LE SITE D'AIDE A LA DISSERTATION ET AU COMMENTAIRE DE TEXTE EN PHILOSOPHIE

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits

Toutes les dissertations

Le doute est-il une force ou une faiblesse ?

Note : 5.5/10

Comprendre le désir comme une force, au même titre qu'un champ électrique, c'est se donner les moyens de la rationnaliser et de l'étudier pour en comprendre les mécanismes, pour les réguler. C'est ainsi que Spinoza a conçu dans l'Ethique, une arithmétique des affects, véritable mode d'emploi et outil pour accéder à la béatitude. ...

8 pages - 1,80 ¤

Dans la passion suis-je moi-même ?

Note : 5.5/10

||DÉFINITIONS► Le terme passion a la même étymologie que «passif«: patior, «supporter«, «souffrir«. La passion en tant qu'inclination constante qu'on ne peut pas maîtriser serait donc une force sur laquelle notre raison et notre volonté n'auraient aucune prise. Comme telle, la passion serait une aliénation. Mais la passion, précisément parce qu'elle a un caractère exclusif, peut être un...

6 pages - 1,80 ¤

Les hommes sont-ils des êtres à part dans la nature ?

Note : 5.1/10

||► Le sujet invite de manière évidente à réfléchir sur la place de l'homme dans la nature (est-il un être naturel?), mais aussi sur le rapport qu'entretient l'homme à l'égard de la nature. On fera donc référence aussi bien au problème de la nature humaine qu'à celui de la connaissance, de la technique...► Le pluriel «Les hommes sont-ils...«...

6 pages - 1,80 ¤

La sympathie permet-elle de connaître autrui ?

Note : 5.1/10

Certes, la sympathie est toujours fondée de manière plus ou moins consciente sur la reconnaissance d'un quelque chose que l'on a en commun avec la personne avec qui nous sympathisons. Mais l'homme n'est pas transparent. Il semble difficile de réduire la complexité de l'être humain à une approche extérieure, c'est-à-dire à des marques apparentes de sympathie, telles que...

4 pages - 1,80 ¤

Que vaut cette excuse: "Je ne l'ai pas fait exprès ?

Note : 9/10

« Je ne l'ai pas fait exprès. « Sous cette forme, c'est bien souvent l'excuse de l'enfant conscient d'avoir fait une bêtise. Mais il revient au même de dire, ou de penser : « Je n'ai pas voulu ça «. J'ai mal agi, certes, mais je n'avais pas voulu cet acte, ou du moins ses conséquences. Celui qui...

5 pages - 1,80 ¤

Peut-on renoncer à la liberté ?

Note : 9/10

L'État doit alors les écraser. Mais il ne doit pas oublier que la force d'un souverain dépend aussi du bonheur des sujets, qui sont libres « dans les silences de la loi «. Au fond, l'État ne doit être que l'instrument de la société libre. Céder sa liberté pour assurer sa vie.Comment l'humanité ne serait-elle...

20 pages - 1,80 ¤

L'interrogation métaphysique est-elle d'actualité ?

Note : 9/10

Remarquons d'abord les termes qu'emploie le philosophe. À l'inverse de Aristote, il ne parle pas de désir, mais de besoin. Or, à quoi renvoie le besoin ? Le besoin, à l'inverse du désir, est naturel et instinctif. Il me constitue en tant qu'être vivant et ma vie en dépend. Boire et manger sont...

5 pages - 1,80 ¤

Quels devoirs avons-nous à l'égard de la vérité ?

Note : 9/10

Ainsi l'obligation, tout en prenant sa source à l'intérieur de notre conscience, n'en est pas moins transcendante à l'égard de notre nature. Le domaine de la morale n'est donc plus celui de la nature (soumission animale aux instincts) mais n'est pas encore celui de la sainteté (où la nature transfigurée par la grâce éprouverait un attrait instinctif et...

7 pages - 1,80 ¤

Comment le silence peut-il avoir un sens ?

Note : 9/10

Il convient de faire attention à V intitulé exact du sujet. La question n'est pas : le silence a-t-il un sens ? Ou encore : le silence peut-il avoir un sens ? On vous demande de quelle façon le silence peut avoir un sens. Donc, quel sens il peut avoir. Il faudra déterminer...

