait aussi y avoir inversement une complicité de la volonté à...

8 pages - 1,80 ¤

Le désir est-il la marque de la misère de l'homme ?

Note : 7/10

||Le désir souvent se comprend suivant l’image du tonneau des Danaïdes, c’est-à-dire comme un manque inassouvible. Cet inassouvissement du désir a souvent valu au désir les plus vives critiques notamment du point de vue de la condition humaine. Et en effet, ces critiques notamment se sont faites au nom de la misère dans laquelle...

14 pages - 1,80 ¤

1 2 3 4 5 6 ... 17393 17394 17395 17396 17397 17398 17399 17400 17401 17402 17403 17404 17405 17406 17407 17408 17409 17410 17411 17412 17413 17414 17415 17416 17417 17418 17419 17420 17421 17422 17423 17424 17425 17426 17427 17428 17429 17430 17431 17432 17433 17434 17435 17436 17437 17438 17439 17440 17441 17442 17443 17444 17445 17446 17447 17448 17449 17450 17451 17452 17453 17454 17455 17456 17457 17458 17459 17460 17461 17462 17463 17464 17465 17466 17467 17468 17469 17470 17471 17472 17473 17474 17475 17476 17477 17478 17479 17480 17481 17482 17483 17484 17485 17486 17487 17488 17489 17490 17491 17492

150000 corrigés de dissertation en philosophie

 Maths
 Philosophie
 Littérature
 QCM de culture générale
 Histoire
 Géographie
 Droit