LE SITE D'AIDE A LA DISSERTATION ET AU COMMENTAIRE DE TEXTE EN PHILOSOPHIE

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits

Toutes les dissertations

Peut-on exercer sa liberté sans prendre de risque ?

C'est pourquoi il nous semble important de souligner que la liberté ne se manifeste qu'à travers l'action et qu'elle consiste, à l'instar des sciences, à avoir prise sur le réel et à modifier l'ordre du réel. En ce sens la liberté se constitue toujours contre quelque chose ou quelqu'un et, à l'image du progrès, n'est possible qu'en déjouant...

6 pages - 1,80 ¤

Peut-on se fier au sentiment de liberté ?

C'est-à-dire qu'il est « conditionné par sa classe «, « son salaire «, « la nature de son travail «, conditionné jusqu'à ses sentiments et ses pensées. Mais si l'homme ne peut pas choisir sa classe sociale, il peut se choisir lui-même dans sa « manière d'être «. Sartre lui-même reconnaît en 1940 qu'il...

5 pages - 1,80 ¤

Le corps est-il pour ma liberté un instrument ou un obstacle ?

3° Liberté du sage. État de celui qui est délivré des passions et agit à la lumière de la raison. Le postulat fondamental du problème repose sur l'opposition traditionnelle entre l'âme, l'esprit ou plus précisément « l'intellect «, et le corps (nous aurons à discuter de la rigueur et de la vérité d'un tel postulat). Le corps en...

2 pages - 1,80 ¤

Est-il juste d'affirmer que pour bien comprendre autrui il faut tenter de se mettre à sa place ?

. Sachant par expérience personnelle que le rire est le signe de la joie, je conclus en voyant mon voisin rire qu'il est joyeux. Cela s'appuie sur une conceptualisation donnée inconsciemment, fondée sur le principe de causalité qui veut que les mêmes causes produisent les mêmes effets, et c'est par une induction que j'arrive à cette conclusion que...

3 pages - 1,80 ¤

Peut-on revendiquer le droit au secret ?

Que le secret est un pouvoir sur autrui. La coquette se pare du secret, de l'inconnu, et de par ce silence qu'elle oppose au prétendant, se place comme inaccessible, lointaine car indéchiffrable. Cela nous a donné les plus beaux chants élégiaques, mais qu'est-ce à dire? Pouvoir sur les autres, puissance de mystification, de mythification, véritable chantage parfois, le...

2 pages - 1,80 ¤

Le sens de ce que l'on dit se réduit-il à ce que l'on veut dire ?

Cela pourrait venir du langage lui-même, de sa complexité et souvent de son imperfection. Nous avons parfois des difficultés à trouver « le mot juste », et le vocabulaire ne « colle » pas toujours à l'idée que nous voulons exprimer. De plus, les mots ont parfois un double sens, ou changent de signification suivant le contexte. Ainsi...

3 pages - 1,80 ¤

Quelle est la valeur éducative des mathématiques ?

, qui est proposée à notre réflexion.« En mathématique, disait Fourier, il n'y a pas de signes pour exprimer des notions confuses. » Les mathématiques ne sont-elles pas l'école de la rigueur par excellence? Eu dehors des mathématiques, nous nous contenterons bien souvent de pensées approximatives, d'intuitions grossières. C'est pourquoi le premier contact avec les mathématiques déconcerte toujours...

2 pages - 1,80 ¤

L'enfance est-elle seulement, comme le dit Rousseau, "le sommeil de la raison" ?

||HTML clipboard Le sens commun pense que vers six à sept ans, l'enfant atteint « l'âge de raison «. Il quitte alors le monde préservé de sa tendre et innocente enfance, pour commencer la conquête du monde des adultes. Le sens commun voit l'enfance comme un monde clos, à part, peuplé de choses futiles et sans intérêt, où...

5 pages - 1,80 ¤

Peut-on douter de tout ?

av. J.-C. « La formule "je suspends mon jugement" signifie pour nous que le sujet est incapable de dire à quelle chose il convient d'accorder ou au contraire de refuser sa créance. » Sextus Empiricus, Hypotyposes pyrrhoniennes, Ile-Ille s. « Je pensai qu'il fallait E...] que je rejetasse comme absolument faux tout ce en quoi je pourrais imaginer le moindre...

