LE SITE D'AIDE A LA DISSERTATION ET AU COMMENTAIRE DE TEXTE EN PHILOSOPHIE

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits

Toutes les dissertations

Autrui est-il le médiateur indispensable entre moi et moi-même ?

Note : 9/10

Mais des faits innombrables prouvent combien la cohabitation est désespérément difficile : depuis les conflits entre les individus jusqu'aux guerres entre les peuples, tout montre que si autrui se révèle être l'allié le plus indispensable, il est aussi mon plus implacable ennemi. Autrui renvoie à un objet du monde qui est donc autre que moi (un homme que...

5 pages - 1,80 ¤

L'illusion vous paraît-elle réductible à l'erreur ?

Note : 9/10

Freud pousse plus loin l'analyse et soutient que l'illusion est positive, elle n'est pas un vain jeu de tromperie réciproque, par exemple l'illusion religieuse permet de reconduire de manière dérivée le désir enfantin de protection (voir L'avenir d'une illusion).             L'erreur ne semble avoir aucune fonction sociale, et comme l'écrit Deleuze dans...

2 pages - 1,80 ¤

Un philosophe est-il un homme de son temps ?

Note : 9/10

.../... 2. Le philosophe s'élève au-dessus de son temps A. Le philosophe n'est pas l'esclave de l'instant. Cette appartenance à son temps du philosophe n'est cependant pas celle de l'homme ordinaire. La philosophie introduit en effet un rapport au temps qui n'est plus celui de la simple immédiateté.|| En quel sens un philosophe appartient-il à son temps? Cette question se...

4 pages - 1,80 ¤

Le souci de soi recommande-t-il seulement d'être heureux ?

Note : 5.3/10

            Dans le Gai savoir, par exemple au livre V on trouve des lignes où la santé retrouvée ouvre à une joie véritable, l'homme est heureux parce que de nouvelles promesses s'offrent à lui. Toutefois ici la joie a un sens proprement existentiel, elle est conquise au terme d'un doute sur...

3 pages - 1,80 ¤

La volonté peut-elle nous manquer ?

Note : 5.3/10

.../... L'expérience du manque de volonté A. La faiblesse de la volonté. L'expérience de la faiblesse de la volonté est chose courante. Il n'y a rien, dit-on, de si facile que de résister à une tentation quand on ne lui a pas cédé, et rien de plus difficile que de lui résister une fois que l'on a été vaincu par elle....

3 pages - 1,80 ¤

Les hommes ne vivent-ils en société que par intérêt ?

Note : 8/10

||On pourrait très bien considérer que c’est la nature qui nous pousse à vivre en société, car en tout état de cause, il apparaît finalement que nous n’entrons jamais en société : nous y naissons. Ainsi nous ne faisons pas un calcul rationnel qui nous dicte que notre intérêt est dans l’état social ; nous constatons que nous vivons en...

9 pages - 1,80 ¤

La vérité est-elle l'accord de la pensée et de l'objet ?

Note : 8/10

3. - Le but qu'on se propose d'atteindre (cf. un objectif). Vérité: La vérité concerne l'ordre du discours, et il faut en cela la distinguer de la réalité. Elle se définit traditionnellement comme l'adéquation entre le réel et le discours.Qualité d'une proposition en accord avec son objet. La vérité formelle, en logique, en...

5 pages - 1,80 ¤

Les mathématiques ne sont-elles qu'un instrument des autres sciences ?

Note : 8/10

B) Pourtant, nous ne sommes pas condamnés au royaume des opinions où les borgnes sont rois. Les mathématiques en sont la preuve: les énoncés mathématiques sont vraies, ils sont accompagnés de certitude, parce qu'ils peuvent être démontrés, et ils sont fermes en raison de leur caractère certain. C) Les autres n'ont pas les mêmes méthodes que les mathématiques: celles-ci...

4 pages - 1,80 ¤

En quel sens la science instruit-elle la raison ?

Note : 8/10

Plus généralement, l'observation ne nous fait rien connaître de plus que la succession phénoménale.L'argument de Hume est que nos sens ne nous font pas connaître les pouvoirs ou les forces que régissent les phénomènes physiques. L'observation d'un phénomène n'en contient pas la raison.Mais, si nos sens ne nous font pas connaître la raison des faits, le...

