LE SITE D'AIDE A LA DISSERTATION ET AU COMMENTAIRE DE TEXTE EN PHILOSOPHIE

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits

Toutes les dissertations

Peut-on à la fois obéir et être libre ?

Note : 9/10

||HTML clipboard Il surgit toujours dans la contradiction qui se manifeste entre l'existence de contraintes et le désir de s'y soustraire.Ici, le problème réside particulièrement dans la simultanéité ("à la fois") de la contrainte et du désir d'être libre.L'association des termes et du problème constitue la base de l'introduction. Le plan. Deux types de plan sont possibles: * Un plan progressif:...

10 pages - 1,80 ¤

L'individu doit-il avoir peur de l'État ?

Note : 9/10

Lui-même n'est assujetti à aucune hiérarchie, pas même à celle qu'il aurait mise en place ». Le Système totalitaire, 3e partie. Il semble donc que l'individu est parfaitement fondé à craindre l'Etat, lorsqu'il s'incarne dans une forme aussi liberticide que celle de l'Etat totalitaire.   III.             Ce n'est pas l'Etat qui est à craindre pour l'individu, mais certaines formes particulière d'autorité politique   a.       Il n'y...

4 pages - 1,80 ¤

Toute force est-elle violence ?

Note : 9/10

Il y a en tout cas, entre force et violence, sans doute quelque chose comme un rapport. PREMIÈRE PARTIE : La force est une forme de violence. Le pouvoir et les effets de la force ne sont-ils pas toujours d'ordre violent ? Pour commencer, on peut s'interroger sur des expressions courantes : -          Passer en force (en notamment toutes les formes de « passage en force » sanctionnés...

5 pages - 1,80 ¤

L'histoire ne raconte-t-elle que des "histoires" ?

Note : 9/10

||Vous remarquerez que ce sujet joue sur la variation de sens qu'introduit, pour le terme « histoire «, le passage du singulier au pluriel. Mais cet apparent jeu de mots pose le problème primordial de l'historiographie. Comment s'assurer que les historiens ne mentent pas ou ne se trompent pas eux-mêmes? Vous pouvez commencer par comparer, pour les rapprocher ou...

3 pages - 1,80 ¤

L'histoire peut-elle se passer de récit ?

Note : 9/10

On ne parle d'histoire qu'à partir de l'apparition de l'écriture. Ainsi s'oppose l'histoire et la préhistoire. Dès lors le récit, en tant que témoignage écrit semble constitue l'une des pièces maîtresse de l'histoire. Et cela d'autant plus que l'histoire actuelle ne cesse elle-même de servir de récits comme témoignages afin de développer son objet. Cependant, le récit se...

3 pages - 1,80 ¤

Peut-on se passer d'un maître ?

Note : 9/10

||Prenez garde, la notion de « maître « n'est pas uniquement politique, elle appartient aussi aux domaines de l'éducation et de l'art.Vous devez, bien entendu, montrer la nécessité d'avoir un maître pour apprendre à respecter les lois ou pour acquérir certaines connaissances. Songez, par exemple, au rôle capital et exemplaire des « grands maîtres « en art, ou...

18 pages - 1,80 ¤

La recherche du bonheur vous paraît-elle constituer un idéal moral ?

Note : 7.3/10

Une des constances de la philosophie d'Epicure est de vanter le plaisir. On retrouve la formule « Le plaisir est notre bien principal et inné « dans la « Lettre à Ménécée «. Mais l'épicurisme ne correspond guère à l'image populaire que l'on en garde : celle du « bon vivant «. Dans cette lettre, on lit...

8 pages - 1,80 ¤

La philosophie est-elle dangereuse ?

Note : 7.3/10

  On se plaît souvent à raconter la vie de l’illustre philosophe Kant par cette phrase : rien ne vint trouver cette paisible existence vouée à la philosophie. Le danger exprime le péril or on voit mal comment la philosophie en tant que recherche de la sagesse pourrait être dangereuse. Pourtant, l’histoire même de la pensée et de la philosophie...

10 pages - 1,80 ¤

Le droit du plus fort est-il une absurdité ?

Note : 7.3/10

||Il est courant d'entendre que certains milieux, comme par exemple celui des affaires, s'apparentent à des « jungles «, c'est-à-dire des zones de non-droit : pour que ça marche, il faut être le plus fort. Dans ce cas semble régner la loi du plus fort, qui n'est pas une loi au sens juridique du terme mais qui...

