LE SITE D'AIDE A LA DISSERTATION ET AU COMMENTAIRE DE TEXTE EN PHILOSOPHIE

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits

Toutes les dissertations

La violence est-elle toujours destructrice ?

Car la violence, de moyen, peut se faire fin.A. Thèse: la violence est toujours destructriceDe par sa définition même, la violence semble toujours vouée à une oeuvre de mort et de destruction, car elle se dessine et se délimite, de prime abord, à partir de son opposition à la raison productrice de vérité et de sens. Il y...

2 pages - 1,80 ¤

Qu'est-ce qu'être maître de soi ?

Il est remarquable que la traduction de la phrase allemande ait prêté à controverses. Pour comprendre l'enjeu de cette phrase, il faut garder à l'esprit que la psychanalyse, avant d'être une discipline, voire une science, est avant tout une thérapie, une façon de guérir des patients. Dans notre texte, Freud...

12 pages - 1,80 ¤

L'exercice de la philosophie contribue-t-il au développement de la démocratie ?

Le philosophe serait un être à part, séparé du reste du monde, isolé, etc.. C'est bien ce que nous saisissons à travers la lecture du célèbre portrait du philosophe, dans le Théétète, de Platon : « Ainsi Thalès observait les astres, Théodore, et, le regard aux cieux, venait choir dans le puits. Quelque Thrace, accorte et plaisante soubrette,...

6 pages - 1,80 ¤

La vérité est-elle ce qui désarme les conflits ?

Tel est le sens de l'intitulé. * La vérité est-elle simple représentation, théorie pure et simple ou bien dynamisme spirituel? Ce à quoi l'esprit peut et doit donner son assentiment, par opposition à l'erreur ou à l'illusion, est-il du domaine de l'action efficace? Déjà certaines métaphores nous engagent dans ce champ de recherche : ne voit-on pas fréquemment dans...

3 pages - 1,80 ¤

Ne doit-on tenir pour vrai que ce qui est scientifiquement prouvé ?

Note : 8/10

Une connaissance scientifique est à dire vrai moins « prouvée » que « validée » objectivement. Peut-être faut-il se méfier du terme « prouvé ». Le « scientifiquement prouvé » est peut-être une croyance davantage médiatique. Combien de magazines annoncent des « méthodes », des « résultats », des « faits », « scientifiquement prouvés », à propos de tout et n'importe quoi ! Le scientifiquement prouvé est quelque chose de suspect. Ce qui se veut « scientifiquement prouvé »...

10 pages - 1,80 ¤

La vérité peut-elle être relative ?

Note : 8/10

Ainsi, la théorie de la relativité succède à la théorie de Newton. Donc il y a une vérité scientifique mobile. Ne peut-on donc réexaminer le problème? D'une manière générale, la conception d'une vérité absolue, liée à l'Idée (Platon) n'est-elle pas plus ou moins caduque? B. Antithèse : la vérité peut être relative. Le savant ne se livre-t-il pas en permanence...

3 pages - 1,80 ¤

D'où vient que le progrès scientifique laisse subsister des croyances irrationnelles ?

Note : 10/10

4. - Qui n'est pas le produit d'une activité consciente et guidée par la raison : le rêve, les mythes, sont irrationnels. PROGRESSER /PROGRÈS: * Progresser: évoluer du moins bien vers le mieux, (s') améliorer.* Progrès: 1) Passage graduel du moins bien vers le mieux, évolution dans le sens d'une amélioration. 2) Le Progrès: marche en avant de la...

4 pages - 1,80 ¤

La science nous livre-t-elle le réel tel qu'il est ?

Note : 10/10

Que l'on privilégie les faits ou le pouvoir de la raison, on aboutit, avec la question posée, à une certaine attitude pratique. D'où l'enjeu de la question. A. La science livre les faits et le réel tels qu'ils sont. Il y a, sous-jacent à cette idée de «livrer«, le thème d'une science chasseresse, conquérante, dynamique, en quête...

8 pages - 1,80 ¤

Le langage sert-il à exprimer la réalité ?

Note : 10/10

Et, pour la consolider, le nom est indispensable (Ernst Cassirer, Le langage et la construction du monde des objets).Ici, le langage enfantin sert à exprimer la réalité en la construisant. Mais cette « construction-représentation » de ce qui est correspond à tout l'exercice humain et non point seulement à celui de l'enfance. Donner un nom aux choses, disent...