7 pages - 1,80 ¤

En quel sens peut-on dire que nos paroles dépassent notre pensée ?

Note : 7.8/10

► Lorsque je m'excuse en disant que mes paroles ont dépassé ma pensée, je tente de rectifier l'interprétation qu'autrui a pu en faire. Car si je suis seul juge du sens de mes pensées, je ne peux sans cesse contrôler le sens de mes paroles, qui peuvent être diversement interprétées par autrui. La première cause de dépassement serait...

9 pages - 1,80 ¤

Faut-il croire que l'histoire a un sens ?

Note : 7.8/10

• Le besoin de croire en un sens de l'histoire- Dans une première partie, englobez l'histoire collective et l'histoire individuelle. Si l'une a un sens, l'autre en a nécessairement un aussi. L'homme, chacun de nous, est inséparable de l'Homme, l'espèce humaine.• Les dangers d'une croyance à tout prix- Mais à faire dépendre le sens de l'histoire individuelle de...

6 pages - 1,80 ¤

Quelle conception de l'homme l'hypothèse de l'inconscient remet-elle en cause ?

Note : 5.5/10

b) "Il existe deux variétés d'inconscient: les faits psychiques latents, mais susceptibles de devenir conscients, et les faits psychiques refoulés qui, comme tels et livrés à eux-mêmes, sont incapables d'arriver à la conscience. Les faits psychiques latents ... sont des faits préconscients, et nous réservons le nom d'inconscients aux faits psychiques refoulés." ...

7 pages - 1,80 ¤

Etre libre, est-ce être autonome ?

Note : 5.5/10

||Nous sommes ici questionnés non point exactement sur la liberté, mais sur le fait d’être libre. Etre à l’origine de ses choix, ne pas être en état de servitude, échapper aux diverses contraintes qui pèsent sur nous, est-ce être autonome, c’est-à-dire obéir à  des règles ou lois dont on est soi-même l’auteur ? Ce qui revient à poser la...

4 pages - 1,80 ¤

Pourquoi peut-on critiquer une morale établie ?

Note : 5.5/10

Analyse des termes: * peut-on: renvoie soit à l'idée de possibilité, soit à celle de légitimité: a-t-on le droit ? / a-t-on la possibilité ? * critiquer: Soumettre à l'analyse, faire un examen. Faire un examen appréciatif. Emettre un jugement faisant ressortir les défauts, jugement défavorable * morale établie: ici, ensemble de normes reçues dans un groupe particulier, assises et...

8 pages - 1,80 ¤

Qui est autorisé à me dire tu dois

Note : 5.1/10

Les devoirs, entendus comme obligations, sont tout d'abord relatif à la situation de chacun. En effet, ils sont liés aux responsabilités qui nous échoient. De ce point de vue, est autorisé à me dire « tu dois « le supérieur hiérarchique. Mais ce tu dois est relatif, et ceci d'un double point de vue : relatif à ma fonction, tout...

7 pages - 1 ¤

L'État est-il l'ennemi de la liberté ?

Note : 5.1/10

La société organisée, dotée d'un gouvernement et d'organes administratifs, est-elle l'adversaire de la liberté, du mode d'être de celui qui agit indépendamment des contraintes externes, qui jouit des institutions de la cité, qui se détermine rationnellement ? L'État permet-il d'accéder à la rationalité ? Est-il, au contraire, lié à un mal qui affecterait le pouvoir politique ? Dans...

8 pages - 1,80 ¤

L'homme peut-il se contenter de travailler en vue du seul gain ?

Note : 5.1/10

.../... Et d'ailleurs, le seul gain, l'unique profit en lui-même nous permettent de vivre, d'entretenir notre existence et notre force de travail. Donc, le gain est denrée précieuse puisqu'il me permet d'exister. Oui, je puis travailler pour le seul gain, et indépendamment d'une autre finalité, puisque le gain assure la survie de l'existence.Toutefois, on peut faire ici deux remarques....

7 pages - 1,80 ¤

Pourquoi obéir aux lois ?

Note : 5.1/10

||• Pour quelles raisons et quels motifs se soumettre aux lois conçues en leur triple acception, comme rapports invariables et nécessaires entre des phénomènes, comme relations de succession et de similitude (lois envisagées comme lois de la nature), comme principes universels valables pour la volonté de tout être raisonnable (normes morales auxquelles...

