LE SITE D'AIDE A LA DISSERTATION ET AU COMMENTAIRE DE TEXTE EN PHILOSOPHIE

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits

Toutes les dissertations

Le beau peut-il ne pas plaire ?

La subjectivité individuelle n'est pas la racine de ce jugement. La satisfaction est désintéressée, elle l'est en raison de son objet à l'occasion duquel les facultés s'accordent librement. Nous sommes donc autorisés à penser que ce qui vaut pour nous vaut pour tout homme qui juge le beau. Récapitulation et implications de cette analyse Kantienne du beau et...

5 pages - 1,80 ¤

L'art s'adresse-t-il à tous ?

||Pourquoi la question ? Les critiques d'art et les artistes eux-mêmes polémiquent souvent à propos du public auquel se destinent les oeuvres: aux uns il est reproché d'être trop élitistes, aux autres de ne pas être assez exigeants. L'art doit-il être le plus universel des moyens d'expression, ou s'adresse-t-il uniquement à ceux qui le "méritent" parce qu'ils savent l'apprécier...

2 pages - 1,80 ¤

Peut-on reprocher à une oeuvre d'art de ne rien valoir ?

Le plus mauvais outil technique a plus de valeur à ses yeux ; il peut être fier d'avoir inventé le marteau, le clou, parce que ce sont des inventions originales, et non imitées. L'homme montre mieux son habileté dans des productions surgissant de l'esprit qu'en imitant la nature." HEGEL 1. Dégagez l'idée directrice et les étapes de l'argumentation.2. Expliquez...

4 pages - 1,80 ¤

Si la technique est libératrice, de quoi nous libère-t-elle ?

 Lorsque l'on proteste contre les aliénations imposées par une technique donnée, c'est plus pour réclamer une technique plus performante que pour souhaiter la disparition de la technique, qui reste considérée comme globalement libératrice. Mais si elle l'est, de quoi nous libère-t-elle au juste ? Nous envisagerons d'abord la fonction libératrice de la technique, puis nous analyserons la portée...

5 pages - 1,80 ¤

Pourquoi échangeons-nous ?

Pourquoi la question ? La question est de forme assez scolaire ; elle semble au mieux pouvoir être celle du sociologue étudiant une structure importante de la société; nous pouvons néanmoins la faire nôtre dans la mesure où nous sommes insérés dans le circuit des échanges et où nous vivons ce dernier alternativement comme une des plus belles réalisations...

2 pages - 1,80 ¤

Faut-il renoncer à faire du travail une valeur ?

Note : 6/10

||• Qu'est-ce qu'une « valeur « ?  Le premier sens du terme est économique : la valeur d'un objet détermine son prix. On peut parler de valeur intrinsèque ou de valeur liée au rapport de l'offre et de la demande. Par extension, une valeur est quelque chose qui compte pour nous et qui donc...

3 pages - 1,80 ¤

A quoi servent les preuves ?

Note : 6/10

Vocabulaire: PREUVE: Tout ce qui peut être invoqué à l'appui d'une affirmation: une démonstration, un fait, une vérification, un témoignage, etc. Souvent synonyme de démonstration. Pourquoi la question ? Le libellé du sujet peut paraître surprenant: le recours à des preuves mérite-t-il vraiment d'être interrogé, ne va-t-il pas de soi ? Or ce qui va de soi c'est qu'on interroge...

3 pages - 1,80 ¤

L'exigence de la vérité est-elle compatible avec le souci d'être tolérant ?

Note : 5.5/10

III. L\'esprit de vérité L\'opposition est dangereuse et la séparation ne peut être totale : comment alors concilier ces deux aspirations de l\'esprit? • Exigence et possession On peut tout d\'abord souligner la différence importante qui doit exister entre l\'exigence de la vérité et sa possession. Poursuivre avec exigence la vérité doit au contraire dissuader de croire trop tôt...

2 pages - 1,80 ¤

Une théorie sans expérience nous apprend-elle quelque chose ?

Note : 5.5/10

* Théorie ou rêverie?Une théorie sans expérience semble d'abord avoir un caractère arbitraire comme pour la rêverie, la déconnexion par rapport à l'expérience semble autoriser toutes les extravagances; une théorie sans expérience serait alors un système fictif, une « vue de l'esprit » qui ne nous apprend rien. * Validité et véritéApprendre, c'est en effet acquérir de nouvelles connaissances;...

