LE SITE D'AIDE A LA DISSERTATION ET AU COMMENTAIRE DE TEXTE EN PHILOSOPHIE

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits

Toutes les dissertations

Quel est l'homme des droits de l'homme ?

||• Les droits de l'homme font l'objet de deux déclarations principales la Déclaration des droits de l'homme et du citoyen de 1789, et la Déclaration universelle des droits de l'homme de 1948. Toutes deux proclament la dignité naturelle de la personne humaine, son droit à la liberté, à la sécurité et à la propriété, droits dont elles développent...

6 pages - 1,80 ¤

L'ordre politique exclut-il la violence ?

C'est le cas du renard, trop faible devant le loup. Mais la force (ou la ruse) de l'un, sert l'autre : la force du lion élimine le loup qui prétendait attaquer le renard, la ruse du renard vient au secours du lion dont les chasseurs allaient s'emparer. Etre l'un & l'autre, voilà qui permet de gagner et de conserver le...

10 pages - 1,80 ¤

Peut-on tout attendre de l'Etat ?

Note : 5.5/10

||• Peut-on indique de manière très générale la possibilité, et plus précisément la permission (est-il permis), ou la légitimité (est-il juste). • Le pronom tout nous invite à mettre en relation les diverses attentes des citoyens avec les possibilités et les devoirs de l'État. • Attendre de, c'est non seulement être disposé à recevoir (ce qui implique un...

7 pages - 1,80 ¤

Toute vérité est-elle bonne à dire ?

Note : 5.5/10

Une vérité n'est pas bonne à dire tant que celui qui demande à l'entendre ne la mérite pas.   Transition : ·         J'ai le droit de taire la vérité, voire de mentir, dans la mesure où les circonstances m'y obligent. La vérité n'est bonne à dire que si elle sert l'intérêt d'autrui. Constant écrit : « nul homme...

5 pages - 1,80 ¤

Croire, est-ce renoncer à l'usage de la raison ?

Note : 5.5/10

||Pour croire, il faut renoncer à soumettre la foi à l'examen critique de la raion. La foi est contraire à la raison en tant qu'elle n'est que superstition. Mais, la foi s'oppose pas à la raison dès lors qu'elle ne contredit pas ce que la raison, par elle-même, découvre et connaît. Foi et raison ne sont pas incompatibles,...

14 pages - 1,80 ¤

Peut-on constituer une science de l'homme sans nier la liberté humaine ?

Note : 5.5/10

Analyse du sujet. • Par science de l'homme, on entend un savoir ayant pour objet l'homme, et constitué selon le modèle et la méthode des sciences expérimentales. • La liberté humaine renvoie à cette capacité qu'a l'homme d'être cause volontaire de son agir. La liberté est ce pouvoir propre de l'homme par lequel il s'élève au-dessus de la nature...

4 pages - 1,80 ¤

A quoi reconnaît-on qu'une expérience est scientifique ?

Note : 5.5/10

Une expérience n'est donc scientifique qu'en tant qu'elle s'insère dans un processus méthodique et rationnel construit en vue de vérifier une hypothèse. L'expérience possède une place privilégiée au sein des sciences, notamment depuis l'émergence des sciences expérimentales. Cependant, quels critères appliquer afin de déterminer la scientificité d'une expérience ? Si le concept d'expérience relève d'abord du champ de la...

5 pages - 1,80 ¤

Liberté et bonheur

Note : 5.5/10

Je découvre, par cette réflexion, que je possède, comme chaque homme, une volonté absolument libre, ou encore un libre-arbitre, comme disent les philosophes. Je dispose donc d'un domaine de pouvoir et de liberté, qui est tout intérieur à moi-même. A partir de ce constat, je peux raisonner de la façon suivante : _ certes, je n'ai pas le pouvoir de...

4 pages - 1,80 ¤

L'infinie liberté

Note : 5.5/10

Sentiment qui en lui-même est toujours imprécis, diffus, et qui ne peut aboutir qu'à un repérage dont la conceptualité n'est pas la qualité principale : que signifient exactement des actes « émanant » de la personnalité ou l'" exprimant » ? Comment la personnalité est-elle ainsi « traduite » en acte ? On a du mal à le...

