LE SITE D'AIDE A LA DISSERTATION ET AU COMMENTAIRE DE TEXTE EN PHILOSOPHIE

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits

Toutes les dissertations

Qu'est-ce qu'un homme civilisé ?

Note : 5.1/10

Composée du père, de la mère, des enfants et des esclaves, elle répond à des impératifs vitaux minimaux, à une sphère « économique « comme disent les Grecs. « D'autre part, la première communauté formée en vue de la satisfaction de besoins qui ne sont pas purement quotidiens est le village. « Il faut comprendre que...

5 pages - 1,80 ¤

La diversité des cultures est-elle incompatible avec l'unité de l'homme ?

Note : 5.1/10

Mais une culture unique pourrait-elle s'épanouir? La diversité n'a-t-elle pas des choses à nous apprendre sur l'humain? La diversité des cultures entraînent l'incompréhension des hommes Pour parler de la diversité, il est incontournable de parler du mythe de Babel. Celui-ci est souvent interpréter comme la multiplication des langues comme punition de Dieu. Ainsi les hommes qui parlaient tous la même...

5 pages - 1,80 ¤

Le moi s'identifie-t-il à la conscience ?

Note : 5.1/10

||Qu'est-ce qu'avoir conscience de quelque chose ? La définition d'un tel processus semble au moins afficher ce caractère : la conscience est toujours conscience d'un moi. Lorsque je perçois, je me perçois comme moi me percevant ; mais je ne peux pas dire que je ne perçois « que « moi, exclusivement. S'il existe une communauté certaine entre le moi et la conscience,...

5 pages - 1,80 ¤

Qu'est-ce que "prendre conscience" ?

Note : 5.5/10

La véritable prise de conscience n'est-elle pas celle d'un sujet tentant de recréer, de reconstruire une unité disloquée par les forces déliantes du "ça" ? *** (cf. "Là où "ça" était, "je" dois devenir") Introduction Quelqu'un d'"inconscient" se voit reprocher son manque de responsabilité, l'inconscience apparaissant alors comme un défaut moral. Cependant, n'est-il pas nécessaire qu'une partie de notre vie...

2 pages - 1,80 ¤

Le physicien a-t-il affaire à la réalité ?

Note : 6/10

Le physicien a-t-il affaire (a-t-il comme objet d'étude) à la réalité, ou bien les lois qu'il découvre sont-elles seulement le produit de la capacité de sa raison à mettre de l'ordre dans les phénomènes qu'il observe? Cette problématique se trouve très bien posée dans cet autre sujet d'interrogation philosophique : «Doit-on parler de lois de la nature ou...

6 pages - 1,80 ¤

Avoir une idée et construire un concept, est-ce la même chose ?

Note : 6/10

En ce sens, le concept possède une extension et une intension (ou définition). L'intension énumère les caractéristiques propre au concept (le chien aboie, a quatre pattes), tandis que l'extension désigne toutes les réalités qui se rangent derrière une telle définition (les chiens eux-mêmes). Le concept contraste donc par sa méthode de construction avec la ponctualité de l'idée. Leur...

3 pages - 1,80 ¤

Qu'est-ce qu'une vie heureuse ?

Note : 6/10

Bref, même s'ils opèrent mieux que les autres penseurs une distinction entre les deux, ils continuent de les confondre, en ce sens qu'ils absorbent trop les désirs dans la volonté, en les supposant en son pouvoir. Il nous faut donc découvrir une sagesse qui tienne mieux compte de la réalité de notre être, partagé entre ces deux dimensions.Par...

11 pages - 1,80 ¤

Le bonheur est-il la fin de toute action humaine ?

Note : 6/10

Les activités techniques, subalternes, doivent être subordonnées à une praxis, par exemple une action morale, un savoir désintéressé. Problématique: Tous les hommes désirent le bonheur, mais ils n'agissent pas tous dans le but explicite d'y parvenir. Certains le considèrent même comme une illusion. Il est vrai que la tâche est difficile, car il faut commencer par philosopher sur...

3 pages - 1,80 ¤

Faut-il craindre le regard des autres ?

Note : 6/10

L'autre, pour moi, ce n'est pas « les autres », mais cet être unique dont je dois pas avoir peur du regard. C'est le « tu » qui me requiert et exige que je lui réponde et dont, par conséquent, la responsabilité m'incombe, ou encore qui m'oblige.   Conclusion   ® Il faut, plutôt de craindre le regard des autres, décider de l'affronter, ce qui revient...

