LE SITE D'AIDE A LA DISSERTATION ET AU COMMENTAIRE DE TEXTE EN PHILOSOPHIE

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits

Toutes les dissertations

Est-il nécessaire d'être cultivé pour apprécier une oeuvre d'art ?

Note : 5.4/10

Elles ne leur apportent aucun plaisir pour la seule raison qu'ils n'ont pas appris a les apprécier. Certes, les traités techniques et les commentaires ne sont pas une fin en soi, mais ils sont le tremplin indispensable sans lequel l'amateur ne sera jamais dans l'état propice a l'appréciation dune oeuvre d'art. Gouter, c'est toujours...

12 pages - 1,80 ¤

Peut-on être l'historien de son temps ?

Note : 5.4/10

||  •  L'histoire est la connaissance du passé humain. La question est alors paradoxale : comment l'historien, dont la fonction est de nous faire connaître, de nous rendre intelligible le passé, pourrait-il rendre aussi intelligible le présent ? •  N'oublions pas que le problème essentiel de l'histoire concer­ne l'objectivité des faits historiques. L'histoire est une science humaine, c'est-à-dire que l'homme...

2 pages - 1,80 ¤

Un philosophe est-il un homme de son temps ?

Note : 5.4/10

La philosophie est en effet ce mouvement par lequel je m'élève de l'opinion à la connaissance. Ce mouvement est celui-là même par lequel je dépasse le singulier pour accéder à l'universel: le temps est en effet l'élément de la singularité, tout événement est singulier. Etre de son temps, «à la mode», c'est rester dans la particularité d'où nous...

4 pages - 1,80 ¤

Un acte gratuit est-il possible ?

Note : 5.4/10

||Un acte où ne transparaîtrait aucun intérêt peut être qualifié de gratuit. Mais un tel acte est-il possible ? S'il existe, il réalise sans doute au mieux les exigences d'une morale pure : cette dernière est-elle concevable ?|| I. Acte gratuit et liberté de choix.   1. L'acte gratuit est dépourvu de fin. 2. L'acte gratuit est dépourvu de cause. 3. La...

4 pages - 1,80 ¤

La loi doit-elle toujours être respectée ?

Note : 5.4/10

En pareilles circonstances et en d'autres semblables, il serait mal d'obéir à la loi, et le bien consiste alors à transgresser la lettre de la loi pour rester fidèle à l'esprit de justice et à l'exigence du bien commun." THOMAS Introduction Lorsque Thomas d'Aquin pose, dans ce texte, la question de la contradiction possible entre l'application stricte des lois et...

3 pages - 1,80 ¤

Peut-on faire la paix ?

Note : 5.4/10

|| Bien lire le sujet : le sujet tel qu'il est formulé appelle un traitement vaste où il sera bon de songer, par exemple, à la paix de l'âme. Par ailleurs, bien qu'une réflexion sur l'actualité soit utile, il conviendrait de ne pas tomber dans le travers du point de vue journalistique qui masquerait une...

2 pages - 1,80 ¤

Une communauté politique n'est-elle qu'une communauté d'intérêts ?

Note : 10/10

Un point de départ à expliquer : l'idée que la société se fonderait exclusivement sur les égoïsmes individuels, coalisés de façon à garantir leurs intérêts propres est à préciser; il faudra se demander ce qui rend possible la simple existence d'une société, d'une vie en commun.||Au premier abord, si l'on s'interroge sur le fait que les hommes ...

8 pages - 1,80 ¤

Y a-t-il une vérité des apparences ?

Note : 10/10

Bien lire le sujet : l'étude de la question de la vérité des apparences doit traiter la notion d'apparence dans tous les domaines où elle peut se rencontrer. Il faudra ainsi penser non seulement à la connaissance par les sens ou à la science, mais aussi, par exemple, à l'esthétique, où l'apparence est essentielle. Il s'agira d'essayer de...

6 pages - 1,80 ¤

Connaît-on la vie ou bien connaît-on le vivant ?

Note : 10/10

Descartes dans les Méditations métaphysiques montre que l'âme est ontologiquement distincte du corps. Descartes critique par là même ceux qui, à l'instar d'Aristote, conçoivent l'âme comme un principe d'animation de la matière inanimée ; l'âme avec Descartes devient pur esprit, pure pensée, qui, certes, est étroitement unie au corps, mais qui n'est plus forme du corps. Le corps...