9 pages - 1,80 ¤

Pourquoi l'homme transforme-t-il la nature ?

Note : 10/10

Pourquoi: pour quelle raison, pour quelle cause, dans quelle intention. l'homme: ici, être générique représentant les caractéristiques et qualités de l'espèce la plus évoluée de la terre. transformer: littéralement, faire passer d'une forme à une autre; élaborer ; métamorphoser, transmuer. nature: principe de production de certaines choses ; cause capable d'expliquer comment les choses viennent à l'existence. Autre sens : ensemble...

6 pages - 1,80 ¤

Dans quels domaines est-il légitimes de prendre la nature comme modèle ?

Note : 10/10

Mais il faut éviter de proposer un plan " à tiroirs ", où l'on passerait en revue la physique, les mathématiques, l'éthique ou la morale, l'esthétique, la politique... voire des types particuliers d'esthétique, de politique, etc. Aucune réflexion générale ne pourrait surgir en suivant une telle démarche. On se gardera donc de considérer ces domaines comme préalablement donnés...

6 pages - 1,80 ¤

A quoi reconnaît-on l'humanité en chaque homme ?

Note : 10/10

Homo faber: tout homme - chaque homme individuel - donne à voir une essence humaine universelle, et ce à travers un outillage, à travers un savoir-faire technique exprimant un genre universel.* Enfin, pour s'en tenir à des critères ou manifestations de l'ordre objectif, nous reconnaissons l'espèce humaine universelle présente en chacun à travers l'ordre esthétique: l'homme n'est-il pas...

5 pages - 1,80 ¤

Suis-je dans le même temps qu'autrui ?

Note : 10/10

Je parais, à première vue, exister dans une succession analogue à celle de mon alter ego. Je suis, en effet, dans un temps objectif, dans un milieu indéfini analogue à l'espace, où se déroulent les événements de ma vie, maisaussi ceux d'autrui. Ce temps est commun à ma personnalité et à celle des autres : c'est un temps...

3 pages - 1,80 ¤

Peut-on faire l'éloge de la passion ?

Note : 10/10

Est-il possible et même légitime de célébrer un ébranlement de l'âme qui apparaît, en tous points, opposé à la droite raison? Comment, à bon droit, exprimer un jugement favorable en ce qui concerne un poison de l'âme? Tel est le sens de l'intitulé du sujet, qui nous interroge sur le sens de la passion comme élément essentiel de...

5 pages - 1,80 ¤

En quel sens la philosophie a-t-elle pour fonction de nous inquiéter ?

Note : 10/10

• La question, une fois encore, est précise : il est donc inutile de réciter toutes les fonctions attribuables à la philosophie.• Par rapport à quoi peut-il y avoir inquiétude ?• Inquiéter, c'est, au sens premier, empêcher de rester dans la quiétude, soit le calme, la tranquillité — à comprendre ici du point de vue intellectuel. D'où provenait...

5 pages - 1,80 ¤

A quoi reconnaît-on l'humanité dans chaque homme ?

Note : 7/10

Termes du sujet: HOMME: Le plus évolué des êtres vivants, appartenant à la famille des homini­dés et à l'espèce Homo sapiens (« homme sage »).* Traditionnellement défini comme « animal doué de raison », l'homme est aussi, selon Aristote, un « animal politique ». Ce serait en effet pour qu'il puisse s'entendre avec ses semblables sur le bon,...

4 pages - 1,80 ¤

Peut-on avoir peur d'être libre ?

Note : 7/10

|| Question qui peut dérouter: en quoi la liberté serait-elle source de crainte ? La liberté ne serait-elle pas un fardeau Comment peut-elle constituer une menace, un danger. Dans l'opposition classique de la liberté et du déterminisme, ce dernier peut-il sembler rassurant à l'homme ? Dans quelles conditions ? Si la liberté est une menace,...

7 pages - 1,80 ¤

N'y a-t-il de bonheur que dans l'instant ?

Note : 7/10

Mais cette acception est immédiatement contredite par l'espoir habituel de s'arranger pour que ce bonheur dure le plus longtemps possible.S'il est attribué par chance, le bonheur risque bien d'être fugace, de ne durer qu'un « instant ». Encore convient-il de ne pas prendre ce dernier terme au sens strict, et de concevoir que l'instant peut quand même être...