16 pages - 1,80 ¤

Faut-il être seul pour être soi-même ?

Note : 6/10

|| On ne se développe qu'au contact des autres, qui pourtant nous aliènent. L'édification d'une personnalité libre est donc impossible dans la soumission aux autres comme dans la solitude absolue. Tout être humain éprouve le besoin de connaître son entourage mais aussi de faire face à lui-même. Sans personne autour de lui, chacun a sa propre personnalité,...

10 pages - 1,80 ¤

Des goûts et des couleurs, on ne discute pas ?

Note : 6/10

* Les goûts varient d'une personne à l'autre, selon les époques différentes. Irréductible diversité que rien ne semble pouvoir résoudre. * Si le goûts sont la chose du monde la moins partagées. Ils nous sont ce qu'il y a de plus intime, de moins partageables. Le goût est critiqué.||• Les goûts sont-ils d'une nature telle qu'aucune discussion sur eux...

9 pages - 1,80 ¤

Comment définir un art populaire ?

Note : 6/10

Par exemple, la peinture d'Ingres représentant le sacre de Napoléon ne prend sa valeur que dans la connaissance des personnages qui y sont représentés. d)                 Cette idée s'oppose à la conception kantienne de l'art pour laquelle l'appréciation de l'art ne s'apprend pas. Le goût artistique est universel et communicable. Commun expliquer alors l'impopularité de l'art?   3.      La popularité ne doit pas...

3 pages - 1,80 ¤

En quoi l'oeuvre d'art peut-elle être un objet d'échange ?

Note : 6/10

2. - Tout ce qui se présente à un sujet, s'offre à la pensée, et qui est distinct de l'acte de représentation ou du sentiment (donc du sujet), c.-à-d. aussi bien le percept, l'image, l'idée, que l'objet externe ou la personne aimée. 3. - Le but qu'on se propose d'atteindre (cf. un objectif). ART: 1) Au sens ancien, tout...

2 pages - 1,80 ¤

La prise en compte des différences culturelles vous paraît-elle remettre en question l'existence de valeurs universelles ?

Note : 6.8/10

||C'est l'unité des valeurs humaines qui est en jeu ici, unité menacée par le relativisme moral (l'expression est importante). Il est vrai que d'un continent à l'autre, d'un pays à l'autre, pourquoi pas, même, d'une maison à l'autre, les principes moraux peuvent diverger. Les causes sont effectivement culturelles. Mais ne devons-nous pas postuler...

9 pages - 1,80 ¤

L'homme est-il chez lui dans l'univers ?

Note : 6.8/10

||Analyse du sujet : L'univers désigne l'ensemble de ce qui existe. D'un point de vue astronomique il est l'ensemble des astres que ce soit des étoiles ou des planètes. L'univers ne nous est pas connu. La grande majorité des corps célestes n'a pas été observée. On ignore, par ailleurs, si l'univers est fini ou infini, les deux hypothèses étant toutes deux...

4 pages - 1,80 ¤

Y a-t-il contradiction entre être libre et être soumis aux lois ?

Note : 6.8/10

COMTE). 5. - Loi naturelle : a) Prescription du droit naturel. b) Loi de la nature. CONTRADICTION: (1) Fait de soutenir en même temps une chose et son contraire. (2) En logique, incompatibilité entre deux propositions qui s'excluent mutuellement (exemple : « il pleut » et « il ne pleut pas »). (3) Principe de non-contradiction (parfois appelé principe...

4 pages - 1,80 ¤

Respecter l'autre, est-ce respecter en lui la personne humaine ?

Note : 9/10

■ Un constat. Spontanément, chacun d'entre nous veux être respecté par autrui, et inversement, les autres désirent que nous les respections. Le respect apparaît ainsi comme une exigence essentielle de la vie en société.■ Le problème. Pourtant le respect n'exclut nullement la critique, voire le combat contre autrui, combat de ses actes comme de ses idées ; bien...

9 pages - 1,80 ¤

Les droits de l'homme: évidence ou problème ?

Note : 9/10

||Ce sujet vous invite à comprendre le caractère problématique des droits de l'homme, que nous considérons souvent comme allant de soi. Cependant, il faut bien avouer que le sujet ne vous y aide guère. En effet la question : « évidence ou problème? « pourrait être appliquée à n'importe quel sujet. Elle ne donne aucune indication de problématique...

