LE SITE D'AIDE A LA DISSERTATION ET AU COMMENTAIRE DE TEXTE EN PHILOSOPHIE

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits

Toutes les dissertations

Critiques de la théorie freudienne

Cette thèse liminaire ouvre ainsi un large champ d'investigation, l'inconscient, dont il faut énoncer les lois propres afin de montrer quelle part de méconnaissance constitutive l'homme dans son rapport à ce qu'il nomme lui-même et l'autre. Mais, Freud, n'échappant pas à la domination sans partage du modèle scientifique de son temps, les sciences de la nature et le...

11 pages - 1,80 ¤

Les enseignements de la psychanalyse

Là où la médecine ne voulait voir que des lésions et causes organiques, des altérations du système nerveux qu'en droit la science devrait parvenir à expliquer objectivement, positivement, Freud, après de longs tatônnements, des résistances et incertitudes, émet la double hypothèse qui fonde la psychanalyse: les symptômes morbides ont un sens que le sujet méconnaît, ils sont l'expression...

7 pages - 1,80 ¤

L'hypothèse de l'inconscient

Il se produit en nous des phénomènes psychiques dont nous n'avons pas même conscience, mais qui déterminent certains de nos actes conscients. Ainsi nous croyons nous connaître, mais nous sommes incapables de dire pourquoi nous ne pouvons supporter la vue de tel ou tel animal pourtant inoffensif (une souris, une araignée, etc.), pourquoi nous faisons des rêves si...

8 pages - 1,80 ¤

La conscience et l'action

Ainsi je lève le bras, et ma conscience s'éveille dans le sentiment du moi qui s'affirme en triomphant de l'inertie de mon corps. En effet, le moi ne peut prendre conscience de son existence qu'en s'opposant à un objet résistant qui se distingue de lui. La conscience apparaît alors comme la maîtrise du moi sur le « corps...

5 pages - 1,80 ¤

La conscience et le monde

Note : 5.1/10

.../... Capacité que ne possède aucun autre animal, car l'homme seul a conscience de soi. Telle est la thèse que Kant cherche à défendre ici, et qui a pour conséquence de poser que ce pouvoir « élève l'homme infiniment au-dessus de tous les autres êtres vivants sur la terre «. Les animaux sont en effet soumis à la puissance...

7 pages - 1,80 ¤

La conscience de soi

Note : 5.1/10

La présence de ma pensée à elle-même est la seule certitude qui résiste à l'épreuve du doute. Même l'existence de mon propre corps est remise en question. CITATIONS:  « Posséder le Je dans sa représentation : ce pouvoir élève l'homme infiniment au-dessus de tous les autres êtres vivants sur la terre. Par là, il est une personne. « Kant, Anthropologie...

4 pages - 1,80 ¤

L'homme peut-il être inhumain ?

Note : 5.1/10

Lorsque nous traitons tel ou tel peuple de « sauvage », lorsque nous qualifions ses coutumes et ses rites d'« habitudes de sauvages », nous faisons certes comme si nous le rejetions hors de la culture, dans un « pur état de nature ». Mais, en réalité, le sauvage « pur » n'existe pas, car tout homme est toujours...

5 pages - 1,80 ¤

Pour être heureux, faut-il être indifférent à tout ce qui arrive ?

Note : 5.1/10

* Telle qu'elle est posée (pour..., faut-il... ?), la question m'invite à me demander si l'indifférence au monde est un moyen sûr d'atteindre le bonheur. Identification de la problématiqueL idée de bonheur suppose l'action par laquelle je transforme le monde et accomplit mon désir. Mais jusqu'à quel point suis-je maître de ce qui arrive ? La non-conformité entre...

6 pages - 1,80 ¤

Peut-on concilier les exigences de la justice et celles de la liberté ?

Note : 5.5/10

|| • La justice est la justesse en matière de morale, le respect rigoureux des droits de chacun. Sous sa forme législative et judiciaire, elle fait respecter le droit en édictant des règles et en sanctionnant les injustices.   • Les exigences sont les nécessités pratiques déduites de la nature de ce à quoi elles se rapportent.   • La liberté...