3 pages - 1,80 ¤

Y a-t-il des guerres justes ?

Note : 5.8/10

||Comment peut-on justifier une guerre ? Ou peut-il y avoir des guerres menées au nom de la justice ? Peut-être y a-t-il une distinction à faire entre la fin et les moyens. Un but de guerre peut être désigné comme juste (par exemple, aider un peuple à se libérer de l'oppresseur). Par contre la guerre comme moyen peut...

12 pages - 1,80 ¤

Y a-t-il un droit naturel ?

Note : 5.8/10

  Le droit peut se définir comme l’ensemble des normes juridiques positives prises et instituées dans le cadre d’un Etat en vue de l’harmonie et de la bonne cohésion de la société civile, c’est-à-dire de permettre l’usage de la liberté de chaque citoyen. Le droit serait donc exclusivement un produit de la culture : un artifice de l’homme. Or le...

5 pages - 1,80 ¤

Est-il injuste de désobéir aux lois ?

Note : 8/10

La loi, dans les théories du contrat, peut se comprendre et devient nécessaire, en vue d'éviter un état de guerre néfaste et destructeur pour l'homme, mettant sa survie même en péril. Il est donc nécessaire pour tous les citoyens de vivre sous les hospices de la loi et de les respecter. Sans elles, plus de lien...

4 pages - 1,80 ¤

Quelle est la valeur de la vie ?

Note : 5.2/10

La question, posée dans sa simplicité, peut paraître déroutante. Pourtant, un homme cherchant à se suicider considère que sa vie n'a plus de valeur, c'est-à-dire qu?elle ne vaut plus la peine d'être vécue. Or qu'elle est la valeur de la vie ? Si certains la considère comme sacrée, posant de nombreux problèmes éthiques, d'autres la pose comme résultant...

2 pages - 1,80 ¤

Y a-t-il des plaisirs contre nature ?

Note : 5.2/10

Le plaisir peut se comprendre comme la satisfaction d?un besoin ou d'une envie accompagnée de la jouissance. La nature est l?ensemble de ce qui est donné ce qui nous est possible dans la mesure où rien ne peut échapper à cette nature. Nous sommes naturels dès lors tous ce que nous pouvons entreprendre dans les plaisirs devraient être...

1 page - 1,80 ¤

Respecter autrui, est-ce s'interdire de le juger ?

Note : 5.2/10

« Les êtres raisonnables sont appelés des personnes, parce que leur nature les désigne déjà comme des fins en soi, c'est à dire comme quelque chose qui ne peut pas être employé simplement comme moyen, quelque chose qui, par suite, limite d'autant toute faculté d'agir comme bon nous semble (et qui est un objet de...

6 pages - 1,80 ¤

Le don peut-il être gratuit ?

Note : 5.2/10

L'échange Ce qui caractérise l'échange c'est la réciprocité. Échanger a pour fin l'acquisition de l'objet contre lequel on donne à l'autre ce que l'on possède déjà. En ce sens, on pourrait dire que l'échange s'inscrit essentiellement dans l'ordre du réel : ce que j'échange c'est le produit de mon travail, c'est ce que je possède, non ce que...

2 pages - 1,80 ¤

Travailler rend-il libre ?

Note : 5.2/10

Au début du XX ième, Taylor invente « l'organisation scientifique du travail «, qui vise à augmenter la productivité en rationalisant le travail. Le travail est divisé de telle sorte que chacun n'effectue plus qu'une parcelle de l'objet. Le travailleur répète toujours les mêmes gestes. Aucune habilité de métier n'est plus nécessaire, les tâches simplifiées peuvent être exécutées...

7 pages - 1,80 ¤

Quelle différence y a-t-il entre l'histoire et la mémoire ?

Note : 8.3/10

L'histoire désigne à la fois le récit des événements passés et ces événements eux-mêmes. Il est important de distinguer l'histoire de la mémoire. La mémoire implique un rapport subjectif au passé, alors que l'histoire ne cherche pas à revivre le passé mais à le connaître.||L'histoire s'apparente à une mémoire : elle conserve et unifie notre représentation du passé...

1 page - 1,80 ¤

Peut-on vouloir le mal ?