2 pages - 1,80 ¤

Doit-on le respect au vivant ?

Note : 5.5/10

L'être vivant est en relation constante avec un milieu extérieur ; néanmoins, le processus de formation et de développement d'un être vivant est indépendant du milieu extérieur. Même si, pour son entretien et sa croissance, un organisme vivant a besoin d'assimiler des substances étrangères (nourriture, oxygène, gaz carbonique, etc.), même si, sans ce type de relations la vie...

7 pages - 1,80 ¤

Croire en la science, est-ce une forme de religion ?

Note : 5.5/10

On peut cependant déjà remarquer que religion et science se rejoignent en ceci qu'elles ont la même prétention à délivrer la vérité _ la vérité unique qui  exclurait toute autre représentation du monde. Ce sujet implique de définir ce que peut être croire en la science et nécessite de revenir sur le statut de la vérité. I.                    La science...

6 pages - 1,80 ¤

De quoi pouvons-nous être sûrs ?

Note : 5.5/10

« Le corps, en effet, n'est qu'une portion de matière, ayant une forme, et susceptible de recevoir du mouvement. La pensée est radicalement différente, c'est la faculté de concevoir, imaginer, sentir, vouloir. Descartes ne nie pas que -en l'homme- il y ait interaction du corps et de la pensée, et il consacrera même un ouvrage,...

5 pages - 1,80 ¤

Sommes-nous maîtres de nos paroles ?

Note : 5.5/10

||Analyse. ·         Nous avons ici un sujet qui nous propose de faire le point sur l’usage que nous avons de notre parole. En effet, il nous est ici demandé, sous la question de la maîtrise, ce qu’est notre parole, à savoir si elle nous est propre ou non. ·         Pour débuter, nous définirons ainsi la parole sous deux...

6 pages - 1,80 ¤

En apprenant sa langue maternelle n'apprend-on qu'à parler ?

Note : 5.5/10

||Si l'on se réfère à l'usage courant, « apprendre sa langue maternelle « est une simple périphrase pour dire « apprendre à parler« ; les deux expressions semblent synonymes parce qu'elles désignent deux processus simultanés. On apprend toujours à parler dans une langue déterminée, le plus souvent celle de la mère. La question suggère que la simultanéité n'implique...

6 pages - 1,80 ¤

Le savoir de l'historien est-il vérifiable ?

Note : 5.5/10

Pour être probante, la vérification doit suivre des procédures précises.De quels moyens l'historien dispose-t-il? Quelle difficulté particulière, liée à l'objet même de sa recherche, s'oppose à la vérification de son savoir? Introduction Comment faire la différence entre un livre d'histoire et un roman? On répondra spontanément que l'écrivain imagine alors que l'historien rapporte des faits. Mais comment peut-il prouver...

2 pages - 1,80 ¤

Faire l'histoire, est-ce juger le passé ?

Note : 5.5/10

Pour lui, la réalité historique est « équivoque et inépuisable «. Valéry dit que l'histoire « justifie ce que l'on veut «. Dans sa richesse hétéroclite, il y a toujours de quoi justifier n'importe quelle position a priori de l'historien. L'historien se projette dans l'histoire avec ses valeurs et ses passions. Il ne saurait survoler l'histoire, la...

4 pages - 1,80 ¤

L'histoire des hommes est-elle uniquement déterminée par les circonstances ?

Note : 5.5/10

I. L'histoire domine les circonstances * Les circonstances sont bonnes pour les anecdotes. Les « circonstances « s'ajoutent aux projets humains en les favorisant ou en les contrariant, mais elles demeurent « anecdotiques «. * Tandis que l'Histoire a pour objet des événements L'historien au contraire s'attache plus aux « grands événements « qu'aux circonstances, il doit sélectionner...

2 pages - 1,80 ¤

Vivre l'instant présent est-ce une règle de vie satisfaisante ?

Note : 9/10

||Le présent n'est-il pas pour l'homme le seul temps qui soit réel ? Le bonheur ne se conjugue-t-il pas seulement au présent ? Epicure en était convaincu et recommandait de "vivre l'instant présent". Cette règle de vie est-elle satisfaite ? Peut-elle nous rendre heureux et nous rendre digne de ce bonheur ? «Vivre « résume ici des expressions comme...

