LE SITE D'AIDE A LA DISSERTATION ET AU COMMENTAIRE DE TEXTE EN PHILOSOPHIE

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits

Toutes les dissertations

L'autre, mon prochain

Pour cette raison, Platon fait allusion dans le Phèdre aux dangers que représente l'invention de l'écriture (mythe de Theuth), car les hommes, au lieu de faire confiance à leur mémoire, s'en remettront aux signes écrits, sacrifiant à la commodité l'aspect vivant de leur mémoire et de leur esprit.2. Mythe et dialectiqueL'aspect sacré de la mémoire est représenté par...

2 pages - 1,80 ¤

Le conflit des consciences

 » Sartre, « L'Etre et le Néant », Gallimard, pp. 305-306.   Le texte de Sartre décrit clairement deux états de la conscience. Dans le premier, une conscience solitaire est occupée, par jalousie, à regarder par le trou d'une  serrure ce qui se passe derrière la porte. Cette conscience est alors entièrement livrée à la contemplation du spectacle jusqu'à s'y fondre; elle est...

3 pages - 1,80 ¤

L'existence d'autrui en question

Et, en découvrant cet autre qui est en face de nous, nous découvrons en même temps tous les autres, comme si tous les autres eux aussi étaient déjà là. Enfin, remarque ultime, cet autre n'est pas le simple alter ego du sujet qui se découvre dans le cogito. Il est ce qui conditionne le sujet. Le sujet n'est...

3 pages - 1,80 ¤

Le besoin d'illusion

On peut avancer au contraire que sans illusions, la vie ne serait pas supportable. Tout au long de ses Pensées (1670), Pascal décrit la situation misérable de l'homme dans l'univers. Égaré dans un «canton détourné de la nature », « abîmé dans l'infinie immensité des espaces » qu'il ignore et qui l'ignorent, l'homme est irrémédiablement voué à l'ignorance...

8 pages - 1,80 ¤

Origine de l'illusion

Loin d'être anéantis (aucune répression ne peut abolir purement et simplement nos pulsions), ils ressurgissent sous un déguisement illusoire. L'illusion s'explique alors par un désir ou un intérêt dissimulés, refoulés. « Nous appelons illusion une croyance quand, dans la motivation de celle-ci, la réalisation d'un désir est prévalente », écrit Freud dans L'Avenir d'une illusion (1927).Et c'est précisément...

2 pages - 1,80 ¤

Erreur et illusion

. Mais qui est donc ce « on » libérateur ? Platon veut sans doute montrer que l'on ne peut se déprendre tout seul de l'illusion, parce que celle-ci, par son pouvoir de séduction, trouve en ses propres victimes ses plus ardents défenseurs. CITATIONS: « Est illusion le leurre qui subsiste, même quand on sait que l'objet supposé...

1 page - 1,80 ¤

Valeur des passions

est un ébranlement de l'âme opposé à la droite raison et contre nature. » Zénon de Cittium. « Suivant la définition des stoïciens, la sagesse consiste à prendre la raison pour guide; la folie, au contraire, à obéir à ses passions; mais pour que la vie des homme ne soit pas tout à fait triste et maussade, Jupiter...

4 pages - 1,80 ¤

Les passions, maladies de l'âme

Sans doute, en sa conscience claire, la passionné aspire à éprouver des sensations nouvelles. Dans le « coup de foudre «, la passion éclate brusquement, s 'éprouve comme une découverte que rien ne laissait présager. Mais le témoignage de la conscience du passionné ne nous semble nullement décisif. Les « découvertes «, les « révélations « de la passion sont...

11 pages - 1,80 ¤

Passion et passivité

L'émotion agit comme une eau qui rompt sa digue ; la passion comme un torrent qui se creuse un lit de plus en plus profond [...]. Où il y a beaucoup d'émotion, il y a généralement peu de passion. On voit facilement que les passions, justement parce qu'elles peuvent se concilier avec la réflexion...