Note : 8.3/10

||        « Nul n’est méchant volontairement « dit Socrate dans Hippias majeur. En effet, celui qui agit mal non seulement ignore la valeur de ses actes, mais est aussi malheureux parce que tout homme veut naturellement le bien.             Poser la question de savoir si on eut vouloir le mal, revient à se demander  s’il est...

13 pages - 1,80 ¤

La liberté de pensée suppose-t-elle à la liberté de parole ?

Note : 8.3/10

|| LIBERTÉ. n.f. ♦ 1° Sens courant, en dehors de toute considération philosophique : absence de contrainte (celui qui est en prison a perdu la liberté d'aller où il veut). ♦ 2° Sens politique. Ce que la société n'interdit pas (liberté de la presse, liberté de réunion, etc.). ♦ 3° Sens psychologique. Sorte de sentiment intérieur que l'on a d'agir...

2 pages - 1,80 ¤

L'homme est-il par nature un animal politique ?

Note : 8.3/10

Aristote définit la nature humaine en la qualifiant de «politique». Une référence hâtive à l'étymologie peut nous inciter à assimiler « politique » et « social » ; mais, à la réflexion, cette équivalence semble réductrice. En outre, définir la nature de l'homme par son caractère «politique» paraît exclure bon nombre d'individus, qui ne jouissent pas de droits...

3 pages - 1,80 ¤

Peut-on parler de sociétés en avance et de sociétés en retard ?

Note : 9/10

|| Prenons un voyageur occidental ordinaire. Plongeons-le dans une région reculée de Chine ou d'Amérique latine. Qu'advient-il ? N'aura-t-il pas l'impression de faire un voyage non seulement dans l'espace mais aussi dans le temps? Comme l'écrit Claude Lévi-Strauss au début de Tristes Tropiques, ce voyageur a le sentiment, en franchissant des milliers de kilomètres, de retrouver des sociétés...

2 pages - 1,80 ¤

Le droit est-il réductible aux faits ?

Note : 9/10

En ce qui concerne le droit positif, la question de son origine est relativement simple : les règles juridiques ont une existence dans la mesure où elles ont fait l'objet d'un acte humain d'institution, effectué par un organe compétent, l'autorité législative. Le droit positif est donc une construction artificielle, il varie d'un Etat à l'autre, et aussi d'une...

7 pages - 1,80 ¤

Est-il souhaitable, est-il possible de "perdre ses illusions" ?

Note : 8/10

Une des premières cause d'angoisse chez les humains est, selon Epicure, l'inquiétude religieuse et la superstition. Bien des hommes vivent dans la crainte des dieux. Ils ont peur que leur conduite, leurs désirs ne plaisent pas aux dieux, que ceux-ci jugent leurs actes immoraux ou offensants envers leurs lois et ne se décident à punir sévèrement les pauvres...

7 pages - 1,80 ¤

La science peut-elle résoudre les problèmes politiques ?

Note : 8/10

||L'histoire est l'histoire des progrès de l'esprit scientifique. La science doit désormais servir de référence pour le gouvernement. Mais, la foi aveugle dans la science n'est plus de mise. La science ne peut servir de modèle pour gouverner les sociétés parce qu'elle ne tient pas compte de la morale ni de la liberté humaines.|| I) La science peut résoudre...

3 pages - 1,80 ¤

1 2 3 4 5 6 ... 17422 17423 17424 17425 17426 17427 17428 17429 17430 17431 17432 17433 17434 17435 17436 17437 17438 17439 17440 17441 17442 17443 17444 17445 17446 17447 17448 17449 17450 17451 17452 17453 17454 17455 17456 17457 17458 17459 17460 17461 17462 17463 17464 17465 17466 17467 17468 17469 17470 17471 17472 17473 17474 17475 17476 17477 17478 17479 17480 17481 17482 17483 17484 17485 17486 17487 17488 17489 17490 17491 17492 17493 17494 17495 17496 17497 17498 17499 17500 17501 17502 17503 17504 17505 17506 17507 17508 17509 17510 17511 17512 17513 17514 17515 17516 17517 17518 17519 17520 17521

150000 corrigés de dissertation en philosophie

 Maths
 Philosophie
 Littérature
 QCM de culture générale
 Histoire
 Géographie
 Droit