9 pages - 1,80 ¤

On dit que "la vie est courte". Est-ce vrai ?

Note : 9/10

Cette volonté perpétuelle de vouloir mesurer le temps et par conséquent de vouloir en faire une valeur sûre et objective, montre bien la nécessité qu'ont les hommes de calculer, de comprendre l'avancée des choses. Ainsi lorsque l'on dit que « la vie est courte « c'est une représentation et non pas une mesure fiable que l'on...

6 pages - 1,80 ¤

Vouloir avoir raison, est-ce critiquable ?

Note : 9/10

||On évitera de réfléchir trop longuement sur le sens de l'expression avoir raison: de se demander si avoir raison c'est détenir la vérité. On insistera au contraire sur le vouloir en question: qu'est-ce que vouloir avoir raison ? jusqu'où ce vouloir est légitime ? à partir de quand devient-il critiquable ?||[Introduction][I. Qu'est-ce qu'avoir raison?][1. Chercher à imposer sa...

5 pages - 1,80 ¤

A quoi sert la philosophie ?

Note : 9/10

||On pourrait être tenté de dire que la philosophie ne sert pas à grand chose en ce qu'elle pose des problèmes sans donner de réponse, en ce qu'elle ne produit aucun véritable objet de consommation..., cela dit, ne peut-elle pas avoir une utilité ? Il vous faut alors remarquer que la notion d'utilité est...

4 pages - 1,80 ¤

Qu'est-ce que la philosophie ?

Note : 9/10

Il devient incapable de jugement, d'honneur, et, au lieu d'être maître de soi, il est soumis à ce qu'il y a de plus bestial en lui. Céder aux passions, au désir, rêver d'être tyran est donc en fait rêver d'être impuissant, confondre ce qui est agréable avec ce qui est bon. Nul ne...

5 pages - 1,80 ¤

Peut-on parler de la mort de l'homme ?

Note : 9/10

Plotin, Ennéades, Ille s. apr. J.-C. « Ne méprise pas la mort, mais fais-lui bon accueil, comme étant une des choses voulues par la nature. » Marc-Aurèle, Pensées pour moi-même, IIe s. apr. J.-C. « Dès qu'un humain vient à la vie, il est déjà assez vieux pour mourir....

3 pages - 1,80 ¤

Les trois blessures infligées à l'homme

Note : 9/10

A. L'illusion du géocentrisme * Pourtant, au cours de l'histoire, cette supériorité que l'homme s'attribue si volontiers a été mise en question par des découvertes décisives. Dans un texte de 1917 intitulé « Une difficulté de la psychanalyse «, Freud dit que l'humanité s'est vue infliger - dans l'image qu'elle avait d'elle-même - trois graves blessures. La première...

3 pages - 1,80 ¤

Qu'est-ce que l'homme ?

Note : 9/10

Notons d'abord qu'il n'est nullement classique comme on le croit souvent, mais relativement récent (absent du dictionnaire de Littré, il n'est introduit que dans le Supplément de 1882). Le mot désigne d'abord un mouvement de pensée de la Renaissance, qui, par l'étude directe des auteurs anciens, renoue expressément avec l'Antiquité. Les « humanités », étude des textes grecs...

2 pages - 1,80 ¤

Loi et liberté

Note : 9/10

Il lui suffit, par des techniques efficaces, de transformer les obstacles en moyens. Dans l'un de ses Propos, Alain nous invite à méditer sur l'exemple admirable du navire à voiles qui louvoie. Les vents sont contraires et pourtant, cheminant en zigzag, le voilier avance. Le marin n'a pas eu besoin pour cela de modifier miraculeusement le cours des...

4 pages - 1,80 ¤

Qu'est-ce que le libre arbitre ?

Note : 9/10

Cette puissance de la volonté, qu'on appelle le libre arbitre, constitue, selon Descartes, « la principale perfection de l'homme », car elle le rend maître de ses actions. Quand bien même un mensonge me tirerait d'affaire, je demeure libre de ne pas mentir, c'est-à-dire de donner la préférence au devoir de dire la vérité, plutôt qu'à mon intérêt.Ainsi...