4 pages - 1,80 ¤

La liberté, une illusion ?

Note : 5.5/10

Car la liberté distingue l'homme des autres animaux. Elle donne à sa vie un sens, son sens, et le désigne comme maître de ses pensées et de ses choix. Elle résulte du désir d'échapper au déterminisme naturel et de construire soi-même son existence. * Les hommes glissent ainsi du sentiment intérieur de leur liberté, vers l'affirmation de la réalité...

4 pages - 1,80 ¤

Liberté et raison

Note : 5.5/10

Vocabulaire: RAISON: Du latin ratio, « calcul », « faculté de calculer, de raisonner » (en grec logos).* Au sens subjectif : mode de penser propre à l'homme (lui-même défini comme « animal raisonnable »).* Par opposition à l'intuition : faculté de raisonner, c'est-à-dire de combiner des concepts et des jugements, de déduire des conséquences.* Par opposition à...

4 pages - 1,80 ¤

La liberté: absence de contraintes ?

Note : 5.5/10

De quelle justice Xerxès s'est-il servi lorsque avec son armée il attaqua la Grèce (1), ou son père quand il fit la guerre aux Scythes ? Et encore, ce sont là deux cas parmi des milliers d'autres à citer ! Eh bien, Xerxès et son père ont agi, j'en suis sûr, conformément à la nature du droit -...

4 pages - 1,80 ¤

Justice et pouvoir

Note : 5.5/10

C'est dans le « Contrat social » que l'on trouve l'une des affirmations les plus radicales de Rousseau concernant la liberté comme bien inaliénable, définissant l'homme en propre.L'idée que la liberté est un bien inaliénable, et que nul ne peut consentir à y renoncer pour appartenir à l'Etat, est une thèse centrale de la pensée politique de Rousseau....

3 pages - 1,80 ¤

Religion et société

Note : 7/10

La première « sans temples, sans autels, sans rites, bornée au culte purement intérieur duDieu suprême et aux devoirs éternels de la morale », Rousseau l'appelle « la pure et simple religion de l'Évangile », « le vrai théisme ». La deuxième « inscrite dans un seul pays, lui donne ses Dieux, ses patrons propres et tutélaires ;...

39 pages - 1,80 ¤

L'Etat est-il une nécessité ?

Note : 7/10

Pour la seconde, il fait la paix ou la guerre, envoie ou reçoit des ambassades, établit la sûreté, prévient les invasions. Par la troisième, il punit les crimes, ou juge les différends des particuliers. On appellera cette dernière la puissance de juger, et l'autre simplement la puissance exécutrice de l'État.La liberté politique, dans un citoyen, est cette tranquillité...

5 pages - 1,80 ¤
1,80 ¤

Formes et caractéristiques de l'Etat

Note : 7/10

ÉTAT: 1) Avec une minuscule, manière d'être, disposition (un état d'esprit). 2) Avec une majuscule, un ensemble d'individus soumis à une même autorité politique, ou plus précisément cette autorité politique elle-même. L'État c'est le gouvernement et l'ensemble des structures par lesquelles il manifeste son autorité. 3) État de droit: tout État qui s'applique à respecter la personne...

1 page - 1,80 ¤

Etat et cité idéale dans l'Antiquité

Note : 7/10

«Le législateur doit prendre garde à la manière dont les citoyens acquièrent et dépensent; surveiller comment tous, à l\'occasion, de gré ou non, s\'associent ou rompent entre eux, et dans ces relations-là, observer où se trouvent et où   font défaut le juste et l\'injuste.« Platon   Les Lois||Platon livre dans son dernier ouvrage ses idées définitives sur l’État idéal qui doit...

