LE SITE D'AIDE A LA DISSERTATION ET AU COMMENTAIRE DE TEXTE EN PHILOSOPHIE

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits

Toutes les dissertations

La mort ajoute-t-elle à la valeur de notre existence ?

Rousseau puis plus tard Kant pensent que la religion est nécessaire à la morale, car elle permet aussi bien la récompense du juste et le châtiment de l'injuste. L'au-delà de la vie justifie une action vertueuse.   La prise de conscience de la mort comme anéantissement : valorisation de l'existence ?   a)                  Beaucoup associent à...

6 pages - 1,80 ¤

Est-il dans la nature de l'État de mettre en péril les libertés ?

||Analyse du sujet : q  Pour traiter ce sujet, il convient dans un premier temps de distinguer les façons de comprendre ce que désigne l'Etat. L'état c'est, en un premier sens, l'ensemble d'une communauté politique organisée et ordonnée par des lois et des institutions politiques. Mais l'Etat a pris au XIXe un autre sens. Il...

9 pages - 1,80 ¤

Le don peut-il être gratuit ou n'est-il qu'une forme de l'échange ?

L'échange est cet acte humain où la liberté se révèle en se démarquant des objets échangés et donc relativisés. En ce sens, il y a quelque chose dans l'échange qui le rapproche du don.Le donSi le don n'est pas une notion du programme, c'est pourtant à son propos que la question posée nous invite...

3 pages - 1,80 ¤

Peut-on mettre sur le même plan le commerce des choses et le commerce des idées ?

|| TERMES DU SUJET: — peut-on : est-il possible ; est-il légitime ? — sur le même plan : au même niveau, sur la même ligne.— mettre sur le même plan : mettre sur la même ligne, à un niveau identique. — commerce : opération ayant pour objet la vente d'une marchandise, d'une valeur, ou l'achat d'une marchandise...

4 pages - 1,80 ¤

Peut-on fonder le droit sur la nature ?

(1) allusion à la seconde guerre médique conduite par Xerxès, roi des Perses, qui envahit la Grèce en 480 av. JC  Le discours de Calliclès (Gorgias 483b - 484a) Introduction Calliclès entend pratiquer une critique " généalogique " des lois en débusquant le type de vie qui se ...

5 pages - 1,80 ¤

Doit-on satisfaire tous ses désirs ?

Et encore, ce sont là deux cas parmi des milliers d'autres à citer ! Eh bien, Xerxès et son père ont agi, j'en suis sûr, conformément à la nature du droit - c'est-à-dire conformément à la loi, oui, par Zeus, à la loi de la nature -, mais ils n'ont certainement pas agi en respectant la loi que...

10 pages - 1,80 ¤

Est-il vrai de dire que l'homme a des désirs et que l'animal n'a que des besoins ?

Ce que l'ego cherche, c'est à se faire valoir devant un autre moi. Le désir suppose une demande à l'égard de l'autre capable de nourrir le sentiment du moi. A travers ses désirs ce que le moi désire vraiment, davantage que l'objet qu'il recherche, c'est une reconnaissance de sa propre valeur.   Le désir comme but   Le désir porte en lui...

6 pages - 1,80 ¤

L'attitude philosophique peut-elle être définie par la décision de ne jamais croire ?

|| « L'attitude « peut désigner la pose ou la posture qui caractérise un sujet, le mot d'ailleurs est à l'origine un terme de peinture. Le plus souvent, on désigne par attitude un comportement ou une certaine conduite. L'attitude philosophique peut donc renvoyer à la position, la posture, si l'on veut, de la philosophie, aussi bien qu'au comportement du...

7 pages - 1,80 ¤

La conscience de soi suppose-t-elle autrui ?

  "La conscience n'est qu'un réseau de communications entre hommes ; c'est en cette seule qualité qu'elle a été forcée de se développer : l'homme qui vivait solitaire, en bête de proie, aurait pu s'en passer. Si nos actions, pensées, sentiments et mouvements parviennent _ du moins en partie _ à la surface de notre conscience, c'est le résultat...

7 pages - 1,80 ¤

La recherche du bonheur peut-elle être un esclavage ?