2 pages - 1,80 ¤

Le désir ou la puissance d'exister

. Chaque chose, selon sa puissance d'être, s'efforce de persévérer dans son être. J'entends ... sous le nom de Désir tous les efforts, impulsions, appétits et volitions de l'homme... Le désir est l'essence même de l'homme, c'est-à-dire l'effort par lequel l'homme s'efforce de persévérer dans son être. A telle enseigne que c'est le désir qui est au fondement de nos actes et...

2 pages - 1,80 ¤

Dominer ses désirs

« Parce que la plupart de nos désirs s'étendent à des choses qui ne dépendent pas toutes de nous ni toutes d'autrui, nous devons exactement distinguer en elles ce qui ne dépend que de nous, afin de n'étendre notre désir qu'à cela seul. » Descartes, Les Passions de l'âme, 1649. « Ce n'est pas par la satisfaction des désirs...

2 pages - 1,80 ¤

Désir et manque

qu'un homme ressent en lui-même par l'absence d'une chose qui lui donnerait du plaisir si elle était présente, c'est ce qu'on nomme désir. » Leibniz, Nouveaux Essais sur l'entendement humain, 1765 (posth.)Le désir correspond à un état de tension, qui ne cesse qu'avec la possession de l'objet désiré. Or, qui dit tension dit agitation, trouble, absence de...

4 pages - 1,80 ¤

Critiques de la théorie freudienne

Cette thèse liminaire ouvre ainsi un large champ d'investigation, l'inconscient, dont il faut énoncer les lois propres afin de montrer quelle part de méconnaissance constitutive l'homme dans son rapport à ce qu'il nomme lui-même et l'autre. Mais, Freud, n'échappant pas à la domination sans partage du modèle scientifique de son temps, les sciences de la nature et le...

11 pages - 1,80 ¤

Les enseignements de la psychanalyse

Là où la médecine ne voulait voir que des lésions et causes organiques, des altérations du système nerveux qu'en droit la science devrait parvenir à expliquer objectivement, positivement, Freud, après de longs tatônnements, des résistances et incertitudes, émet la double hypothèse qui fonde la psychanalyse: les symptômes morbides ont un sens que le sujet méconnaît, ils sont l'expression...

7 pages - 1,80 ¤

L'hypothèse de l'inconscient

Il se produit en nous des phénomènes psychiques dont nous n'avons pas même conscience, mais qui déterminent certains de nos actes conscients. Ainsi nous croyons nous connaître, mais nous sommes incapables de dire pourquoi nous ne pouvons supporter la vue de tel ou tel animal pourtant inoffensif (une souris, une araignée, etc.), pourquoi nous faisons des rêves si...

8 pages - 1,80 ¤

La conscience et l'action

Ainsi je lève le bras, et ma conscience s'éveille dans le sentiment du moi qui s'affirme en triomphant de l'inertie de mon corps. En effet, le moi ne peut prendre conscience de son existence qu'en s'opposant à un objet résistant qui se distingue de lui. La conscience apparaît alors comme la maîtrise du moi sur le « corps...

5 pages - 1,80 ¤

La conscience et le monde

Note : 5.1/10

.../... Capacité que ne possède aucun autre animal, car l'homme seul a conscience de soi. Telle est la thèse que Kant cherche à défendre ici, et qui a pour conséquence de poser que ce pouvoir « élève l'homme infiniment au-dessus de tous les autres êtres vivants sur la terre «. Les animaux sont en effet soumis à la puissance...

7 pages - 1,80 ¤

La conscience de soi

Note : 5.1/10

La présence de ma pensée à elle-même est la seule certitude qui résiste à l'épreuve du doute. Même l'existence de mon propre corps est remise en question. CITATIONS:  « Posséder le Je dans sa représentation : ce pouvoir élève l'homme infiniment au-dessus de tous les autres êtres vivants sur la terre. Par là, il est une personne. « Kant, Anthropologie...

4 pages - 1,80 ¤

L'homme peut-il être inhumain ?