7 pages - 1,80 ¤

Suffit-il de savoir pour pouvoir ?

Note : 10/10

De quel pouvoir dispose celui qui est ignorant en tout ? Savoir chasser permet à l'homme de se nourrir. savoir lire lui offre la possibilité d'étendre ses connaissances. Celui qui sait domine celui qui ignore. MAIS, pouvoir est un acte de la volonté qui ne fonde pas seulement sur le savoir. Si les hommes avaient attendu de tout...

7 pages - 1,80 ¤

Pourquoi cherche-t-on à connaître ?

Note : 10/10

La question de savoir pourquoi nous cherchons à connaître semble pouvoir trouver des réponses dans l'expérience: nous cherchons à connaître les causes de telle ou telle maladie pour la guérir, nous cherchons à connaître le sens des événements passés pour mieux comprendre le monde et l'Histoire. La connaissance serait ainsi essentiellement utile. Cependant, en quoi cette utilité nous...

9 pages - 1,80 ¤

Peut-on dire que l'histoire se répète ?

Note : 10/10

||La question invite à s'interroger sur l'essence de l'histoire et du fait historique. En quel sens y a-t-il ou non une répétition dans l'histoire ? Qu'est-ce qui, de l'histoire, est sujet à se répéter ? Il ne sera pas non plus inutile de songer au rôle de l'historien: celui-ci, comme tout témoin des événements, prend en effet conscience...

4 pages - 1,80 ¤

La passion est-elle compatible avec la sagesse ?

Note : 9/10

Diogène Laërce, Vies et opinions des philosophes, s. apr. J.-C. « Les passions sont comme la peste et le typhus. Cessez de les combattre, elles reviennent. » Alain, Propos du 21 juin 1930. « Si l'émotion est une ivresse, la passion est une maladie, qui exècre toute médication, et qui par là est bien pire que tous les mouvements passagers de...

7 pages - 1,80 ¤

Quelle différence y a-t-il entre désirer et vouloir ?

Note : 9/10

||Recherche du problème : plusieurs points de vue sont possibles sur la question de la différence de la volonté et du désir : qu'on les considère dans leur rapport à l'activité du sujet, à la raison, à la liberté ou au bien, le désir est toujours obscurci par quelque chose d'extérieur à moi-même. Vouloir, c'est vouloir pleinement, c'est...

7 pages - 1,80 ¤

Peut-on philosopher sans lire les philosophes ?

Note : 9/10

Autrement dit, penser notre temps, être au coeur de son présent et de sa modernité, implique aujourd'hui non pas l'actualité mais bien plutôt l'inactualité au sens de l'intempestivité.Nous pensons plutôt à cette « philosophie d'autant moins liée par les responsabilités politiques qu'elle a les siennes, d'autant plus libre d'entrer partout qu'elle ne se substitue à personne, qu'elle ne...

4 pages - 1,80 ¤

Pensez-vous que, selon la formule d'Aristote, l'art soit "imitation de la nature" ?

Note : 9/10

||• Les oeuvres artistiques que vous connaissez répondent-elles toutes au dessein d'imiter la nature ?  • Si non relèvent-elles de l'art ?  Si réponse est positive, l'art peut-il être réduit à l'imitation de la nature ?  • En ce qui concerne les oeuvres d'art qui vous paraissent imiter la nature : en quel(s) sens (et...

6 pages - 1,80 ¤

A quoi sert la technique ?

Note : 10/10

■    Mots clés•    quoi : ce pronom relatif désigne une chose : À quelle chose sert la technique ?•    servir : du latin servire, « être esclave «, « être soumis ou dévoué à « ; agir, aider, contribuer à, participer.•    technique : du grec teknê : c'est un savoir-faire propre à l'homme qui fabrique ce que la...

5 pages - 1,80 ¤

Le travail peut-il être pour l'homme autre chose que le moyen de subvenir à ses besoins ?

Note : 10/10

||Sur un sujet de cette sorte, la réflexion ne saurait être seulement «philosophique«. Le chômage massif dans nos sociétés fait bien apparaître que le travail, s'il permet à l'homme de satisfaire ses besoins premiers, est un facteur très important d'intégration sociale. L'exercice d'une profession est un élément constituant de l'identité d'une personne.Si le travail a une importance sociale,...