Beaucoup poursuivent une quête incessante, qui commande toute leur vie et n'aboutit jamais. Dans ces conditions, la recherche du bonheur ne peut-elle pas elle-même devenir une source de malheur ? ne peut-elle être un esclavage ? Le bonheur comme fin suprême de l'homme. Pour la philosophie classique, toute pensée réfléchie et toute action tendent vers un bien. Mais quel...

7 pages - 1,80 ¤

Le beau, est-ce ce qui ne sert à rien ?

Rappelons-nous, avec T. Gautier, que l'utile est toujours laid. Aussi la définition proposée nous paraît-elle judicieuse. Introduction & Problématique: A première vue, les oeuvres d'art, un tableau, une sculpture, un morceau de musique ne paraissent avoir aucune utilité: ce sont de beaux objets, qui "ne servent à rien", sinon à nous procurer une émotion esthétique. Toutefois, un grand nombre...

6 pages - 1,80 ¤

Le génie de l'artiste exclut-il tout apprentissage technique ?

||Il convient de ne pas oublier que le mot «génie« a plusieurs sens : primitivement, au sens classique, il désigne des « dispositions naturelles «, des « aptitudes innées « (Dictionnaire) ; il équivaut, dans la perspective qui nous intéresse ici, à « don «, à « talent «. Mais à partir de la fin du xviie siècle,...

7 pages - 1,80 ¤

Peut-on dire que "tout travail travaille à faire un homme en même temps qu'une chose" ?

* L'énoncé demande de mettre en évidence la double fonction du travail. Nous avons à nous interroger sur la première partie de l'énoncé : « tout travail travaille à faire un homme. « * Que devons-nous entendre ici par « faire un homme «. * Le travail est de part en part une activité naturelle : «...

5 pages - 1,80 ¤

Peut-on apprendre à penser ?

Leibniz écrit : « Il est manifeste que si l'on pouvait trouver des caractères ou signes propres à exprimer toutes nos pensées, aussi nettement et exactement que l'arithmétique exprime les nombres, on pourrait faire en toutes les matières en tant qu'elles sont sujettes au raisonnement tout ce qu'on peut faire en arithmétique et en géométrie ». On le...

9 pages - 1,80 ¤

L'attitude philosophique peut-elle être définie par la décision de ne jamais croire ?

Le scepticisme est en quelque sorte une généralisation du doute. Je ne suis sûr de rien, je suis sans cesse trompé par mes sens. La recherche de la vérité n'a pas de terme, je ne peux jamais croire avoir atteint le vrai. b)                 Il s'oppose classiquement au dogmatisme, lequel se pense comme un système, souvent cosmologique ou théologique qui...

5 pages - 1,80 ¤

Qu'est-ce que faire une expérience ?

- Avantage : liberté d'orienter la problématique.- Inconvénient : risque de partir dans tous les sens et de ne pas pouvoir justifier l'organisation de la dissertation. Le petit verbe « faire » est important, il précise le sujet, qu'il ne faut pas confondre avec celui voisin : « Qu'est-ce qu'une expérience ? » Il doit donc aussi être analysé.Il...

6 pages - 1,80 ¤

Suis-je plus ou moins libre ?

La liberté est mesurée par ces lois. Elles en déterminent les limites de telle sorte qu'à l'intérieur de ces limites on est libre, et qu'à l'extérieur de ces limites on n'est pas libre. Donnez deux exemple. Mais si les lois de la nature s'imposent universellement et sont identiques pour tous, par contre les lois de la société imposent...

7 pages - 1,80 ¤

Peut-on ne pas savoir ce que l'on fait ?

Note : 8.6/10

  voici un sujet qui nous interroge sur les limites de la connaissance, dans le domaine particulier de l'action. Est-il possible, en effet, de ne pas saisir, de façon précise et adéquate, dans toute leur ampleur et leurs conséquences, les actions que nous exerçons nous-mêmes sur la réalité, et que nous paraissons maîtriser? A priori, cet énoncé peut sembler...

14 pages - 1,80 ¤

Peut-on se donner pour règle morale de suivre la nature ?