Note : 5.1/10

Lorsque nous traitons tel ou tel peuple de « sauvage », lorsque nous qualifions ses coutumes et ses rites d'« habitudes de sauvages », nous faisons certes comme si nous le rejetions hors de la culture, dans un « pur état de nature ». Mais, en réalité, le sauvage « pur » n'existe pas, car tout homme est toujours...

5 pages - 1,80 ¤

Pour être heureux, faut-il être indifférent à tout ce qui arrive ?

Note : 5.1/10

* Telle qu'elle est posée (pour..., faut-il... ?), la question m'invite à me demander si l'indifférence au monde est un moyen sûr d'atteindre le bonheur. Identification de la problématiqueL idée de bonheur suppose l'action par laquelle je transforme le monde et accomplit mon désir. Mais jusqu'à quel point suis-je maître de ce qui arrive ? La non-conformité entre...

6 pages - 1,80 ¤

Peut-on concilier les exigences de la justice et celles de la liberté ?

Note : 5.5/10

|| • La justice est la justesse en matière de morale, le respect rigoureux des droits de chacun. Sous sa forme législative et judiciaire, elle fait respecter le droit en édictant des règles et en sanctionnant les injustices.   • Les exigences sont les nécessités pratiques déduites de la nature de ce à quoi elles se rapportent.   • La liberté...

8 pages - 1,80 ¤

Quel est l'homme des droits de l'homme ?

Note : 5.5/10

||• Les droits de l'homme font l'objet de deux déclarations principales la Déclaration des droits de l'homme et du citoyen de 1789, et la Déclaration universelle des droits de l'homme de 1948. Toutes deux proclament la dignité naturelle de la personne humaine, son droit à la liberté, à la sécurité et à la propriété, droits dont elles développent...

6 pages - 1,80 ¤

L'ordre politique exclut-il la violence ?

Note : 5.5/10

C'est le cas du renard, trop faible devant le loup. Mais la force (ou la ruse) de l'un, sert l'autre : la force du lion élimine le loup qui prétendait attaquer le renard, la ruse du renard vient au secours du lion dont les chasseurs allaient s'emparer. Etre l'un & l'autre, voilà qui permet de gagner et de conserver le...

10 pages - 1,80 ¤

Peut-on tout attendre de l'Etat ?

Note : 5.5/10

||• Peut-on indique de manière très générale la possibilité, et plus précisément la permission (est-il permis), ou la légitimité (est-il juste). • Le pronom tout nous invite à mettre en relation les diverses attentes des citoyens avec les possibilités et les devoirs de l'État. • Attendre de, c'est non seulement être disposé à recevoir (ce qui implique un...

7 pages - 1,80 ¤

Toute vérité est-elle bonne à dire ?

Note : 5.5/10

Une vérité n'est pas bonne à dire tant que celui qui demande à l'entendre ne la mérite pas.   Transition : ·         J'ai le droit de taire la vérité, voire de mentir, dans la mesure où les circonstances m'y obligent. La vérité n'est bonne à dire que si elle sert l'intérêt d'autrui. Constant écrit : « nul homme...

5 pages - 1,80 ¤

1 2 3 4 5 6 ... 17428 17429 17430 17431 17432 17433 17434 17435 17436 17437 17438 17439 17440 17441 17442 17443 17444 17445 17446 17447 17448 17449 17450 17451 17452 17453 17454 17455 17456 17457 17458 17459 17460 17461 17462 17463 17464 17465 17466 17467 17468 17469 17470 17471 17472 17473 17474 17475 17476 17477 17478 17479 17480 17481 17482 17483 17484 17485 17486 17487 17488 17489 17490 17491 17492 17493 17494 17495 17496 17497 17498 17499 17500 17501 17502 17503 17504 17505 17506 17507 17508 17509 17510 17511 17512 17513 17514 17515 17516 17517 17518 17519 17520 17521 17522 17523 17524 17525 17526 17527

150000 corrigés de dissertation en philosophie

 Maths
 Philosophie
 Littérature
 QCM de culture générale
 Histoire
 Géographie
 Droit