14 pages - 1,80 ¤

Douter, est-ce nécessairement négatif ?

Note : 10/10

||• Le doute « moindre perfection « (moindre positivité ?) « C'est une plus grande perfection de connaître que de douter. « Descartes, Discours, 4e partie, 4e paragraphe. (Perfection traduit pour Descartes l'idée d'un achèvement, d'une réalisation. Le doute serait nécessairement négatif.  — Remarquer que pour Descartes, douter est une perfection (même si elle est moins grande...

9 pages - 1,80 ¤

Le langage est-il le propre de l'homme ?

Note : 10/10

||Le langage est-il le propre de l'homme ? La question, dans son côté abrupt, a de quoi surprendre.  La surprise naît en l'occurrence de la brusque remise en question d'une évidence.  Car il va de soi, pense-t-on, que le langage est le propre de l'homme.  N'est-il pas justement, avec la pensée, ce qui d'ordinaire...

12 pages - 1,80 ¤

Autrui est-il le médiateur indispensable entre moi et moi-même ?

Note : 9/10

Mais des faits innombrables prouvent combien la cohabitation est désespérément difficile : depuis les conflits entre les individus jusqu'aux guerres entre les peuples, tout montre que si autrui se révèle être l'allié le plus indispensable, il est aussi mon plus implacable ennemi. Autrui renvoie à un objet du monde qui est donc autre que moi (un homme que...

5 pages - 1,80 ¤

L'illusion vous paraît-elle réductible à l'erreur ?

Note : 9/10

Freud pousse plus loin l'analyse et soutient que l'illusion est positive, elle n'est pas un vain jeu de tromperie réciproque, par exemple l'illusion religieuse permet de reconduire de manière dérivée le désir enfantin de protection (voir L'avenir d'une illusion).             L'erreur ne semble avoir aucune fonction sociale, et comme l'écrit Deleuze dans...

2 pages - 1,80 ¤

Un philosophe est-il un homme de son temps ?

Note : 9/10

.../... 2. Le philosophe s'élève au-dessus de son temps A. Le philosophe n'est pas l'esclave de l'instant. Cette appartenance à son temps du philosophe n'est cependant pas celle de l'homme ordinaire. La philosophie introduit en effet un rapport au temps qui n'est plus celui de la simple immédiateté.|| En quel sens un philosophe appartient-il à son temps? Cette question se...

4 pages - 1,80 ¤

Le souci de soi recommande-t-il seulement d'être heureux ?

Note : 5.3/10

            Dans le Gai savoir, par exemple au livre V on trouve des lignes où la santé retrouvée ouvre à une joie véritable, l'homme est heureux parce que de nouvelles promesses s'offrent à lui. Toutefois ici la joie a un sens proprement existentiel, elle est conquise au terme d'un doute sur...

3 pages - 1,80 ¤

La volonté peut-elle nous manquer ?

Note : 5.3/10

.../... L'expérience du manque de volonté A. La faiblesse de la volonté. L'expérience de la faiblesse de la volonté est chose courante. Il n'y a rien, dit-on, de si facile que de résister à une tentation quand on ne lui a pas cédé, et rien de plus difficile que de lui résister une fois que l'on a été vaincu par elle....

3 pages - 1,80 ¤

1 2 3 4 5 6 ... 17436 17437 17438 17439 17440 17441 17442 17443 17444 17445 17446 17447 17448 17449 17450 17451 17452 17453 17454 17455 17456 17457 17458 17459 17460 17461 17462 17463 17464 17465 17466 17467 17468 17469 17470 17471 17472 17473 17474 17475 17476 17477 17478 17479 17480 17481 17482 17483 17484 17485 17486 17487 17488 17489 17490 17491 17492 17493 17494 17495 17496 17497 17498 17499 17500 17501 17502 17503 17504 17505 17506 17507 17508 17509 17510 17511 17512 17513 17514 17515 17516 17517 17518 17519 17520 17521 17522 17523 17524 17525 17526 17527 17528 17529 17530 17531 17532 17533 17534 17535

150000 corrigés de dissertation en philosophie

 Maths
 Philosophie
 Littérature
 QCM de culture générale
 Histoire
 Géographie
 Droit