Note : 8.6/10

• Le terme nature peut être pris en des acceptions différentes : 1. Certains parlent de nature « en l'homme « en tant qu'être psycho-organique : (« tendances «, « besoins «, « instincts «). Sens purement « naturaliste «.2. On a également considéré que la « nature de l'homme « intégral (l'homme com-pris dans la totalité de ses...

7 pages - 1,80 ¤

Y a-t-il des droits sans devoirs ?

Note : 8.6/10

"La loi est faite pour les faibles et pour le grand nombre. C'est donc par rapport à eux-mêmes et en vue de leur intérêt personnel qu'ils font la loi et qu'ils décident de l'éloge et du blâme. Pour effrayer les plus forts, les plus capables de l'emporter sur eux, et pour les empêcher de l'emporter en effet, ils...

5 pages - 1,80 ¤

Le temps libre est-il le temps de notre liberté ?

Note : 8.6/10

Les périodes de notre vie sur lesquelles ne pèse aucune obligation, où rien ne nous est imposé, où nous pouvons nous livrer au pur loisir, sont-elles celles pendant lesquelles peuvent se déployer sans contrainte nos choix, notre droit de dire oui ou non ? La difficulté de ce sujet réside entièrement dans les différents sens que vous attribuerez au...

2 pages - 1,80 ¤

Le bonheur est-il inaccessible à l'homme ?

Note : 8.6/10

L'objet de la « Dialectique « de la raison pure pratique, c'est le souverain bien , défini comme l'accord de la vertu et du bonheur, dont nous avons besoin en tant qu'êtres doués d'une sensibilité. La vertu et le bonheur sont liés dans le concept du souverain bien. Par suite, il faut déterminer la nature de cette liaison,...

15 pages - 1,80 ¤

La liberté est-elle absence de contrainte ?

Note : 8.6/10

Les arguments de Calliclès Faite par la masse, la loi en exprime forcément les intérêts et les valeurs. Elle n'est donc universelle qu'en apparence. Cette loi est un instrument d'oppression non par la force mais par un mécanisme d'intériorisation. Elle n'est donc juste qu'en apparence. Les valeurs prônées par cette loi n'ont pas de réalité propre :...

12 pages - 1,80 ¤

A quoi reconnaît-on l'humanité en chaque homme ?

Note : 8/10

Qu'autrui existe semble être pour la pensée contemporaine une évidence. Pourtant, l'idée d'un isolement de la conscience a longtemps persisté. C 'est, sans doute, parce que l'esprit des philosophes était obsédé par le problème de la recherche de la vérité. D'où l'opposition entre, d'un côté, le sujet connaissant et, de l'autre, le monde à connaître. Dans cette confrontation,...

5 pages - 1,80 ¤

Peut-on à la fois être libre et passionné ?

Note : 8/10

Les critiques adressées aux passions sont aussi diverses que les motifs de les exalter. Un inventaire exhaustif des griefs avancés au cours de l'histoire de la philosophie serait pour le moins fastidieux. Nous n'en retiendront que les plus significatifs, que nous classerons en fonction de leurs principes de référence. Ø Un premier critère est...

8 pages - 1,80 ¤

1 2 3 4 5 6 ... 17435 17436 17437 17438 17439 17440 17441 17442 17443 17444 17445 17446 17447 17448 17449 17450 17451 17452 17453 17454 17455 17456 17457 17458 17459 17460 17461 17462 17463 17464 17465 17466 17467 17468 17469 17470 17471 17472 17473 17474 17475 17476 17477 17478 17479 17480 17481 17482 17483 17484 17485 17486 17487 17488 17489 17490 17491 17492 17493 17494 17495 17496 17497 17498 17499 17500 17501 17502 17503 17504 17505 17506 17507 17508 17509 17510 17511 17512 17513 17514 17515 17516 17517 17518 17519 17520 17521 17522 17523 17524 17525 17526 17527 17528 17529 17530 17531 17532 17533 17534

150000 corrigés de dissertation en philosophie

 Maths
 Philosophie
 Littérature
 QCM de culture générale
 Histoire
 Géographie
 Droit