4 pages - 1,80 ¤

Les différents sens du mot liberté

Note : 9/10

■ Une connaissance adéquate du monde nous apprend à distinguer deux sortes de choses : celles qui ne dépendent pas de nous, et celles qui dépendent de nous (cf. Manuel d'Épictète). Les premières sont le cours du monde, notre corps, les honneurs, les aléas de la fortune ; les secondes, nos jugements, nos désirs, nos opinions, bref, le...

3 pages - 1,80 ¤

Bonheur et souverain bien

Note : 9/10

La bonne volonté, la pureté de l'intention valent par elles-mêmes, quels qu'en soient les résultats ou l'utilité. Il n'est donc de bien absolu que la volonté bonne. Mais le souverain bien reste l'union (non nécessaire) de la vertu et du bonheur. Il m'appartient donc, non de poursuivre mon bonheur, mais de m'en rendre digne. « Le Maître : Ce qui tend...

3 pages - 1,80 ¤

Le bonheur: dans le plaisir ou la contemplation ?

Note : 9/10

C'est à une compréhension véritable du plaisir, et à une gestion rationnelle des désirs que la philosophie d'Épicure nous invite, philosophie des « sombres temps », de l'époque troublée, violente, des successeurs d'Alexandre le Grand. La « Lettre à Ménécée » est une description de la méthode apte à nous procurer le bonheur. Car si tous les hommes cherchent le bonheur, ils sont,...

5 pages - 1,80 ¤

Le fondement de la personne

Note : 9/10

LACROIX. 8. - Personnel : a) Qui se rapporte à la personne en un sens quelconque du mot ou à la personnalité au sens b. b) (Jur.) Qui concerne les personnes par opposition aux choses ; opposé à réel (impôt personnel, par opposition à impôt réel). c) Individuel, propre. d) Qui rapporte tout à soi, qui ne tient...

2 pages - 1,80 ¤

Personne et personnage

Note : 9/10

Nous sommes le docteur, le colonel. Non seulement sur nos cartes de visite, mais dans notre existence entière, nos titres nous accompagnent, font partie de nous-mêmes. Dans Tel quel (1941), Paul Valéry écrit : « Dans toute carrière publique, une fois que l'on a construit son personnage et que le bruit qu'il fait revient à son auteur et...

2 pages - 1,80 ¤

La notion de personne

Note : 9/10

- Personnalité : a) Caractère de la personne aux sens 2 ou 3. b) Forme que prend la vie psychique chez l'homme normal et qui suppose la conscience d'être un moi unique et permanent ; maladie de la personnalité : tout trouble psychique qui rend cette forme impossible. c) Originalité ; caractère propre à un individu humain. d)...

2 pages - 1,80 ¤

Désir et volonté

Note : 9/10

C'est l'enfant qui désire, qui supplie les puissances célestes (le père, la mère, l'oncle généreux) pour obtenir des jouets ou des bonbons. La volonté, c'est au contraire une attitude d'adulte. À la prière, elle substitue le travail. Il n'y a de volonté que là où un commencement d'exécution peut s'inscrire dans le réel. Condillac nous accorderait d'ailleurs ce...

2 pages - 1,80 ¤

1 2 3 4 5 6 ... 17428 17429 17430 17431 17432 17433 17434 17435 17436 17437 17438 17439 17440 17441 17442 17443 17444 17445 17446 17447 17448 17449 17450 17451 17452 17453 17454 17455 17456 17457 17458 17459 17460 17461 17462 17463 17464 17465 17466 17467 17468 17469 17470 17471 17472 17473 17474 17475 17476 17477 17478 17479 17480 17481 17482 17483 17484 17485 17486 17487 17488 17489 17490 17491 17492 17493 17494 17495 17496 17497 17498 17499 17500 17501 17502 17503 17504 17505 17506 17507 17508 17509 17510 17511 17512 17513 17514 17515 17516 17517 17518 17519 17520 17521 17522 17523 17524 17525 17526 17527

150000 corrigés de dissertation en philosophie

 Maths
 Philosophie
 Littérature
 QCM de culture générale
 Histoire
 Géographie
 Droit