9 pages - 1,80 ¤

Peut-on fonder le droit sur la nature ?

Note : 9/10

Partout il en est ainsi, c'est ce que la nature enseigne, chez toutes les espèces animales, chez toutes les races humaines et dans toutes les cités ! Si le plus fort domine le moins fort et s'il est supérieur à lui, c'est là le signe que c'est juste. De quelle justice Xerxès s'est-il servi lorsque avec son armée il attaqua...

9 pages - 1,80 ¤

Comment déterminer la gravité d'une faute ?

Note : 9/10

La faute et ses conséquences On définit ordinairement la gravité d'un acte par l'importance des conséquences qu'il implique, par le fait que ces conséquences sont, ou non, fâcheuses, dangereuses, mauvaises. On pourrait donc penser qu'une faute est d'autant plus grave que ses conséquences sont graves. Ainsi, « il est clair que l'enfant qui fait une faute de calcul n'est...

4 pages - 1,80 ¤

La violence peut-elle avoir raison ?

Note : 9/10

.../... La violence d'institution.   a)                  La violence est un moyen de l'Etat. Max Weber dans le Savant et le politique écrit : « Il faut concevoir l'État contemporain comme une communauté humaine qui, dans les limites d'un territoire déterminé [...], revendique avec succès pour son propre compte le monopole de la violence...

8 pages - 1,80 ¤

Les lois de la cité ont-elles pour but la paix ou la vertu ?

Note : 8/10

||La Cité politique, c'est l'État, l'ensemble des institutions qui organisent l'exercice de l'autorité légitime à l'intérieur d'une communauté nationale. Les lois de la Cité sont les règles définies par cette autorité souveraine. Par ailleurs, la vertu, dans son sens large, désigne une « disposition permanente à vouloir le bien « (Lalande). Il s'agit donc d'un concept qui renvoie...

10 pages - 1,80 ¤

Le génie de l'artiste exclut-il tout apprentissage ?

Note : 8/10

||• Un constat : l'histoire nous montre que les beaux-arts (la peinture, la sculpture, la musique, la littérature, etc.) ont longtemps été considérés comme des techniques qu'il convenait d'apprendre : de là l'enseignement des arts plastiques dispensés par des maîtres dans les ateliers, puis dans écoles de beaux-arts, L'enseignement des arts du langage les...

6 pages - 1,80 ¤

Le Beau, est-ce qui ne sert à rien ?

Note : 8/10

||A travers une formulation équivoque, ce sujet pose le problème du rapport entre la beauté et l'utilité, du caractère gratuit ou non gratuit de l'œuvre d'art. Il ne s'agit pas en effet de se demander si « ce qui ne sert à rien « est beau, mais si ce qui est beau ne sert à rien, c'est-à-dire de...

6 pages - 1,80 ¤

La religion n'a-t-elle qu'une fonction de cohésion sociale ?

Note : 8/10

HTML clipboard« La religion, écrivait Émile Durkheim, est une chose éminemment sociale. Les représentations religieuses sont des représentations collectives qui expriment des réalités collectives ; les rites sont des manières d'agir qui ne prennent naissance qu'au sein des groupes assemblés et qui sont destinés à susciter, à entretenir ou à refaire certains états mentaux de ces groupe «...

8 pages - 1,80 ¤

1 2 3 4 5 6 ... 17393 17394 17395 17396 17397 17398 17399 17400 17401 17402 17403 17404 17405 17406 17407 17408 17409 17410 17411 17412 17413 17414 17415 17416 17417 17418 17419 17420 17421 17422 17423 17424 17425 17426 17427 17428 17429 17430 17431 17432 17433 17434 17435 17436 17437 17438 17439 17440 17441 17442 17443 17444 17445 17446 17447 17448 17449 17450 17451 17452 17453 17454 17455 17456 17457 17458 17459 17460 17461 17462 17463 17464 17465 17466 17467 17468 17469 17470 17471 17472 17473 17474 17475 17476 17477 17478 17479 17480 17481 17482 17483 17484 17485 17486 17487 17488 17489 17490 17491 17492

150000 corrigés de dissertation en philosophie

 Maths
 Philosophie
 Littérature
 QCM de culture générale
 Histoire
 Géographie
 Droit