3 pages - 1,80 ¤

La cohérence de la pensée suffit-elle à définir la vérité ?

Dans un premier temps, il souhaite une cohérence dans la forme même de la proposition, c'est-à-dire que la première condition requise pour que la proposition soit vraie est qu'elle soit correcte grammaticalement, sans contradictions dans sa forme. Dans un second temps, et on rejoint ici la définition proposée par le sujet, la proposition énoncée est vraie si elle...

2 pages - 1,80 ¤

Quelles sont les différentes fonctions de l'État ?

Note : 5.1/10

La première fonction que se propose l'État est celle de guider le peuple, de préserver ses frontières, et l'unité de son territoire. Il peut dans ce but revêtir plusieurs formes, telles que la centralisation, où le pouvoir est à ce moment assujetti à un petit groupe sans possibilité d'agrandir et d'étaler la charge des responsabilités, ou bien le...

2 pages - 1,80 ¤

Peut-on parler de "travail intellectuel" ?

Note : 5.1/10

De même que le jeu, la contemplation ne serait pas un travail. Le moine ne cherche pas à produire. Encore faut-il s'entendre sur ce que veut dire produire; pour pouvoir parler de travail, il faut produire quelque chose d'utile, qui serve par la suite à une cause particulière. Bien sûr, en introduisant la notion d'utilité, on suppose un...

3 pages - 1,80 ¤

Y a-t-il des normes naturelles ?

Note : 5.1/10

||Le problème des « normes « s'inscrit dans celui, plus vaste, concernant les rapports existant entre la nature et la culture. Avons-nous une « nature « universelle, un « état brut «, ou bien sommes-nous normalisés culturellement ? Et quelle est la valeur de ces normes si elles ne sont que sociales ?  Y a-t-il des normes naturelles...

3 pages - 1,80 ¤

Un homme libre est-il un homme seul ?

Note : 5.1/10

Mais il peut être confronté à autrui et, ainsi qu'on le verra plus loin, il y a lutte (ce qui constitue évidemment une relation humaine) et c'est le plus fort qui gagne : liberté absolue pour lui, aucune liberté pour le vaincu, le plus faible. Donc, d'une manière générale, pas de liberté dans l'état de nature et de...

11 pages - 1,80 ¤

Peut-on revendiquer ses droits sans consentir à ses devoirs ?

Note : 5.5/10

Ainsi l'individu auquel on retire ses droits ne se sent plus obligé de consentir à ses devoirs et vice versa.La notion de justice a en effet un contenu profondément « revendicatif », et on a bien ici un appel à la justice : revendiquer ses droits c'est réclamer ce qui est juste que l'on reçoive. Toutefois, les droits...

2 pages - 1,80 ¤

En quel sens peut-on dire que "jamais les hommes n'ont été à la fois aussi solidaires et aussi seuls" ?

Note : 5.5/10

Après avoir essayé d'analyser les diverses notions de cette phrase, nous essayerons de répondre à la question posée.Il semblerait à première vue que la solitude et la solidarité soient deux faits antagonistes, opposés l'un à l'autre. En effet, si l'on entend par « solidarité entre les hommes » le fait pour ceux-ci de se secourir, de s'aider mutuellement,...

3 pages - 1,80 ¤

Le devenir historique dépend-il du libre choix de l'homme ?

Note : 5.5/10

- Les différentes acceptions du terme « liberté «. INDICATIONS DE LECTURE * Études philosophiques (Éditions Sociales). Texte de Engels, p. 155. * Anti-Dühring de Engels (Éditions Sociales), p. 324 notamment. « Les hommes enfin maîtres de leur propre socialisation, deviennent ainsi, par là même, maîtres de la nature, maîtres d'eux-mêmes, libres. « * Leçons sur la philosophie de...

5 pages - 1,80 ¤

La mort est naturelle: est-ce évident ?

Note : 5.5/10

Le but de tout vivant est d'assurer la perpétuation de l'espèce. C'est la nature qui, au cours de l'évolution, a favorisé le développement des êtres complexes: les eucaryotes. Ce qui impose la reproduction sexuée et exige que les nouvelles générations laissent place aux anciennes. La mort est un phénomène naturel Chaque espèce a...

7 pages - 1,80 ¤

La philosophie prémunit-elle contre l'illusion ?