5 pages - 1,80 ¤

Y a-t-il de l'intolérable pour un esprit tolérant ?

Note : 7/10

Mais cette acception est immédiatement contredite par l'espoir habituel de s'arranger pour que ce bonheur dure le plus longtemps possible.S'il est attribué par chance, le bonheur risque bien d'être fugace, de ne durer qu'un « instant ». Encore convient-il de ne pas prendre ce dernier terme au sens strict, et de concevoir que l'instant peut quand même être...

4 pages - 1,80 ¤

Les passions nous empêchent-elles de faire notre devoir ?

Note : 10/10

- La question se réfère à une opposition implicite entre passions et devoir ; qu'est-ce qui la fonde ? - Travailler avec une définition rigoureuse du devoir : celle de Kant. Mais tenir compte aussi de la différence qu'il établit entre agir par devoir et agir conformément au devoir. - Si le devoir suppose l'existence de la loi,...

6 pages - 1,80 ¤

L'exigence de justice et l'exigence de liberté sont-elles séparables ?

Note : 10/10

- Question surprenante, dont il faut d'abord s'attacher à préciser les enjeux : il s'agit de s'interroger sur la nature du lien qui unit justice et liberté. Est-il nécessaire ? Peut-on le rompre ? - De quelle justice s'agit-il ? et de quelle liberté ? Sont-elles concevables en dehors d'une organisation sociale ?||Exiger quelque chose, c'est demander...

8 pages - 1,80 ¤

Peut-il être raisonnable de désobéir à la loi ?

Note : 10/10

La loi émane d'une autorité souveraine et s'impose à tous. Une telle évidence à faire force devrait mettre les lois au dessus de toute idée de transgression. Pourtant il semblerait qu'un problème de légitimité soit soulevé par la légalité. Les lois sont-elles en effet toujours justes ?. Nous axerons notre réflexion sur trois questions : de quelle contrainte...

5 pages - 1,80 ¤

L'État est-il l'ennemi de l'individu ?

Note : 9/10

C'est précisément ce que n'admettent pas les théories anarchistes, qui supposent que l'individu existe avant l'État, et que ce dernier n'est dès lors qu'une machine qui l'annule et le fait disparaître sous le poids de devoirs qui lui sont imposés. Si l'on souligne d'abord, comme le fait notamment Max Stirner, l'unicité de l'individu, on le dote simultanément de...

8 pages - 1,80 ¤

La croyance religieuse implique-t-elle une démission de la raison ?

Note : 5.5/10

||Raison : faculté de distinguer le vrai du faux et le bien du mal. Croyance : acte de foi # démarche universelle de la raison. Freud : la croyance religieuse relève d’une position infantile, en un sens prérationnelle. Mais de nombreux philosophes ont cherché à fonder la croyance en prouvant l’existence de Dieu. Problématique : es-il possible de fonder rationnellement l’existence d’un Etre suprême ?...

8 pages - 1,80 ¤

L'art modifie-t-il notre rapport à la réalité ?

Note : 5.5/10

Nietzsche s'interroge sur la fonction de l'art en avançant la thèse : l'art est le stimulant de la vie. Il modifie notre rapport à la réalité en la rendant plus vive et plus intense. 1. Ceci en partant de la notion d'« art pour l'art « conçuecomme mise en question d'une fin « moralisatrice « de l'art. 2. Mais...

12 pages - 1,80 ¤

1 2 3 4 5 6 ... 17417 17418 17419 17420 17421 17422 17423 17424 17425 17426 17427 17428 17429 17430 17431 17432 17433 17434 17435 17436 17437 17438 17439 17440 17441 17442 17443 17444 17445 17446 17447 17448 17449 17450 17451 17452 17453 17454 17455 17456 17457 17458 17459 17460 17461 17462 17463 17464 17465 17466 17467 17468 17469 17470 17471 17472 17473 17474 17475 17476 17477 17478 17479 17480 17481 17482 17483 17484 17485 17486 17487 17488 17489 17490 17491 17492 17493 17494 17495 17496 17497 17498 17499 17500 17501 17502 17503 17504 17505 17506 17507 17508 17509 17510 17511 17512 17513 17514 17515 17516

150000 corrigés de dissertation en philosophie

 Maths
 Philosophie
 Littérature
 QCM de culture générale
 Histoire
 Géographie
 Droit