6 pages - 1,80 ¤

Peut-on échapper à son temps ?

Note : 9/10

Solitude d'autant plus pesante que nous ne vivons qu'une fois et que nous craignons de dépenser notre énergie dans une lutte vaine et de gâcher ainsi nos plus belles années. Le conformisme est souvent lié à une certaine conscience de la brièveté de la vie et au désir d'en jouir. Il est un temps auquel nous ne pourrons...

2 pages - 1,80 ¤

La présence d'autrui nous évite-t-elle la solitude ?

Note : 10/10

||Peut-on se sentir seul et isolé parmi d'autres qui nous entourent ? Cette sensation de déréliction, d'abandon est à la fois contradictoire et courante: le sentiment de solitude est parfois d'autant plus fort que sont nombreux ceux qui nous entourent sans prêter attention à nous. Si la proximité d'autrui ne suffit pas à nous éviter la solitude, comment...

7 pages - 1,80 ¤

Ai-je le devoir de faire le bonheur des autres ?

Note : 10/10

Autrement dit, dans leurs actions, les hommes ont la capacité d'agir selon des principes, selon la représentation qu'ils se font de ce qui est raisonnable. Eux aussi (comme les choses de la nature) obéissent à des lois, mais en tant qu'êtres de culture ils obéissent consciemment à des lois qu'ils se sont données eux-mêmes et qui sont conformes...

6 pages - 1,80 ¤

Le philosophe est-il un sceptique ?

Note : 10/10

Le doute cartésien est un doute optimiste et héroïque, un déblaiement préalable qui précède la construction de l'édifice philosophique, une décision volontaire de faire table rase de toutes les connaissances antérieures pour bâtir une philosophie nouvelle. 2° Les arguments des sceptiques grecs.Tout au contraire, le scepticisme absolu des pyrrhoniens et de leurs disciples n'est pas un point de départ...

2 pages - 1,80 ¤

La philosophie est-elle une tentative pour penser aussi loin que possible ?

Note : 5.1/10

L'idée même de la faute ou de l'erreur prend un sens tout à fait particulier. Socrate estime que « nul n'est méchant volontairement ». Il est impossible d'imaginer que l'être humain pourrait tendre vers le mal. Mais en plus de cette certitude, il faut relever une notion particulière, celle de tension vers quelque chose. Le philosophe, dira Pythagore,...

3 pages - 1,80 ¤

Une connaissance métaphysique est-elle possible ?

Note : 5.1/10

Mais l'embarras de la raison apparaît avec une évidence particulière lorsque le métaphysicien essaie de concevoir le monde dans son unité (cosmologie rationnelle) car ici on peut également démontrer le pour et le contre (démontrer que le monde a eu un commencement, car « l'infini en arrière est impossible ») et qu'il n'a pas eu de commencement car la raison...

6 pages - 1,80 ¤

Quel rôle joue mon corps dans l'expression de ma liberté ?

Note : 5.1/10

L'homme est-il libre ou au contraire en est-il réduit à se croire libre sans avoir conscience que chacun de ses actes et chacune de ses décisions sont déterminés par autre chose que par sa propre volonté ? Le corps est en soi naturel et donc soumis aux lois et aux nécessités de la nature. Du fait des besoins qu'il...

4 pages - 1,80 ¤

1 2 3 4 5 6 ... 17437 17438 17439 17440 17441 17442 17443 17444 17445 17446 17447 17448 17449 17450 17451 17452 17453 17454 17455 17456 17457 17458 17459 17460 17461 17462 17463 17464 17465 17466 17467 17468 17469 17470 17471 17472 17473 17474 17475 17476 17477 17478 17479 17480 17481 17482 17483 17484 17485 17486 17487 17488 17489 17490 17491 17492 17493 17494 17495 17496 17497 17498 17499 17500 17501 17502 17503 17504 17505 17506 17507 17508 17509 17510 17511 17512 17513 17514 17515 17516 17517 17518 17519 17520 17521 17522 17523 17524 17525 17526 17527 17528 17529 17530 17531 17532 17533 17534 17535 17536

150000 corrigés de dissertation en philosophie

 Maths
 Philosophie
 Littérature
 QCM de culture générale
 Histoire
 Géographie
 Droit