Note : 5.5/10

||Rappel historique : Une des fonctions traditionnelles de la philosophie est de dénoncer les faux-semblants, les fausses évidences de l'opinion, et les marchands d'illusion. (Socrate critiquant la rhétorique et son utilisation frauduleuse par les sophistes ; Bacon faisant l'inventaire des illusions collectives qui conduisent l'homme à l'erreur ; pression sur les esprits, et engendrent l'illusion à tous les niveaux....

2 pages - 1,80 ¤

La philosophie pourrait-elle ignorer le corps ?

Note : 5.5/10

En découvrant le rôle du corps et des instincts dans la vie humaine, Freud a mis à jour la culpabilisation et la tentative d'étouffement des besoins corporels pratiquées depuis des siècles. Le corps est devenu partie intégrante et nécessaire de l'homme et celui-ci a dû admettre son existence. Le corps a repris sa place dans un système philosophique,...

4 pages - 1,80 ¤

La science peut-elle fournir à l'homme des réponses définitives ?

Note : 5.5/10

On va passer du stade infantile de l'observation à celui, scientifique, de l'expérience. Il faut, comme le souligne Spinoza, dépasser les connaissances du premier et du second genre, produits d'une vague expérience, à celles du troisième genre, soumises à la raison en se faisant « une idée claire et distincte « des phénomènes. C'est ce qui va donner...

6 pages - 1,80 ¤

Une théorie scientifique peut-elle être fausse ?

Note : 5.5/10

Dire qu'  « un système faisant partie de la science empirique doit pouvoir être réfuté par l'expérience », cela signifie bien que, paradoxalement, « c'est la falsifiabilité et non la vérifiabilité d'un système qu'il faut prendre comme critère de démarcation ». Est vrai ce qui peut être falsifié. On accordera à Popper que dans le domaine des sciences physiques ou plus généralement des sciences...

5 pages - 1,80 ¤

La connaissance de l'inconscient est-elle nécessaire à la connaissance de l'homme ?

Note : 5.5/10

se propose de montrer au moi qu'il n'est seulement pas mare dans sa propre maison ». Freud, Introduction à la psychanalyse, 1917. « L'homme comme tout être vivant pense sans cesse, mais ne le sait pas; la pensée qui devient consciente n'en est que la plus petite partie, disons : la partie la plus médiocre et la...

5 pages - 1,80 ¤

N'accepte rien sans preuve. Qu'en pensez-vous ?

Note : 5.5/10

.../... - Peut-on parler de preuve en morale ? Les jugements de valeur sont certes susceptibles d'une certaine justification, mais sont-ils justifiables de la preuve au sens rigoureux du terme ? * Que peut signifier exactement l'exigence de la preuve ? (Cf. la problématique nietzschéenne à ce sujet.) - Tenter de démontrer les principes mêmes de la démonstration ne...

6 pages - 1,80 ¤

Toute communication est-elle indirecte ?

Note : 5.5/10

Les existentialistes dont Sartre principalement ont souligné et ont mis en évidence la mauvaise foi, la difficulté d'être sincère, authentique, honnête dans nos rapports à autrui. Car autrui est à la fois ce qu'il est de plus proche mais aussi de plus dangereux, de plus mortel pour ma conscience; déjà Hegel dans sa dialectique du Maître et de...

3 pages - 1,80 ¤

1 2 3 4 5 6 ... 17416 17417 17418 17419 17420 17421 17422 17423 17424 17425 17426 17427 17428 17429 17430 17431 17432 17433 17434 17435 17436 17437 17438 17439 17440 17441 17442 17443 17444 17445 17446 17447 17448 17449 17450 17451 17452 17453 17454 17455 17456 17457 17458 17459 17460 17461 17462 17463 17464 17465 17466 17467 17468 17469 17470 17471 17472 17473 17474 17475 17476 17477 17478 17479 17480 17481 17482 17483 17484 17485 17486 17487 17488 17489 17490 17491 17492 17493 17494 17495 17496 17497 17498 17499 17500 17501 17502 17503 17504 17505 17506 17507 17508 17509 17510 17511 17512 17513 17514 17515

150000 corrigés de dissertation en philosophie

 Maths
 Philosophie
 Littérature
 QCM de culture générale
 Histoire
 Géographie
 Droit