5 pages - 1,80 ¤

La science peut-elle tenir lieu de sagesse ?

Note : 5.1/10

La philosophie se définit comme la recherche de la vérité. Donc,  il y a bien un lien étroit entre la philosophie et la science. Montrez d'abord que la science (au sens du savoir) semble bien constituer une condition nécessaire pour accéder à la sagesse : l'ignorance ou la bêtise sont souvent des causes d'erreurs et de conflits...

9 pages - 1,80 ¤

Penser, est-ce dire "non" ?

Note : 5.1/10

C'est cette ambivalence qui constitue le contenu de la question.Or, il est dit ici que « penser, c'est dire non «, à savoir nier, refuser, dire que ne pas... Il y a un paradoxe en cet énoncé. Exercer une activité intellectuelle, ce serait, avant tout, refuser, ne pas adhérer, exercer un pouvoir de négation, ne pas affirmer. Pourquoi...

7 pages - 1,80 ¤

Sommes-nous prisonniers de notre passé ?

Note : 5.1/10

Un sujet à la fois très classique et intéressant, en lien étroit avec les connaissances acquises durant l'année. Le candidat au baccalauréat doit pouvoir répondre et à la question et au problème qu'elle soulève. Commencez par conceptualiser et définir les termes : - notre : l'adjectif possessif signale qu'il s'agit d'un passé personnel, non de celui de quelque...

9 pages - 1,80 ¤

Est-il possible de vivre au présent ?

Note : 5.1/10

|| DEFINITION DE TERMES: - être : il s'agit ici de la copule, exprimant une relation.- possible : ici, qui est non contradictoire, qui n'implique pas de contradiction. Qui peut être, même s'il n'est pas.- vivre : ici, presque synonyme d'exister.- présent : (ici, employé comme substantif) Limite indivisible qui séparerait le passé de l'avenir. Simple passage de l'avenir au...

3 pages - 1,80 ¤

Est-il raisonnable de combattre toute illusion ?

Note : 5.1/10

||A partir d'une réflexion armée de connaissances (Nietzsche, Freud, etc.), apportez des définitions claires des différentes notions : raisonnable : ici, qui est conforme à la raison, non point comme forme raisonnante ou logique, mais comme raison pratique. SI rationnel s'applique à la connaissance, raisonnable s'applique à la conduite (sensée, sage, etc.). combattre : se battre contre, lutter...

6 pages - 1,80 ¤

Pourquoi s'intéresser au passé ?

Note : 5.1/10

Définition des termes du sujet: PASSÉ: Dimension du temps écoulé dans son irréductible irréversibilité. D'ordre biologique, pulsionnel, social, historique ou psychologique, le passé pèse sur l'homme dans le sens du déterminisme, mais, il structure aussi activement la personnalité sans laquelle la liberté serait impossible ou illusoire. La liberté qui peut d'ailleurs s'exercer à l'égard du passé lui-même, dans...

3 pages - 1,80 ¤

Dans quelle mesure peut-on se libérer du passé ?

Note : 9/10

||L'idée de " se libérer " du passé implique que d'une certaine manière nous sommes prisonniers de notre passé. Comment comprendre cette idée du passé comme prison, qui ne va pas de soi (puisque, après tout, le passé est le passé, il n'existe plus) ? En quel sens peut-on ou doit-on s'en libérer ? Si le passé joue...

6 pages - 1,80 ¤

1 2 3 4 5 6 ... 17422 17423 17424 17425 17426 17427 17428 17429 17430 17431 17432 17433 17434 17435 17436 17437 17438 17439 17440 17441 17442 17443 17444 17445 17446 17447 17448 17449 17450 17451 17452 17453 17454 17455 17456 17457 17458 17459 17460 17461 17462 17463 17464 17465 17466 17467 17468 17469 17470 17471 17472 17473 17474 17475 17476 17477 17478 17479 17480 17481 17482 17483 17484 17485 17486 17487 17488 17489 17490 17491 17492 17493 17494 17495 17496 17497 17498 17499 17500 17501 17502 17503 17504 17505 17506 17507 17508 17509 17510 17511 17512 17513 17514 17515 17516 17517 17518 17519 17520 17521

150000 corrigés de dissertation en philosophie

 Maths
 Philosophie
 Littérature
 QCM de culture générale
 Histoire
 Géographie
 Droit