8 pages - 1,80 ¤

Quel est l'homme des droits de l'homme ?

Note : 5.5/10

||• Les droits de l'homme font l'objet de deux déclarations principales la Déclaration des droits de l'homme et du citoyen de 1789, et la Déclaration universelle des droits de l'homme de 1948. Toutes deux proclament la dignité naturelle de la personne humaine, son droit à la liberté, à la sécurité et à la propriété, droits dont elles développent...

6 pages - 1,80 ¤

L'ordre politique exclut-il la violence ?

Note : 5.5/10

C'est le cas du renard, trop faible devant le loup. Mais la force (ou la ruse) de l'un, sert l'autre : la force du lion élimine le loup qui prétendait attaquer le renard, la ruse du renard vient au secours du lion dont les chasseurs allaient s'emparer. Etre l'un & l'autre, voilà qui permet de gagner et de conserver le...

10 pages - 1,80 ¤

Peut-on tout attendre de l'Etat ?

Note : 5.5/10

||• Peut-on indique de manière très générale la possibilité, et plus précisément la permission (est-il permis), ou la légitimité (est-il juste). • Le pronom tout nous invite à mettre en relation les diverses attentes des citoyens avec les possibilités et les devoirs de l'État. • Attendre de, c'est non seulement être disposé à recevoir (ce qui implique un...

7 pages - 1,80 ¤

Toute vérité est-elle bonne à dire ?

Note : 5.5/10

Une vérité n'est pas bonne à dire tant que celui qui demande à l'entendre ne la mérite pas.   Transition : ·         J'ai le droit de taire la vérité, voire de mentir, dans la mesure où les circonstances m'y obligent. La vérité n'est bonne à dire que si elle sert l'intérêt d'autrui. Constant écrit : « nul homme...

5 pages - 1,80 ¤

Croire, est-ce renoncer à l'usage de la raison ?

Note : 5.5/10

||Pour croire, il faut renoncer à soumettre la foi à l'examen critique de la raion. La foi est contraire à la raison en tant qu'elle n'est que superstition. Mais, la foi s'oppose pas à la raison dès lors qu'elle ne contredit pas ce que la raison, par elle-même, découvre et connaît. Foi et raison ne sont pas incompatibles,...

14 pages - 1,80 ¤

Peut-on constituer une science de l'homme sans nier la liberté humaine ?

Note : 5.5/10

Analyse du sujet. • Par science de l'homme, on entend un savoir ayant pour objet l'homme, et constitué selon le modèle et la méthode des sciences expérimentales. • La liberté humaine renvoie à cette capacité qu'a l'homme d'être cause volontaire de son agir. La liberté est ce pouvoir propre de l'homme par lequel il s'élève au-dessus de la nature...

4 pages - 1,80 ¤

A quoi reconnaît-on qu'une expérience est scientifique ?

Note : 5.5/10

Une expérience n'est donc scientifique qu'en tant qu'elle s'insère dans un processus méthodique et rationnel construit en vue de vérifier une hypothèse. L'expérience possède une place privilégiée au sein des sciences, notamment depuis l'émergence des sciences expérimentales. Cependant, quels critères appliquer afin de déterminer la scientificité d'une expérience ? Si le concept d'expérience relève d'abord du champ de la...

5 pages - 1,80 ¤

Liberté et bonheur

Note : 5.5/10

Je découvre, par cette réflexion, que je possède, comme chaque homme, une volonté absolument libre, ou encore un libre-arbitre, comme disent les philosophes. Je dispose donc d'un domaine de pouvoir et de liberté, qui est tout intérieur à moi-même. A partir de ce constat, je peux raisonner de la façon suivante : _ certes, je n'ai pas le pouvoir de...