2 pages - 1,80 ¤

L'art et le beau

Note : 7/10

(J. Monod). CITATIONS: « On définit la vérité par la conformité de l'intellect et du réel. Connaître cette conformité, c'est donc connaître la vérité. » Saint Thomas, Somme théologique, 1266-1274.C'est la définition classique de la vérité comme correspondance avec la réalité, ou comme adéquation de l'esprit et de la chose. « Le recouvrement d'une chose par une représentation ne...

3 pages - 1,80 ¤

Les fonctions de l'art

Note : 7/10

Freud n'a guère précisé le domaine de la sublimation en dehors des activités scientifiques ou artistiques. Dans le Malaise dans la civilisation il semble lui rattacher les activités professionnelles quand elles sont librement choisies. D'autre part, il considère comme une forme de sublimation les formations réactionnelles c'est-à-dire ces barrières élevées contre les...

4 pages - 1,80 ¤

Qu'est-ce que l'art ?

Note : 7/10

VOCABULAIRE: ART: 1) Au sens ancien, tout savoir-faire humain, toute pratique produisant un résultat non naturel (artificiel). 2) Au sens esthétique moderne, production ou création d'oeuvres destinées à plaire (beaux-arts), c'est-à-dire à susciter par leur aspect, une appréciation esthétique positive.Oeuvre d'art : ensemble organisé de signes et de matériaux manifestant un idéal de beauté. Une imitation de la réalité. * Platon...

4 pages - 1,80 ¤

Travail et loisir

Note : 7/10

[Introduction]L'homme travaille, mais tous les hommes ne travaillent pas de la même façon, ni dans les mêmes conditions, et il est vraisemblable que l'employé au guichet d'une banque a de son travail une autre vision que le PDG de la banque. Tous deux, d'ailleurs, n'ont pas davantage les mêmes loisirs : le premier bénéficie d'un budget restreint, le...

4 pages - 1,80 ¤

La valeur du travail

Note : 7/10

Le travail garde donc dans cette pratique du don une valeur économique mais aussi morale et culturelle. Conçus pour acquérir davantage de pouvoir et de prestige, ces échanges reposent sur la triple obligation de donner / recevoir / rendre. Le non respect de ces obligations peut engendrer la guerre.Le travail, valeur socialeD'après H. Marcuse, notre société a substitué...

4 pages - 1,80 ¤

Qu'est-ce que le travail ?

Note : 7/10

Termes du sujet: TRAVAIL: Du latin populaire tripalium, «machine à trois pieux » destinée à immobiliser les chevaux pour les ferrer, d'où « instrument de torture ».Toute activité visant à la production d'une oeuvre utile. Spécialement, ensemble des activités accomplies par l'homme pour produire des biens et des services en contrepartie desquels il est rémunéré.* Le travail est souvent...

3 pages - 1,80 ¤

La division du travail

Note : 7/10

* Dans la société traditionnelle grecque, le but essentiel de la division des tâches est non pas l'augmentation de la productivité mais une nécessité inscrite dans la nature humaine, chacun ayant une place et une tâche inscrites dans sa nature. Ainsi, la qualité prime sur la quantité.Vers une dépersonnalisation du travail* Jusqu'au XVIIe siècle, c'est l'artisan qui produit...

3 pages - 1,80 ¤

1 2 3 4 5 6 ... 17436 17437 17438 17439 17440 17441 17442 17443 17444 17445 17446 17447 17448 17449 17450 17451 17452 17453 17454 17455 17456 17457 17458 17459 17460 17461 17462 17463 17464 17465 17466 17467 17468 17469 17470 17471 17472 17473 17474 17475 17476 17477 17478 17479 17480 17481 17482 17483 17484 17485 17486 17487 17488 17489 17490 17491 17492 17493 17494 17495 17496 17497 17498 17499 17500 17501 17502 17503 17504 17505 17506 17507 17508 17509 17510 17511 17512 17513 17514 17515 17516 17517 17518 17519 17520 17521 17522 17523 17524 17525 17526 17527 17528 17529 17530 17531 17532 17533 17534 17535

150000 corrigés de dissertation en philosophie

 Maths
 Philosophie
 Littérature
 QCM de culture générale
 Histoire
 Géographie
 Droit