4 pages - 1,80 ¤

L'infinie liberté

Note : 5.5/10

Sentiment qui en lui-même est toujours imprécis, diffus, et qui ne peut aboutir qu'à un repérage dont la conceptualité n'est pas la qualité principale : que signifient exactement des actes « émanant » de la personnalité ou l'" exprimant » ? Comment la personnalité est-elle ainsi « traduite » en acte ? On a du mal à le...

4 pages - 1,80 ¤

La liberté, une illusion ?

Note : 5.5/10

Car la liberté distingue l'homme des autres animaux. Elle donne à sa vie un sens, son sens, et le désigne comme maître de ses pensées et de ses choix. Elle résulte du désir d'échapper au déterminisme naturel et de construire soi-même son existence. * Les hommes glissent ainsi du sentiment intérieur de leur liberté, vers l'affirmation de la réalité...

4 pages - 1,80 ¤

Liberté et raison

Note : 5.5/10

Vocabulaire: RAISON: Du latin ratio, « calcul », « faculté de calculer, de raisonner » (en grec logos).* Au sens subjectif : mode de penser propre à l'homme (lui-même défini comme « animal raisonnable »).* Par opposition à l'intuition : faculté de raisonner, c'est-à-dire de combiner des concepts et des jugements, de déduire des conséquences.* Par opposition à...

4 pages - 1,80 ¤

La liberté: absence de contraintes ?

Note : 5.5/10

De quelle justice Xerxès s'est-il servi lorsque avec son armée il attaqua la Grèce (1), ou son père quand il fit la guerre aux Scythes ? Et encore, ce sont là deux cas parmi des milliers d'autres à citer ! Eh bien, Xerxès et son père ont agi, j'en suis sûr, conformément à la nature du droit -...

4 pages - 1,80 ¤

Justice et pouvoir

Note : 5.5/10

C'est dans le « Contrat social » que l'on trouve l'une des affirmations les plus radicales de Rousseau concernant la liberté comme bien inaliénable, définissant l'homme en propre.L'idée que la liberté est un bien inaliénable, et que nul ne peut consentir à y renoncer pour appartenir à l'Etat, est une thèse centrale de la pensée politique de Rousseau....

3 pages - 1,80 ¤

Religion et société

Note : 7/10

La première « sans temples, sans autels, sans rites, bornée au culte purement intérieur duDieu suprême et aux devoirs éternels de la morale », Rousseau l'appelle « la pure et simple religion de l'Évangile », « le vrai théisme ». La deuxième « inscrite dans un seul pays, lui donne ses Dieux, ses patrons propres et tutélaires ;...

39 pages - 1,80 ¤

L'Etat est-il une nécessité ?

Note : 7/10

Pour la seconde, il fait la paix ou la guerre, envoie ou reçoit des ambassades, établit la sûreté, prévient les invasions. Par la troisième, il punit les crimes, ou juge les différends des particuliers. On appellera cette dernière la puissance de juger, et l'autre simplement la puissance exécutrice de l'État.La liberté politique, dans un citoyen, est cette tranquillité...

5 pages - 1,80 ¤
1,80 ¤

1 2 3 4 5 6 ... 17498 17499 17500 17501 17502 17503 17504 17505 17506 17507 17508 17509 17510 17511 17512 17513 17514 17515 17516 17517 17518 17519 17520 17521 17522 17523 17524 17525 17526 17527 17528 17529 17530 17531 17532 17533 17534 17535 17536 17537 17538 17539 17540 17541 17542 17543 17544 17545 17546 17547 17548 17549 17550 17551 17552 17553 17554 17555 17556 17557 17558 17559 17560 17561 17562 17563 17564 17565 17566 17567 17568 17569 17570 17571 17572 17573 17574 17575 17576 17577 17578 17579 17580 17581 17582 17583 17584 17585 17586 17587 17588 17589 17590 17591 17592 17593 17594 17595 17596 17597

150000 corrigés de dissertation en philosophie

 Maths
 Philosophie
 Littérature
 QCM de culture générale
 Histoire
 Géographie
 Droit